logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Mettre les voiles, larguer les amarres…

60x80_generic4

Ils vendent !

 

Des Gargenvillois… si heureux de quitter notre commune…

En voiture Simone ! Ils ont tout plaqué pour quitter notre commune de Gargenville. Dégoûtés, écœurés, beaucoup ne se sont même pas détournés. Toutefois… un dernier coup d’œil et un aide-mémoire sur cet autre monde urbanistique qui leur a été totalement infligé [un peu comme s’ils voulaient s’imprégner davantage du sordide spectacle Porcher pour ne conserver que le souvenir d’un milieu de vie qui n’est absolument pas le leur].

Qu’importe les générations, ils partent, et tous se débarrassent de leurs affections encombrantes. Trompés, ils fuient ! Ils fuient un terrible cauchemar ! Ils fuient une machine infernale imposée de bout en bout dans un tourbillon de “tous les droits” face à un petit peuple volé et accablé par toutes sortes de trahisons sans plus aucun contrôle de rien.

 

honneur à Jeannot

La grande tromperie…

Une majorité d’électeurs a cru dans la sincérité du candidat Jean Lemaire. Tout allait dans le sens qui convenait… Un UDI “Restons Village”, une mise en avant de la nièce d’André Samitier, l’appel républicain de Pierre-Marie Darnaut, de beaux discours contre les délires de la maire sortante, de beaux engagements contre une cité des années 60, cette frayeur d’une ville dans la ville, cette politique “Delpeuch” déjà rejetée en 2008 – restait à rassembler les suffrages d’un “esprit village” comme il s’y était engagé pendant des années… Peine perdue, tout n’était que manipulations !

Derrière ce procédé démocratiquement apocalyptique, il y a quelque chose de pourri dans cet espèce de terrorisme intellectuel nourri de magouilles pour accéder au pouvoir et imposer l’inverse des convictions électorales.

 

Porcher béton

Une trahison électorale, c’est un ouragan qui emporte tout. Jean Lemaire a fait d’une belle aventure un cauchemar. Il a fait de la liberté de vote une peau de chagrin. Il a explosé tous les codes de la morale. Il a bafoué toutes les valeurs locales. Il a écrasé tous les repères de Gargenville… Face au danger, il a fait déguerpir un maximum de Gargenvillois.

 

Pélegrin Le Parisien

 

Devant l’implacable spectacle, qui de sensé peut se laisser surprendre à rêvasser devant cet empilement de machins-trucmuches et gros bidules de béton ? Avant tout, c’est un droit à la liberté qui a été arraché à toute une population, le simple vote de tout citoyen ne possède plus rien… plus moyen de s’exprimer démocratiquement par les urnes.

 

Partir pour ne plus subir… C’est peut-être ça la dernière de nos libertés. 

Ils fuient ! Ils ne veulent pas de cette immense verrue qui gangrène le paysage de l’héritage “Samitier”. Ils ne veulent plus vivre avec la boule au ventre ! Ils quittent une ville brisée par toutes sortes de trahisons. Ils partent sans regret avec comme trésor leurs plus beaux souvenirs à jamais gravés dans leurs cœurs… leur jolie ville d’avant !

 

Qu’est-ce qui a rendu possible la descente aux enfers de la droite ?

 

Européennes 2019 : 8,5% pour le LR. 2% pour l’UDI.

Gargenville : Inscrits 5206. 144 votes pour le LR. 55 votes pour l’UDI.

 

Déroute historique. Débandade. Cataclysme.

 

Des choix lourds de conséquences (pas sûr qu’ils aient compris le sens du message, tellement ils ont la tête enflée).

Période de tourmentes en France liées aux pratiques d’un autre temps ?

Quoi d’étonnant si l’on prend au niveau local les exemples de Jean Lemaire (UDI) et de Nicole Delpeuch (LR), qui s’en sont donné à cœur joie pour détricoter le cadre de vie de Gargenville (chacun son tour aux dépends des électeurs). Ils y ont mis un acharnement considérable sans jamais se soucier du droit démocratique républicain le plus élémentaire. L’arnaque locale : Ils avaient reçus la confiance des électeurs d’André Samitier, ils l’ont souillé comme on souille ce qu’il y a de plus sacré dans ce qui unit le cœur d’une ville à ses concitoyens. Bilan : 199 votes pour le LR et l’UDI.

Au niveau départemental, le Pt des Yvelines, Pierre Bédier, vice président du GPSO au sein d’une majorité LR, DVD et UDI, a maintenant de quoi se poser des multiples questions sur la réelle légitimité des grandes décisions GPSO, notamment l’actuel projet en cours du PLUI. Artisan de l’OIN Seine Aval et autres titres ronflants, Pierre Bédier a raté son pari départemental à force de prendre les électeurs pour des gourdes. Revenu en politique en 2013 (après une période d’inéligibilité), 68% de hausse des impôts pour le département des Yvelines (record de France quand le département des Yvelines dépense 2 170 000€ pour sa « politique internationale »). Notamment un financement pour une “Maison des Yvelines” au Sénégal, pointée par la chambre régionale des comptes par le peu de résultats et l’absence de factures justificatives. L’affaire de clientélisme : Comme l’a révélé le “Canard enchaîné” le 26/05/2016, le parquet de Versailles a ouvert une enquête sur le financement d’une mosquée d’inspiration salafiste à Mantes-la-Jolie. L’ancien maire et président du Conseil départemental, Pierre Bédier (LR), aurait offert à prix d’ami le terrain de construction de l’édifice religieux et embauché le recteur rigoriste comme “agent de médiation”. En échange, ce dernier invite ses fidèles à voter de la “bonne manière”. Fédération LR des Yvelines : Selon Marianne (25/09/2018), Pierre Bédier dégote de mystérieux adhérents (record du département avec + 262%) et s’empare de la présidence LR des Yvelines en cette période morne des adhérents au LR. Bilan : Tout cela fait désordre et se traduit dans les urnes.

Au niveau national, la droite explose. L’union n’est plus de circonstance. Les courants se multiplient, tous se divisent. Les uns se sentent brusquement une âme Macron-compatible. D’autres veulent sauver les meubles et regardent déjà les prochaines municipales en SE (Sans Etiquette). L’héritage Sarkozy et les embardées de la dette sont lourd de sens, ne serait-ce quand il s’agit de se rappeler au bon souvenir du référendum de 2005 à jamais enterré sans que le peuple n’eut jamais rien à redire. De même (pour ne citer qu’une partie de ce que les électeurs peuvent conserver en mémoire), interventions discutables en Lybie et en Syrie et les conséquences de drames humains en cherchant la chute des régimes sans la protection des civils. Bilan : Faute d’avoir su se remettre en cause, les LR éclatent.

 

Bientôt les municipales, qui pourra résister au ras de marée historique ?

 

pourquoi 2

Douce France, cher pays de mon enfance…

Également, pourquoi la France fait-elle fuir ses enfants ? D’après l’Insee, les Français qui quittent l’Hexagone n’ont jamais été aussi nombreux… et la tendance ne cesse de s’amplifier. Une véritable lame de fond dont les pouvoirs publics peinent à comprendre les réelles motivations (on se demande pourquoi).

A voir : Portugal, le nouvel Eldorado des Français ?

 

LE 07/06/2019/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

 

19 thoughts on “Mettre les voiles, larguer les amarres…”

  1. Déconfiture dit :

    Droite, Gauche, Centre, qui peut encore croire dans tous ces carriéristes qui ne se préoccupent que de leurs petits intérêts pendant que la France se vide de ses industries pour + de pauvreté et + de millions de gens sur le carreau, d’où les Gilets Jaunes. Une seule solution : Du balai pour changer de vie !

  2. Jérôme dit :

    Les multinationales les plus riches font partie des 1 % qui s’en tirent sans payer d’impôt… En 2017, Google n’a payé que 14,1 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices en France alors que cette multinationale transfère chaque année des milliards d’euros dans les paradis fiscaux. Et ce problème concerne toute l’Europe : en 2014, Amazon en Allemagne n’a payé que 16 millions de dollars malgré un chiffre d’affaires de 11,9 milliards de dollars – c’est presque 0 %. Imaginez ce qu’on pourrait faire avec tout cet argent ! Financer nos services publics comme nos hôpitaux et nos écoles, augmenter réellement les salaires de tous les travailleurs européens, investir dans la transition écologique, et bien plus encore… Bonne nuit !

  3. Pascal dit :

    Si moi aussi j’ai envie de quitter ce pays, c’est parce que la France n’est plus ce qu’elle était, un pays où il faisait bon vivre, où la sécurité régnait. C’est devenu invivable, la vraie justice n’existe pas. Tous les condamnés pour malversations devraient être inéligibles à vie. Un grand nombre de politiques ont des pratiques de vrais gangsters, une véritable mafia politicienne qui ne laisse au peuple que le stricte nécessaire pour se nourrir. Dans un milieu pareil, les Français ne vivent plus, ils survivent !

  4. Alain dit :

    Quand je lis votre article, moi-même je ne vote plus depuis qu’ils nous ont volé le référendum de 2005, et je n’encourage pas mes concitoyens à le faire dans un pays où le peuple est insulté de cette façon. C’est ce que j’appelle du banditisme au pouvoir et ce n’est pas exagéré quand je vois tous ces ripoublicains qui se protègent entre eux en toute impunité totale. Tous autant qu’ils sont, la France est morte de ces pratiques mafieuses !

  5. ALEX dit :

    On est les champions, on est les champions, on est, on est, on est les champions ! La France à genou ou plutôt à terre. La Grèce à côté, c’est du pipi de chat. Il faut bien payer une armée de politiques dont certains sont de parfaits ripoux de la république et c’est bien le moins que l’on puisse dire. Combien en trop grand nombre sont cachés derrière une écharpe alléchés par le monde des affaires, une pléthore de ces « carriéristes » additionnés aux hauts fonctionnaires dont le niveau de responsabilité n’est nullement en rapport avec la gravité des décisions qu’ils imposent au peuple. C’est ça qui pourri le pays !

  6. André dit :

    Quand je vois toutes ces girouettes des LR et divers droite en grands opportunistes qui font allégeance à Lrem, j’ai honte d’être Français. Moi aussi j’envisage de quitter ce pays dirigé par des traîtres immondes dans un environnement négatif…

  7. Mika dit :

    Et voilà, ça commence, ils changent de camp ! Tous des déserteurs ! C’est dans la nature des choses que tous ces caméléons préfèrent leur petit intérêt à l’intérêt public quand ils peuvent se vendre au bon moment. Et la 5ème république leur donne cette liberté immorale de retourner veste, pantalon, chaussettes pour s’adapter aux vents « dominants ». Belle pratique ! Belle morale ! Belle sincérité républicaine ! Il s’ensuit que le peuple est écœuré toutes les fois que ces opportunistes abusent d’une étiquette qui les a mis en fonction, et ils sont légion à nous démontrer que la politique en France a quelque chose de vraiment pourri. Vivement un air frais !

  8. Jérôme dit :

    La députée Aina Kuric a annoncé vendredi 7 juin son départ de La République En Marche en raison d’un « désaccord avec la ligne du mouvement ». En juillet 2018, la députée d’origine malgache, membre de la commission des Affaires étrangères, s’était exposée à une exclusion du groupe après avoir voté contre le projet de loi asile et immigration en seconde lecture. Elle avait notamment dénoncé l’adaptation du droit du sol à Mayotte, y voyant « une fausse solution ».

  9. Jérôme dit :

    Magie noire ?

    Dans son livre « Président, la nuit vient de tomber » (Cherche midi), Arnaud Ardoin explore plusieurs secrets de Jacques Chirac parmi lesquels ses présumés dons de guérisseur. Dans cet ouvrage, Pierre Bédier, ex responsable départemental du RPR (de l’époque) raconte pour sa part comment Jacques Chirac a tenté de le soigner en 1994. Il était hospitalisé entre la vie et la mort pour une leuco-encéphalite. Le maire de Paris (Jacques Chirac) s’est rendu plusieurs jours de suite à son chevet, lui prenant la main et lui répétant « tu ne vas pas mourir, tu as la force de t’en sortir… Je sens que tu progresses ». Comme le raconte Pierre Bédier, il convoque alors « les forces puissantes et occultes » et fait appel à la « vérité de l’humanité ». « Je sentais qu’il dégageait de l’énergie », confesse ce chef d’entreprise encore étonné de ce qu’il a vécu et persuadé qu’il doit sa rémission à Jacques Chirac.

    Question : « Les forces puissantes et occultes » dont il est fait ici référence entre Bédier et Chirac, ne s’agit-il pas en vérité de puissants sortilèges d’énergies dévastatrices auxquelles les Français et les Yvelinois sont confrontés depuis lors contre leur gré ? En témoignent aujourd’hui les CV des deux RPR/UMP et la nature maléfique de leurs interventions au cœur du pouvoir.

  10. Loïc dit :

    Tous ces petits chefs d’entreprises, des gens inventifs et travailleurs, tous se plaignent du racket fiscal et du racket des organismes sociaux, Rsi, Urssaf etc. En Espagne aussi, notamment en Catalogne, il y a beaucoup de Français. Il n’empêche que le coût des charges patronales y est 4 fois moins élevé qu’en France. J’imagine qu’il en est de même au Portugal et dans d’autres pays. Qui peut raisonnablement accepter de travailler comme une brute toute une vie, 60 ou 65 heures par semaine, pour au final, voir 70 ou 80 % du fruit de son travail confisqué par des taxes, les impôts et les cotisations sociales ? Système d’imposition crapuleux pour ne pas dire plus… c’est du vol pur et simple pendant que les multinationales se gavent pour qu’on en crève.

  11. Philippe dit :

    N’importe quel pecnot ne peut pas faire de la politique. Larem, juste un composé de bric et de broc, des transfuges et des opportunistes de droite et de gauche, un rassemblement de traîtres, de judas, et des adorateurs triés sur internet ! Joli lot non ? Dire qu’il y a 20% de veaux qui ne se sont pas encore aperçus de la supercherie, mais 80% de Français qui ont quand même une bonne vue ! Un hold-up ! Une mainmise ! Une insulte à notre intelligence !

  12. Renaud dit :

    Le scandale n’en est qu’à ses débuts ! Combien d’emprunts pour combien de dettes dans cette bonne ville de gargenville ? N’oublions pas que la LR Nicole Delpeuch n’en parle jamais, et pour cause, c’est sa politique d’urbanisation que son copain UDI met en place. Egalement, regardez ce qui se passe dans les Yvelines avec l’OIN et le GPSO, une véritable baronnie qui décide de tout pour broyer les cadres de vie des villes en vallée de Seine.

  13. Vincent dit :

    Triste réalité. Un pays où on travaille de plus en plus pour survivre au lieu de vivre. Un pays où on a pas un rond une fois qu’on a tout payé. Donc frigo vide, pas de vacances, pas de sortie en famille. Et où quand on sort de chez soi pour aller travailler, à tout moment on risque de se faire rançonner sur la route. Et où quand on vote ça sert à rien ! Regardez gargenville et les Yvelines avec tous ces petits Balkany au pouvoir ! ALORS une vie comme ça nous on en veut pas. La France est un des plus beau pays du monde mais malheureusement ceux qui la gouvernent tuent à petit feu ceux qui y vivent.

  14. Darius dit :

    Après 50 ans de gouvernance et 2300 milliards de dettes, on se demande pourquoi droite et gauche n’ont pas implosé plus tôt ! Qu’ils dégagent, moi ça me va très bien. A part ça, nos travailleurs les plus modestes sont encore plus dans la misère et les ultras riches se gavent encore plus dans le luxe pendant qu’une majorité de Français rêve de se libérer de ses chaînes ! Voilà voilà, bon réveil à tous !

  15. Martin dit :

    Ah ce vieux monde politicard où chaque requin n’œuvre que pour son intérêt et non celui du peuple. Une vrai moralisation de la vie politique est fondamentale. Pour bien faire, il faut commencer par changer la Constitution avec l’obligation de casier judiciaire vierge pour supprimer tous les ripoux de la république.

  16. Martin dit :

    Dans ce pays il faut avoir l’estomac bien accroché. C’est tous les mêmes, votez pour moi et vous avez l’inverse de leurs promesses pour plus d’impôts, plus de taxes et plus d’HLM pour moins de démocratie ! Sauve qui peut !

  17. Patrice dit :

    Si vous avez conscience de vivre sous une dictature monarchique, hé bien, arrêtez de croire que le peuple pourrait se libérer dans ce pays alors qu’il faut la permission de Papa Rothschild et des 1,5% des puissances financières qui nous dirigent (voir influence Bidelberg en France et en Europe), pour les récalcitrants, vous avez les violences policières pour vous éborgner et vous mutiler et vous faire rentrer au bercail sans oublier la justice expéditive au service des dominateurs !

  18. Julien dit :

    Depuis Pompidou la France a pris cher ! A chaque élection c’est la même chose, toujours un système corrompu et pourri jusqu’à la moelle qui nous mène dans le mur !!! Y’a qu’à voir ce qui se passe à Gargenville et dans les Yvelines. Les électeurs, ils s’en foutent et en plus ils trainent des casseroles dégueulasses qui feraient peur aux pires gangsters !

  19. Chantal dit :

    Moi j’ai quitté Gargenville après plusieurs mois d’hésitation. Rien n’est plus comme avant et j’ai pensé aux difficultés à laisser mes deux enfants dans une ville où je ne me reconnais plus. Je ne voulais pas que ma petite dernière grandisse dans un milieu de plus en plus en perdition et livré à une insécurité croissante. Même si nous nous sommes éloignés d’une vingtaine de kms de Paris, on y a gagné en cadre de vie. Courage à tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion