logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

La totale

blason-gargenville

PORCHER, 60 000 m2 constructibles pour 6 millions de dettes !

A Gargenville, la bureaucratie OIN fonctionne, et non pas la démocratie ! La raison des contraintes l’a emporté, mais d’énormes souffrances sont favorisées.

 

6 millions d’euros ! Le prix à payer !

Pour y arriver, faire taire la démocratie, et engager la commune dans une logique de dette… Une incarnation de souffrances, de peines, de difficultés, où la méthode de domination, reste de satisfaire l’OIN.

En modifiant les élections du 30 mars 2014, Jean Lemaire s’est agenouillé devant l’hôtel de l’Epamsa, pour les Gargenvillois, la génuflexion pèsera 6 millions d’euros !

Dès la rentrée 2015, vous le sentirez passer sur votre compte en banque ! Sournois contrôle d’opportunités, la stratégie ponctionne immédiatement pour payer des excès de pouvoir cent fois dénoncés.

L’utilité publique, l’intérêt général, le principe de précaution, des droits dépossédés au motif de la consistance d’un projet où les inconvénients dépassent les avantages…

Comme des ordres supérieurs, auxquels la population est sensée se soumettre, la mise en œuvre Porcher défit les acquis d’André Samitier. Spécificités de Nicole Delpeuch, puis de Jean Lemaire, à Gargenville, les libertés de chacun n’existent plus.

Les conséquences, des prélèvements au dessus de la moyenne nationale. Pour comprendre de quoi il en retourne, il convient de remonter à la convention OIN de 2007, un contrat où le peuple n’a jamais fait irruption.

Faute politique majeure, le peuple devient une figure secondaire, la ligne dure ne sert qu’à une seule chose, confisquer l’argent des administrés et payer la dette Porcher de 6 millions d’euros.

L’élection de Jean Lemaire devient un non-sens communal !

LE 21/07/2015 ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

Connexion