logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Porcher… Les effrayantes incompatibilités

CIMG5081 Jean lemaire Village

 

« Restons Village »… L’ apparence trompeuse !

 

Votez la liste qui défend « l’esprit village » disaient-ils…

Moralisation politique : Décidément nous traversons une bien sale époque, le fameux « Restons Village » n’était qu’une grosse tartufferie.

 

Incompatibilité première :

L’illusion du « sauveur » de Rangiport… Jean Lemaire ne s’est jamais privé de dénoncer la politique « Delpeuch », au contraire, il en avait fait son principal cheval de bataille (campagnes 2008/2010/2014)… Douce illusion que la nôtre, le ver était dans le fruit sans que rien ni personne ne puisse imaginer une seconde l’ampleur des infectes contraintes d’une gravité exceptionnelle auxquelles nous serions à ce jour confrontés.

 

L’urbanisation intensive plus forte que tout ? A quoi bon tenir ses promesses ? Pourquoi rester fidèle à ses convictions ? Une fois élu (e)… Fini le verdict des urnes ! Fini la valeur des engagements ! Aussi bien les redoutables pratiques « Delpeuch » que celles de Jean Lemaire (dès le mandat en poche), depuis une douzaine d’années nous sommes placés malgré nous dans l’obligation permanente de combattre des ruses de toutes sortes, toutes à côté de la qualité de vie recherchée (qui se veut pourtant libre électoralement).

Tromperie politique… Tromperie électorale… Où est passé le « remarquable » candidat « Restons Village » ? Où est passé le « révolté immuable » de la politique « Delpeuch » ? Où est passé « l’heureux élu si parfait » de la fusion des listes ? Où est passé le grand « protecteur » de l’intérêt supérieur de notre commune ? Où est passé le soi-disant « fils spirituel » d’André Samitier (accompagné de la nièce Laurence Gosset) ? Où est passé le grand « défenseur » de Rangiport ? Où sont passés nos dix années de combat OIN ? 

 

Gargenville… réveil de plus en plus difficile !

 

Atteinte à la sincérité publique Déjà trois ans que l’apparence trompeuse nous oblige à nous battre comme des chiens face à des contrevérités infernales à l’inverse total de ce que réclamait la population, c’est à dire rien d’autre que l’accès à un bon cadre de vie, c’est à dire rien d’autre que la mise en œuvre du libre choix du peuple !

 Porcher pollué 

Ci-dessus… La cimenterie de Rangiport fait actuellement l’objet d’une relance de 50 ans en zone urbaine (Jean Lemaire est favorable)

Dans le même temps, le candidat « Restons Village » signe à tout va une urbanisation massive entre un dépôt pétrolier Seveso et la dernière industrie cimentière de la région Parisienne.

Hallucinantes décisions qui apparaissent toutes comme le résultat de contraintes catastrophiques à la santé des personnes…

 

Atteinte à la sécurité publique… Porcher : Un mirage de courte durée ! Finalement un site à risque totalement imposé entre deux imposantes industries seuil haut ! Pas de « paradis » Gargenvillois… Pas d’équilibre de la ville… En revanche l’existence de risques majeurs sous forme d’obligation à combler des vides opportunistes là même où le caractère est potentiellement dangereux… La totale après pirouettes et contraintes !

Un bon conseil, relisez les tracts de Jean Lemaire, tout y est !

Contenu : La machinerie infernale de l’urbanisation « Delpeuch » – Les complications démesurées en centre ville (1500 véhicules supplémentaires, difficultés de la circulation liées aux projets intensifs « Delpeuch », pollution redoublée) – La route du Vexin et son attractivité villageoise en forte croissance – Le manque d’infrastructures (deuxième franchissement de la Seine, deuxième passage SNCF) – Les rues étroites de Gargenville – La ligne SNCF rive droite non adaptée – Le coût exorbitant des projets « Delpeuch »… 

Hélas… aucune révolution dans les têtes concernant la ZAC Porcher située entre deux importantes industries seuil haut… mais un étonnant repli vers la coulée verte d’Hanneucourt, ce qui fait tâche au discours du candidat né et enraciné à Rangiport.

A cela s’ajoute le profond mépris adressé à une majorité d’électeurs (Restons Village), sans oublier la peau de banane à l’égard des convictions de la fusion des listes face aux contraintes de la maire sortante… Un seul cri exaspéré du collectif : Chapeau l’artiste !

LE 12/08/2017/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN 

 

11 thoughts on “Porcher… Les effrayantes incompatibilités”

  1. Gilles dit :

    Honnêtement je suis au bout du rouleau ! J’en ai assez ! Quand je vois que les meilleures choses de Gargenville ne sont plus qu’un lointain souvenir, pour moi c’est un fléau d’en arriver là. Dire que j’ai fait venir ma famille à gargenville pour son agréable cadre de vie au détriment d’une autre commune qui elle a progressé. Et voilà que je viens de comprendre que mes enfants respirent un air vicié. Quel con j’ai été de venir dans cette commune !

  2. Hélène dit :

    Si la commune était dirigée par des gens conscients des problèmes on n’en serait pas là ! Je parle évidemment de réelles compétences et non de ce retournement de veste pour un renversement lamentable. Quelle confusion malheureuse je voyais ce monsieur nous protéger de la mairesse. Certes on ne pouvait pas savoir qu’il nous trahirait mais sincèrement j’ai honte de m’être fait avoir par quelqu’un qui ne méritait absolument pas notre confiance. Maintenant j’espère de tout cœur qu’il y a une solution sinon on part ailleurs c’est décidé.

  3. RENE dit :

    Tout à fait d’accord avec Hélène, moi aussi j’ai fait confiance à ce personnage et aujourd’hui je le regrette. Voyez vous, depuis 3 ans beaucoup d’évolution sur notre commune, d’abord les constructions à tout va, actuellement 5 grues surplombent notre ville, ensuite et toujours l’éternelle pollution, bruits et autres nuisances dégagés de la cimenterie Calcia, car actuellement elle n’a plus sa place étant enclavée dans un milieu urbain.
    Le changement c’est pour quand ? ou il reste encore la possibilité de quitter Gargenville, mais avec toutes ces constructions et autres nuisances, il y a une dévaluation de nos biens, difficile alors, de vendre et d’acheter ailleurs.
    Vivement le changement !!!!!!!

  4. Claude dit :

    Chers habitants de Gargenville,
    Je compatis pour vos problèmes, j’y ai habité pendant plus de 30 ans, à l’époque, un maire Mr Samitier, un bon maire qui a toujours défendu ses administrés en trouvant des solutions aux problèmes.
    Aujourd’hui, malheureusement, d’après vos commentaires, plus rien ne va à Gargenville, rien ne m’étonne, je constate que l’on veut faire une ville dans une ville.
    Adieu le fameux « Restons village », des promesses apparemment non tenues.

  5. Gargenville Seine Vexin dit :

    Pour « recentrer » l’essentiel…

    Les bases : Une majorité de Gargenvillois a fait confiance à la fusion des listes LEMAIRE/DARNAUT, et non pas à la seule liste de Jean Lemaire comme il est souvent prétendu à tort (culture d’une confusion à l’avantage de Jean Lemaire et évidemment au détriment de Pierre-Marie Darnaut). La vérité est toute autre et voici pourquoi…

    Au premier tour des dernières municipales, Jean Lemaire a obtenu 940 voix tandis que Nicole Delpeuch plafonnait comme d’habitude à 1156 voix. C’est à dire que si Jean Lemaire s’était lancé dans une deuxième expérience individuelle comme celle de 2010 (1093 voix au second tour contre 1331 voix à Nicole Delpeuch), constat : il n’aurait eu aucune chance face à la régularité des 1330 voix de Nicole Delpeuch sur trois élections (2008/2010/2014).

    Sur son seul nom, sur sa seule liste, même avec le « renfort » de Laurence Gosset (nièce d’André Samitier), Jean Lemaire n’avait aucune chance et il n’en ignorait rien.

    La croyance… Tout a été dans la croyance absurde… Se pensant « bourré de talent et seul détenteur de la science infuse à Gargenville » (également ce qui n’a rien arrangé : inconditionnel soutien familial, inconditionnel soutien d’un clan), c’est pourquoi Jean Lemaire n’a pas eu d’autre choix que celui de Pierre-Marie Darnaut, mais la loyauté n’a jamais été de la partie, alors on peut dire que cela n’a pas été de gaieté de cœur pour ce groupuscule avide de pouvoir de se voir contraint de rallier Pierre-Marie Darnaut entre les deux tours… car ils savaient déjà qu’ils ne respecteraient rien du contrat de la fusion des listes et du verdict des urnes… L’équipe avait d’autres idées en tête… Imposer l’inverse total de leurs engagements !

    Déjà plus de trois ans… Aujourd’hui tout le monde comprend très bien que dans son fort intérieur… Jean Lemaire n’a absolument jamais eu l’intention de réellement fusionner avec Pierre-Marie Darnaut. Au contraire, plus le temps passe, plus les évènements prouvent les uns après les autres que Jean Lemaire s’est tiré une balle dans un pied, puis dans l’autre… Le voilà en fauteuil roulant, voyons plutôt…

    Fusion des listes… Fusionner avec Pierre-Marie Darnaut… OUI ! mille fois OUI ! Mais uniquement dans l’objectif de stopper les projets délirants de la maire sortante et non pas dans la seule détermination d’une pirouette affreusement détestable !

    La croyance… Toujours cette croyance absurde de détenir la pierre philosophale… Encore aurait-il fallu que la loyauté soit inscrite an lettres d’or dans la tête de Jean Lemaire… Mais cela ne lui a jamais effleuré l’esprit une seule petite seconde… et c’est là sa principale erreur politique à jamais irrattrapable !

    Jean Lemaire aurait du faire un bon maire ! Jean Lemaire avait tout pour faire un bon maire ! Le soutien de Pierre-Marie Darnaut, la confiance d’une majorité d’électeurs (fusion des listes), l’étendard « Restons Village », Laurence Gosset nièce d’André Samitier, la formidable mission de contrer les projets délirants de la maire sortante… La colère des résidants de Rangiport… La crainte des administrés de Gargenville (placés sous contraintes « Delpeuch »)…

    Que s’est-il passé ? Tout le monde attendait le grand protecteur de l’intérêt supérieur de la commune… Qu’est-devenu le grand chevalier blanc de Rangiport ? Où s’en est-il allé ? Sur quel chemin s’est-il perdu ?

    Que demandait Pierre-Marie Darnaut ? Le respect des engagements, le respect du verdict des urnes, le respect de la mission du successeur de la maire sortante, le respect à la population de Gargenville, le respect à la ville de Gargenville… Et puis quelques tables rondes de la fusion des listes où la démocratie participative de Gargenville aurait eu toute liberté à s’exprimer sur les grandes orientations de la commune…

    Encore aurait-il fallu que Jean Lemaire redescende des hauteurs stratosphériques dans lesquelles il s’était lui-même placé par croyance d’une supériorité absolue… L’ambition, l’arrogance, au détriment de l’humilité et de la modestie…

    Après 20 ans à courir sans cesse après le graal, Jean Lemaire a eu la chance inouïe de sa vie… Pierre-Marie Darnaut lui a remis les clés de l’Hôtel de ville sur un plateau d’argent… Hélas, mille fois hélas… « Restons Village » s’est subitement transformé en « Bêton Ville » pour le pire des intérêts de la ville… Et pour en arriver là, Jean Lemaire a pris grand soin de fermer la porte à triple tour à la démocratie participative de Pierre-Marie Darnaut…

    Il en est ainsi imposé à la population… Il en est ainsi imposé à la vie de Gargenville… c’est pourquoi nous avons déjà agit devant la justice… c’est pourquoi nous agirons prochainement une seconde fois devant la justice.

    Note but : La liberté démocratique !

  6. Monique dit :

    Merci de remettre les pendules à l’heure ! Vous avez bien cerné l’oiseau ! OUF ça fait du bien enfin des vérités car je suis effarée de ce qui se passe. Ce mandat calamiteux aura été celui de toutes les bassesses, les coups tordus, les manips, non content d’avoir grugé les électeurs en plus il dépasse l’ancienne mairesse ! Se rend-t-il compte seulement du mal dont il souffre ?

  7. Luc dit :

    Très mauvais l’air de Rangiport j’y ai habité et je ne me suis jamais senti bien ! C’est irrespirable et tout le monde le sait très bien. Par contre je ne comprends pas les parents qui voient leurs enfants atteints d’allergies, d’asthme, de bronchites, et ça ne perturbe personne ? D’un autre côté c’est tout le secteur qui devrait être indiqué zone rouge, particulièrement par les soignants et l’état !

  8. Nathalie dit :

    La conclusion qu’on en retire c’est qu’un vent de désinformation souffle toujours sur Gargenville. On est dans une ville exposée et personne ne vous parle de CO2 ni de particules fines, encore moins de la cheminée de l’usine et de la direction des vents. C’est l’omerta ! On préfère se taire et ne pas agir plutôt que d’ouvrir les yeux. Aucun capteur sur la commune, aucune info, aucun compte rendu, mais des maladies spécifiques à la pollution qui ne sont même pas répertoriées dans un mémoire que tout un chacun pourrait consulter avant d’acheter. En Allemagne ce n’est pas pareil !

  9. Julien dit :

    C’est incroyable cette histoire de fabrique de logements au milieu de tous ces risques industriels et pas un mot dans les journaux ? Les journalistes prennent tout à la légère ? Si je comprends bien, tout le monde est d’accord pour concentrer tous les défauts dans un périmètre réduit ? A l’évidence il faut d’urgence changer de préfet, changer de dirigeants du GPSO, et vite changer de maire à gargenville !

  10. Macha dit :

    Autrefois l’espérance de vie était beaucoup plus faible et on ne faisait pas attention à ces choses là. Maintenant c’est différent, alors que fait l’Etat devant ces problèmes de santé publique ? N’y a-t-il pas de pollution autour de l’usine ? N’y a-t-il pas de danger pour les organismes ? Une ville comme Gargenville devrait contrôler les pollutions de l’air depuis longtemps, surtout avec des industries pareilles !

  11. JEAN MICHEL dit :

    Concernant la pollution de l’usine calcia, quand vous discutez avec les responsables de cette cimenterie, vous leur dites « monsieur, ma voiture est toute blanche, ma table et mes chaises de jardin également, ainsi que les rebords de fenêtres », leur réponse est toute faite, « vous saviez que la cimenterie existait bien avant votre construction »… alors « monsieur » fallait réfléchir où vous mettiez les pieds !

    Réponse du berger à la bergère : Voilà qu’ils veulent nous imposer une nouvelle carrière à Breuil en Vexin pour relancer la cimenterie de Rangiport, mais d’après mes connaissances le village de Breuil était en place bien avant l’usine de Gargenville… Ce n’est pas tout, par dessus le marché voilà que ces mêmes décideurs nous imposent une concentration de logements à 500 m des pollutions de l’usine ! Décidément on aura tout vu !
    Merci au maire de bien vouloir combattre ces deux fléaux l’un à côté de l’autre !!!
    mais cette fois sans tromper personne, avec un peu d’espoir et de bonne volonté….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion