logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Rosny-sur-Seine, coup d’arrêt au béton !

logoParisien-292x75

 guillamaud-rosny Rosny-sur-Seine, la semaine dernière. Le maire (SE) Michel Guillamaud (à gauche) et son équipe veulent mettre fin à certaines aberrations dans la commune. LP/M.G.

Le Parisien Mehdi Gherdane Rosny-sur-SeineRosnyUrbanismeEsprit Village

 

ROSNY-SUR-SEINE

Entre rester un grand village et devenir une petite ville, les élus de Rosny-sur-Seine ont choisi.

Le conseil municipal de cette commune de 6 000 habitants doit se prononcer ce lundi soir sur un texte qui devrait changer son visage dans les vingt prochaines années.

Le nouveau plan local d’urbanisme (PLU) qui est soumis au conseil municipal prévoit de mettre un frein à l’urbanisation de cette commune proche de Mantes-la-Jolie.

Une décision plutôt inhabituelle dans un contexte où de nombreuses villes du Mantois préfèrent croître et attirer de nouveaux habitants.

« L’objectif, c’est de retrouver notre esprit village en préservant la nature, les espaces boisés et en limitant les constructions collectives au seul centre-ville, explique Michel Guillamaud, maire (SE) de Rosny-sur-Seine qui avait fait du sujet un thème de campagne. Les ensembles collectifs seront limités au cœur de ville. »

La municipalité souhaite mettre fin aux abus constatés ces dernières années. Dans cette commune, il n’est pas rare de voir des pavillons construits dans des jardins minuscules sur lequel est déjà construite une maison ou des ensembles immobiliers de plusieurs étages nichés entre deux bâtisses.

Pour éviter ces situations, la mairie met en place des règles plus contraignantes comme une surface minimum requise pour toute nouvelle construction ou l’obligation de prévoir plus de places de stationnement à chaque nouveau logement. Cette dernière disposition doit éviter le stationnement sauvage (lire ci-après) et décourager la spéculation chez les particuliers.

Ces nouvelles règles n’empêcheront pas la création de nouveaux logements, notamment à proximité de la gare SNCF, à hauteur des jardins ouvriers.

On devrait mieux rouler sur l’ex-N13

C’est l’un des secteurs régulièrement embouteillés de la région mantaise.

Aux heures de pointe, la traversée de Rosny-sur-Seine s’avère parfois compliquée, notamment rue nationale où le stationnement à cheval sur le trottoir empêche camions et bus de se croiser.

L’ouverture d’un parking d’ici à la fin du mois devrait considérablement soulager les automobilistes. La ville va en effet inaugurer un parc de 26 places au 59, rue nationale.

Les automobilistes devraient l’adopter d’autant plus vite que les places sur le trottoir seront supprimées. « Toutes les places bleues disparaissent et deux arrêts minute pour les petits commerces subsisteront », confie Claude Peslerbe, adjoint au maire (SE) chargé de l’urbanisme.

leparisien.fr

A Gargenville, que devient le cri d’amour « RESTONS VILLAGE » ? Le mandat acquis, Jean Lemaire écrase l’esprit village et bénit la politique « Delpeuch » !

 

seul-au-monde

HELP ! AU SECOURS ! Mensonges et fausses promesses n’ont jamais grandi la démocratie… C’est un raisonnement de duperie qui a comme seul mérite de gangréner tous les discours de vérités !

En France et ailleurs… Pourquoi tant d’électeurs ne croient plus aux discours des politiques ? Pourquoi tant d’électeurs se méfient des élus et les accusent de duplicité ? Pourquoi tant d’électeurs ont peur des conséquences d’une élection ?

Ils en payent le prix fort ! Ils en subissent les retombées ! Ils ploient sous les charges !

 

LE 26/11/2016/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

5 thoughts on “Rosny-sur-Seine, coup d’arrêt au béton !”

  1. Habitant agaçé dit :

    Certains politiques se réfugient derrière la sauvegarde des 103 emplois de l’usine Calcia, pour ne pas condamner le projet d’extension des carrières à Brueil en Vexin et tant pis pour la santé des riverains qui vivent à longueur d’année dans la zone rouge (pollution).
    Ces mêmes politiques cautionnent le programme du candidat à la présidentielle qui propose de supprimer 500.000 emplois de fonctionnaires, comment expliquer une sensibilité à 2 vitesses, mais ça va être dur d’être crédible, la reconversion des personnes ne devrait pas poser de problème, puisque le Directeur de Renault Flins se plaint de ne pas trouver de personnel dans le secteur.
    On devrait peut être leur proposer une réunion pour qu’ils se coordonnent et planifient les passerelles possibles avec la main d’œuvre locale.
    Pour cela sortons de la chape de béton qui fige le secteur.
    Prenons l’exemple de la commune de Rosny Sur Seine, qui veut continuer dans l’esprit village.

  2. Gargenville Seine Vexin dit :

    On comprend très bien votre agacement… Le fossé entre les électeurs et les élus s’est encore élargi ! Tout ça est assez catastrophique, mais il y a politique et politique !

    S’il y a de plus en plus d’abstentionnistes… ou d’électeurs qui se sentent de moins en moins concernés – ou plus vraisemblablement – la confirmation d’une majorité de nos compatriotes qui ne se retrouvent plus du tout dans cette drôle de propagation de divers « politiciens » qui ne manifestent plus le moindre petit intérêt à leur programme politique une fois élus – on peut facilement imaginer la demande réelle d’un véritable retour à une démocratie représentative en lieu et place d’une démocratie tronquée de la part des électeurs du pays.

    Au niveau local… OUI ! Vous avez raison, prenons l’exemple de la commune de Rosny qui souhaite retrouver un « esprit village » avant qu’il ne soit définitivement trop tard. Soulignons qu’une majorité de décisions ne sont pas à leur place dans notre région et ailleurs. Cela rebute une bonne partie de l’opinion publique !

    Qui sont ces gens une fois élus, tant motivés à contraindre leurs compatriotes pour infliger l’inverse total de leurs engagements politiques ? Partout en France les oppositions aux projets délirants n’ont été aussi importants ! Partout en France la crise de la démocratie n’a été aussi grande et importante !

    La colère gronde ! N’oubliez pas que les communautés de communes ont été préconisées par soucis d’économies, mais les économies se sont vite transformées en dépenses considérables, il en va de même pour les mégapoles et les régions, par espièglerie, regardez où on en est arrivé avec tous ces titres ronflants des dits-dirigeants aux indemnités rondelettes pour toujours moins de retours vers les contribuables de plus en plus sollicités…

    Le désenchantement général amène une grande majorité à chercher un remède à ces illusions qui ne correspondent pas à la réalité, une seule sortie, plus jamais d’image défaillante des soi-disant « chefs de projets » incapables de tenir parole mais uniquement capables d’observer leur parfait nombril étincelant …

    A Gargenville un seul mot d’ordre : OUI au retour de la démocratie locale ! NON au déclin de la commune !

  3. Nanard dit :

    J’en ai marre de tout ces rigolos qui veulent la place pour tromper leurs électeurs ! ça fait 20 ans qu’il nous emmerde avec la mairie, tout ça pour un coup de poignard dans le dos ! Allez y les gars j’ai confiance en Darnaud !
    le bonjour de Bernard

  4. Sébastien dit :

    Mourir ou grandir : A mourir de rire ! J’espère que les commentaires de la majorité et de l’opposition sont ironiques ! C’est bien triste de les voir parler de règles démocratiques quand on sait qu’on a à faire aux deux personnes les plus antidémocratiques de gargenville ! De plus en plus ridicule !

  5. michel dit :

    Bravo pour le coup d’arrêt au béton à Gargenville ! Je parle des recours félicitations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion