logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

RAMBOUILLET

Bougie souvenir

Le 26 avril 2021 à 17:30

Hommage à la fonctionnaire de police de Rambouillet

Madame Véronique MATILLON, Maire de RAMBOUILLET, et son Conseil Municipal, rendront hommage lundi 26 avril 2021 à 17h30, à la fonctionnaire de police assassinée dans l’exercice de ses fonctions vendredi 23 avril 2021, au commissariat de RAMBOUILLET, en présence de Monsieur Gérard LARCHER, Président du Sénat, de Madame Hélène GERONIMI, Sous-Préfète de l’arrondissement de RAMBOUILLET, et des autorités.

Cet hommage sera rendu sur le parvis de l’Hôtel de Ville dans le respect des gestes barrière.

Les citoyens sont conviés à s’associer à cet hommage.

Un registre de condoléances sera mis à disposition dans le hall de l’Hôtel de ville et une boîte sera aussi disponible près de l’agent de sécurité si des personnes souhaitent faire un don.

 

 

logoParisien

 Yvelines

Un premier hommage à Stéphanie rendu ce lundi, à Rambouillet

Une cérémonie est prévue en fin de journée devant l’hôtel de ville. Un événement sans doute moins solennel sera également organisé dans les prochains jours à Saint-Léger-en-Yvelines où la victime de l’attentat de Rambouillet vivait avec son époux et leurs deux enfants.

 

Rambouillet, dimanche. Des habitants de la ville n'ont cessé de rendre hommage à Stéphanie, assassinée vendredi à l'entrée de son commissariat. LP/Jean-Baptiste Quentin

Rambouillet, dimanche. Des habitants de la ville n’ont cessé de rendre hommage à Stéphanie, assassinée vendredi à l’entrée de son commissariat. LP/Jean-Baptiste Quentin  Par Mehdi Gherdane 

Le 25 avril 2021 à 18h21

Quelques jours après l’assassinat de Stéphanie Monfermé, vendredi, au commissariat de Rambouillet, de nombreux badauds sont venus déposer des fleurs devant son lieu de travail. La ville est sous le choc et un hommage est prévu ce lundi, à 17h30, devant l’hôtel de ville. Le président du Sénat Gérard Larcher (LR), qui a longtemps dirigé la cité, a prévu d’y assister, tout comme des élus locaux, les autorités préfectorales et des policiers.

À Saint-Léger-en-Yvelines, la commune où elle vivait avec son mari Alain et leurs deux filles, une cérémonie aura également lieu dans la semaine. « Le maire va rencontre ce lundi matin Alain et ses filles pour définir leur souhait, confie-t-on dans l’entourage de Jean-Pierre Ghibaudo (SE), le premier magistrat qui est aussi le voisin direct de la famille Monfermé. Cela ne se fera pas à leur domicile car la route départementale passe devant leur maison. Il faudra aussi étudier la possibilité d’un office religieux, ici ou ailleurs. »

Un hommage aussi envisagé à Thoiry

Au-delà du choc et des conditions dans lesquelles la fonctionnaire a été tuée, ce village pleure aussi une famille appréciée. Stéphanie était intégrée dans la vie associative, dirigeant le club de danse country de la commune, et ses deux filles sont des enfants de ce bourg tranquille et préservé.  Quant à Alain, il est unanimement respecté pour son dévouement professionnel. « Cette famille, c’est l’exemple type des gens modestes qui ne font pas de bruit et bossent sans relâche, poursuit ce proche. Quand le patron d’Alain a pris sa retraite, il lui a proposé de reprendre l’affaire. Ça veut tout dire. »À Thoiry, village dans lequel Alain Monfermé exerce comme boulanger, épaulé régulièrement par sa fille aînée, un hommage pourrait là aussi avoir lieu. La date n’est pas encore définie et le maire François Moutot (SE) n’a pas souhaité s’exprimer.

 

19 thoughts on “RAMBOUILLET”

  1. Le gaulois dit :

    Hélas, réalité de tous les jours, une France de plus en plus inquiétante, une France qui échappe totalement aux principes fondamentaux de notre république. Merci Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron…

  2. Patrice dit :

    Hé le gaulois, faut aussi regarder Gargenville. Merci Delpeuch, Lemaire et maintenant Perron, tous ces « braves » élus déchus les uns après les autres qui forcent les gens à accepter un ghetto et des HLM au nom d’une anti souveraineté de la ville contre l’historique communal. Voilà le cœur du problème !

  3. Jérôme dit :

    Une policière administrative est tombée sous les coups d’un barbare alors qu’elle se croyait en sécurité dans son commissariat. La tolérance, ça va un temps, trop c’est trop. Il y a assez de misère comme ça chez nous sans avoir encore à faire face à des gens qui ont un mal fou à s’intégrer dans notre république et qui sont eux mêmes très peu tolérants quand ils sont majoritaires. Quand est-ce que nos chers politiques vont le comprendre ?

  4. BOB dit :

    On marche sur la tête !!!…
    On s’étonne ainsi que le commissariat de Mantes la Jolie ait anticipé ce type de situation abominable : tout dépôt de plainte doit en effet s’effectuer dorénavant sur internet, notamment en cas d’agression physique !?… A quand la possibilité de d’effectuer physiquement un recours auprès du commissariat de Mantes, car même si son environnement n’est pas propice, il subsiste des gens honnêtes qui auraient aimé pouvoir porter plainte pour agression physique auprès d’un fonctionnaire habilité …: cela promet pour l’avenir!… Le seul avantage d’une telle situation est que les statistiques sur l’insécurité, en pareil cas, vont… disparaître sur la région !!!…

  5. Valérie dit :

    Maintenant les policiers doivent être protégés dans leurs commissariats par d’autres policiers et ainsi de suite. Le problème, on en revient toujours à l’immigration, fléau actuel de la France car pas du tout maîtrisée.

  6. Charlène dit :

    Marre des hommages, des bougies, des fleurs, autre chose, quand est-ce qu’on commence à agir ? A la saint glinglin ?

  7. Fabrice dit :

    Classe la passivité de nos politiques, décidément la honte ne les étouffe pas ! Pauvre France, dire que demain ça recommencera !

  8. Franck dit :

    Les tueurs agissent et pendant ce temps là on poursuit la populace sans masque, on leur colle des PV, on met en garde à vue les récalcitrants. Vivement que les CRS s’en mêlent !

  9. Peter dit :

    Infernal, à partir de combien d’hommages nous allons faire peur terroristes ? Qu’ils envoient l’armée faire le ménage ils ne demandent que ça ! Parole de soldat !

  10. Vincent dit :

    Ceux qui ont donné une carte de séjour à ce boucher seront-ils inquiétés ? L’administration sera t’elle responsable un jour ? Soutien à la famille !

  11. Odile dit :

    Allez, encore des fleurs, des bougies, des peluches …en attendant la prochaine attaque. Chuuuut, pas de vagues !

  12. Claire dit :

    Hommage à la victime d’une barbarie, cette fois une policière ! ça fait combien déjà ? Des actes, ce serait quand même mieux que des hommages non ?

  13. Arnaud dit :

    Il n’y en a pas encore assez des hommages solennels à la queue leu leu ? A chaque fois ils nous promettent la même chose, attention on va se fâcher pour de bon ! En attendant ça rentre par les portes et les fenêtres !

  14. Kévin dit :

    Tragique, si ça continue bientôt ils nous vont faire des hommages groupés ! Au fait, nos hauts fonctionnaires sont aussi bien protégés que Stéphanie la policière ? Toujours la vie tranquille pour eux ?

  15. Elise dit :

    Surtout, jamais aucune action pour empêcher l’immigration et les prochains attentats, sinon ce serait un sacrilège !

  16. Manu dit :

    Simple, si cet individu avait été expulsé dans les règles, la policière serait aujourd’hui chez elle dans son foyer avec sa famille. Encore la faute à pas de chance ???

  17. Daniel dit :

    Je n en peux plus de tous ces gouvernants qui blablatent mais qui ne font rien sur ces drames à répétition, c est pourtant simple d y mettre fin. Plus facile de mutiler les Gilets Jaunes que de s attaquer à l’immigration et aux problèmes des cités !

  18. Matthieu dit :

    Tous nos dirigeants politiques sont complices de la situation d’aujourd’hui, en plus d’une inclairvoyance, d’une incompétence, et d’un déni total des conséquences d’une immigration dans des zones de non-droit. Cela fait 40 ans qu’on voit le problème grossir d’année en année !

  19. Clément dit :

    La police paie un lourd tribut et les choses s’aggravent d’année en année. Si nos politiques, tous bords confondus, ne sont pas capables de le comprendre, que nos policiers fassent appel à l’armée qui saura remettre de l’ordre à la place des politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion