logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Après 44 années d’obstination, Jean Lemaire renonce

Honneur à JL

Douze mois après l’inévitable verdict électoral du 15 mars 2020…  et le devoir de transmettre le fauteuil de maire à son jeune successeur – par conséquent – de figurer à nouveau 6 années dans l’opposition – Jean Lemaire annonce son retrait politique de la vie locale, pour les uns une libération, pour les autres l’option d’une réelle alternance.

Ancien élève des années 60 du dynamique instituteur “André Samitier” – mis en avant à 26 ans sur la liste [1977] du second mandat “André Samitier” – il fût un temps – en tant qu’adjoint chargé des Fêtes et des cérémonies durant 12 années, considéré comme le dauphin en titre, comme le “bras droit” du maire UMP de Gargenville aux 6 mandats consécutifs (lui-même 22 ans conseiller général puis député de la 8ème circonscription des Yvelines).

Promu à un bel avenir, il dût cependant brusquement démissionner de son poste en 1995.

Beaucoup le pensaient fini… Contre toute attente, Jean Lemaire présenta une liste aux municipales de 2001 contre son ancien instituteur, lui portant notamment une série de tracts abjects et immondes dont l’ambitieux élève ne pourra jamais vraiment s’en défaire. Au fil du temps, une tâche indélébile, inélégante, comme un fardeau visible de tous.

De ce suffrage – il fût néanmoins élu aux côtés de Mme Dominique Pelé – en opposant direct d’André Samitier de 2001 à 2004, avant d’en devenir par la suite l’opposant en demi-teinte de Nicole Delpeuch de 2004 à 2008.

 

OOOIN CM du 20 septembre 2007

Durant cette dernière période 2004/2008 [sous mandat “Samitier”], en partenariat avec Nicole Delpeuch, il fût également le signataire décisif du protocole d’accord entre la municipalité “Delpeuch” et l’OIN Bédier (en tant que représentant de l’opposition), livrant ainsi la ville à l’obligation d’une ZAC Porcher et divers autres projets ambitieux pour changer la ville d’échelle sans le peuple, dont il en deviendra de 2014 à 2020, le redoutable bétonneur contre ses propres engagements d’un “Restons Village” (à savoir, médiocrité politique qui dépasse les limites de l’entendement).

 

Le restons village de JL 

Côté ascension politique…

Seul, Jean Lemaire n’a guère bénéficié de plus 423 voix aux municipales de 2008. Son horizon s’en trouvant bouché, on peut aujourd’hui en conclure que l’arrivée de Laurence Labayle (nièce d’André Samitier) auprès de Jean Lemaire aux municipales 2010, aura eu l’effet miraculeux d’une reconquête tant espérée auprès de l’électorat de Gargenville.

Avec 708 voix au 1er tour et 1093 voix au second tour des municipales 2010, Jean Lemaire ressuscitait de ses cendres.

Campagne 2014 

Quoique s’autoproclamant porteur d’un “Restons Village”, quoique se déclarant héritier et fils spirituel d’André Samitier (auprès de Laurence Labayle), ses convictions profondes d’un “pourquoi il ne fallait pas recommencer les erreurs des années 60/70 avec des concentrations de logements, véritables “ghettos”, disait-il alors haut et fort”, ne l’ont pas pour autant astreint à se conformer aux souhaits et valeurs de la fusion des listes du second tour 2014.

Élu maire de Gargenville au premier conseil municipal du 5 avril 2014 (ramassant au passage le score des 1701 voix de la fusion des listes), Jean Lemaire s’est ensuite très vite occupé à déjouer l’accord de la fusion des listes en se séparant dès les premiers instants de Pierre-Marie Darnaut, puis de Laurence Labayle, de façon à se retrouver maître de ses noirs desseins de la ville, c.-à-d. à contre courant des ses propres engagements et promesses électorales.

 

Respect des engagements 2014

Délesté de ses associés, s’ensuivit une campagne dite “stratégique”, décrivant un personnage brillant, lumineux, alors qu’en réalité, Jean Lemaire n’obtint que désacralisation de la fonction de maire et… fausse honnêteté politique.

Bien qu’on lui doive une ville meurtrie de tous côtés, grandement amputée de son foncier et de son immobilier…

On ne peut passer sous silence l’ampleur des roublardises liées à un orgueil du pouvoir démesuré, du fait même d’un complot machiavélique effaçant l’accord républicain de Pierre-Marie Darnaut et de l’ex-première adjointe nièce d’André Samitier, par conséquent, du fait même du phénoménal cadeau empoisonné dédié au peuple de Gargenville, forfaiture de la plus noire espèce aux effets les plus nocifs, dont les Gargenvillois en mesurent actuellement toutes les infamies urbanistiques à la mesure de l’idéologie du grand renversement de la ville sans assentiment du peuple.

Pouvoir en mains, Jean Lemaire s’est-il senti soudain dépassé par la frénésie Césarienne qui l’a alors habité pendant 6 longues années si peu légitimes en horizons funestes ? S’est-il vu dépasser les valeurs auxquelles sont tant attachés de Gargenvillois-Villageois, et par conséquent d’électeurs de la ville dans une démonstration de moins de sincérité, de moins de loyauté, de moins d’authenticité, de moins d’honnêteté ? S’est-il seulement vu partir dans un absolu délire urbanistique pour un réel massacre de la ville ? Rappelons l’ampleur historique des projets “Jean Lemaire” :

Des quatre permis 2013 de Nicole Delpeuch (passage en force de la ZAC Porcher fin de mandat “Delpeuch”), aucun n’a abouti. Notre association ayant porté recours devant le T.A. de Versailles, qui, après une entrevue avec les promoteurs, ceux-ci ont finalement décidé l’abandon des projets “Porcher”. Dès cet instant, Jean Lemaire disposait d’une autoroute démocratique pour reformuler un projet “Porcher”, suivant les accords de la fusion des listes d’un “Restons Village”.

Colérique, hors sol, défaillant de toutes ses obligations, Jean Lemaire entrepris la relance totale des projets “Delpeuch” de la ZAC de Rangiport. Dans un même temps, il entreprit divers autres projets pour le moins factieux à son élection.

Projets d’environ un millier de logements : Centre ville, Cœur de ville, friche “Entrée de ville” face au Collège, Fontaine Carrolo, impasse des Roses, cité Henri Chausson, anciens ateliers municipaux, extension Porcher, Moulin-à-vent, place du Général De Gaulle, Avenue Lucie Desnos, Avenue du Colonel Fabien, rue Pasteur, friche SNCF, insatiable, pas une seule éventualité n’échappait alors à l’extraordinaire boulimie urbanistique de Jean Lemaire.

A décharge, si l’on veut bien prendre en compte le problème à sa source, c.-à-d., l’acceptation et le vote de la ZAC Porcher sans le peuple, il s’agissait alors de la part de Nicole Delpeuch et de Yann Perron (période 2010/2014) d’un accord de prime au logement entre le département et la municipalité “Delpeuch/Perron”, d’une affaire de Cdor de 10 000€ pour chaque logement de la ZAC Porcher, ramenée ensuite à 5000€, avant disparition de tout versement pour une splendide arnaque. Croyant dans sa bonne étoile, Jean Lemaire s’est laissé séduire tête baissée les yeux fermés dans “l’affaire Porcher”, sans rien voir du probable piège des accords “A. Schmitz/P. Bédier/N. Delpeuch/Y. Perron.

Dans cette affaire de gros sous, aux évènements, il faut y joindre l’élection de la fusion des listes représentée par Jean Lemaire, le rôle du clan “Bédier”, sur la région, sur le département, l’importance du second rejet “Delpeuch” et de son poulain Yann Perron et le retour à la tête du département de Pierre Bédier (après désistement d’Alain Schmitz en faveur de Pierre Bédier)… et vous obtenez tous les ingrédients d’un vrai cul de sac au profit de la candidature “Yann Perron 2020”, de sa désignation de délégué à l’axe Seine, de son implication “LR Bédier” à la réélection Pierre Bédier.

On peut donc dire que Jean Lemaire n’a rien vu venir, qu’il a pris tous les risques “Porcher” dans la croyance du conte de fée du Cdor, puis acculé dans l’impasse Delpeuch/Perron/Bédier, pris au piège de sa relance de la ZAC Porcher, il ne lui restait que la vente du patrimoine local et la multiplication de projets pour le rééquilibrage des finances de la ville.

Néanmoins, de là où se trouve actuellement perché Yann Perron, comptez sur lui pour se faire passer pour une vraie victime, comptez sur lui pour se faire passer pour un vrai martyr… mais ne comptez pas sur lui pour engager un moratoire sur l’ensemble des projets en cours ou passés, ce qui aboutirait à la découverte des réelles prévisions du PLU “Delpeuch/Perron” et des conditions du grand renversement de la ville sans le peuple. Ne comptez pas non plus sur lui pour engager un audit sur la situation financière de la ville, ce qui aboutirait à dévoiler le plan OIN Bédier 2008.

Super maçon

 

Delpeuch/Lemaire/Perron… ou le grand abandon de “Gargenville-Village” ?

En d’autres termes, que s’est-il vraiment passé dans notre ville de Gargenville ?  

Alors que l’existence de tensions communautaires a été reconnue dès 1990, puis formellement dénoncée en 2017 par l’ancien ministre de l’intérieur Gérard Collomb, alors qu’en France plus d’un maire sur deux songe à ne plus se représenter, à Gargenville, nos élus s’étripent depuis plus de 15 années pour contraindre une urbanisation de masse dont plus personne ne veut en France. L’affaire bat son plein malgré trois rejets successifs de l’OIN Bédier.

A la suite du décès de M. André Samitier, le déchirement de Gargenville et de son esprit village date de l’arrivée de Nicole Delpeuch. Proche de Pierre Bédier, Nicole Delpeuch a encouragé et légitimé une politique de la ville qui crée les conditions d’un affrontement entre l’existant communal et le retour aux années 60 du site Porcher, dont des experts, des médias, des élites dénoncent comme une flagrance d’illégitimité créant un fossé abyssal entre la ville d’en haut et la ville d’en bas, le quartier de Rangiport illustrant parfaitement le phénomène.

Le baromètre “confiance” de la population assure à sa classe politique (Delpeuch/Lemaire/Perron), une gamme de sentiments qui va de l’écœurement au dégoût, sans oublier la constance de trois rejets successifs des uns et des autres (Nicole Delpeuch en 2008/Nicole Delpeuch et Yann Perron en 2014/Jean Lemaire en 2020).

Nicole Delpeuch a pris sa retraite, Jean Lemaire quitte l’arène, “l’enfant du village” Yann Perron se lance à corps perdu dans l’aventure d’un nouveau mandat “Pierre Bédier”… ce qui pour Gargenville n’augure rien de bon.

A tous ces marchands de bonheur porteurs d’un inévitable chaos imminent, puisse l’impression misérable des cités interdites de France leur accorder logique et bon sens … car, à nos policiers insultés, menacés, agressés, aux actes violents devenus banals, où des pierres et projectiles divers volent dès l’arrivée de fonctionnaires en tenue, à un moment on se pose la question : pourquoi décupler tant d’énergie, tant d’acharnement dans notre petite ville de Gargenville jadis si tranquille pour un modèle des années 60 malgré trois rejets successifs du peuple ?

Démocratiquement, deux maires s’en sont déjà cassés les dents, Yann Perron bénéficierait à ce point d’une meilleure dentition que ses prédécesseurs ?

 

LE 30/05/2021/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

 

 

51 thoughts on “Après 44 années d’obstination, Jean Lemaire renonce”

  1. Pascal dit :

    Bon débarras ! Et de deux sur la touche, attention il en reste un (élu sur 30%) et c’est un adorateur du sulfureux Pierre Bédier. Sans doute pense-t-il qu’avec tonton toutes les portes lui seront ouvertes ?

  2. André dit :

    Tous ces gens qui agissent en douce pour imposer à la France par tous les moyens des quartiers à difficultés devraient être poursuivis et rendre des comptes à la société, Pierre Bédier et son système islamo-droitiste le premier.

  3. Roger dit :

    Quand tu vois ce mec poser à côté de sa pancarte honneur à notre maire, tu mesures tout de suite la citrouille de l’individu et son état d’esprit. Le problème, c’est que l’un remplace l’autre et ça dure depuis 15 ans ! DRAMATIQUE !

  4. Daniel dit :

    IN-CROY-ABLE ! PAS UN MIEUX QUE L’AUTRE ! VOILA QUE YANN PERRON SORT LE GRAND JEU ET REVELE AUX GARGENVILLOIS POUR QUI IL ROULE, SON POTE PIERRE BEDIER QUE PLUS PERSONNE NE VEUT VOIR ! Il est où l’enfant du pays sauveur de Gargenville ?

  5. Lionel dit :

    Pourquoi on va droit dans le mur ? Les « Bédier » c’est des LR ? Les « Bédier » c’est des Gaullistes ? Mais de qui de quoi ? Quel lien avec les Ciotti, Retailleau, ou encore Bellamy ? Il est des évidences que les vrais Gaullistes ne voient pas ?

  6. Yann Perron lève le voile dit :

    Mince alors, Yann Perron s’accoquine avec l’équipe des Bédier ? Pas étonnant qu’on se retrouve avec le programme de Nicole Delpeuch pour inonder Gargenville de logements !

  7. Théo dit :

    Hé Hé, voilà Yann Perron sur l’affiche des Bédier ! Encore une drôle d’affaire, mais ce qui commence à se faire savoir c’est que cette équipe est excellente pour nous inonder de logements dans le but d’un remplacement de population. Lamentable d’en arriver à ce point et de subir tous ces gens qui pourrissent le pays depuis 40 ans.

  8. Anita dit :

    La suprématie de la bienpensance des Delpeuch Lemaire Perron contre le verdict citoyen des urnes, on voit qu’il n’y a pas que les strates géologiques mitterrandiennes qui peuvent avoir des bouffées délirantes, heureusement que le mot liberté est inscrit aux frontons des mairies !

  9. Anne dit :

    Je ne comprends pas que ceux qui se disent grands républicains démocrates Gargenvillois, mais des pleutres qui ne se lèvent pas vent debout en nombre contre ce genre d’élus de Gargenville qui vont à l’encontre de nos valeurs élémentaires … Votre association a plus de courage apparemment…. déjà qu’ils vous déguisent autant qu’ils le peuvent…

  10. Hervé dit :

    Quelle merveille, Yann Perron est pacsé avec Bédier ? Excellent ! Mais le fameux tonton Bédier, c’est pas celui qui lave plus blanc que blanc dans des affaires bien noires en bon islamo droitiste ? Les vrais LR des Yvelines vont enfin comprendre que l’on souhaite en France une droite franche, sincère et honnête, et non pas des sous-marins torpilleurs du pays ?

  11. Damien dit :

    Aaaah le pays des droits de l’homme….. sauf pour certains apparemment et on les collectionnent. Voyez Gargenville, les fâchos ne sont pas du côté que l’on croit et vous en avez un exemple sous vos yeux depuis presque 20 ans !

  12. Sylvain dit :

    Après le séisme politique de la ville de Gargenville fomenté par Nicole Delpeuch et son ami Pierre Bédier, surprise, voici le brave petit Yann Perron qui plaide en faveur de Pierre Bédier sous l’étiquette LR. Il est grand temps pour les Ciotti, Retailleau, Lisnard de prouver aux électeurs de la VRAIE DROITE qu’ils sont capables de ramener l’honneur perdu durant 40 ans au sein du parti représentant les électeurs amoureux de la France. Bas les masques ! Dehors les imposteurs !

  13. Benoît dit :

    Un an après des municipales tronquées pour cause de covid, un an avant des présidentielles plus que décisives, voici venu le temps d’analyser le vrai travail de Pierre Bédier et sa compromission d’islamo droitiste. LES INTERÊTS DE LA FRANCE D ABORD, le patriotisme avant cette basse politique qui coule le pays !

  14. un ancien du village dit :

    Si je me remémore le passé du site PORCHER, le groupe scolaire est construit à l’endroit le plus pollué en profondeur et malheureusement, malgré une chape de béton; il y aura des cas de cancers dans les temps à venir…personne n’en parle…la faute à qui tout cela?

  15. William dit :

    Que pense aujourd’hui l’équipe de M. Jean Lemaire de leur chute aux enfers ? Y’a encore des petits Napoléons dans le groupe qui donnent des leçons aux autres et se croient toujours des pointures comme l’équipe de M. Yann Perron en ce moment ? Ras le bol de tous ces gens et de leur énorme décalage la tête dans les pâquerettes. Combien se pensent un jour des brillantes lumières pour se retrouver ensuite dans une dépression noire en rasant les mûrs ?

  16. Nicolas dit :

    Beuh… attention avec la lumière hein, l’électricité ça coûte cher… surtout l’électricité verte !

  17. Yvon dit :

    Echec, échec, échec ! Ils font tous les grands connaisseurs expérimentés et ils se cassent la gueule comme des misérables ! Pauvre Gargenville, toujours les même démons et rien de neuf à l’horizon. Il vaut peut-être mieux que tout s’écroule pour reconstruire ensuite sur des ruines… et quelles ruines.

  18. Clara dit :

    Des magiciens, des donneurs de leçons on a donné!!..Place à de vrais défenseurs de notre ville pour notre plus grand bonheur!

  19. Olivier dit :

    « Lumière » vous dîtes… 40W à peine..et encore, car avec des élus comme ça trempés jusqu’au cou aux côtés du phénomène « Bédier », Gargenville est en danger mortel !

  20. Francis dit :

    A tous les votants, nous voulons des gens normaux à la tête de la commune et du département, encore faut-il voir la réalité en face. Que les déçus ou les dégoûtés ne se leurrent pas, aujourd’hui nous avons un « Bédier » aux commandes de notre ville de Gargenville et il n’est certainement pas une alternance pour une majorité de citoyens ! Cela dit, j’irai voter les 20 et 27 juin mais pas pour la clique « Bédier » !

  21. Jean-Paul Chérel dit :

    Message personnel de M. Jean-Paul Chérel.

    Un avenir pour nos enfants…

    J’aimerai profiter de cette fenêtre d’expression libre pour lancer des idées nouvelles, concernant la région et plus précisément « Gargenville notre ville », et peut-être ainsi créer ensemble un effet nouveau, créateur d’emplois, ceci afin d’investir dans le concret, c.-à-d., d’investir dans l’avenir de nos enfants de façon à les garder près de nous en nous obligeant à investir pour leur sécurité… pour leur devenir… n’oublions pas qu’ils sont notre richesse et notre avenir… ils seront nos protecteurs dans le temps et l’avenir d’eux mêmes.

    Exemple : Création d’une « Commune Gargenvilloise d’intérêts économiques divers», d’idées et de projets ensemble dans le devenir.

    Avoir des idées tous ensemble simples révolutionnaires , pourquoi pas nous les exposer et les concrétiser en une réunion amicale, car, seul, on ne peut rien.

    Ainsi, se réunir en personnes responsables prêtes à investir et développer une logique d’avenir d’idées et de créations d’emplois… voir : sociétés parallèles du genre loisirs, maison de repos, centre d’intérêts commun dans une forme de coopérative d’avenir chez nous.

    En dehors de toutes idées politiques actuelles destructives depuis 15 années.

    Tout se tricote, pourquoi pas nos idées ne pourraient pas devenir commune et ainsi réaliser des richesses patrimoniale…il suffit de voir le gâchis dans notre ville des anciens responsables.

    Partons de loin une commune telle quelle soit ne peut pas entreprendre le futur elle est dans le présent prête à écouter l’avenir mais sans le changer, la situation actuelle difficile de la France permet d’aller vers un autre avenir volontaire et entreprenant, commun et prometteur pour un monde d’idées même si d’autres les réalisent pour le bien de nos enfants et leur avenir.

    Je ne parle pas politique, mais richesse humaine commune, construisons un monde meilleur participons et redevenons la France inventive et constructive.

    Ce sont des idées à développer et à concrétiser ensemble si possible…

    Me contacter Tél : 06 25 91 55 14

    JP CHEREL

  22. Quentin dit :

    Ce qui est pathétique, c’est que les Delpeuch/Lemaire/Perron œuvrent ou ont œuvré pour la même politique de l’OIN Bédier ! Qui veut être complice et soutenir l’enfant du pays dans l’équipe Bédier pour cette machine infernale de déconstruction de Gargenville ?

  23. Yoann dit :

    Il paraît que « le bien-nommé Jean Lemaire » a la tête dans ses cartons ? On lui doit les ténèbres de Rangiport et quand vous vivez dans l’enfer de ces ténèbres, vous n’avez guère l’espoir de faire un jour vos cartons aussi vite que celui qui a trahi tous ses concitoyens, et il est important que chacun comprenne bien pourquoi !

  24. Richard dit :

    Gargenvillois, votez au moins pour quelqu’un qui ne s’accommode pas au système « Bédier », sinon ce sera encore la Bérézina pour 6 ans!

  25. Pas besoin d'être RN dit :

    Rien de changé sous le soleil de juin à Gargenville ? Pourtant, depuis Nicole Delpeuch ça sent le gros pâté, c’est drôle, la même odeur qu’à Mantes la Jolie (d’ailleurs plus si jolie que ça), la même odeur qu’au GPSO (suivez l’odeur « alléchante », suivez le fil conducteur)… Aujourd’hui l’enjeu pour notre région est d’abord de retrouver une vraie démocratie représentative et non un système coalisé qui plante le département et par voie de conséquence le pays tout entier. Votez pour des gens sensés qui sauront faire barrage aux grandes dérives responsables du délitement de la France.

  26. Fabrice dit :

    Habituellement je vote à droite et mon ami d’enfance à gauche. Mais là faut arrêter de nous prendre pour des c…., la France est au bord de l’abîme !

  27. Thomas dit :

    40 ans que la France part en javelle. 17 ans que notre ville de Gargenville tombe dans la décadence. Un vrai naufrage ! Voilà Yann Perron envoyé au charbon sur la liste « Bédier », le but de la manœuvre serait de poursuivre tout ce qui est le plus dangereux pour le pays, construire de nouveaux ghettos pour accueillir de nouveaux migrants. Croyez-vous que les gens vont se précipiter dans les bras de Yann Perron et de Pierre Bédier sourires aux lèvres ?

  28. Bruno dit :

    Je ne sais pas quel sera le choix des électeurs dans notre région mais j’ose espérer que ceux qui voteront auront bien à l’esprit qu’on a besoin d’autre chose que des dévoués à Pierre Bédier. Mais après tout, peut-être que les gens du 78 aiment l’instabilité et les affaires fumantes…

  29. Jean-Paul Chérel dit :

    La jus­tice admi­nis­tra­tive a défi­ni­ti­ve­ment annu­lé, le 5 jan­vier 2021, l’é­lec­tion de Pierre Bédier à la tête de l’O­PIE­VOY en 2015. le « Goliath » des Yvelines semble plus affai­bli que jamais.

  30. Quel jackpot ? dit :

    OUI Monsieur, Pierre Bédier a été déchu de son élection de 2015 aux commandes de l’Opievoy par décision de justice. Mais le plus incroyable, que fait donc aujourd’hui Yann Perron sur la liste de Pierre Bédier sinon défendre, approuver et représenter l’OIN Bédier et couler un peu plus Gargenville… Qui va voter pour cette machinerie diabolique qui enfonce d’année en année notre commune ?

  31. Joël dit :

    OUF, le faux M. « Restons Village » en a eu pour son compte ! Mais il faut finir le travail, car si Gargenville et la région souhaitent que la même politique se poursuive, il faut surtout revoter l’équipe Pierre Bédier. Ainsi, vous aurez davantage d’HLM, de migrants, d’insécurité, de dettes de la région, d’augmentation des impôts et un double langage des responsables de cette politique qui nous mènent irrésistiblement au chaos depuis tant d’années.

  32. Patrice dit :

    La droite Française serait la plus bête du monde ? Ben… à Gargenville nous en avons un magnifique échantillon ! Ils sont tellement intelligents qu’après Samitier ils ont tout fait pour détruire notre jolie petite ville pour la transformer en banlieue du Val Fourré et des Mureaux… évidemment contre les votes de la population ! Aujourd’hui Yann Perron se dit fier de ses positions, il reprend le flambeau de Nicole Delpeuch en s’affichant dans l’équipe Pierre Bédier du canton de Limay. C’est vraiment beau de mourir pour des idées que toute la France rejette sans savoir exactement en mesurer toutes les conséquences…..

  33. Laurent dit :

    Après le flop historique de Jean Lemaire, arithmétiquement, bien sûr qu’avec 30% Yann Perron peut tout se permettre… Alors pourquoi pas reprendre l’anéantissement de Nicole Delpeuch et d’en remettre une couche supplémentaire pour devenir délégué à l’axe Seine avant d’être candidat aux départementales sur la liste de Pierre Bédier ? Le poulain de Nicole Delpeuch a misé sur le bon cheval ? Parti comme il est parti la tête dans le guidon dans le système « Bédier », autant commencer à Gargenville à se constituer une véritable opposition-majoritaire avant d’être dévorés par la minorité « Bédier » au pouvoir…

  34. Jérôme dit :

    Manifestement, de la logique et du bon sens au profit de la ville de Gargenville ?

    Où se dirige M. Yann Perron et vers quels intérêts veut-il entrainer Gargenville, sinon servir l’OIN Bédier dont personne ne veut plus entendre parler dans notre commune.

    La face sombre du “système” Bédier dans les Yvelines que M. Yann Perron maire de Gargenville sur 30% de l’électorat soutient aux élections départementales.

    Enquête de Valeurs.

    Par Alexandre Bertolini
    Publié le 12 février 2021 à 7h00

    De nombreuses personnalités des Yvelines dénoncent les méthodes du président les Républicains du conseil départemental Pierre Bédier. En cause : le clientélisme avec des religieux musulmans, la manipulation des communautés d’origine étrangère par le financement d’associations et un favoritisme dans les subventions accordées aux municipalités. « Certains parlent d’un Bédieristan. » Ce sont les mots d’un conseiller des Yvelines pour décrire l’empreinte de Pierre Bédier (LR) dans le département qu’il dirige depuis 2015. Une allégation qui fait écho aux récentes enquêtes de Marianne et de M6 sur les liens troubles entre l’ancien maire de Mantes-la-Jolie, les collectivités territoriales et des responsables religieux musulmans locaux en échange de soutiens mutuels. « On sent que les langues se délient », se félicite Pierre Luce, référent départemental des Yvelines du mouvement En Marche.

    Les Gargenvillois apprécieront.

  35. Michel dit :

    Yann Perron soutien de Pierre Bédier… c’est désintéressé ? Dans cette affaire, Yann Perron joue gros et il ne m’étonnerait pas qu’il en paye rapidement les conséquences. Car, non seulement il se déclare l’inconditionnel Bédiériste de Gargenville alors que les 30% d’électeurs qui lui ont accordé confiance le voyaient libre de tout parti politique, et que par ailleurs, il ouvre grandes les portes de la ville à l’OIN Bédier en faisant croire qu’il n’y est pour rien en refilant les responsabilités à GPSO… FACILE ! A berner toujours les gens, combien de temps va-t-il tenir ?

  36. Laure dit :

    Gargenvillois allez voter !! 17 ans d’OIN Bédier et voyez le résultat. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

  37. Etienne dit :

    Incroyable M. Yann Perron ! Depuis 12 mois l’édile se cache derrière son petit doigt, mais la tentation de rejoindre le clan « Bédier » aura été la plus forte ! Gargenville est particulièrement touchée par l’OIN Bédier et la population souffre des contraintes Delpeuch/Lemaire à contre courant des votes des citoyens. Voici qu’aux départementales M. Yann Perron saute dans les bras de Pierre Bédier et se dit que les Gargenvillois n’y verront que du feu ? Allons au fond des choses, la motivation de l’homme aux 30% serait encore d’ignorer la volonté du plus grand nombre au profit d’une majorité-minoritaire au service de l’OIN Bédier ? Cherchez l’authentique cohérence démocratique, il n’y a que mépris envers la souveraineté !

  38. Ghislaine dit :

    Les anciens de Gargenville ont pleuré le départ de Mr Samitier, et ce, selon moi, à juste titre… En revanche, pas sûr que les Gargenvillois pleureront la retraite de J. Lemaire, qui n’a que défiguré notre village, abandonnant la tenue de nos espaces verts et la propreté de notre commune, et bétonnant à tout va le bas de notre commune, jusqu’à implanter de nombreux dos d’âne dans les rues qui n’en avait nul besoin! Adieu et sans regret…

  39. Liberté des médias dit :

    Non, nous ne sommes pas en Chine ni en Corée du Nord mais en France dans le département des Yvelines.
    Privilèges, puissance du pouvoir et détournement de la liberté d’information. Un ancien député des Yvelines indique : Pierre Bédier aurait renforcé son influence sur la presse locale grâce à des subventions départementales ou via l’acquisition de pages publicitaires. Les médias Mantes-Actu ainsi qu’un média gratuit financé par de la publicité des collectivités locales sont au cœur de ce problème démocratique s’amuse l’ancien député… Des recommandations précises sont indiquées aux journalistes pour en arriver à une sorte de légitimité tranquille d’une restriction d’information supprimant toute vérité dérangeante du système du patron des LR classé aujourd’hui d’islamo-droitiste dans le paysage politique du pays. A quand un retour à la normale ?

  40. Ripouxblicains et l'art de tromper dit :

    Inversions des valeurs, passages en force… combien sont-elles, ces zones de Rangiport, surmultipliées, sur-implantées dans l’hexagone, qui ont transformé la vie des gens, qui sont sorties du champ culturel de France, à l’écart de nos traditions, soigneusement reconditionnées en “quartiers à difficultés”, en “espaces de diversité”, en “laboratoires de métissage”, tristement célèbres pour en avoir découvert délinquance, insécurité à grande échelle et économie souterraine pharamineuse ? Climat glaçant, car une nouvelle légitimité étend ses tentacules partout en France, patiente, silencieuse. Qui sont donc tous ces élus architectes-artisans de France qui ont obstinément refusé de voir la réalité en face ? Qui sont donc tous ces grands décideurs politiques des départements, des régions de France qui ont basculé dans l’idée de faire régner une autre forme de république sans l’assentiment de leurs compatriotes ? Que faire ? Comment s’en sortir ? A condition que ces mêmes décideurs respectent souveraineté et démocratie des urnes, ce qui n’est pas gagné, il nous reste un simple et misérable bulletin de vote.

  41. Jean Luc dit :

    Décidément Yann Perron est un Poulidor. Poulidor de Nicole Delpeuch, Poulidor de Pierre Bédier et avec ça la tête dans le guidon à fond dans le béton au service de son patron LR… Que devient Gargenville dans tout ça ?

  42. Monique dit :

    Pardon mais, avec l’apparition désastreuse des Delpeuch/Lemaire/Perron, 17 ans de continuels dérapages pour arriver à l’inverse total de notre petite ville fleurie jadis si renommée ? Surtout revotez pour eux !

  43. Gilles dit :

    Houlà… la révélation publique des belles amitiés entre Yann Perron et le patron des LR Pierre Bédier risque de lui coûter très cher… Le voilà mouillé jusqu’au cou, non seulement on ne se moque pas impunément des gens comme ça sans en subir les conséquences, mais le fond du problème de Pierre Bédier, c’est qu’en plus du tintamarre de belles casseroles, aujourd’hui son étiquette d’islamo-droitiste lui colle aux baskets.

  44. Olivier dit :

    Ah ouais, Jean Lemaire le mal nommé a démissionné ? Qu’on débouche le champagne sur toutes les tables, c’est la meilleure nouvelle après la retraite forcée de Nicole Delpeuch. Par contre, attention aux petits malins aux pieds d’argile qui se voient déjà plus haut que tour Eiffel, retour sur le plancher des vaches garanti.

  45. Xavier dit :

    Oh que voilà que c’est beau, l’union Bédier/Perron est à l’action. Electeurs, avant de mettre votre bulletin dans l’urne, souvenez-vous que Monsieur Perron appartient à la secte Bédier elle même responsable d’une politique de déchristianisation de la France et par voie de conséquence d’une large part du commencement de la disparition de notre civilisation.

  46. Jean Paul Chérel dit :

    Inutile de se lamenter, tout à été fait pour que la ville change depuis 2010 et même depuis 2007 grâce aux bénis Ouiouiiiii qui ont terminé le mandat Samitier.
    J’espère sincèrement que le Maire actuel est multi vacciné et qu’il aura ainsi la volonté de laisser tomber l’urbanisme Bédier et reprendre le souhait de notre ancien maire André SAMITIER.
    Même s’il n’a eu que 27% aux dernières municipales… ce qui est peu…. ce qui n’est guère représentatif… Qu’il réfléchisse, qu’il s’entoure, car à mon avis la majorité de la population a besoin d’être consultée en urgence.
    Merci de passer mon message.

  47. Sophie dit :

    Vous parlez d’une dynamique…! Perron / Bédier c’est l’assurance de l’anéantissement de Gargenville, vous en avez un avant goût sur Rangiport !

  48. Brigitte dit :

    Excellente nouvelle, Yann Perron s’affiche sur la liste Bédier ! Maintenant c’est clair, nous savons qui dirige les affaires de Gargenville et qui nous importe la banlieue du Val Fourré. Merci Perron !

  49. Serge dit :

    Au fait, comment va mémé Peupeuch et pépé Lemaire maintenant qu’ils ont mis à terre la renommée de Gargenville ? Pour le reste, le danger est toujours au rouge écarlate avec le nouvel édile Yann Perron rallié à la liste Bédier. Et si c’est ça l’espoir de Gargenville tant attendu, alors pauvres citoyens déjà deux fois tondus ! Reste la fuite !

  50. Lucie dit :

    On touche le néant, la France au plus bas, Gargenville au plus bas, c’est cela la récolte de ce que ces politiques ont semé pendant 50 ans… l’anéantissement !

  51. Roger dit :

    Entre nous… Franchement… impossible de faire pire que le duo Nicole Delpeuch/Jean Lemaire ! IM-PO-SSIBLE !!! On en est sous le zéro absolu ! Et que fait Yann Perron au moment où Nicole Delpeuch rentre chez les sœurs et que Jean Lemaire annonce sa fuite organisée ? Il s’allie au seigneur idéologique de la droite « boulet » des LR Pierre Bédier pour toujours plus d’HLM et logements sociaux ! Qui a gagné le gros lot ? Gargenville ou Yann Perron ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion