logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Yann Perron, quels intérêts sert-il ?

Le Courrier logts sociaux

 

Des Gargenvillois luttent contre un projet de 12 m de hauteur qui saccagerait à jamais le cadre de vie historique du “vieux village”.

Sans surprise, après le cauchemar d’un quartier ghetto à Rangiport (que la population a rejeté à deux reprises), “nos” férus d’un “béton à tout va” s’attaquent au vieux bourg… mais, cette fois, le projet suscite une levée de boucliers !

 

                   PÉTITION

 

Indignez-vous, opposez-vous à la transformation radicale de Gargenville.

Tapez : https://www.mesopinions.com/petition/social/construction-batiment-22-logements-sociaux-rue/112779

Vous habitez les hauts de Gargenville ? Vous habitez le centre ville ? Vous habitez le quartier des Gâts ? Vous habitez entre la voie SNCF et l’Avenue de Paris ? Vous habitez Hanneucourt ? Vous habitez le côté préservé de Rangiport…?

Vous aussi, vous n’êtes pas à l’abri d’un projet délirant, d’autres projets démentiels sont dans les tuyaux.

Dès maintenant, prenez soin de votre ville, renforcez la pétition en ligne du collectif “RIVERAINS EN COLÈRE” (à ce jour, un total de 420 personnes a contribué aux pétitions en ligne et sur papier).

En signant le permis de construire d’un édifice de 22 logts initié par Jean Lemaire (projet en totale contradiction avec l’existant du “vieux bourg” de la ville), le nouvel édile Yann Perron affiche clairement sa volonté de poursuivre l’urbanisation de masse de ses deux prédécesseurs, sans partenariat, sans concertation, sans transparence.

 

NON À LA CONSTRUCTION D’UN BÂTIMENT DE 22 LOGEMENTS SOCIAUX AU COEUR DU CADRE DE VIE DU “VIEUX VILLAGE” RUE DANIÈLE CASANOVA À GARGENVILLE

Pétition : Non à la construction de 22 logements sociaux dans le cadre vie coeur village rue Danielle Casanova à Gargenville

 

Contre toutes attentes, M. Yann PERRON a accepté le 21 août dernier le permis de construire de 22 logements sociaux au 73 rue Danièle Casanova à GARGENVILLE, alors que les administrés s’attendaient à ce que cesse les ventes bradées du patrimoine local (foncier vendu 410 000€) et que s’engage un moratoire sur les projets du maire sortant, comme annoncé lors de sa campagne. Un terrible coup adressé à tous les électeurs en faveur dudit candidat du “vieux village”.

“L’histoire des ateliers municipaux : Au permis de démolir et du foncier à 410 000€…, aucune valeur des ateliers municipaux n’a été retenue. Sachez que les deux appartements situés au-dessus des ateliers municipaux sont d’une surface de plus de 80 m2 chacun. Soit l’équivalent du prix du foncier cédé au promoteur. Reste une surface en RDC d’environ 300 m2, exploitable à des fins commerciales ou autres… Une fois de plus, une perte financière conséquente a été conclue à huit clos entre décideurs de projets funestes. Dans cette affaire assez rocambolesque, quelle est donc la véritable et principale motivation des élus successifs de l’Hôtel de ville ? S’attaquer au “vieux bourg” comme ils se sont attaqués au quartier de Rangiport ? ”

Afin de conserver l’âme et le cœur historique du vieux village de notre ville de GARGENVILLE, le collectif « RIVERAINS EN COLÈRE » lance un appel à travers cette pétition en ligne afin que les GARGENVILLOIS puissent se faire entendre et que tous ensemble nous puissions interpeller les actuels élus sur l’extrême dégradation du cadre de vie de la ville, ainsi que sur les décisions prises sans participation aucune auprès de la population, qui vont à l’encontre des propositions faites par le candidat Yann Perron lors de sa campagne d’élection.

Si nous laissons faire cela aujourd’hui, qu’en sera-t-il demain ?

Notre point de vue : Assez de dictats de petits clans locaux ! Toute opération immobilière, qui modifie de façon substantielle le cadre de vie d’un quartier de la commune, doit s’étayer d’une mission d’enquête publique au service d’un intérêt général, suivie d’un sondage du secteur concerné. Nous sommes tous placés dans l’incapacité de se faire entendre. Plus jamais on ne doit revivre ça. Merci à vous de signer.

Pour tout contact et  info : Collectif « RIVERAINS EN COLÈRE » vendestef@gmail.com 

 

 

Cimenterie de Gargenville…

usine calcia

Le 27/11/2020, Yann Perron a dit •

“Fin 2021, l’usine Calcia de Gargenville aura cessé la production de ciment. Le site conservera néanmoins une activité de broyage et de logistique. Voilà la triste la nouvelle que nous avons appris la semaine dernière. Cette décision est une catastrophe pour l’emploi et la fiscalité de notre commune, et plus généralement de notre secteur.

Nous avons déjà affronté la fermeture de la centrale EDF et la restructuration des activités de Total… c’est maintenant au tour de notre cimenterie. Une nouvelle page de l’histoire industrielle de notre ville se tourne.

Cette usine faisait la fierté d’un bon nombre de Gargenvillois, qui de génération en génération, se sont transmis fièrement leur savoir-faire et leurs compétences. C’est à tous ces Gargenvillois que je souhaite adresser mon soutien.

Néanmoins, je suis satisfait de voir que notre Vexin conservera son charme naturel et que son environnement sera préservé. À Gargenville le cadre de vie se verra amélioré et la pollution de l’air réduite. L’espoir environnemental que représente cette nouvelle est pourtant à mesurer. La production de ciment sera relocalisée et son impact sur notre planète ne sera pas diminué. Cette industrie est certes polluante mais permettre à notre pays de disposer de ciment est un véritable enjeu.
Aujourd’hui, il faut travailler d’arrache-pied pour donner des perspectives à ces différents sites, trouver des solutions pour reconvertir et réorienter ces emplacements stratégiques où le potentiel économique est réel. C’est à nous de trouver des solutions pour créer une économie durable, créatrice d’emplois et bienveillante pour notre planète.

Il est temps de donner à notre territoire un vrai projet d’avenir économique.”

Yann Perron, maire de Gargenville.

 

Notre point de vue : Avec des élus aux raisonnements pour le moins mi-figue mi-raisin, on tourne en rond. La véritable tristesse, la véritable triste nouvelle, c’est de faire le constat que nous avons encore à Gargenville des dirigeants qui pratiquent la langue de bois, incapables de transmettre à leurs concitoyens des réalités pourtant si flagrantes.

Concernant la catastrophe pour l’emploi dont parle l’édile de Gargenville, nous l’avons lu dans la presse depuis des mois, Calcia a été racheté par le groupe Allemand HeidelbergCement. La direction du groupe a décidé en juin dernier de transférer quantité d’emplois à Nanterre. Ce qui a provoqué le courroux de Valérie Pécresse et de Pierre Bédier. Ce dernier déclarant : les bénéfices pour le 92 les nuisances pour le 78. Sous entendu, les emplois pour le 92, les pollutions pour Gargenville/Juziers/le Vexin (enfouissement de Guitrancourt).

Concernant l’abandon de carrière à Brueil, il aurait paru assez invraisemblable qu’en 2020 après l’accord de la COP 21 à Paris du 12 décembre 2015, l’État accorde à 40 Kms de la capitale la destruction des paysages du Parc Naturel du Vexin, sans s’attirer les foudres de personnalités politiques étrangères, aussi bien que nationales (cela aurait fait désordre), sans oublier le message qui aurait été ainsi adressé au monde des associations, seul véritable, seul authentique garant d’un passage à un autre mode de condition de vie du pays.

Concernant la fiscalité de notre commune, il y a belle lurette que la quasi entièreté de la taxe foncière de la cimenterie a disparu des caisses de la commune au profit de celles du GPSO, M. Yann Perron verse donc des larmes de crocodile pour les caisses du GPSO et non celles de Gargenville. Au passage, le représentant de Gargenville oublie-t-il les véritables conditions de vie de ses concitoyens, contraints/forcés de s’exposer et respirer les rejets d’une usine sans filtres depuis des lustres ? Inversement, pas un signe de précaution en faveur de la santé publique ? Nous le savons, il y a une véritable omerta des élus de Gargenville à propos des atteintes à la santé publique que dénoncent bon nombre de médecins du secteur. M. Yann Perron et ses prédécesseurs en ont-ils informé, par circulaire ou information publique leurs concitoyens ? Se sont-ils mis un jour en conformité vis à vis de leurs obligations ?

Concernant la fierté de l’usine transmise de génération en génération, si M. Yann Perron parle de fierté à propos de la masse imposante de la cimenterie, en partie relookée de blanc ces derniers temps, derrière le volume industriel, la question qui revient sans cesse dans toutes les conversations : quel obstacle aurait infiniment empêché l’industriel de moderniser son usine et ainsi mettre aux normes le site depuis des décennies ? L’été dernier, la Préfecture a mis en demeure le groupe HeidelbergCement de s’y contraindre. Réponse de l’industriel : abandon de la carrière de Brueil.

Concernant la satisfaction de M. Yann Perron de voir le charme naturel du Vexin préservé, et le cadre de vie de Gargenville amélioré… La question que tout le monde se pose une nouvelle fois, mais qu’ a donc attendu depuis 10 années de fonction à la mairie M. Yann Perron [autant que ses prédécesseurs], pour agir en faveur des conditions de vie de ses concitoyens ? S’est-il un jour dressé contre les excès et les nuisances de l’industriel, ou s’est-il hypocritement rangé du côté de la cimenterie ? On se souvient surtout (comme ses prédécesseurs), du vide total de toute action en faveur de la population locale et des populations voisines de l’industrie.

En revanche et à contrario de l’inertie dont a fait preuve M. Yann Perron et ses prédécesseurs durant des années, des associations luttent pour une vie plus saine, des associations luttent pour sécuriser des territoires du Seine Vexin…

Autant que sur l’urbanisme de la ville que sur le sort de la cimenterie, M. Yann Perron a tout faux !

 

LA 05/12/2020/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

 

 

43 thoughts on “Yann Perron, quels intérêts sert-il ?”

  1. Patrick dit :

    C’est bien d’avoir un maire qui défend l’urbanisation de masse de sa maîtresse d’école et qui en même temps défend le mode de fonctionnement du siècle dernier de la cimenterie Calcia. Un Jeune Un Jeune… nous criaient tous ses soutiens, mais un jeune aux idées d’un vieux ! A côté de la plaque quoi !

  2. Yann Perron pleure l’usine Calcia et son plus proche soutien et voisin avec ! dit :

    Santé Médecin urgentsite

    Je suis le Dr Philippe de BOERIO 49 ans médecin urgentiste au SAMU de Mantes-la-Jolie. J’interviens sur tout le bassin local. C’est le médecin de la population locale qui parle ici. Alors qu’aucune statistique épidémiologique n’a été réalisée à ma connaissance sur les maladies respiratoires locales, mon expérience empirique de ce que je vois au SAMU de Mantes-la-Jolie c’est une fréquence anormale des décompensations respiratoires chez les asthmatiques et les insuffisants respiratoires par rapport à mes interventions au SAMU d’Evreux où je travaille aussi. Je suis arrivé à la conclusion que des sources locales de pollution aérienne sont génératrices de cette recrudescence anormale de décompensations respiratoires. Autrement dit, le nécessité de mettre des sujets respiratoires fragiles sous oxygène est plus fréquente qu’ailleurs pour une population comparable en structure d’âge et de pathologies. Nous intervenons également plus souvent en extrême urgence en SAMU pour détresses respiratoires aiguës avec nécessité d’hospitalisation. Pour ces raisons constatées sur le terrain je suis absolument catégoriquement opposé en terme de santé publique à la poursuite d’activité industrielles polluantes locales. Il est impératif de retrouver un taux de pathologies respiratoires normal équivalent au reste des régions environnantes. Pour ces motifs médicaux je suis fermement opposé au projet Calcia.

    Enquêtes-publiques.com le 30/09/2018

  3. Jérôme dit :

    Le Journal du Dimanche
    Interview par Christine Ollivier 05 décembre 2020, modifié 06 décembre 2020 à 07 h 45

    La présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, appelle l’exécutif à traiter « les racines du mal » et pas seulement « les symptômes » du séparatisme.

    Valérie Pécresse veut casser « les ghettos urbains »
    La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse (Libres!), estime dans un entretien au Journal du Dimanche qu' »on n’éradiquera pas l’islamisme si on ne casse pas les ghettos urbains », et dénonce un « séparatisme urbain ».
    Ces « ghettos (…) favorisent l’entre-soi, le repli communautaire et l’endoctrinement », estime l’élue ex-LR, considérée comme une possible candidate de la droite à la présidentielle de 2022.
    « Devant ce séparatisme urbain, le gouvernement détourne la tête », dénonce-t-elle, regrettant que « l’amorce d’une réflexion sur la banlieue il y a deux ans, avec le plan Borloo, a été tuée dans l’œuf ».
    Interrogée sur un éventuel lien entre « terrorisme et immigration », la présidente de la région Ile-de-France estime qu' »il faudrait être aveugle pour ne pas (le) voir ».
    « L’assassin de Samuel Paty était tchétchène. L’attentat de Nice a été commis par un Tunisien en situation irrégulière. Mais des jeunes Français grandissent aussi dans la haine de leur pays », souligne Valérie Pécresse. « L’ennemi, c’est l’islamisme, lié à l’islam politique, cette idéologie qui lave le cerveau de Français et de migrants et les pousse à prendre les armes contre la France », poursuit-elle dans le JDD.
    En gestation depuis des mois, le projet de loi, voulu par le président de la République et destiné à lutter contre le séparatisme et l’islam radical, doit être présenté mercredi en Conseil des ministres.
    Obligation de l’enseignement à l’école dès 3 ans, neutralité des services publics, contrôle renforcé des associations et organisation des cultes sous « l’esprit initial » de la loi de 1905 devraient y figurer.

  4. Un dupé dit :

    Yann Perron m’a intéressé un temps, hélas rien qu’un temps. Aujourd’hui ses prises de position font que je me rends compte que c’est un théâtreux remarquable qui masque ses véritables intentions. De plus, l’amateurisme dont il fait preuve affiche le pourquoi de ses revirements incessants et incohérences constatés depuis la rentrée. Encore un dirigeant qui fait pâle figure alors que les Gargenvillois s’attendaient à un vrai faiseur de miracles !

  5. Lionel dit :

    En effet, il serait difficilement compréhensible que ce nouveau maire continue des discours pareils, car il est aujourd’hui irresponsable de continuer dans la même voie que les sortants, alors que tous les voyants sont au rouge, que l’exaspération de nombreux habitants s’amplifie de mandat en mandat.

  6. Jérôme dit :

    ANTICOR, cela vous dit quelque chose ?
    ANTICOR porte plainte contre le projet « Cœur de Ville » de Sarrians.
    Lundi 7 décembre 2020 à 17:27 – Par Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse
    Le projet « Cœur de Ville » prévoit la réalisation de 125 logements dans une ancienne friche industrielle.
    Selon Anticor, le constructeur CITADIS aurait bénéficié d’information privilégiées et payé les terrains deux fois moins chers que ses deux concurrents. Ce qui représenterait une «dévalorisation du foncier communal ».

  7. Patrice dit :

    Tenir des discours comme ça, cela peut encore durer ? Car il est parfaitement inacceptable de ne pas tenir compte de l’augmentation régulière des gens qui refusent la carrière aussi bien que l’usine et ses pollutions. De même que l’argumentaire tendancieux du projet « cœur village » porté en quasi-totalité par le maire sortant. Cela ne tient pas debout une seconde, M. Yann Perron ignorerait donc à ce point que l’opposition c’est fait pour s’opposer ? D’après ses récentes déclarations dans la presse, un comble pour quelqu’un qui était leader de l’opposition pendant 6 longues années.

  8. Cloé dit :

    Ce qui choque, ce qui irrite et révolte le plus, ce sont tous ces actes antidémocratiques tristement connus que la population de Gargenville doit subir contre son gré de municipalité en municipalité. Une fois au pouvoir, les uns comme les autres ne veulent rien comprendre des attentes des gens.

  9. Fabien dit :

    Comme l’a remarqué une majorité d’habitants à Gargenville, le drame que nous vivons depuis des années est qu’une minorité pervertie dirige l’Hôtel de ville à contre courant des attentes des citoyens. Nous l’avons constaté en 2010/2014 avec Nicole Delpeuch et son bon élève Yann Perron. Nous l’avons constaté et encore plus subit sous les grandes trahisons électorales de Jean Lemaire. Faut-il que ce système perdure 6 années de plus ?

  10. Sylvain dit :

    Dans une petite ville comme la nôtre, celui qui déconstruit un « esprit village » déconstruit le bonheur de milliers de personnes. De même, celui qui ne reconnaît pas les pollutions qui ont empoisonné la vie des gens pendant des générations, ne peut prétendre à la légitimité « d’enfant du pays ». J’affirme à ce stade, que la détestation massive apportée au maire sortant n’est que récompense méritée, et ce n’est pas cher payé. A cela aujourd’hui devrait s’ajouter une prise de conscience du nouvel édile sur la valeur des engagements, digne, noble, et qui se doit de passer par la rédemption des années 2010/2014.

  11. Mathieu dit :

    Quand on lit un texte aussi important que celui du nouveau maire 5 mois après être élu, alors oui les Français sont tolérants avec leurs dirigeants et plus encore à Gargenville. Du coup notre extrême indifférence nous mène à la catastrophe ? A moins que ce ne soit de la faiblesse ? De la lâcheté ?

  12. Lucas dit :

    C’est parti, en un tweet le fossé s’est creusé d’un coup entre le peuple et l’heureux élu de 42% de votants. A moins qu’il est juste en train de se creuser davantage, ce qui serait encore pire…

  13. Bruno dit :

    Sacré tour de force que de pleurer sur l’usine Calcia ! Donc, si je suis bien son raisonnement, ça aurait été la fête chez Perron si la carrière avait été ouverte ? Le champagne aurait coulé à flot ? Et à votre avis, qu’est-ce qu’il y a au bout de la démonstration ?

  14. Claudia dit :

    Moi j’ai voté pour Yann Perron, mais c’est drôle, j’ai l’impression d’être doublement cocue. Une fois pour la caution des projets du proscrit de Gargenville, une fois pour les grands regrets de l’usine Calcia. Vivement les prochaines élections !

  15. Danny dit :

    Est-ce qu’on est tous prêts à changer de vie ? Et bien NON ! Au moment où la planète brûle, au moment où les glaces fondent, au moment où on en paye le prix fort, au moment où la qualité de vie doit-être notre grande cause, Yann Perron sanglote sur l’usine Calcia en signant des deux mains les projets du banni de gargenville… Encore un qui a tout compris !

  16. Roland Brueil dit :

    La pollution, c’est si bon que ça pour qu’un maire pleure l’arrêt du plus gros pollueur de la région ? Tant que nous aurons des élus qui soutiennent les multinationales à polluer au nom du business, faut pas s’étonner de voir la planète de plus en plus malade.

  17. Antoine dit :

    Zéro M. l’écologiste ! En votant Yann Perron, j’étais loin de penser qu’il allait nous signer le projet du maire sortant au cœur du village et faire l’apologie de la cimenterie. Comme quoi, faut toujours se méfier d’un faux vert copain du clan Bédier.

  18. Marion dit :

    Que souhaite laisser M. Yann Perron aux générations futures ? Une ville de béton, bouffée par la pollution et les embouteillages ? Ou une ville verte, pleine de vie, où il fait bon vivre ?

  19. Clara dit :

    Comme l’autre, ce Monsieur a voulu la place à la mairie, qu’il la garde, avec son lot d’avantages et d’inconvénients. Mais maintenant qu’il est élu et mal élu, qu’il ne vienne pas lui aussi nous faire les mêmes discours pour les mêmes actes que son prédécesseur. Un ça suffit !

  20. Annick pour l'enfant du village dit :

    C’est terrible ce discours de M. Yann Perron, il veut encore reconduire le modèle industriel des années 50 pour continuer les erreurs du passé ? Quelle conscience ! Et puis quelle facilité à ne rien vouloir protéger du cadre de vie du vieux village, à 150 m de son domicile, à 150 m de la ferme de ses parents, grands-parents et arrière grands-parents ! Cela en dit long sur ses capacités à comprendre les attentes de la population.

  21. Xavier dit :

    Quand je lis ce qu’il ose déclarer aux gens je ne décolère pas !

    M. Perron donne des leçons, mais des leçons qu’il appliquait déjà à l’époque où il était dans la majorité de Nicole Delpeuch, l’époque où il a tout voté sans broncher, y compris le projet « centre ville » qu’il dit aujourd’hui avoir réglé alors qu’il s’est abrité derrière un tour de passe-passe qui renaîtra dans 4 ou 5 ans. Et puis dans l’opposition, il critiquait beaucoup les décisions de son adversaire, mais aujourd’hui il en est tout autrement, non seulement il signe les projets de son adversaire en laissant tous les habitants de son quartier dans une grosse panade, un bourbier de logements sociaux ahurissant, sans concertation, rien sur la circulation, rien sur la sécurité, rien sur la propreté, rien sur le fleurissement, alors que l’entretien du vieux village est catastrophique, son propre quartier d’enfant du pays.

    Vraiment déception totale de ce nouvel élu qui ne tient pas ses engagements, qui ne tient pas la route, et qui a trahit un bon nombre de ses voisins et sympathisants. C’est pas lui qui disait aux électeurs du vieux village votez pour moi, je suis le mieux placé pour défendre le quartier, j’y suis né et j’y ai toujours vécu ?

    Que du vent, tout est bidon, pas mieux que son prédécesseur. Il plante son voisinage, son quartier, ses compatriotes !

  22. Théo dit :

    Gargenville ? On a de plus en plus l’impression de vivre dans une ville malade. Maire après maire, c’est toujours de nouvelles atteintes. Qui s’en soucie ? Qui intervient ? Ce nouveau maire, voilà qu’il avalise ce qu’il disait combattre ! Encore un qu’on découvre après, jamais avant. Comment peut-on enfreindre son propre quartier et se comporter comme un goujat, ça relève d’une grosse fatigue ou d’une désinvolture insultante. Ce bâtiment, s’il le signe qu’il l’habite et tous les Perron avec lui ! Mais j’imagine mal qu’il le fasse, après faut pas s’étonner si les gens soient déjà dans l’attente d’une autre municipalité, une vraie, une pour les intérêts de la collectivité et non pas contre la collectivité !

  23. Michel dit :

    Les caisses sont vides dit M. Perron ? De qui se moque t’on ? Mais où va l’argent M. le maire car notre commune est de plus en plus sale, les routes défoncées, les trottoirs à l’abandon, la fleur municipale c’est plutôt grâce aux pissenlits ou aux boutons d’or dans les rues de Gargenville. Mesdames Messieurs les élus pensez un peu à tout l’argent dépensé pour votre ghetto Porcher et à tous les pauvres gens obligés de se priver avec leurs maigres traitements. Triste spectacle que de subir à tour de rôle la Nicole Delpeuch, le Jean Lemaire, et pour finir Yann Perron et sa clique de vieux « Delpeuch » !

  24. Francis dit :

    Bonjour à tout le monde, c’est pour dire que pour être du quartier des ateliers municipaux, vraiment ce monsieur a beaucoup changé, mais dans le mauvais sens. J’ai voté pour lui car il passait pour l’adversaire de Jean Lemaire, mais aujourd’hui vraiment déçu de lui et de sa politique désastreuse. Je suis écœuré de ces égoïstes qui promettent n’importe quoi pour ensuite faire ce qu’ils veulent comme ils veulent entre eux. On en crève ! Voilà pourquoi 58% des gens ne votent plus à Gargenville et que par miracle ils gouvernent sur le record de 30% des inscrits ! STOP à tous leurs abus !

  25. Combien de contents ? dit :

    Surprise ! Notre maire élu sur 42% de votants est un ardent défenseur de l’usine Calcia ? (soi-disant pour 48 emplois et pour la taxe professionnelle entièrement reversée depuis des années à GPSO)… Bon courage à ceux qui subissent au quotidien, car il faut que Monsieur « signe-tout » sache que la santé de milliers de personnes n’a pas de prix (après 10 ans de mairie, apparemment il l’ignore…) Autre chose, je me demande s’il a vraiment la notion de la valeur des biens de la commune avec tous ces prix cadeaux pour des logements sociaux hideux qui font fuir tout le monde de gargenville (la liste des gentils Pères Noël s’allonge). Apparemment lui s’en fout vu qu’il accepte les yeux fermés les âneries du déchu de la commune. Donc comptez pas sur M. Perron pour se pencher sur les dégâts de la vie privée des gens à cause de sa griffe personnelle ! Demandez plutôt à la population ce qu’elle en pense au lieu de faire et d’écrire n’importe quoi M. le maire ! Vos logements, vous pouvez vous les garder et la politique Delpeuch/Bédier avec ! SVP M. l’édile, faîtes pour le bien de vos concitoyens et de la commune, foutez-nous la paix avec les pollutions Calcia et votre politique de logements des années 60 ! C’est déjà assez cher payé comme ça !

  26. Sylvain dit :

    Un enfant du village ne devrait pas agir comme ça. Où va notre commune si tout continue comme avant ? Où va mon vote si « l’enfant du pays » n’est que le copié/collé de son prédécesseur ? Je pense que je me suis fait escroqué dans cette consultation qui en vérité n’en était pas une. Vu ce qui arrive depuis 6 mois, je n’ai plus aucune confiance dans cette équipe qui ne représente que le retour des bétonneurs de Nicole Delpeuch.

  27. Mépris du peuple dit :

    Je veux répondre à M. Perron qui prend les gens pour des imbéciles; moi aussi j’habite le vieux village à coté des Perron, moi aussi je croyais que l’enfant du pays serait à la hauteur, on se connait, mais puisque qu’il accorde en douce les horreurs du déchu de la commune, je demande à ce Monsieur élu grâce au copinage du clan des assos, si le patrimoine Gargenvillois est élevé à sa juste valeur avec des logements sociaux qui n’ont rien à faire dans le secteur du vieux bourg. Avant de signer n’importe quoi M. Perron, demandez d’abord à vos adjoints, conseillers, sympathisants et autres Lemaire, Delpeuch et Bédier, apparemment tous des convaincus de logements sociaux à foison, d’aller habiter le bordel de Rangiport que vous avez ordonné du temps de Nicole Delpeuch au lieu de décider n’importe quoi dans le dos de vos concitoyens ! Une majorité Gargenvilloise attend autre chose que le programme de Nicole Delpeuch M. Perron !

  28. Association GARGENVILLE SEINE VEXIN dit :

    Sont-ils des honnêtes gens ?

    Infos destinées à l’écolo en vélo défenseur de la cimenterie et d’un béton à tout-va.

    La pollution de l’air est désormais le principal risque environnemental pour la santé dans le monde. L’air que nous respirons a été classé comme un cancérogène certain par le Centre International de Recherche sur le Cancer, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de publier de nouvelles estimations catastrophiques sur la mortalité engendrée par ce fléau directement imputable aux activités humaines. Aujourd’hui, la pollution de l’air est devenue le principal risque environnemental pour la santé dans le monde, tuant plus de 7 millions de personnes chaque année…

    Urbanisme, cela continue de plus belle concernant l’implantation de centaines de logements sociaux sur le site Porcher de Rangiport, bientôt dans le centre ville et pourquoi pas au cœur même du vieux village. Vu le contenu du conseil municipal d’hier soir 16/12, et, les explications toutes tracées du nouvel édile Yann Perron, la messe est dite, que ce soit Nicole Delpeuch, Jean Lemaire ou Yann Perron, tout le monde sait et a maintenant compris que notre ville de Gargenville a été et est toujours ignoblement vendue à la politique de l’OIN Bédier!

    Avis aux Gargenvillois, à qui profite le crime ? Certainement pas à la population ! Un conseil à tous ces élus qui se disent « propres sur eux », il faut arrêter de porter la cravate quand la boue vous arrive au menton…

    Un conseil à tous les Gargenvillois qui espéraient enfin une autre politique, ne vous fiez jamais à quelqu’un qui a fait ses classes aux côtés de Nicole Delpeuch. La preuve en est, avec Yann Perron représentatif de 30% des électeurs inscrits, coûte que coûte le site Porcher ira à son terme quoi qu’en disent les 70% restants !

    Ils décident de tout, vous ne décidez de rien. La démocratie à tout à y gagner ?

  29. Jérôme dit :

    Liberté d’expression ?

    Actu Hauts-de-Seine

    Par Maxime Gil
    Publié le 17 Déc 20 à 16:14 mis à jour le 17 Déc 20 à 16:46

    Le Pr Christian Perronne démis de ses fonctions de chef de service à l’hôpital de Garches

    L’AP-HP a mis fin aux fonctions du Pr Christian Perronne jeudi 17 décembre 2020. Il était chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine)

    Les propos ne se sont pas passés et une sanction a été prononcée. Jeudi 17 décembre 2020, l’AP-HP a mis fin aux fonctions du Professeur Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), dont les positions sur le Covid-19 sont sujet à controverse.

    « Depuis plusieurs mois, dans un contexte de crise sanitaire, le Pr Christian Perronne a tenu des propos considérés comme indignes de la fonction qu’il exerce. Le collège de déontologie avait été saisi et l’avait souligné dans un avis qui avait été remis à l’intéressé qui n’en a pas tenu compte. Ses propos les plus récents avaient conduit le président de la conférence des doyens d’Île-de-France à engager la démarche de retrait d’agrément pour la formation des internes » a indiqué l’AP-HP dans un communiqué.

    “Le dg de l’AP-HP @MartinHirsch a mis fin, ce jour, aux fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales exercées par le Pr Christian Perronne à l’hôpital Raymond-Poincaré AP-HP à Garches et déposé plainte devant l’@ordre_medecins https://t.co/F7Sf6jK9kn pic.twitter.com/zmc2FpEh1t

    — AP-HP (@APHP) December 17, 2020

    Une première procédure en juin

    Au mois de juin, une première procédure avait été ouverte à l’encontre de ce partisan de l’hydroxychloroquine, qui avait affirmé que « les intérêts de laboratoires pharmaceutiques qui voulaient promouvoir d’autres molécules. » Et d’ajouter : « « Beaucoup de mes collègues ont touché beaucoup d’argent de ces laboratoires, ça me désole mais c’est la réalité. »

    L’infectiologue était dans le viseur de l’Ordre des médecins et de l’AP-HP depuis des propos polémiques autour de l’hydroxychloroquine cet été. Il avait notamment affirmé qu’une large prescription de ce traitement, promu par le Pr Didier Raoult mais dont les études ont conclu qu’il n’avait pas d’efficacité contre le Covid-19, aurait permis d’éviter 25.000 morts en France.

  30. Jérôme dit :

    Mince, un lanceur d’alerte de moins sur les chaînes d’infos ! Drôle d’époque, gare à celui qui s’éloigne de la pensée unique… Voici revenu le temps des procès en sorcellerie ? Finalement quelle horreur ! Le professeur Péronne démis de ses fonctions par Martin Hirsch, le fossoyeur des Hôpitaux de Paris, le directeur des suppressions de lits, l’ordonnateur des fermetures de services, des faits peu reluisants mais bien réels, c’est tout dire ! Par contre, ceux qui ont affirmé que les masques étaient inutiles seront bientôt décorés ?? De ce fait, le prochain sur la liste des condamnés se trouve à Marseille ? Coup de théâtre, la chloroquine, considérée si dangereuse au printemps dernier, vient d’être réintroduite sur le marché au vu des résultats dans d’autres parties du monde, notamment en Belgique, notre plus proche voisin… La médecine Française malade d’actionnaires de laboratoires dont font partie nombre de politiques et hauts fonctionnaires ? A suivre…

  31. Julien dit :

    En Chine, celui qui a dénoncé les ravages à venir de la Covid 19… est mort en prison pour avoir trop parlé à la population…En France, on muselle, on cloue le bec, on ventile de sales rumeurs… c’est plus classe…

  32. William dit :

    Yann Perron sert les intérêts de Pierre Bédier tout comme sa marraine politique par deux fois rejetée de la mairie. Avec eux, même plusieurs fois virés ils reviennent par la porte ou par la fenêtre du moment qu’ils imposent à toute la population ce que personne ne veut. Voilà leur doctrine !

  33. Yvon dit :

    Puisqu’il est interdit de privilégier la continuité du Gargenville d’avant, qu’ils donnent l’exemple, qu’ils aillent vivre dans leur ghetto qu’ils aiment tant au lieu de tout décider du fond de leur villa confortablement embourgeoisée. Heureusement que dans cette ville tout le monde n’adhère pas au concept fumeux sorti des têtes d’une vingtaine de personnes qui pourrissent la ville depuis 15 ans !

  34. Thierry dit :

    Gargenville est devenue la ville d’une dictature, la ville des logements subis. Et compte tenu du climat qui règne dans leur modèle de ghetto, même les gens de condition très modeste ne veulent pas y vivre. Ceux qui y sont ne demandent qu’à partir! Encore une fois, continuons jusqu’au clash !

  35. Annick dit :

    Il n’y a pas que Nicole Delpeuch et Jean Lemaire qui sont fans d’un ghetto, vous avez vu le modèle d’urbanisme de Yann Perron ? Il adore ce qui s’est passé à Chanteloup les vignes et partout ailleurs en France et fait tout pour que cela arrive à Gargenville… Qui a envie de vivre sous la coupe de gens pareils ? Que ces quelques héritiers de Nicole Delpeuch aillent vivre dans leur bordel de Rangiport, un stage de 10 ans minimum, après quoi on en reparle avec eux en 2030 !

  36. Philou dit :

    Super la nouvelle mesure écolo de GPSO validée par notre jeune maire (dont il est, par ailleurs, salarié!…): à compter du mois prochain, le ramassage de l’ensemble de nos ordures ménagères (bacs jaune et vert compris), se fera dorénavant l’après-midi, sous condition de dépôt devant le domicile avant midi. Quel bonheur à venir pour les incivilités de passants indisposés par l’accès des trottoirs en journée, éventrations prévisionnelles des sacs poubelles par nos amis errants à quatre pattes (voire deux !), odeurs olfactives en tous genres, prolifération des asticots durant les fortes chaleurs, attrait des rongeurs appâtés par une telle opportunité, … Cette décision unilatérale des technocrates de GPSO et de notre jeune édile, là encore, sans aucune concertation préalable des Gargenvillois, va nous assurer en cette nouvelle année et en plein jour, d’un beau spectacle à venir dans les rues de notre feu village, toutefois indigne de l’unique étoile qui subsistait pour la qualité de notre environnement. Encore bravo à nos chers décideurs!…

  37. Joyeux Noël dit :

    Bonnes Fêtes et bravo au Papa Noël et ses lutins du COG et autres « Y’a d’la joie » de gargenville !
    Avec eux, nous y avons gagné le cadeau « très perspicace » de 30% de pigeonnés en faveur du retour politique de Nicole Delpeuch via son merveilleux poulain Yann Perron. L’ex-dirigeante de la commune peut être satisfaite, sa politique est reprise à la virgule près et voici la toujours porte-drapeau d’une urbanisation de masse curieusement revenue en état de grâce dans les murs de l’Hôtel de ville. Grâce à son efficace système électoral, pervers pour les uns, magique et féérique pour les autres, 60% de gargenvillois vont encore devoir subir la poursuite du plus impitoyable des cancers pour la plus grosse verrue qu’il n’y ait jamais eue sur la commune. Félicitations à toutes celles et tous ceux qui font de Gargenville dans un constant bras de fer le copié/collé du pire des années 60 sans jamais accepter de concerter sur référendum le bon peuple de la commune ! Le prix a payer est déjà terriblement destructif, fort heureusement les temps changent, des esprits s’éveillent, des voix se font entendre. Partout en France des politiques de tous bords partent en guerre contre de nouveaux ghettos sans jamais concerter les administrés des communes concernées. Vivement que ce nouveau phénomène politique arrive à Gargenville pour enfin retrouver le calme, la sérénité et la stabilité d’une qualité de vie sans cesse attaquée par une poignée d’élus, tous avides de logements à tout-va pour une nouvelle population.

  38. NOËLonsautedejoie ? dit :

    Noël jour de paix et d’espoir ? Mais comment ne pas penser à tous ces politiques petits, étroits et mesquins qui courent après le pouvoir pour nous dicter de sombres perspectives d’avenir et entrainer Gargenville dans un monde dont personne ne veut. Si encore ils étaient démocratiquement représentatifs, mais c’est loin d’être le cas. Finalement une fois de plus nous sommes en présence d’une pauvre minorité sans lendemain, par deux fois rejetée des électeurs. La petite scène du funambule de la campagne électorale s’est volontiers prêtée au contexte d’un sauveur. Un beau rêve, de belles paroles, mais pas un pour rattraper l’autre. Pour couronner le tout, au nom de quoi devrions-nous encore supporter le retour du fardeau politique de Nicole Delpeuch après les 6 années de galère de Jean Lemaire ? Jour d’espoir disions-nous, que M. Yann Perron donne la parole au peuple de Gargenville avant de prendre toute décision à contre courant des attentes des concitoyens. La suite n’en serait pour lui qu’authentiquement représentative des intérêts supérieurs de la commune… Au choix !

  39. Il est où le Père Noël ? dit :

    Qu’est-ce que nous a apporté la passe d’armes entre Jean Lemaire et Yann Perron ? RIEN, ABSOLUMENT RIEN, sinon la continuité de logements à tout va dans Gargenville ! Tout continue comme avant, cette fois sur 30% de représentativité de l’électorat ! Bonne pioche !

  40. L'art de tromper... dit :

    Quand « nos » dirigeants montrent l’exemple dans les douceurs de confortables endroits pendant qu’ils exigent une densité d’immeubles du siècle dernier pour une mixité sociale et un échec de l’intégration en un même lieu que l’on appelle ghetto… Vaste compétence de nos acteurs du face à face du printemps dernier ! Manifestement les deux sont à l’identique et ils le revendiquent haut et fort, l’un en volant l’élection d’une fusion des listes, l’autre en voulant se prévaloir sur le score de 30% des électeurs de Gargenville ! A quand une représentation communale digne des intérêts de la ville ?

  41. Michel dit :

    Les prises de positions de M. Yann Perron ne sont pas rassurantes, l’enfant du pays dit libéral démocrate lors de sa campagne s’est mué dans une espèce de personnalité au dirigisme raide et dur envers tous ceux qui s’opposent ou contredisent ses décisions ! Normal quand on représente 30% des électeurs ? Pas de débat, pas de concertation, le pire pour notre ville, c’est quand il s’agit de poursuivre les projets délirants de Jean Lemaire qu’une majorité de citoyens a infiniment désavoué aux dernières élections. Plus grave, on touche le fond quand M. Yann Perron mandate des cabinets d’avocats de renom pour protéger et préserver aux frais des administrés les dossiers contre-nature de Jean Lemaire ! Jusqu’où ira-t-on ?

  42. Alain dit :

    Bonne année à tous ! Juste un message, vu ce que nous met en place l’enfant du pays, il est temps de remettre de l’ordre dans Gargenville ! Assez d’intrigues, adhérez au collectif « RIVERAINS EN COLERE » sinon vous aurez une débâcle irréversible !

  43. Joël dit :

    Au bout de 6 mois, on ne peut pas dire que M. Yann Perron sert les intérêts de Gargenville, mais bien celui d’une complicité permanente avec les LR Delpeuch/Bédier, c’est à dire la mort de Gargenville sous toutes ses formes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion