logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

N’y allez pas ! (débat sur le pylône Bouygues)

Réunion Bouygues

Antrenne relais

 

STOP AU PYLONE 5G DE 36M A GARGENVILLE

Pétition antenne relais Gargenville : http://chng.it/vDVFG92Cw7

 

 

Que disait Jean Lemaire à la presse le 12 août dernier ?

 

Par Virginie Wéber

Le 12 août 2019 à 17h57

La mobilisation citoyenne va-t-elle générer l’abandon du projet d’antenne 5 G à Gargenville ? C’est en tout cas ce que laissent présager les nouveaux rebondissements dans ce dossier. Voté à l’unanimité par les élus, y compris ceux de l’opposition, lors du conseil municipal du 05/07/2018, le projet connaît subitement un revirement. Ce lundi, le maire (SE) de la ville, Jean Lemaire, a adressé un courrier à l’opérateur Bouygues en charge de l’installation de l’antenne-relais pour lui annoncer que le pylône de 36,55 m de haut est désormais indésirable dans la commune.

« J’ai demandé à Bouygues d’annuler le projet, confirme Jean Lemaire, qui a reçu une délégation d’opposants au projet vendredi dernier. Comme je l’ai déjà dit, je ne vais pas me battre contre vents et marées et me buter pour qu’il aboutisse envers et contre tout. »

 

 

Tout un quartier vent debout ! 

Dans le paisible lotissement limitrophe d’Issou, ils sont désormais 400 contre l’implantation d’une antenne-relais Bouygues. Les riverains ne décolèrent pas…  “Très honnêtement nous dit un habitant, est-ce vraiment sérieux de la part du maire d’organiser à la mi-octobre un soi-disant débat sur le pylône Bouygues après avoir consenti et signé le permis d’implantation en début d’année sans même avoir informé les riverains du projet en août 2018 comme le stipule la loi Abeille… plus encore… après ses déclarations dans la presse le 12 août dernier” ?

 

 

Antenne relais 2

 

Bouygues suspend la construction pour vice de forme ?

Les résidants n’en reviennent pas ! Quand ils ont eu connaissance de l’implantation d’une antenne-relais Bouygues au pied du lotissement, tout était déjà bouclé et les travaux commencés. Un cauchemar pour cette population entrée en résistance contre le projet d’exposition d’ondes 5 G / le tout d’après un dossier “bidouillé” en toute clandestinité.

Silence sur le ficelage, car l’embarrassant pylône du “futur” souffre d’un déficit de légalité important. En effet, la société Bouygues a bien déposé le dossier d’information en temps et en heure comme réglementé par la loi. Mais l’étape cruciale d’information aux riverains a été “oubliée” dans l’armoire du maire depuis plus d’un an… HOUPS !

Un “oubli” plutôt fâcheux dans ce qui pourrait s’apparenter… soit à un dysfonctionnement grave au bon déroulement du dossier… soit à un manque de connaissance de la loi Abeille… soit à un non-respect de transparence sciemment orchestré et ainsi contourner cadre et délais impartis par la loi pour un nouveau passage en force.

Les formalités font défaut de tous côtés… Pas de présentation honnête lors de la délibération du 05/07/2018. Pas d’affichage correct. Pas d’infos comme le prévoit la loi. Pas de réunion publique dans les temps impartis. Voici pourquoi les résidants du quartier disent NON au passage en force d’une implantation non-conforme au processus de la loi Abeille. D’autres questions sont soulevées : Est-ce un dossier bouclé secrètement entre la mairie et la société Bouygues jusqu’à l’ouverture du chantier de juin dernier ? Est-ce un dossier uniquement manœuvré par la mairie sans en informer la société Bouygues et les riverains ? Est-ce un dossier lancé/forcé par totale ignorance ?

 

Ils réclament l’abandon du projet

Rien au-dessus de nos têtes disent-ils, le danger est bien réel et c’est sans doute pourquoi tout a été fait en dehors de la loi ajoute une mère de famille. Pas de risque cancérigène pour les gens du quartier dit une autre. Pas de pollution visuelle, pas de baisse de l’immobilier du quartier ajoute un jeune père de famille récemment installé.

 

Également, forte mobilisation du côté d’Issou

Les ondes ne s’arrêteront pas à la limite de Gargenville nous dit encore un habitant Issoussois, opposant au pylône Bouygues de 36 mètre de hauteur. J’espère que la mairie d’Issou va faire quelque chose pour contester le projet nous confie deux mamans de la rue des Bardeaux à Issou. Pas de ça à côté des habitations nous dit encore un retraité.

 

Même combat ! Un quartier de Gargenville… Un quartier d’Issou…

L’impact sanitaire inquiète au plus haut point. L’impact visuel inquiète au plus haut point… Mais ce qui inquiète le plus les habitants d’Issou et de Gargenville, c’est les méthodes de l’édile de Gargenville qui déclare à la presse qu’il ne veut pas se battre contre vents et marées, ni se buter pour que le projet aboutisse coûte que coûte, mais deux mois plus tard, le voici de nouveau déterminé à relancer le projet du pylône Bouygues par le moyen d’une réunion uniquement adressée aux résidants du quartier des Gâts… alors que ces mêmes résidants du quartier des Gâts étaient dans l’attente imminente d’abandon du projet comme promis par le maire.

Pour l’édile aux mille et une promesses, tout va bien, le voici maintenant retranché dans son havre de quiétude en bordure des Maisonnettes d’Hanneucourt, là où le charme du décor s’étend jusqu’à la coulée verte, là où  jamais rien ne vient troubler le temps qui passe… sinon du violon et de la clarinette.

 

LE 11/10/2019/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

23 thoughts on “N’y allez pas ! (débat sur le pylône Bouygues)”

  1. Gargenville Seine Vexin dit :

    La loi Abeille est en partie détruite

    (A l’origine de la loi Abeille du 9 février 2015 : Laurence Abeille députée écologiste du Val-de-Marne 2012/2017. Elle est battue le 18 juin 2017 par le candidat PS fraichement investit LREM).

    Dans son article 62, le projet de loi Élan du 12 juin 2018 (explicitement, la Macronnie sous pression du lobby des opérateurs de téléphonie mobile), supprime les dispositifs d’information et de concertation : « Suppression du délai de deux mois imposé aux opérateurs pour les demandes d’autorisation d’urbanisme concernant les installations radioélectriques, après avoir déposé le dossier d’information auprès du maire ».

    Quelques semaines après l’adoption de l’article 62 de la loi Élan, Jean Lemaire choisit de sacrifier l’intérêt général du quartier des Gâts au bénéfice des intérêts particuliers de l’opérateur. Un coup bas, mais la lutte contre la pollution électromagnétique et les pratiques des opérateurs doit se poursuivre, aux côtés des associations comme Robin des toits, Priartem, Générations futures et les jurisprudences en défenseur de la santé publique.

    D’un autre côté, les autorités publiques du GPSO auraient dû jouer un rôle décisif en se saisissant du principe de précaution comme outil de préservation de la santé publique, ce qui apparemment n’a jamais pesé dans les décisions du maire de Gargenville, néanmoins le principe de précaution s’applique aujourd’hui aux risques des dommages sur la santé humaine, par exemple, quant à l’existence à la portée de risques pour la santé des personnes hypersensibles aux ondes électromagnétiques.

    Le principe de précaution fait ainsi peser sur les autorités publiques l’obligation d’adopter des mesures visant à évaluer les risques engendrés par la mise en œuvre d’une politique publique (quelle qu’elle soit), dès lors qu’il existe un risque de dommage sanitaire, quand bien même la réalisation de ce risque apparaîtrait incertaine « en l’état actuel des connaissances scientifiques ».

    Le maire de Gargenville a-t-il à répondre d’une carence fautive an ayant omis de prendre les mesures nécessaires en matière de contrôle sanitaire dans le cadre d’une situation à risque ?

    A l’heure actuelle, la jurisprudence fait peser une obligation générale de sécurité. La justice reconnaît l’intolérance liée à l’électrosensibilité aux ondes électromagnétiques. La conclusion est simple : la problématique « onde-santé-environnement » génère une prise en charge des perspectives à l’électrohypersensibilité pour toute politique publique (y compris communale).

    Pour finir, il appartient aux autorités publiques de mettre en œuvre ce principe de précaution pour faire face aux risques résultant des nouvelles technologies industrielles. En droit d’accès, ça n’a jamais été pratiqué à Gargenville, pas même de façon consultative.

  2. Pascal dit :

    Avant de commencer les travaux, la mairie et la société Bouygues n’ont pas pris le temps d’organiser une réunion publique ? C’est au bout d’un an qu’ils se réveillent après avoir débuté les travaux la fleur aux dents sans jamais prendre la peine de savoir si les gens de ce quartier sont enchantés d’un nouveau décor avec ce méga pylône de 36 mètres ? Tout ça sent très mauvais, on est plus aux temps des Seigneurs tout-puissants où tout se décidait contre le peuple !

  3. Cloé dit :

    Tout va bien Madame la Marquise, l’opérateur et la mairie font leur petite cuisine entre eux et les habitants n’ont rien à dire ? Ils se foutent de la santé des gens compte tenu des enjeux commerciaux ? Il n’y a que ça qui compte ?

  4. Quentin dit :

    Avec la fibre payé par le contribuable il n’y a pas besoin de la 5G , il suffit de brancher le téléphone sur le fil, de payer un abonnement, de rentrer ses identifiants, de payer sa contribution audiovisuelle et c’est tout.

  5. Michel dit :

    Imaginez le cocktail de saloperies dans lequel nous pataugeons ! La nièce à Samitier virée, Darnaut dehors, des bénis oui oui en rang d’oignons, un copié collé du val fourré à Rangiport, 30 ans de pollutions supplémentaires pour la cimenterie Calcia, curée sur la dilapidation du patrimoine communal, des dettes par millions, des projets immobiliers en centre ville complètement dingues, et voilà un immense pylône Bouygues pour des antennes 5 G ! Dormez bien braves gens, la fine fleur de la mairie monte la garde !

  6. Philippe dit :

    La 5 G, il y a déjà une liste de 200 scientifiques qui affirment que c’est un gros danger. Ils annoncent une montée en flèche du nombre d’électrosensibles dans les années qui viennent. Mais après tout, on a jamais eu d’exemple de scandale sanitaire. L’amiante n’a jamais existé et le glyphosate est parfaitement sain pour la santé. Dormez bien braves gens, à la mairie la crème de la crème veille sur vous !

  7. Philippe dit :

    C’est sur, parmi les cobayes il y aura des dégâts humains ! La 5G du point de vue santé sera apocalyptique. Mais pour la stopper, le principe de précaution peut être de mise mais il faut quand même pour cela qu’il y ait des doutes or, pour le moment, pas de retour d’expérience, ou des gens qui habitent au dernier étage sous une antenne à très haute puissance.

  8. Antony dit :

    Identification en cours ! Le principal suspect d’un Béton-ville et d’un pylône Bouygues réclame un second mandat ! L’individu qui s’était présenté en 2014 comme le défenseur d’un esprit village s’est refait une nouvelle identité pour les prochaines élections de 2020 ! En voilà un qui vieillit intelligemment !

  9. Jérôme dit :

    La 5 G est-elle dangereuse pour la santé ? Annie Sasco, médecin épidémiologiste du cancer, alerte sur les conséquences dangereuses du déploiement de la 5G pour la santé humaine et l’environnement. Pour elle, il y a une rétention d’information mais le risque de tumeur du cerveau est accru.

  10. Chérel Jean Paul dit :

    MANIPULATION COLLECTIVE, Y COMPRIS LE PYLÔNE BOUYGUES

    OUI, nous avons été manipulés aux dernières municipales par les 29 conseillers élus par la seule volonté d’un « RESTONS VILLAGE ».
    OUI, sans scrupule ils ont détourné « L’ESPRIT VILLAGE » de Gargenville et s’en sont servi pour être élus.
    OUI, ce sont des ???traitres??? à leur parole donnée aux électeurs en 2014.
    Que disaient-ils en ce temps là ?
    « IL N’Y AURA JAMAIS 600 LOGEMENTS A GARGENVILLE »
    Qu’ont fait ces bétonneurs d’opérette pendant leur mandat 2014/2020 ? 1000 /2000 logements en projet voire plus entre les HLM Porcher déjà construits et ceux à venir, les OAP face au collège et les découvertes en plein centre ville de centaines et de centaines de logements sans consentement de la population.
    Qu’on se le dise ! Avec un fléau comme celui qui nous est odieusement imposé, la ville sera à tout jamais défigurée et « LE COEUR de GARGENVILLE » va définitivement disparaitre autant que l’ÂME DE GARGENVILLE tant préservée par Monsieur Samitier…
    GRÂCE A QUI ??? Grâce à leur manque de loyauté envers leurs engagements et grâce à leur malhonnêteté envers le peuple …!

    Qu’ils partent, pour nous c’est sans regret et bon voyage aux bourreaux persécuteurs qui ont tant dévasté nos espérances…

    JP CHEREL

  11. Gilles dit :

    Il faut arrêter les conneries ! Avec un débit jusqu’à dix fois supérieur à celui de la 4G, un nombre d’objets connectés sur le même réseau multiplié par dix, la puissance de la 5G va décupler le nombre de cancers, d’Alzheimer, et d’autres maladies bizarres .. les abeilles, les insectes, les oiseaux disparaissent petit à petit .. et les ondes ne sont pas du tout hors de cause comme les opérateurs et petits politicards de service voudraient nous le faire croire ..

  12. La Fontaine dit :

    La politique dans cette ville est aussi con que l’élection de Jean Lemaire qui se disait grand protecteur du village ! Une fois dans le fauteuil, en voilà un qui s’est battu pour ses privilèges au détriment des électeurs ! Gargenvillois, avec la réunion de son pylône Bouygues comme apothéose de son talent, préparez-vous à entendre des grandes leçons de morale pour ceux qui veulent faire le déplacement et perdre leur temps !

  13. Laurent Alexandre dit :

    Ce type a vendu du rêve en se considérant comme d’une race supérieure. Devinez qui pour lui sont des bœufs ? Comment se fait-il qu’aucun média ne se soit saisi de ses traîtrises scandaleuses ? D’habitude la presse en fait ses choux gras, pourquoi jamais rien dans la presse sur celui qui s’est fait passer pour un demi Dieu, alors qu’il ne relève que de la bêtise. Preuve en est, il finit son mandat sur un tsunami en centre ville et sur un méga pylône Bouygues que l’élémentaire conseil des enfants n’aurait jamais voté ! Comme quoi ne jamais attribuer à de la malveillance ce que la connerie suffit à expliquer !

  14. Giulia dit :

    Voilà qu’il annule sa réunion à la dernière minute. Décidément le parcours de ce mec est à gerber ! Mais ce qui est encore plus scandaleux c’est que ses béni-oui-oui lui ont offert un pont d’or pour massacrer la ville ! Et c’est ce genre de système de dingue qui a créé l’ineptie de son antenne 5 G qui atomise tout un quartier jusqu’ici bien paisible. Le pire, c’est qu’il est payé tous les mois avec notre pognon et ça dure depuis 6 ans !

  15. Christine dit :

    Sale affaire ! Cet individu est loin d’être exemplaire, en réalité il est à gerber et son histoire d’invitation sent le piège à des kilomètres ! Ils ont raison, n’y allez pas !

  16. Chérel Jean Paul dit :

    Jean, j’ai eu le plaisir de voter pour toi en 2014 pensant à une continuité de la politique d’André Samitier, comme tu nous l’avais tant promis dans tes tracts présentés conjointement avec Laurence Labayle nièce d’André Samitier.

    Il m’en a coûté ma place prépondérante au sein de la Défense Gargenvilloise et la perte de certains de mes amis qui m’étaient chers.

    Depuis, nous voyons 36000 chandelles ou étoiles au firmament de la ville… Que de projets en construction… Que de bouleversements… Nous sommes assommés par des décisions politiques hallucinantes prises par tes conseillers et toi même à contresens des attentes de la population… Qui te mène Jean dans ce ravage…?

    Ta politique est conforme et fait suite à celle de Mme Delpeuch. Mêmes contraintes, même programme, mais en double ou triple !

    Depuis 2004 nous vivons une tragédie. Nicole Delpeuch n’a pas voulu entendre les Gargenvillois et son orgueil lui a coûté sa place. Mais toi, toi qui t’étais engagé pendant des années à préserver l’esprit village de Gargenville, reviens sur terre et regarde « Gargenville ma ville »… regarde « Gargenville notre ville »… celle qui nous a tant donné du temps de Samitier. Il est temps, apprends modestement de tes erreurs dans la vertu chrétienne qui est la tienne.

    Ne prie plus pour toi, mais prie pour Gargenville qui en a tant besoin.

    Ton ami contraint et forcé de présenter une liste aux prochaines élections municipales.

    JP CHEREL

  17. Jacky dit :

    Môôôôôsieur le père la moraaaaaale est un bien mauvais représentant de l’Hôtel de ville ! Sont tous pourris ? Sont tous véreux ? Balance ton QUOI ??? Ministre ? Député ? Président département ? Président de région ? Maire ? Y’a le choix……………..

  18. Valérie dit :

    Le temps où Jean Lemaire donnait des leçons de morale à Nicole Delpeuch est bel et bien révolu … Vive le biseness juteux ripaille et compagnie !

  19. Claudia dit :

    Encore une drôle d’affaire, ça devient vraiment nauséabond ! Il a des amis chez Bouygues ?

  20. Carole dit :

    Pas brillant le représentant de la mairie ! Je propose qu’on lui offre un diplôme, une médaille, un trophée ou mieux qu’on lui élève une statue.

  21. Claire dit :

    Tous ces gugusses ont passé leur temps à bousiller la ville ! Absolument affligeant ! Pas un pour rattraper l’autre ! Après ça ils vont nous redemander de voter pour eux ? Vite un doliprane !

  22. DA COSTA dit :

    Évincer la nièce à Samitier et virer Darnaut, une vraie bénédiction pour une belle culbute immobilière ! Pour finir il nous plante un pylône Bouygues. Ma parole il vise le prix Nobel de la connerie !

  23. Tpasclair dit :

    Entre le maire et la société Bouygues, on passe du je t’aime moi non plus au je t’aime moi aussi ? Lequel des deux souffle le chaud et le froid ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion