logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

L’urgence climatique / Le “remède” Calcia…

Canicule 2050

 

45,9° C, nouveau record de chaleur jamais enregistré en France vendredi 28 juin 2019.

 

Semaine du 20 au 26 juillet 2019… Deuxième vague de chaleur d’une ampleur exceptionnelle en France et en Europe.

Des records de chaleur ont été pulvérisés mardi 23, mercredi 24 et jeudi 25 juillet 2019.

42,6°C à Paris, 41,9°C à Orly, 41,7°C à Amiens, 41,5°C à Lille, 41,2°C à Bordeaux (mardi 23), 40, 1°C à Tours, Rennes (mardi 23), partout en France des records sont tombés.

Climato sceptiques : C’est normal, c’est l’été !

 

Quand Evelyne Déliat présentait une fiction des températures extrêmes pour 2050…

28 juin 2019, avec 30 ans d’avance, c’est déjà une réalité et la fiction d’Évelyne Déliat est largement devancée.

L’épisode de canicule que nous avons vécu fin juin, est sans précédent de par sa précocité et son intensité. De manière générale, des pics se multiplient, des vagues de chaleur de plus en plus intenses sont constatées, des records historiques tombent les uns après les autres, 44°, 45°, 45,9° ! Et même 7° au sommet du Mont Blanc (4810 m).

En France, les prévisions scientifiques se confirment années après années, certaines régions pourraient atteindre des niveaux jamais vus jusqu’ici. Désormais, il semble qu’il ne soit plus possible d’arrêter ce phénomène d’amplification de périodes caniculaires ! Il n’y a plus qu’un pas vers les 50° et la probable désertification de millions d’hectares déjà transformés en véritables fours à pain… et pas d’amélioration en vue dans les mentalités des décideurs.

 

Dangers Calcia

 

Climat : Le salut viendra-t-il de l’État ?

 

La France donne l’exemple ?

Grand responsable des émissions de CO2, l’industrie du ciment est au cœur des problèmes. L’État: les discours dressent un terrible constat sur la politique environnementale de ces 4 dernières décennies, les objectifs fixés sont cohérents, mais dans les faits, en dix ans, les émissions de CO2 n’ont pas reculé. Pire, nous sommes loin d’espérer la prise en compte d’associations qui traquent désespérément ces grands responsables d’émissions de gaz à effet de serre.

L’enjeu principal, c’est le changement climatique auquel nous sommes tous confrontés. La reconduction d’un contrat Calcia à Gargenville (30 ans), pour une usine qui a déjà fait ses preuves sur l’environnement/la santé des populations concernées, est-elle en adéquation avec les engagements de l’État et du haut conseil pour le climat (créé fin 2018) ?

Pour cette industrie du siècle passé, en pleine période d’une canicule historique, il y avait une véritable opportunité à agir de concert avec les mouvements associatifs, ne serait-ce pour susciter un véritable raisonnement incitatif. Autant de points que l’État ne se préoccupe guère en suprême décisionnaire face à l’instabilité croissante du climat.

Pour autant, faut-il que des populations entières soient dans la soumission d’un pouvoir sourd, aveugle et buté ?

Associations : Que le combat de la logique et du bon sens continue jusqu’à la victoire contre un naufrage planétaire !

 

12 Honneur à notre maire

Honneur à notre maire ! Fanatique d’un “Tout Béton” contre ses propres engagements et contre les suffrages des citoyens, l’édile donne priorité aux pollutions industrielles, à l’abattage de nos plantations d’arbres, à un “Béton Ville” anéantisseur.

 

Urgence climatique, les élus sont-ils dans le respect de ce qu’il faut faire ?

 

Préoccupations locales

Si dans les villages du Vexin ou les environs de Juziers/Gargenville, bon nombre d’élus redoutent des évènements extrêmes dus aux conséquences d’un désastre absolu d’une carrière à Brueil (pour les besoins monumentaux de l’industrie cimentière de Gargenville)… d’autres préconisent haut et fort (comme le maire de Gargenville), “les bienfaits” de santé publique de l’industrie cimentière, notamment en faisant référence à leur propre existence à proximité de l’usine et ainsi justifier d’une concentration d’HLM, un groupe scolaire, un bâtiment intergénérationnel, une crèche, l’ensemble à 200 m de l’incinération de déchets ultimes du cimentier… mais surprise, une fois élu, l’édile quitte son coin “avantageux” et prend la poudre d’escampette pour la coulée verte d’Hanneucourt.

Que s’est-il donc passé ? Souvenirs douloureux ? Ras le bol des pollutions ? Sauve qui peut ? Le champion d’un “Restons Village” vite muté en “Béton Ville” n’aurait pas oublié ses otites d’enfance ? Ses yeux irrités et collés, ses quintes de toux, son nez qui coule et ses crises d’asthmes comme tous les petits copains de l’époque ?

 

Urgence climatique / Îlots de chaleur / Habitat “Tout Béton”

Îlots de chaleur : C’est un phénomène d’élévation des températures maximales en milieu urbain, un microclimat artificiel, des bulles de chaleur qui peuvent affecter la qualité de vie des citadins, ainsi que leur santé.

En cause, la prédominance du bitume et du béton. En partant de ce simple principe d’une urgence climatique, tout le monde peut constater l’immense tâche à mener dans la réorganisation des villes. Tout est à repenser.

En 2020, on en est certainement plus à imposer un “quartier béton” des années 60 sous la seule baguette d’un maire à contre courant de ses grandes promesses électorales et de ses soutiens politiques – le tout – sans même anticiper le phénomène accéléré d’élévation des températures selon la nature des constructions, le relief, l’exposition.

Pourtant, la limpidité des grands enjeux d’un “Restons Village” de la campagne électorale de 2014 étaient assez clairs pour tout le monde. Le “Quartier Porcher” présentait/présente un danger particulier, car plus vulnérable du fait des canicules à répétition et du grand nombre de personnes dans une concentration de bâtiments inadaptés.

Face à l’élévation des températures, la végétalisation des sols et des toitures ne suffit plus, les “Quartiers Tout Béton” se réchauffent plus vite et plus durablement que le reste du traditionnel. Il fallait donc rester dans un “Esprit Village”.

Également, dans les “Quartiers Tout Béton”, les évolutions climatiques, les vagues de chaleur, renforcent la pollution de l’air et aggravent les effets d’étouffement et contribuent à favoriser une sensation de mal-être angoissante.  

 

Écrans végétaux, un rôle de régulateur thermique très important pour tous.

 

bucherons Melle Dosne

Une fois élu… Que s’est-il encore subitement passé dans la tête de Jean Lemaire pour qu’il décide d’anéantir nos plantations d’arbres à Gargenville ? Avenue Melle Dosne : Anéantissement de nos tilleuls plus que centenaires. Rue Marcelle Chausson : Anéantissement de nos plantations décoratives des années 80. Rue Gabriel Péri : Anéantissement d’une commodité/utilité d’une bordée d’arbres plus que trentenaire. Rond point de la gare : Anéantissement du splendide cèdre du Liban planté par André Samitier.

 

BILAN : 

Écrans végétaux / Îlots de chaleur / Habitat “Tout Béton” / Usine Calcia / Carrière de Brueil / Enfouissement de déchets ultimes / “Licenciement” de Laurence Labayle / Non-respect de la fusion des listes / Malhonnêteté électorale / Suppression de la souveraineté Gargenvilloise / Projets délirants en centre ville / Vente du patrimoine de la ville / Contraintes OIN et OAP de la maire sortante / Gouffre financier… et la liste sans fin s’allonge et s’étale…

 

Un seul cri ! Vivement un deuxième mandat pour Jean Lemaire !

 

LE 08/07/2019/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

28 thoughts on “L’urgence climatique / Le “remède” Calcia…”

  1. Jérôme dit :

    LE PARISIEN
    Vol d’œuvres d’art à l’Elysée : enquête sur les objets disparus de la République. Selon nos informations, une plainte a été déposée en juin à Paris pour le vol de sept œuvres d’art au sein de la présidence de la République. Au total, des milliers de biens de l’Etat se sont volatilisés à l’Elysée, à Matignon, dans les ministères, les préfectures ou les ambassades.

  2. Jérôme dit :

    VGE le qualifiait de « meilleur économiste de France ». Effectivement il savait gérer les économies, surtout les siennes…

    Fonds secrets et blanchiment de fraude fiscale.
    Selon « le canard enchaîné », l’ancien premier ministre Raymond Barre, apôtre de la rigueur, qui disait « Les fonctionnaires sont des nantis », avait stocké 12 millions d’euros en douce…en Suisse… et aucune somme déclarée à l’administration fiscale Française… Balkany fait figure de petit amateur ?

    Si l’on prend en compte sa résidence de Saint-Jean-Cap-Ferrat, ses comptes en France et ses avoirs boursiers, Raymond Barre aura accumulé un patrimoine net évalué à plus de 13 millions d’euros.

    « Une vraie surprise car les fonctions successives de Raymond Barre – professeur d’université, commissaire européen, chef du gouvernement, député et maire – ne permettaient en aucun cas d’accumuler autant de millions », commente « le Canard ».

  3. Jérôme dit :

    Pendant que les Gilets Jaunes pleurent sur leurs difficultés et sont compris à coups de flashballs et autres grenades au TNT…

    5 des 13 familles les plus riches de France possèdent un groupe de médias. D’ailleurs, elles les possèdent quasiment tous.
    476 milliards d’euros. C’est le montant cumulé des fortunes des 100 familles françaises les plus riches (en hausse de 11% par rapport à l’an dernier), selon le classement Capital publié ce mercredi 3 juillet 2019. Pour établir son palmarès, le magazine Capital s’est appuyé sur le patrimoine professionnel des familles propriétaires, autrement dit, la valorisation des entreprises qu’elles détiennent. Dans le détail, l’économiste Benoît Boussemart, chargé de réaliser ce classement, a pris en compte les parts réellement détenues dans les entreprises par chaque famille, via leurs holdings personnelles, et y a soustrait leur endettement.

    La famille la plus riche de France possède une fortune qui a atteint 69,88 milliards d’euros, en hausse de 22,6% par rapport à 2018.

    Pauvres Gilets Jaunes aux frigos vides…Le patrimoine cumulé par les 14 milliardaires Français a progressé de 78 milliards de dollars depuis le 31 décembre 2018, selon le dernier classement Bloomberg.

    Un record: la richesse cumulée des 14 milliardaires Français figurant dans le Top 500 mondial de Bloomberg s’est accrue de 34,8 % depuis le 31 décembre 2018, a révélé lundi l’agence financière. Ces «premiers de cordée» ont cumulé une croissance de leur patrimoine de 78 milliards de dollars (68,8 milliards d’euros).

    Une hausse bien plus forte que celle enregistrée dans tous les autres pays. Elle est même légèrement supérieure à celle des grandes fortunes asiatiques. Cette croissance Française est deux fois plus importante que celle des plus riches de la planète. Quant aux Américains, ils font presque pâle figure avec seulement 15 % de hausse.

  4. Pascal dit :

    Quelle démocratie ? Ces élus, une fois élus, toute une caste politique qui n’a ni honneur ni dignité ni honnêteté, mais qui nous donne des leçons sur le civisme, le patriotisme, l’austérité, la laïcité, l’économie, la responsabilité, l’engagement, … La démocratie crève de tous ces agissements aux méthodes déloyales en raison de positions dominantes plus que scandaleuses… et il faudrait que rien ne change ?

  5. Marco dit :

    En pratique, combien encore de félons ne méritant pas mieux qu’un coup de pied au c.. ? On le voit, une fois élus, aucune décision en faveur du peuple ! Que des magouilles et c’est devenu symptomatique dans la mentalité Française ! Quelle justice rendue et quel ménage de fond en comble puisque ce sont toujours les mêmes qui reviennent sur le tapis ? Tu m’étonnes qu’ils ne comprennent pas les revendications des Gilets Jaunes, pourvu que tout aille bien pour eux tout en nous faisant la morale !

  6. Emma dit :

    Avec tous ces magouilleurs, bientôt l’abstention atteindra les 100 pour 100 ! Parce que ce sont toujours les politiques qui nous arnaquent avec leurs belles promesses électorales et qui augmentent nos taxes, nos impôts, pour l’inverse du vote du peuple ! Décidément, la malhonnêteté et la magouille n’ont pas de frontière dans ce pays !

  7. Christian PIRAULT dit :

    TOUS LES MÊMES ?

    L’ADDITION S’IL VOUS PLAÎT !

    François de Rugy pris la main dans le plat de homards ?

    Ils nous avaient promis un nouveau monde, avec eux, finalement c’est le pire de l’ancien monde ! Spécialiste des retournements de veste, on doit à François de Rugy, « Grand écolo parmi les grands écolos donneurs de leçons », des autorisations de destructions d’espèces protégées, des chasses illégales, braconnages, des renouvellements d’autorisations de techniques de chasse (par piégeage) très cruelles, interdites par l’UE.

    Chaque année, nos oiseaux des bois, nos oiseaux des champs, nos oiseaux des villes, meurent, piégés, par centaines de milliers, en France (pays de reconductions de pratiques révoltantes) ou encore sur les côtes Africaines lors des migrations.

    Exemples dans l’hexagone : Destruction de milliers de passereaux protégés, d’oiseaux nicheurs ou autres tourterelles des bois aujourd’hui plus que menacées, chasse à la glue, chasse à la tenderie, chasse à la matole, chasse à la pante et autres filets de grande surface tendus entre les arbres (d’après vous, les chasseurs premiers écologistes de France ?) Un slogan qui a immédiatement déclenché le départ de Nicolas Hulot.

    URGENT ! Mettons fin au massacre illégal des oiseaux de la nature ! Le ministère de la transition écologique veut autoriser la chasse de 6 000 Courlis cendrés et de 30 000 Tourterelle des bois pour la saison 2019-2020. Vous avez jusqu’au 25 juillet pour dire non à la chasse de ces 2 espèces menacées de disparition (LPO France/Allain Bougrain-Dubourg).

    Envie de sauver le monde ? On doit aussi à François de Rugy (signataire du permis de carrière à Brueil-en-Vexin), la continuité de l’industrie cimentière de Gargenville (actuellement au cœur de vie de la ville), sans jamais prendre en compte la détresse des populations concernées, la santé publique, le cadre de pollutions diverses imposées au plus grand nombre (des milliers de gens respirent en Vallée de Seine un mélange toxique, autoroute A 13 et ajout de pollutions industrielles diverses).

    Personnel qualifié ? Administration passionnée de nature, de qualité de vie des gens ? Engagement sans faille à la santé publique, à la préservation de l’environnement ?

    En signant une nouvelle carrière à Brueil-en-Vexin, quels enjeux sont prioritaires dans la tête de ce grands écolo, qu’est prétendument François de Rugy, qui a fait de l’écologie le bénéfice d’une carrière politique jusqu’au perchoir de l’Assemblée Nationale ? Mais… quelle aide à la qualité de vie des gens ? Quelle reconnaissance envers notre environnement ?

    La nature est source de vie, protégeons-la ! Protégeons notre nature et nous protégerons nos vies ! Combattons tous ceux qui nous rendent la vie impossible ! Entrons dans un autre raisonnement pour entrer dans un autre monde, une autre vie, faîtes en sorte de préserver les lendemains des générations à venir !

  8. ALEX dit :

    Dans notre Vème république, il y a un truc qui ne changera jamais, c’est cette prétention de petits seigneurs qui arrivent au pouvoir. Je me rappelle ce sujet en faculté de droit, l’influence des nostalgiques de la monarchie sur les institutions républicaines. Peut-être que c’est ça qui les poussent à se mettre en avant, les uns pour un titre ronflant, ministre de ceci, ministre de cela, du bling bling et des dîners fastueux, les autres pour les goûts d’une vie de châtelain, une Orangerie, des concerts de violoncelle, mais pour le peuple, un monde d’HLM, un petit val fourré et des millions de dettes pour des générations… On voit où tout ça nous mène !

  9. Vie de Château dit :

    Homards, grands crus, belles soirées, apparts faciles, la vie « trop bien-dorée » de tous nos zélites, des nantis bien au chaud dans leurs fonctions de notre trop royale Vème république au budget intouchable – et – la vie « en pétales de roses » des Gilets Jaunes – ceux qui ne sont rien – ceux qui défilent pour plus de justice sociale, plus de justice fiscale, tous ces éborgnés, tous ces mutilés, tous ces emprisonnés pour l’exemple, tous ces pauvres aux frigos vides qui coûtent un pognon de dingue à notre dite société égalitaire dirigée par une armée de pontifes et autres têtes pensantes de la république qui se goinfrent de homards géants et qui arrosent de grands crus leurs décisions politiques des APL et autres allocations chômage dans un entre soi majestueux et coutumier ! Eh ouais, cette « réforme » pour la précarité « des fainéants » va assurément rendre justice aux ventres creux et les inciter à réduire leur consommation de homards géants à la sauce tartare baignés de grands crus millésimés. Tout cela nous rappelle les « grands vœux 2015″ d’un certain Jean Lemaire… rappelez-vous… pour l’occasion (sur invitation SVP, les autres dehors)… un faste grandiose et un spectacle extraordinaire qui se voulait exceptionnel dans le but de marquer et d’imprégner toutes les mémoires de Gargenville… Sans doute/probablement la recherche d’un évènement d’exception à marquer d’une croix blanche parce qu’à la « hauteur » du personnage et de ses grandes prétentions de nouvel édile de Gargenville pour une succession d’affaires de promoteurs vite devenues plus illogiques les unes que les autres…

    Deux images terribles de la république à deux niveaux totalement différents, mais tellement révélatrices de déconnectés de la réalité de l’opinion publique.

  10. Victor dit :

    Dans notre monarchie républicaine, beaucoup se croient au-dessus des lois et du citoyen normal, toute la France est concernée. Il va falloir comprendre une fois pour toutes que les magouilles politiciennes ne sont aucunement acceptables quelque soit le dirigeant ou le courant politique. Intéressons-nous aux élus actuels… Qui veut gagner des millions….??? Toujours les mêmes….sur le dos des con-tribuables….. Ils se battent des années pour la place suprême, mais une fois élus, ils retournent leur veste comme bon leur semble. Croyez-vous qu’ils courraient après le pouvoir avec tant d’acharnement s’il n’y avait rien en retour ? Pour nous par contre, on a droit à des pollutions dégueulasses, des HLM et des dettes par millions ! C’est infiniment de pire en pire et 50% des gens ne vont plus voter !

  11. Laure dit :

    On peut dire que François de Rugy ne s’est pas embarrassé de sa directrice de cabinet et ancienne préfète. Dehors en 5 minutes ! Cela ne vous rappelle rien ? Jean Lemaire en a fait autant avec Laurence Labayle, pas pour les mêmes raisons, mais le style est le même et ne cherchez pas la plus petite reconnaissance… il n’y en a aucune… pourvu qu’ils aient le pouvoir jusqu’au bout ! Tous les enfoirés fonctionnent de cette manière ! La vie d’château pour des petits seigneurs arrivistes et la soupe à la grimace pour des misérables serviteurs qui pensaient que la politique avait quelque chose de bon pour notre société…

  12. Paul Bismuth dit :

    Merci à GSV, anonyme bien entendu, de bien vouloir apporter des preuves de ce qu il avance. Jamais sur ma page j ai dénoncé le FN, même si l envie est grande.
    De plus en quoi cela peut vous déranger, alors que votre site défend Samitier, démocrate, républicain, gaulliste qui a combattu l extreme droite?
    Le populisme ne fonctionne que comme cela, inventer des choses en espérant qu il en reste quelque chose. Et à quand la délation ?
    Dans votre réponse, merci d expliquer ce reniement, vous qui semblez défendre cette tendance.
    Aux prochaines élections municipales, le rapprochement au second tour entre le FN et l actuel édile vous allez faire quoi???? Vous trompez une énièmes fois?
    Est ce que tous les moyens sont bons?
    Me lancer dans cette campagne municipale afin de favoriser votre liste en multipliant les candidats, vous plaisantez?
    A l inverse de certains, je me suis fait seul, sans appuis, sans manœuvres, en travaillant simplement et, pour conclure je n attends rien de personne.

  13. Christian PIRAULT dit :

    Monsieur Paul Bismuth,

    Comme vous le savez, GSV c’est GARGENVILLE SEINE VEXIN.

    J’aime bien le « anonyme bien entendu », évidemment, trait d’un nouveau grand donneur de leçon… à Gargenville BIEN ENTENDU… notamment pour quelqu’un qui a exprimé sur notre site quelques plus de 50 commentaires sous divers/variés pseudos, sans parler d’autres comptes Facebook du coin. Les preuves ? Ce sont vos posts méprisants, insultants, déplacés, plus que déconnectés dans une volonté farouche d’essayer de forger quelques opinions à votre toute nouvelle image… dans les faits, une véritable guerre au RN et autres Gilets Jaunes, comme si c’était d’utilité publique, comme si c’était le combat crucial du bien contre le mal, comme si c’était le combat de l’ange immaculé contre le démon. Si telle est votre dernière lubie, alors OUI, faîtes une liste anti RN et anti Gilets Jaunes, vous deviendrez célèbre du jour au lendemain ! Vous parlez de Monsieur André Samitier, combien de fois n’ai-je pas vu ce grand serviteur communal/départemental, serrer les mains des FN, des PS, des PC, des RPR, des UDI et autres électeurs, sans jamais faire la moindre différence entre ses concitoyens (n’est-ce pas lui qui a bénéficié d’une confiance exceptionnelle [70%/75%/78% pendant plus de 30 ans] ? Quelqu’un d’autre peut en dire autant ?). Le populisme (une terrible insulte dans votre bouche), c’est le peuple varié et divers, c’est une masse de millions d’hommes et de femmes à la recherche d’une liberté absolue (notamment par référendums décisifs/définitifs, puisque dans ce pays le mépris du plus fort face au faible est monnaie courante). Le peuple, c’est toujours la recherche d’une authentique souveraineté face à « l’ordre déconnecté d’élites prétendument représentatifs » qui élus, anesthésient et pensent soudain autrement, [par exemple], d’un « libéral » scrutin électoral, qui brusquement, mérite annihilation (référendum 2005 sur la constitution Européenne). Rien n’est plus surprenant, à tous ceux qui contemplent la facilité avec laquelle le plus grand nombre est gouverné par le plus petit, par seul moyen constitutionnel, sacrifiant ainsi tout bien-fondé du peuple. Dans une démocratie libre, il ne peut y avoir d’autre autorité que celle qui se puise dans la volonté générale. A partir du moment où un choix politique se fonde sur l’estime populaire (majorité pour un autre monde possible avec fondamentaux d’écologie indispensable, pour/vers, un ruissèlement d’intérêt général), on ne taxe pas, on n’impose pas les plus faibles, on ne comprime pas les plus fragiles pour que les quelques 100 familles Françaises les plus riches cumulent 476 milliards d’euros de bénéfices (+ 11% par rapport à l’an dernier/selon le classement Capital publié le 03/07/2019). Par ailleurs, croyez-vous que le peuple trouve un quelconque repos dans toutes ces volontaires et répétées augmentations crucifiantes qui n’en finissent pas d’imprimer injustices fiscales/injustices sociale ? Cela va leur permettre de remplir leurs frigos vides ? Cela va leur permettre de partir quelques jours en vacances ? Cela va leur permettre un petit extra ? Pauvres Gilets Jaunes, éborgnés, mutilés, matraqués, emprisonnés en comparution immédiate, courageux, très courageux, pendant qu’une représentation d’élites se pavane dans des endroits plus que luxueux pour se gaver de homards géants à la sauce tartare dans un entre-soi indécent. Croyez-vous que ce soit moi qui me trouve à côté de la plaque, qui me trompe une énième fois ? Si vous faîtes plus spécialement référence à l’élection de Jean Lemaire, malheureusement, je ne peux rien contre la félonie/la trahison, ni d’ailleurs Pierre-Marie Darnaut, ni d’ailleurs Laurence Labayle (nièce d’André Samitier)… pas plus que tout un peuple odieusement trompé. Mais ces évènement traumatisants sont hyper représentatifs de beaucoup trop d’élus face à l’impuissance des milieux populaires, milieux qui vivent d’autant plus difficilement ces terribles et soudaines mutations, puisqu’ils en sont les premières victimes et les premiers otages. Pour finir, puisque vous vous êtes fait seul, sans appui, sans manœuvre, en travaillent dur, souffrez que le peuple désobéisse à tout système d’une inversion qui équivaut à une trahison envers la république… et revenez à une forme moins rigide, moins militaire, plus libre, plus concevable, plus démocratique. Commentaire définitif sans suite aucune.

  14. Sylvain dit :

    Quand on pactise avec le Diable, mieux vaut se munir d’une bonne cuirasse. Combien en a-t-il dévoré pour satisfaire son égo ? Si cela avait encore été pour le meilleur, mais c’est pour le pire du pire ! Du coup, la population n’a plus que ses yeux pour pleurer ! Pourvu que ça recommence !

  15. Hervé dit :

    En favorisant Lemaire et compagnie, évidemment que c’était du n’importe quoi ! Personne n’avait vu un risque d’autoritarisme rampant avec sa clique de nazes pour plus de vice ? Une autre preuve de leur côté hors sol… des bœufs déguisés en « restons village » ! Que des gros mythos complètement déconnectés ! Alors Mouais… Votants, pendant que vous y êtes, pourquoi pas recommencer à vous dynamiter ? Le tout c’est d’y croire !

  16. Adeline dit :

    Eh ouais, sans Laurence Labayle et sans Pierre-Marie Darnaut, ce mec n’aurait jamais pu gagner une élection. C’est juste qu’à l’époque il n’était rien, que dalle, pouic, rien de rien ! Cette affaire « Jean Lemaire » est symbolique des coups les plus tordus dans notre démocratie… et le « sans limites » qui lui est reproché n’est dû qu’à un esprit de transgression dans une ivresse du pouvoir hors du commun… comme quoi c’est bien une question de bonne personne, seulement de bonne personne !

  17. Réponse à Christian Pirault dit :

    Monsieur Christian Pirault, vous prenez la peine de répondre au nom de GSV, merci. Toutefois quand on n’accepte pas la contradiction on n’accuse pas. Vous aviez déjà fait un post d’adieu, alors pourquoi cette relance? Pour vous contredire dans une longue diatribe vide de sens. Vous avez trop trempé dans la politique vous êtes devenu politicien avec cette même règle : ne jamais répondre aux questions, mais accuser sans arguments sauf à exprimer vos propres sentiments et ressentis. Mais sans doute vous vous préparez à une carrière de psychologue?
    En revanche, je dois vous accorder un point. OUI je dénonce le FN, dans notre beau pays nous l’avons malheureusement déjà expérimenté. Vous qui me paraissez non dépourvu de bon sens, prenez le temps de voir et d’entendre ce qui se passe dans les pays qui ont fait ce choix :
    La Hongrie : possibilité de faire 400 heures supplémentaires ….. payables sur 4 ans, bien entendu ceux sont les plus riches qui ont besoin de faire des heures supplémentaires…
    Le Brésil: les minorités d’Amazonie déplacées pour donner aux multinationales les terres à exploiter
    Je vous laisse le soin de consulter les autres pays totaliataires pour voir si les plus pauvres se portent mieux
    Vous m’accusez de tous les maux vis à vis des gilets jaunes, vous avez tort. Je comprends totalement les revendications, pas la mise à mal de la République et de la Démocratie. Certains GJ détruisent l’outil de travail de salariés. Le régime de la 5ème leur a permis de se présenter aux dernières élections européennes, est ce que dans un régime totalitaire ils auraient eu cette faculté? Comme vous le dites c est des « millions de français » résultat des élections 150000 voix!!
    Vous parlez de Mr Samitier, je ne me permettrai pas de dire quoique ce soit sur l’homme, mais n’était il pas député UMP? Ce même parti que vous fustigez , à raison, pour avoir refusé le résultat du referendum de 2005. Ce même parti qui a signé le traité de Lisbonne sans référendum?
    N’oubliez pas, Monsieur Pirault, vous avez participé par vos votes au déclin que vous dénoncez! Un peu d’humilité.
    A l’inverse de vos écrits, je ne donne de leçons à personne. Qui suis je pour avoir de telles prétentions?
    Paul Bismuth

  18. Christian PIRAULT dit :

    GÉANT ! BOULEVERSANT ! EXTRAORDINAIRE !

    M. Paul Bismuth, maintenant que vous aimez les Gilets Jaunes, vous venez de faire un adepte. Dans huit mois je vote pour vous !

  19. Jérôme dit :

    Gestion démocratique des foules : La police française est considérée comme l’une des plus violentes d’Europe écrit le journal allemand Die Zeit. (Merci à la presse étrangère de faire le boulot de la presse française trop occupée par l’ffaire de Rugy et autre canicule).

    Le ministère de l’Intérieur commande en masse des munitions pour fusils d’assaut et des grenades de désencerclement.

    Les nouvelles armes de maintien de l’ordre et de « gestion démocratique des foules » sont responsables de dizaines de mutilations à vie et de blessures graves. Qu’importe ! Le ministère de l’Intérieur vient d’entériner de nouvelles commandes massives : 10 000 grenades de désencerclement par an, qui s’ajoutent aux centaines de lanceurs de balles de défense (LBD) achetés en fin d’année dernière. Plus étonnant, la place Beauvau a acheté 25 millions de cartouches de fusils d’assaut pour les quatre prochaines années.

    Le ministère de l’Intérieur ne cesse d’étoffer son stock d’armes, non létales comme létales. Il avait déjà passé commande, le 23 décembre dernier, de 1280 nouveaux « lanceurs mono-coup » type LBD, principalement pour la gendarmerie, et de 450 LBD semi-automatiques – des « lanceurs multi-coups » pour les policiers. La place Beauvau vient successivement d’acheter 40 000 nouvelles grenades à main de désencerclement (GMD) à effet assourdissant, et de lancer un appel d’offres visant à acquérir, sur les quatre prochaines années, 25 millions de… cartouches de fusil d’assaut pour une valeur estimée à 11 millions d’euros.

    40 000 nouvelles grenades commandées malgré les controverses

    Qu’importe les dégâts collatéraux : le ministère de l’Intérieur vient de conclure une nouvelle commande, publiée le 1er mai au Journal officiel, de 10 000 grenades par an, « soit 40 000 sur la durée du marché » (ces quantités sont « estimatives »). C’est donc Alsetex qui a emporté le contrat, d’une valeur de 1,84 million d’euros.

    Des grenades de désencerclement classées « matériel de guerre »

    Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, le ministère de l’Intérieur a reconnu 4942 tirs de grenades de désencerclement (GMD), contre 866 pour toute l’année 2016. Comme le LBD, ces grenades sont une arme classée « matériel de guerre de catégorie A2 », ce qui interdit aux particuliers d’en faire l’acquisition.

    De son côté, le journaliste David Dufresne a collecté 99 signalements afférents, dont 27 blessures à la tête, quatre à l’œil et trois éborgnements. Les GMD doivent être lancées à la main et roulées au sol. Elles « projettent 18 plots de caoutchouc de 10 grammes sur un rayon de 30 mètres (…). Chaque plot est projeté avec une vitesse initiale de 472 km/h », rappelle le collectif Désarmons-les qui documente les armes utilisées en France pour le maintien de l’ordre et les blessures graves qu’elles causent.

  20. Nadine dit :

    Je viens d’apprendre, les masquent tombent et on pourrait multiplier les exemples à l’infini ? Et si vos « potes » polluaient plus que toute la concurrence en tapant sur l’épaule des copains en disant ‘mon ami’ et par derrière un coup de poignard ? Ce joli petit florilège est plus que suffisant pour constater pourquoi on va droit dans le mur à chaque fois à Gargenville ! A la benne !

  21. Philippe dit :

    Christian, c’est qui ce Paul Bismuth qui habite le caniveau pour te dénigrer comme ça ? Tu sais qui c’est ? Tu le connais ? Qui est t’il au juste pour juger et condamner le RN dans une absence totale de vision ??? En tout cas son aigreur des RN fait plaisir à voir, du brutal, il serait vraiment dommage que ce monsieur reste dans l’anonymat, un peu de célébrité ne lui ferait pas de mal ! Dis-nous qui est ce joli spécimen qu’on lui fasse un peu de pub !

  22. Jérôme dit :

    Français, réjouissez-vous ! Partir à la retraite plus tard est une « avancée sociale ». Heureusement que 60% des plus de 55 ans sont au chômage de longue durée !

    Les conditions d’indemnisation se sont durcies depuis un an. Sur quoi les seniors peuvent-ils compter pour joindre les deux bouts en attendant l’heure de la retraite ? Conséquence des deux dernières réformes de notre système de retraite, qui ont repoussé l’âge de départ de 60 à 62 ans (en 2011) et allongé la durée de cotisation exigée pour échapper aux pénalités (en 2014), les séniors sont contraints de travailler plus longtemps qu’auparavant. Mais les emplois se font rares, particulièrement pour les seniors : 920.000 personnes de plus de 50 ans pointent aujourd’hui à Pôle emploi, un chiffre en hausse de près de 20% depuis 2012.Les modalités d’attribution des allocations de chômage ont été modifiées au 1er novembre 2017. Par rapport aux autres demandeurs d’emploi, les seniors conservent des avantages, mais ceux-ci ont été réduits. Résultat, si vous perdez votre travail entre 50 et 52 ans, vous avez droit à 24 mois d’indemnisation (36 mois auparavant), entre 53 et 54 ans, à 30 mois d’indemnisation (6 mois de plus si une formation est suivie), et, à partir de 55 ans, à 36 mois d’indemnisation.

    Quant au montant versé, il se base toujours sur votre rémunération brute des 12 derniers mois et est égal, selon la formule qui vous est la plus favorable, à 40,4% de votre salaire + 11,92 euros par jour ou à 57% de ce salaire.

  23. Jérôme dit :

    Des gilets jaunes prennent du ferme pour avoir lancé des rillettes sur les flics. Pendant ce temps, les plaintes pour violences policières sont à l’arrêt. L’Assemblée des blessé-e-s par la police défend les personnes blessées lors des manifestations. Mais les plaintes n’avancent pas. Ou sont classés sans suite. Décembre 2018. Guillaume Pohu, 33 ans, s’apprête à rejoindre un autre groupe de manifestants, dans le centre de Nantes. Rue Kervégan, un tir de lanceur de balle de défense (LBD) l’atteint à la main. Double fracture ouverte, arrachement des tendons extenseurs, 75 jours d’interruption de travail. « J’ai récupéré 50 à 70 % seulement des capacités de ma main », dit-il. Et depuis, le traumatisme est bien présent. Il n’ose plus revenir à Nantes tout seul. Ils sont plusieurs comme lui, victimes de « violences policières », à être défendus par l’Assemblée des blessé-e-s par la police. Vendredi 28 juin, des membres de l’antenne locale, avec leur avocat, Stéphane Vallée, ont encore dénoncé « l’impunité » dont bénéficieraient les policiers. « Les dossiers n’avancent pas ». En janvier dernier, l’Assemblée avait déjà attiré l’attention sur le cas d’Adrien, un Nazairien de 22 ans touché à la tête, cours des Cinquante-Otages. « Il reste très handicapé, en garde des séquelles », affirme Emmanuelle Lefèvre, dont le fils a été éborgné, en 2007, par un tir de LBD. « Sa situation est ubuesque », précise Stéphane Vallée. Aucun élément de l’examen médico-légal n’a permis de déterminer ses jours d’interruption de travail : « Il ne peut pas travailler, pas s’inscrire à Pôle emploi, pas demander le statut de travailleur handicapé. » « Les dossiers n’avancent pas », regrette l’avocat, qui accompagne six plaignants. C’était déjà le cas avec onze plaintes précédentes, datant des manifestations contre la loi Travail, dont certaines ont été classées sans suite. En l’absence de réponse pénale du parquet, en désespoir de cause, leur conseil s’est tourné vers le tribunal administratif, pour interpeller l’État « dans sa gestion du maintien de l’ordre ».

  24. Valérie dit :

    M. Paul Bismuth, J’ai voté Marine Lepen aux deux tours, et j’en suis fière et je recommencerai car je sais, moi, à quoi on a à faire avec des gens comme vous !

  25. Théorie climato-septique dit :

    La canicule juin 2019, celle de juillet 2019,
    Quoi de mieux, en deux canicules records, que de rester cloitré au frais (soit 25°) et de se mettre devant son ordinateur à la recherche d’informations sur le sujet, c’est à dire de ne pas se contenter uniquement des médias !
    Voilà ce que l’on pouvait lire dans un journal anglais, le Ampshire Advertiser from Southampton, le 17 juillet….1852 !
    Vous pouvez trouver le fac-similé sur internet.

    « En 1132 en Alsace les sources se tarirent et les ruisseaux s’asséchèrent.
    Le Rhin pouvait être traversé à pied.
    En 1152 la chaleur était si intense que l’on pouvait faire cuire des oeufs dans le sable.
    En 1160, à la bataille de Bela (en Hongrie), un grand nombre de soldats moururent en raison de la chaleur excessive.
    En 1276 et 1277, en France, la récolte d’avoine et de seigle fut totalement détruite par la chaleur.
    En 1303 et 1304 la Seine, la Loire, le Rhin et le Danube pouvaient être traversés à pied.
    En 1393 et 1394 un grand nombre d’animaux tombèrent morts et les récoltes anéanties en raison de la chaleur.
    En 1440 la chaleur fut excessive. En 1538, 1539, 1540 et 1541 les rivières européennes étaient littéralement asséchées.
    En 1556 il y eut une sécheresse généralisée dans toute l’Europe.
    En 1615 et 1616 la canicule s’abattit sur la France, l’Italie et les Pays-Bas.
    En 1646 il y eut en Europe 56 jours consécutifs de grandes chaleurs.
    En 1676 des canicules à nouveau. Les mêmes événements se reproduisirent au XVIIIe siècle.
    En 1718 il n’y eut aucune pluie entre les mois d’avril et octobre.
    Les récoltes furent brûlées, les rivières asséchées et les théâtres fermés à Paris par ordre du Préfet de police en raison des températures excessives.
    Le thermomètre enregistra 36 degrés Réaumur (45 degrés C) à Paris. Dans les jardins de la banlieue arrosés les arbres fruitiers fleurirent deux fois pendant la saison.
    En 1723 et 1724 les températures étaient extrêmes.
    En 1746 l’été fut particulièrement chaud et sec et les récoltes furent littéralement calcinées.
    Pendant plusieurs mois il n’y eut aucune pluie.
    En 1748, 1754, 1760, 1767, 1778 et 1788 les chaleurs d’été furent excessives.
    En 1811, l’année de la comète, l’été fut très chaud et le vin très bon y compris à Suresnes.
    En 1818 les théâtres parisiens restèrent fermés pendant un mois en raison des chaleurs excessives, la chaleur avait atteint 35 degrés C.
    En 1830, alors que des combats avaient lieu, le thermomètre afficha des températures de 36 degrés C les 27, 28 et 29 juillet.
    En 1832, lors de l’insurrection du 6 juin, le thermomètre releva une température de 35 degrés.
    En 1835 la Seine était presque à sec.
    En 1850, au mois de juin, au cours de la seconde épidémie de choléra de l’année le thermomètre afficha 34 degrés ».
    Il s’agit bien d’un extrait de journal de 1852 et non pas de je ne sais quel site complotiste.
    Je vous mets en pièce jointe l’interview de l’historien Emmanuel Le Roy Ladurie, parue dans Libération lors de la canicule de 2003, (et rediffusé en août 2018) au sujet de celle de 1718 qui aurait fait 700 000 morts !
    Libération précise que son livre « Histoire du climat depuis l’an mil » (Flammarion 1967) reste la référence en la matière, ce qui est plutôt un bon point de la part de ce journal qui ne porte pas vraiment les climato-réalistes dans son cœur… Édité en 1967, à une époque où on ne parlait pas encore de réchauffement climatique, l’éminent auteur de ce livre ne peut pas être accusé de vouloir prendre le contre-pied de la tendance d’aujourd’hui.
    Vous pouvez le trouver sur internet pour 9 €. A ce prix là, il ne faut pas se priver de s’instruire.
    Libération, serait donc devenu complice des climato-réalistes, ceux qui osent rappeler l’importance des cycles naturels sans accuser uniquement le CO2, gaz à effet de serre partiellement d’origine anthropique ? Ceux qui font remarquer qu’à une époque où il n’y avait pas encore le moindre soupçon de début de révolution industrielle (avec son CO2, gaz vital, que l’on nous présente pourtant comme un polluant), il y avait déjà eu de très nombreuses vagues de chaleurs extrêmes ainsi que des sécheresses catastrophiques, entraînant des centaines de milliers de morts…
    Je ne comprends plus rien au sujet de la relation CO2/températures qu’on nous assène pourtant comme étant un dogme indiscutable, et vous ?
    C’est vrai que nous vivons une très forte et inhabituelle canicule, mais à l’évidence il n’y a rien de nouveau sous le soleil !
    PS : amusez-vous à taper « sécheresse 1718″ sur Google et vous en saurez beaucoup plus. A moins que vous ne vouliez rester sur la certitude que la canicule actuelle est un phénomène exceptionnel qui n’a encore jamais eu d’antécédents, car provoqué par l’activité humaine.

  26. A Valerie dit :

    Madame , je suis un démocrate convaincu, donc je respecte votre choix. Je ne le comprends pas car comme le reconnaît votre candidate le débat du second tour a éclairé tout le monde sur ses capacités.
    Pourquoi, je combats le FN, vous avez la réponse dans le commentaire de « Philippe » ci dessus : insultes, j habiterai un caniveau….et très édifiant, l appel à la délation, on retrouve les plus belles années de notre beau pays….
    Regrets de ne pouvoir échanger oralement.
    Paul Bismuth

  27. Valérie dit :

    Quelle découverte que votre intelligente propagande de démocrate vaincu. Monsieur, vous avez votre réponse dans votre propre commentaire quand vous utilisez le mépris pour dire que le débat du second tour aurait à l’évidence éclairé les capacités de Marine Lepen aux près de 11 millions de personnes qui ont voté pour elle. Avec un discours aussi brillant, effectivement vous habitez le caniveau. Bravo et bonne continuation !

  28. Alain dit :

    On lui doit tout à ce bon chrétien roi du béton. Vivement la messe tous les dimanches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion