logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Santé publique

Carrière Brueil

 

Santé publique

Chers amis de Gargenville. Chers amis des communes riveraines.

 

C’est maintenant ! Mobilisez-vous ! Exprimez-vous ! Défendez votre environnement ! Défendez votre qualité de vie ! Défendez votre cadre de vie !

La carrière c’est la cimenterie ! La cimenterie c’est une affaire de santé publique pour tous !

Déclaration de Dominique Pélegrin, présidente d’AVL3C (7 oct. 2017)

“On va se retrouver avec une école située à proximité d’un établissement qui pollue énormément, dénonce Dominique Pélegrin, la présidente d’AVL3C. Ce n’est pas cohérent ! Aurait-on imaginé construire une cimenterie près d’une école ? NON ! Alors pourquoi autoriser l’inverse ?

 

“En mairie, la réponse est un peu plus irritée : Nous mettre la pression en nous culpabilisant sur la santé des enfants, c’est vraiment déplaisant, s’énerve Jean Lemaire, maire (UDI) de Gargenville. J’ai moi-même vécu à 200 m de cette usine pendant quarante ans et je suis en bonne santé ! ”

 

Réponse de l’association GARGENVILLE SEINE VEXIN 

Jean Lemaire est en bonne santé ? Tant mieux pour lui ! Décidément il a la grosse baraka !

Mais avouez que le raisonnement est un tantinet très égoïste, voire parfaitement inconscient, sinon niveau CM2. (En gros, le message est le suivant… Gargenvillois, prenez uniquement référence sur mon état de santé et surtout ne tenez pas compte des lanceurs d’alertes. Regardez comme tout va bien pour moi – alors – dîtes-vous que la pollution c’est du pipo puisque je suis nickel de tout partout…)

Rebelote, le premier magistrat de la ville n’en est malheureusement pas à sa première gourde/déconnection, surtout concernant l’exposition des habitants à la pollution et autres risques financiers et urbanistiques… 

Venant de lui, c’est vite oublier toutes ces familles d’antan parties/décimées beaucoup trop précocement et dont il a parfaite connaissance en tant que Gargenvillois depuis toujours. Plus de mémoire ? Le néant ?

Par ailleurs, selon des statistiques bien précises (reconnues par différents organismes de contrôle santé), combien de nos compatriotes sont quotidiennement affectés (certains gravement/voire plus encore) – par une pollution lourde qui s’ajoute à celle de la Vallée-de-Seine (classement dite zone rouge de l’État…)

A ce propos, question : Puisque Jean Lemaire/maire de Gargenville (ancien clerc de notaire en parfaite santé ayant vécu 40 ans [plutôt 65] à proximité de l’usine… dont il s’en félicite si bien auprès des médias)… 

Pourquoi alors sait-il empressé de déménager dare-dare vers l’atmosphère beaucoup plus frais de la coulée verte d’Hanneucourt ? C’est curieux, ses voisins et riverains n’en reviennent pas encore ! 

Pur hasard ? Un ras le bol ? Le jackpot ? Surtout après avoir annoncé aux dernières élections qu’il était le mieux placé à défendre son quartier bien-aimé de Rangiport… OUI mais voilà…  Fauteuil acquis… Jean Lemaire a soudain donné feu vert à une urbanisation de masse de 3000 personnes entre une zone Seveso et une industrie lourde (contre ses propres engagements et contre le vote républicain de ses concitoyens)…

De deux choses l’une… Ou bien Jean Lemaire ne mesure pas tous les aspects de ses engagements et de ses actes (des dangers qui échapperaient de longue date à sa “bonne” conscience religieuse)…?

Ou bien il vivrait heureux à côté de la plaque dans son monde à lui en ne regardant que son nombril…?

Mais plus vraisemblablement … Tout est permis ? Après le coup d’État antidémocratique, “l’ex-M. Restons Village” continuerait à prendre les Gargenvillois pour des parfaits imbéciles…?

Autre chose pour l’ex-clerc à la bonne santé éternelle… Les actes notariés (achats/ventes), ne mentionnent toujours pas aux acheteurs les niveaux des risques classés par l’État [zone rouge Mantes/Les Mureaux] ?

De fait, aucun signalement aux acquéreurs concernant la pollution en Vallée-de-Seine, notamment à Gargenville et autres villes des alentours ? Motus et bouche cousue ?

Heureusement le monde évolue, notamment en différentes façons à protéger la planète. D’ici quelques années, l’État craint une multitude de procédures concernant la santé publique. D’où le classement de la Vallée-de-Seine en zone rouge (nul n’est sensé ignorer les conditions de vie de sa région).

Plus précisément encore… Tous ces nouveaux arrivants savent-ils réellement dans quel milieu ils vivent et quelles en sont les retombées ? Aucune info majorité/opposition confondues ? Aucune étude publiée ?

Tous ces gens savent-ils à quelle qualité de l’air ils sont exposés et quels en sont les risques sur 20 – 30 – 40 – 50 ans ? Existe t-il des comptes rendus annuels ? Existe t-il des capteurs dans les villes concernées ?

Tous ces gens, savent-ils qu’un maire ex-clerc de notaire a soudain retourné sa veste pour tromper le vote des électeurs ? Savent-ils quelle a été la phénoménale déloyauté de l’ex candidat de Rangiport ?

Welkom ! Bienvenue à Rangiport ! Tous ces gens savent-ils quel a été le combat du peuple contre l’urbanisation de masse de la maire sortante (Zone à risques/3000 personnes) aux dernières municipales ?  

Savent-ils que le mandat en poche… le nouvel édile s’est non seulement enfuit de Rangiport – mais qui plus est – l’élu s’est surtout empressé à moins de 200 m d’un incinérateur de déchets ultimes, d’y contraindre un groupe scolaire et une crèche de 25 lits, lui, l’unique “titré”, sensé combattre ces folies par tous les moyens ?

La veste mille fois retournée (usée sous toutes les coutures), aujourd’hui Jean Lemaire  fait la promo d’un autre procédé de vie (3000 personnes “parquées” entre deux dangers potentiels en hautes pollutions)… lui, l’unique grand décideur, vite disparu dans les fantaisies Versaillaises des Maisonnettes d’Hanneucourt ?

 

Permettre à tous de vivre en bonne santé… 

 

Madame, Monsieur, CHERCHEZ L’ERREUR !

Les inquiétudes environnementales pour la nouvelle école à Gargenville

Cette école devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2018 dans le nouveau quartier de Rangiport, bâti sur l’ancienne friche Porcher, au milieu de résidences modernes tout juste sorties de terre.

L’emplacement du groupe scolaire, à proximité de la cimenterie, suscite la polémique. La cérémonie de pose de la première pierre se déroule ce samedi.

Ce samedi matin, les élus de Gargenville posent la première pierre d’un futur groupe scolaire de huit classes. Cette école devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2018 dans le nouveau quartier de Rangiport, bâti sur l’ancienne friche Porcher, au milieu de résidences modernes tout juste sorties de terre.

 

Gargenville-défenseurs-environnement-future-école.1

La mairie, les parents du quartier, tout le monde est content. Même les associations de défense de l’environnement qui viennent d’adresser une lettre ouverte au maire de Gargenville : « Nous nous réjouissons, car cette pose de première pierre signifie évidemment que la commune est partisane d’une reconversion de la cimenterie HC Calcia », écrit l’association Vexinoise de Lutte Contre les Carrières Cimentières (AVL3C), qui se bat depuis des années contre l’exploitation du ciment dans la région.

 

Gargenville-défenseurs-environnement-future-école.1

Le ton est évidemment ironique et le courrier vise plutôt à dénoncer le projet. Car il n’est bien sûr pas question de fermer la cimenterie ou d’en imaginer une reconversion. « On va donc se retrouver avec une école située à proximité d’un établissement qui pollue énormément, dénonce Dominique Pélegrin, la présidente d’AVL3C. Ce n’est pas cohérent ! Aurait-on imaginé construire une cimenterie près d’une école ? Non. Alors pourquoi autoriser l’inverse ? »

 

Gargenville-défenseurs-environnement-future-école.1

La construction de cet établissement a pourtant fait l’objet des autorisations environnementales des services de l’Etat, selon l’établissement public d’aménagement du Mantois Seine-aval, qui urbanise ce quartier. En mairie, la réponse est un peu plus irritée : « Nous mettre la pression en nous culpabilisant sur la santé des enfants, c’est vraiment déplaisant, s’énerve Jean Lemaire, maire (UDI) de Gargenville. J’ai moi-même vécu à 200 m de cette usine pendant quarante ans et je suis en bonne santé ! »

 

Gargenville-défenseurs-environnement-future-école.1

Contacté, Calcia assure respecter toutes les normes environnementales. « Nous voulons encore faire mieux car nous avons prévu de débloquer 25 M€ pour ce site, indique un porte-parole. Mais ça, c’est évidemment si nous avons l’autorisation d’exploiter de nouvelles carrières… » Une réponse taquine au courrier ironique d’AVL3C.

 

Gargenville-défenseurs-environnement-future-école.1

16 thoughts on “Santé publique”

  1. Christian dit :

    Ce nouveau quartier de Rangiport, des inégalités sociales volontairement accrues dans tous les domaines à un point tel qu’on se demande comment cela est-il encore imaginable/possible/réalisable en 2018 ? Le bas de Gargenville, un afflux de population à l’espérance de vie en bonne santé ? Qui peut le garantir ? Sur quelles études ? Comment vivre et rester en bonne santé dans un lieu aussi risqué ? Plus de maladies chroniques ? Si j’ai bien compris où veulent en venir les décideurs, il faut qu’il existe deux Gargenville ? Il faut conserver cette disproportion de qualité de vie par le renouvellement d’un contrat de 60 ans pour le cimentier ? D’un côté Rangiport avec une arrivée soudaine de milliers de personnes entre une zone Seveso et une cimenterie lourdement polluée en milieu urbain, de l’autre, sur les hauteurs, une hygiène de vie 5 étoiles au beau milieu d’une coulée verte (d’où on décide contre le choix du peuple) ? Un mode de vie pour le bas, un autre pour le haut ? La santé commence par la qualité de l’air, on voudrait nous faire avaler que le groupe scolaire en serait la garantie absolue ? Grosso modo, scolariser des enfants dans un milieu hostile, le but serait de nous faire croire à un lieu enchanteur ? C’est ça le fond du raisonnement ? Dans cette mairie, qui fume la moquette ?

  2. Michel dit :

    Il faut choisir, c’est l’un ou l’autre ! Il ne peut pas y avoir une multiplication de la population à côté d’une cimenterie. C’est complètement incohérent ! De plus, c’est faire injure à l’égalité des chances en santé, pourtant la loi de modernisation de notre système de santé est assez claire. Renforcer la prévention, protéger les populations face aux risques sanitaires liés à l’environnement, favoriser la structuration santé, garantir un territoire, innover en matière de qualité de vie, s’attaquer aux inégalités de santé, tout cela ne dit rien aux élus de Gargenville ? Leurs principales mesures portent sur un mélange des deux, qu’ils instaurent par directives comme seules règles de droit, c’est vite oublier le choix des électeurs, le rôle de notre démocratie, les valeurs de la république et la mise en danger d’autrui !

  3. Gargenville Seine Vexin dit :

    Derrière le limogeage de Laurence Labayle…nièce d’André Samitier.

    Qui se dit protégé par la légitimité des urnes ? Qui ose le prétendre ?

    Un Jean Lemaire à l’envers ? Une Nicole Delpeuch et son prétendu jardin d’Eden ?

    Danger historique : Tour à tour, les deux ont pris d’assaut le pouvoir de façon mensongère dans une impressionnante démonstration d’une toute puissance aux raisons obscures ! L’une par les « Barons », l’autre par la nièce !

    Aux manipulations antidémocratiques, derrière Samitier, des appétits illimités !

    Qui donne le ton ?

    Des portés par le slogan « Restons Village » ? Jamais jusqu’ici un enfant du pays n’avait trahi ses engagements avec autant de zèle. Des engagements bidon ! Un serment de pacotille ! Décidément, le cas de Jean Lemaire est une exception exceptionnelle !

    Mais la grande peur de l’époque, n’était-ce pas Nicole Delpeuch et le scénario catastrophique de son urbanisation de masse ? Quelles grandes décisions pèsent sur elle ? Des ruses, des manœuvres, des manigances, des procédés qui outrepassent la démocratie, à son goût, la liberté de choix n’est pas nécessaire au peuple ?

    Nicole Delpeuch/Jean Lemaire… Que des mauvais tours politiques ! Au bout du compte, un sinistre constat…

    Les deux se sont dérobés aux règles de la démocratie !

    Gargenville sur le point d’imploser ?

    RIPOSTE ENFIN ?

    Aux interdits des urnes, au dispositif tordu, nous n’avons plus rien à perdre, nous n’avons plus peur de rien, sinon recommencer une affaire capitale là où on l’avait laissé…

    OUI RIPOSTE LOCALE ! Enfin, une vraie dynamique pour notre ville !

    Gargenvillois, n’attendez plus, ces décideurs de tous poils n’ont fait que produire la destruction de Gargenville contre le vote du peuple !

    Aux amoureux de gargenville, nous refusons le charlatanisme (l’un basé sur un groupe d’ultra religieux accrochés au pouvoir, en quête d’une bénédiction populaire).

    De l’autre, nous refusons les fourberies d’une irresponsable pour une tourmente urbanistique sans précédent.

    Aux folles imprudences (imposées de bout en bout)… Nulle surprise, tour à tour, les deux se sont dotés d’une volonté de déstabilisation extraordinaire, uniquement pour faire main basse sur Gargenville. Un défi à la bonne santé démocratique ?

    Hôtel de ville, à la montée de la peur (sentiment généralisé), deux coups d’Etat pour des coups de force sans fin !

    Tromper les gens pour tout détourner… Difficile de lutter contre des esprits aussi retors qui ne demandent qu’à mettre la main sur l’Hôtel de ville pour en tirer un parti maximum, le leur ! Tout se réécrit selon leurs conditions !

    Amis de gargenville, de ces « génies de pacotille », n’attendez plus des lendemains qui chantent !

    Avec eux, vous n’aurez que des interdits ! Sortez de la tourmente ! Bouleversez la domination dans laquelle on vous contraint depuis 15 ans !

    La seule liberté qui vous reste, choisir sa ville pour une autre qualité de vie.

  4. Démocratie locale dit :

    La pollution s’invite dans notre cerveau ?

    Un constat qui s’observe dans le monde entier, plus on vit dans un air vicié, plus les facultés cognitives diminuent (étude faite sur 20 000 personnes entre 2010/2014 en milieu pollué). Plus encore qu’une question de santé publique, c’est l’intelligence du public même qui est en cause. La pollution de l’air atteint l’intelligence ? Des dommages irréversibles pour le cerveau ? Une baisse à la capacité de compréhension des problèmes ? L’équipe de chercheurs a conclu a des inflammations du cerveau, potentiellement à l’origine du stress oxydatif, une perte d’intelligence, des difficultés de vivacité d’esprit. Dans ces conditions, vivre 65 ans sans problème à 150 m de l’usine… Est-ce vraiment possible ? Finalement l’édile s’en est allé du côté d’Hanneucourt, raison de santé, raison urbanistique ? Maintenant la commune attend quoi pour la santé publique ?

  5. Philippe dit :

    Ils effrayent les gens par leur politique. Ils décident le contraire de leurs engagements. Il serait intéressant de vérifier si ceux qui gouvernent Gargenville depuis 15 ans ne sont pas atteints de troubles du comportement et si l’on ne retrouve pas des traces de cet empoisonnement. Le bien-vivre, est-ce qu’ils ont un déficit de neurones pour projeter n’importe quoi contre l’opinion publique ? Par miracle, ils seraient épargnés alors qu’ils habitent à proximité de tous les produits polluants de la ville ? C’est trop dangereux, moi je pense qu’ils sont très très pollués et qu’il faut les déclarer inaptes à diriger la commune.

  6. Pascal dit :

    Il a vécu 65 ans à côté de l’usine ? Ho la la le pauvre homme ! Sans doute que ceci explique cela ! Aujourd’hui c’est bien connu, la pollution de l’air endommage le cerveau ! Santé mentale, les personnes contaminées ne s’en rendent même pas compte. Les gens se croient indemnes, mais les polluants affectent certaines régions du cerveau, ce qui engendre des problèmes de mémoire, d’anxiété, de dépression et de capacité d’analyse. Conclusion, cela entraîne une relative pauvreté à une bonne efficacité chimique du cerveau. Comment diminuer les risques pour un environnement plus sain, quels conseils donnent ces individus ? Puisqu’ils pensent qu’ils sont passés au travers, ils préconisent la continuité des polluants dans lesquels ils ont été affectés, pire, ils décident d’y exposer un maximum de population et un maximum d’enfants ! Par conséquent, aveuglés qu’ils sont, des milliers de gens sont exposés à des dangers qu’ils méconnaissent.

  7. Gilles dit :

    Je crois rêver ! Tous ces nouveaux habitants à 200 m de l’usine, ils ne savent pas à quoi ils sont exposés ? Ils ne savent pas dans quel milieu ils vivent ? En plus, qui a décidé d’augmenter l’impact en y construisant une école et un bâtiment pour les vieux ? Du jamais vu, on a affaire à des irresponsables qui augmentent les risques pour des centaines de gens et pour des enfants tout en travaillant à la relance de la cimenterie ? C’est quand qu’on protège les gens à Gargenville au lieu d’en faires des cobayes ?

  8. Gégé dit :

    AUCUN POLITIQUE, AUCUN DECISIONNAIRE, ne peut se permettre d’ignorer la pollution.

    En France, trop de personnes vivent toujours dans des régions où la toxicité de l’air extérieur due à la pollution dépasse les normes.

    MAIS QUE SONT LES NORMES ? Lorsque l’on sait que quelque soit la pollution de l’air, tout polluant contribue à endommager les poumons, notamment ceux des enfants.

    NORMES OU PAS, la pollution peut franchir la barrière hématoencéphalique des enfants et endommager leur cerveau en plein développement. Ce qui fait de la pollution l’une des plus grandes menaces pour la santé, plus encore pour les enfants.

    TOUT DECIDEUR POLITIQUE DEVRAIT ASSURER UNE PROTECTION A LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET NON PAS L’INVERSE !

  9. Mélanie dit :

    Ce qui se passe à Gargenville me paraît vraiment incroyable !

    Cela fait trente ans que j’entends dire qu’il faut minimiser l’exposition des gens à la pollution, et voilà qu’à Gargenville, deux maires exposent davantage de personnes en milieu pollué alors qu’il faut adopter des mesures de protection. Quelque chose ne va pas, les gens réclament une meilleure qualité de l’air et ces décideurs prennent des mesures pour que des nouveaux arrivants viennent vivre à 100 m d’une cimenterie, en même temps, ils décident de relancer l’usine pour 50 ans ! On marche sur la tête ! Tout ça à 50 kms de Paris ? C’est fou cette histoire !

  10. Nathalie dit :

    Au lieu d’investir dans des soins de santé pour couler la sécu, on m’a toujours appris que des sources de pollution comme des usines ultra polluantes ne devraient pas se trouver en milieu urbain ou près des écoles et des terrains de jeu. Alors qu’est-ce que c’est que cette histoire de construire des nouveaux bâtiments et une école à côté de l’usine et de prolonger la durée de vie de la cimenterie ? On a affaire à des dingues ou quoi ? Ils ne savent pas qu’aujourd’hui ce genre de décision est poursuivie en justice ? Et nos enfants dans cette école ?

  11. Sophie dit :

    Plus on assainit l’air de la planète, plus nous protégeons les populations !

    Tout est possible à Gargenville ? Je tiens à souligner l’incohérence de cette urbanisation de masse à Rangiport avec en simultané la prolongation du contrat de la cimenterie pour 50 ans ! Sur quelle(s) règle(s) ? Sur quelles valeurs ? Qui a décidé de ça ? Qui a décidé cette folie ? De nos jours, cette façon de faire me paraît complètement décalée, non seulement c’est irrespectueux envers la santé des gens, mais en plus c’est une atteinte aux directives de COP 21 de Paris à 50 kms de Paris ! De qui se moque t-on ?

  12. Un Gaulois réfractaire dit :

    Voyez qui nous gouverne, des menteurs, des tricheurs, des malades et autres ! Un vrai cauchemar ! Tous des godillots ! D’un autre côté, on attend toujours une vraie démocratie à Gargenville, au lieu de nous faire prendre des vessies pour des lanternes jusqu’à nous enfumer complètement ! Ras le bol, maintenant faudrait peut-être penser à la relève et décrocher le gros lot !

  13. Bravo l'artiste dit :

    Incroyable ville de Gargenville qui paye des élus à vomir pour en prendre plein la tête ! Ça ne pouvait pas être pire ! Merci à tous ces élus qui s’impliquent de plus en plus dans ces constructions à 100 m de l’usine. Il est où leur village ? A croire qu’ils ont tous les droits une fois élus ! En fait, des malhonnêtes d’une agressivité incroyable envers les électeurs, aucune droiture, mais c’est simplement une question d’individus qui n’ont rien à faire aux postes qu’ils occupent. Des malveillants doublés d’égoïstes inconscients, aucune clairvoyance à préserver leurs concitoyens !

  14. Mes frères bien heureux dit :

    Mince alors, la pollution atteint les cerveaux ? Ah bah, s’il est resté 60 ans à 200 m de l’usine, c’est une piste à tous nos problèmes, il ne peut pas y avoir échappé ! A part ça, c’est normal qu’une personne ayant vécue autant de temps dans un endroit si pollué occupe la fonction de maire comme il veut ? Ce cas de figure devrait obligatoirement faire l’objet de surveillances approfondies. Voyez les tempêtes successives dans sa tête, c’est pas normal, ce type est constamment à l’envers de ses promesses ! Maintenant, il faut espérer qu’il ne nous fasse pas un prochain conseil dans l’église St Martin de Gargenville ! Allez savoir, pendant qu’il y est, il est même capable de le proposer au GPSO… Pourquoi pas Bédier et Tautou à la confesse ?

  15. Allo docteur... dit :

    Préservez-vous des pollutions, c’est pire que l’alcool, le tabac et la drogue réunis. Un fléau, les risques encourus sont au fil du temps un mal dont on ne soupçonne pas toujours l’importance des méfaits. Maintenant que ces élus-girouettes en bons opportunistes ont imposé une multitude de constructions en milieu pollué, ce serait bien qu’ils investissent dans des masques anti-pollution, au moins pour la protection des enfants dans la nouvelle école et les plus vieux dans les logements intergénérationnels.

  16. Belle idée la démocratie dit :

    Promotion de la démocratie…

    Quand on a plusieurs visages, on peut alterner… Celui qui se fout de tout se fout de ses concitoyens ! Vouloir interdire le choix des électeurs, ça devient grave. Pour preuve, voyez à quoi ressemble notre petite ville de Gargenville après seulement 4 ans de diverses trahisons. Dans d’autres pays, il faudrait rendre des comptes immédiatement, mais ici on marche sur la tête ! A Gargenville, non seulement il faut se préserver des pollutions, mais il faut aussi se préserver des pollutions d’antidémocrates toujours prêts à trahir leurs compatriotes très facilement. En plus, ces personnages totalement irrespectueux n’auraient jamais été élus à la majorité s’il n’avaient pas compté les voix de Laurence Labayle et de Pierre-Marie Darnaut. La dictature va bien à ces trompeurs sans talent qui se disent représentants du peuple…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion