logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Lettre ouverte à Madame Nicole Delpeuch

delpeuch 2012 rencontre PLU

Lettre ouverte à Madame Nicole Delpeuch,

 

Madame,

 

Vous siégez dans l’opposition municipale de Gargenville après en avoir été l’édile.

 

Votre successeur, sur la base de contrer votre programme d’urbanisme “hallucinant” et sur un slogan “Restons Village”, aura en 4 ans dépassé votre programme.

 

L’argument “si je ne le fais pas, c est le préfet qui le fera”, ne tient pas un seul instant.

 

Il suffit de prendre en compte les statistiques reprises par “La gazette des Yvelines” d’avril 2018 :

 

A Villennes-sur-Seine, 7,40 % de logements sociaux, 34 sont prévus d’ici 2023 alors qu’il en faudrait 261.

 

A Mézy-sur-Seine, au taux de 5,80 %, il manquerait une trentaine d’habitats sociaux en plus des 86 déjà programmés.

 

Gargenville, avec un taux de 13,5 %, prévoit 142 logements sociaux, mais devra en construire le double pour respecter la loi.

 

Enfin, Flins-sur-Seine, 4,30 % de logements sociaux, doit quintupler la production prévue pour parvenir à 284 logements supplémentaires.

 

Chez les communes de moins de 30 000 habitants, les premiers constructeurs sont Mantes-la-Ville avec 1 331 habitations (soit 5 % de la population, Ndlr), Achères avec 1 173 nouveaux logements (soit 4,9 % de la population, Ndlr), et Limay avec 814 (soit 4 % de la population, Ndlr).

 

Parmi les communes de moins de 8 000 habitants, celles qui ont le plus grossi sont Gargenville, Epône, Magnanville et Orgeval.

 

Nous constatons que le Maire de Villennes-sur-Seine, décide l’urbanisme de sa commune conformément à ses engagements et, que le préfet ne déroge pas aux décisions communales.

 

Nous constatons que Gargenville est la commune qui grossit le plus sans se préoccuper des infrastructures et organisation adaptée.

 

Madame, vous œuvrez dans les conseils depuis plusieurs décennies, vous connaissez les déboires professionnels pour lesquels Jean Lemaire a été démissionné par André Samitier, vous avez pris connaissance au travers du tract des démissionnaires, “l’ancien clerc de notaire a retrouvé ses amitiés dans les affaires immobilières”.

 

Lors des séances des conseils municipaux, sur bien des sujets, nous sommes étonnés par votre vote de ne pas contrer plus fermement les dérives du Maire. (abstention, rarement contre)

  • Vente de la résidence Michon à un prix défiant toute concurrence
  • Tentative de bénédiction de la nouvelle équipe municipale
  • Construction d’un nouveau Centre des Services Techniques
  • Achat de la pizzeria
  • Achat de l’Orangerie et surtout le montant des travaux
  • Vente de la propriété “La Lys”, des enchères négociées au plus bas de la valeur du bien, mais surtout avec une option reprise en italique ci-dessous, permettant toutes les dérives
  • Accepte toute substitution au profit de toute autre société que la société acquéreur serait amenée à solliciter”

 

En revanche, vous avez su réagir fermement, hélas sans résultat pour la création d’un poste au niveau A.

 

Madame, vous avez mieux que quiconque connaissance de tout cela. Vous vous opposez au conseil municipal, vous vous exprimez dans la rubrique “opposition”.

 

Nous sommes étonnés par votre silence assourdissant au quotidien.

 

Quand la commune est en danger, il faut agir fermement et définitivement. Vous devez dénoncer, preuves à l’appui, les dérives immobilières personnelles de Jean Lemaire. Dérives du passé et celles d’aujourd’hui.

 

Comme au niveau national, le renouvellement des élus de Gargenville sera à l’ordre des prochaines élections de mars 2020. Toutes les enquêtes nécessaires seront motivées.

 

Les élus, tous les élus, auront alors, des comptes à rendre.

 

Nous connaissons votre probité, il serait dommage que celle-ci soit ternie par votre silence d’aujourd’hui.

 

Cordialement,

 

GSV

 

 

22 thoughts on “Lettre ouverte à Madame Nicole Delpeuch”

  1. Martine dit :

    Concernant Gargenville, vos renseignements ne sont pas bons, 13,5% c’était en 2012. Votre journaliste n’a pas eu accès aux bons chiffres ou alors on lui a donné des faux renseignements. Car à Gargenville, c’est déjà plus de 300 logements sociaux qui ont été livrés. Pour le moment, rien que Les Hauts de Rangiport, c’est 186 logements sociaux et 66 logements en intermédiaire, soit un total « phase 1″ (trois prévues), de 252 logements sociaux ou classés comme tels.

  2. Pascal dit :

    Bonnet blanc et blanc bonnet sont diablement efficaces, détermination totale chez ces décideurs. Ils ont pris le dessus en faisant croire à une majorité/opposition, mais ils sont d’accord sur tout ! Allez donc faire un tour sur la zone contaminée et vous aurez conscience que notre commune court à sa perte. Soi-disant qu’ils « s’affrontent », alors qu’ils copinent entre eux pour une seule vision. Bonne misère à tous !

  3. Gégé dit :

    Bonne initiative cette lettre

    IL EST VRAI que Jean Lemaire a été élu pour contrer le programme urbanistique de Madame Delpeuch sur le slogan ( restons village )

    IL EST VRAI que par son retournement de veste et son bras d’honneur aux 1700 suffrages qui l’ont porté à la fonction, relance le programme de madame Delpeuch pour l’amplifier, d’où le presque silence de la maire sortante sur les dérives communales actuelles et le sabordage programmé de notre commune.

    MAIS LA S’ARRETE LA COMPARAISON, Madame Delpeuch est une démocrate et était soutenue par une majorité UMP de 1350 voix avant 2014, majorité devenue minorité au moment des élections grâce aux soutiens de Laurence Labayle et Pierre-Marie Darnaut.

    Pour Jean Lemaire, c’est autre chose, vu ses mensonges, son autoritarisme, ses magouilles, son égocentrisme, son antidémocratie et « son poussez-vous de là que j’en profite un max », plus de loyauté, du coup il n’est soutenu que par une minorité lobotomisée et jusqu’au-boutiste qui nous mène droit dans le mur.

    IL SERAIT TEMPS QUE LES DEMOCRATES SE REVEILLENT ET MADAME DELPEUCH AVEC !

    QU’ILS DENONCENT PREUVES A L’APPUI CE MAIRE CONTRE NATURE.

  4. Pour info Santé publique dit :

    Vexin Zone 109 (septembre 2017)

    Lettre ouverte à M. le maire de Gargenville

    Monsieur le maire,

    Nous nous réjouissons d’apprendre que samedi prochain, 7 octobre 2017, à 10h30, votre commune posera la première pierre d’un nouveau groupe scolaire rue Simone Veil, dans le quartier des « Hauts de Rangiport ».
    Nous nous en réjouissons pour les habitants et les nombreux enfants qui pourront y être accueillis,

    Nous nous réjouissons, car cette pose de première pierre signifie évidemment que la commune de Gargenville est partisane d’une reconversion de la cimenterie HC Calcia.

    En effet,
    – sachant ce que nous savons tous sur la pollution dans la vallée, notamment entre Mantes et les Mureaux
    – sachant les projets d’évolution des cimenteries, vouées à devenir de plus en plus des incinérateurs de déchets industriels
    – connaissant enfin la situation de ce nouveau quartier, entre fours et autres installations classées ( voir carte) , il est clair que personne ne peut être favorable au maintien à cet endroit-là de cette cimenterie là pour encore 60, 90 ans, au milieu d’habitants de plus en plus nombreux.

    Dans un futur proche, de plus en plus de citoyens souffrant de maladies imputables ou aggravées par la pollution atmosphérique porteront plainte contre l’Etat et les élus. La position de ces derniers deviendra alors intenable si des mesures n’ont pas été prises alors que tout le monde savait. « Voir ce tout récent arrêt du Conseil d’Etat »

    Nous espérons que vous agirez avec tous ceux qui œuvrent pour une reconversion de cette usine, l’un des dix établissements industriels les plus polluants d’Ile de France. Un autre avenir va s’inventer en vallée de Seine.

    Veuillez croire, Monsieur le maire, à l’expression de nos meilleurs sentiments. A votre disposition pour tout autre échange ou informations.

    Pour l’association, Dominique Louise Pélegrin, présidente.

    Pollution de l’air : la responsabilité de l’Etat reconnue par une décision de justice historique

    Actu-Environnement 12 Juillet 2017

    Le Conseil d’Etat juge que le dépassement des valeurs limites en particules et en oxydes d’azote viole la directive sur la qualité de l’air. Il enjoint le Gouvernement d’adopter au plus vite des plans permettant d’y remédier.

    C’est une décision historique que Les Amis de la Terre ont obtenu ce mercredi 12 juillet auprès du Conseil d’Etat. La Haute juridiction administrative a en effet suivi les conclusions de la rapporteure publique qui demandait de reconnaître la responsabilité de l’Etat dans la pollution de l’air par les dioxydes d’azote (NOx) et les particules fines PM10.

    Le Conseil d’Etat, s’appuyant sur la jurisprudence ClientEarth de la Cour de justice de l’UE, juge que le dépassement persistant des valeurs limites de concentration en particules fines et en dioxyde d’azote dans plusieurs zones du territoire national méconnaît les dispositions du code de l’environnement transposant la directive sur la qualité de l’air ambiant. Dans la décision ClientEarth de novembre 2014, la juridiction européenne avait en effet considéré que le respect des valeurs limites de NO2 fixées par la directive constituait une obligation de résultat.

    La Haute juridiction administrative française constate que les plans de protection de l’atmosphère (PPA) établis dans les zones concernées n’ont pas permis d’assurer, dans un délai raisonnable, le respect des valeurs limites des deux séries de polluants. Suivant la demande de l’association écologiste, elle enjoint le Gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour que soit élaboré et mis en œuvre, pour chacune des zones dans lesquelles les valeurs limites étaient encore dépassées en 2015, un plan relatif à la qualité de l’air permettant de ramener « dans le délai le plus court possible » les concentrations en dioxyde d’azote et en particules fines PM10 en dessous de ces valeurs.

    Douze zones sont concernées au titre des NOx, trois au titres des PM10. La zone urbaine régionale (ZUR) Rhône-Alpes et Paris-Ile-de-France sont visées au titre des deux paramètres.

    Réviser les PPA en toute hâte

    En d’autres termes, les préfets vont devoir réviser les PPA en toute hâte, d’autant que la décision demande à l’Etat français de transmettre les plans à la Commission européenne avant le 31 mars 2018. Anticipant cette décision, le ministre de la Transition écologique a publié le 2 juillet un arrêté qui prévoit que les PPA ne sont pas des plans soumis à une évaluation environnementale systématique. Ce qui pourrait permettre d’accélérer leur révision.

    Les enjeux de ce recours étaient à la fois le respect des normes de la qualité de l’air sur l’ensemble du territoire, la protection de la santé, de l’environnement et des finances publiques, avait indiqué l’avocat des Amis de la Terre Louis Cofflard. Mais aussi celui de reconnaître le droit pour les justiciables de saisir la justice pour qu’elle impose le respect d’une directive européenne par leur gouvernement.

    La France est sous le coup d’un double contentieux avec la Commission européenne en matière de pollution de l’air. Elle est, d’une part, poursuivie depuis mai 2011 devant la Cour de justice de l’UE pour dépassement des normes pour les PM10. En février dernier, l’exécutif européen a, d’autre part, adressé un dernier avertissement concernant la pollution par le dioxyde d’azote.

  5. Gargenville Seine Vexin dit :

    Réponse à Pascal 12/09/2018 à 11 h 03

    Pascal, vous avez totalement raison !

    Enfin un Gargenvillois qui dit tout haut ce que tout le monde « cafouille sous le manteau », tous des impuissants devant des évènements imposés par la force et/ou contraintes malveillantes, (parce que ça cafouille énormément dans les têtes de quelques uns, inondées d’intox à tout va, notamment dans certains réseaux sociaux où quelques fervents [soutiens retords à ce régime totalitaire bien déclaré], s’en donnent à cœur joie contre la liberté d’informer…)

    Liberté d’information… A ce propos… En 10 ans, vous avez vu et/ou constaté un véritable article dans un quelconque média local parlant/dénonçant des diverses démarches de notre association contre un système malhonnête et corrompu au vote des citoyens ?

    ET BIEN NON ! JAMAIS ! OU ALORS ILS POSENT DES CONDITIONS INACCEPTABLES (liste des adhérents et des sympathisants de l’association… ou encore, photo de groupe des membres de notre association) ! ON CROIT RÊVER !

    ET OUI CHERS AMIS, EN 2018 DANS CERTAINES RÉGIONS DE FRANCE, ACTUELLEMENT, ON VIT ENCORE SOUS LA COUPE DE PETITS SEIGNEURS DU MOYEN-ÂGE ! CONSTERNANT NON ?

    A GARGENVILLE, MAJORITÉ/OPPOSITION, DEUX MINORITÉS AU POUVOIR !

    Qui est d’accord avec cette politique d’urbanisation de masse à Gargenville ?

    QUI A VOTÉ POUR ?

    Y’a-t-il eu un plébiscite en faveur de la politique de Nicole Delpeuch (OIN/BÉDIER) ?

    Y’a-t-il une majorité de nos concitoyens qui a aspiré à ce système de dictature contre notre démocratie locale ?

    JAMAIS ! MILLE FOIS JAMAIS ! TOUT A ÉTÉ IMPOSÉ PAR LA FORCE !

    PAR CONTRE, LE PEUPLE A VOTÉ UN « RESTONS VILLAGE » !

    QU’EST DEVENU LE CHOIX DU PEUPLE ?

    PAR DEUX FOIS (2008/2014), LE PEUPLE DE GARGENVILLE A REJETÉ LA POLITIQUE DE NICOLE DELPEUCH (CELLE DE L’ÉPAMSA/CELLE DE L’OIN/CELLE DE PIERRE BÉDIER EN VALLÉE DE SEINE)

    Depuis 2014 (et encore davantage depuis le départ de Laurence Labayle et ses collègues)… Le cas de Jean Lemaire nous interroge encore beaucoup plus spécialement que celui de Nicole Delpeuch… et pour cause !

    En effet… Cet étonnant personnage s’est déguisé pendant des années dans le costume « Restons Village » (l’habit complet), [piqué en 2009 à l’association « La Défense Gargenvilloise »] … (sans doute, pour mieux faire croire à la nièce d’André Samitier d’une bonne foi de l’éternel candidat de Rangiport à la bonne cause de l’héritage de son oncle)…

    MAUVAISE PIOCHE ! L’homme aux « mille visages au passé prestigieux », n’a pas fini de tromper ses fidèles soutiens et compatriotes pouvoir en mains… constat, c’est même un grand spécialiste en la matière…

    RETOUR AU SYSTEME ÉPAMSA/OIN (EN VALLÉE DE SEINE), VIA PIERRE BÉDIER.

    Ci-dessous, déclaration de Nicole Delpeuch « Le Parisien 22 juillet 2011″ :

    (Déclaration en conclusion de la concertation publique des 6,7 ha Porcher [6,7 ha transformés subitement en 11,6 ha]… / c’est à dire / tripatouillage des fameuses promesses électorales de 2010 de Nicole Delpeuch…)

    Souvenez-vous des promesses de Nicole Delpeuch : Avec moi, « 300 logements et pas un de plus »…

    Mais au bout du bout, une concentration de 700 logements (voire plus), sur 11, 6 ha de vie !

    11,6 ha au lieu des 6,7 ha… (belle affaire pour une concertation de 6,7 ha)…

    Tout cela…Est-ce vraiment normal ? Est-ce vraiment démocratique ? Est-ce vraiment républicain ?

    A propos, que répond Nicole Delpeuch à sa belle pirouette des 700 logements au lieu des 300 promis ? (49 000 m2 de logements actés par Nicole Delpeuch dans le dos de la population… et… 49 000 m2 entérinés par Jean Lemaire dès le mandat en poche/également dans le dos de la population.)

    « C’est parce que nous en avons pris conscience seulement pendant l’étude urbaine et la concertation publique des derniers mois. Rien n’était prévu avant assure la maire Nicole Delpeuch… »

    UNE DÉMONSTRATION PUBLIQUE A PRENDRE LES GENS POUR DES IMBÉCILES ? LES GARGENVILLOIS SONT DES CRÉTINS ?

    Suite à cette manœuvre antidémocratique, notre association a été dans l’obligation de faire recours aux procédés manipulatoires de Nicole Delpeuch et de porter plainte à ces agissements antidémocratiques…

    Qu’en a fait Jean Lemaire une fois au pouvoir ?

    RIEN/POUBELLE !

    EN REVANCHE, IL S’EST DÉTOURNÉ DE TOUS SES ENGAGEMENTS DUS AU PEUPLE !

    RÉSULTAT : MAJORITÉ/OPPOSITION, CONSÉCRATION, DEUX MINORITÉS AU POUVOIR !

    CONFIRMATION : Qui est d’accord avec cette politique d’urbanisation de masse à Gargenville ?

    CONFIRMATION : Y’a-t-il eu un plébiscite en faveur de la politique de Nicole Delpeuch ?

    CONFIRMATION : Y’a-t-il une majorité de nos concitoyens qui accepte ce système de deux dictatures successives contre la démocratie ?

    CONFIRMATION : Deux pirouettes, deux dictatures, mais le cas de Jean Lemaire nous interroge encore plus spécialement que celui de Nicole Delpeuch.

    DÉCIDÉMENT, ENCORE MAUVAISE PIOCHE POUR LA NIECE… (QUI S’EST LANCÉE EN POLITIQUE EN COMPAGNIE DE JEAN LEMAIRE POUR UN « RESTER-VILLAGE »)

    BILAN : LE MEILLEUR MENTEUR GAGNE TOUJOURS ? OU SONT NOS RÊVES D’HIER D’AUJOURD’HUI ET DE DEMAIN ?

    EN ÉCHANGE D’UNE LOYAUTÉ : UNE URBANISATION DE MASSE ? DES DÉRIVES DESTRUCTRICES? UNE USINE A GAZ ? UNE VILLE QUE TOUT LE MONDE REFUSE ?

    QUAND ON SAIT QUE JEAN LEMAIRE ET NICOLE DELPEUCH ONT « ARNAQUÉ » LES ÉLECTEURS EN FAVEUR D’UNE URBANISATION DE MASSE…

    STRATÉGIE MINABLE ? ATTAQUES CONTRE LA DÉMOCRATIE ? ESPRITS ANTI-RÉPUBLICAINS ? ÇA DEVIENT KAFKAIEN ?

    VIOLENCE D’UN DÉSENCHANTEMENT : JUSQU’AU BOUT, NICOLE DELPEUCH ET JEAN LEMAIRE OCCUPENT LE DEVANT DE LA SCENE POUR CONTRAINDRE LES GARGENVILLOIS A CE QU’ILS N’ONT JAMAIS DÉSIRÉ !

    OU EST LE CHOIX DE LA MAJORITÉ ? OU EST LA LIBERTÉ DU PEUPLE ? OU EST LA DÉMOCRATIE ?

    MAIS ALORS… QUI REPRÉSENTE LE PEUPLE ?

    DES GENS RESPECTUEUX DES SUFFRAGES DE LEURS CONCITOYENS ? DES GENS RESPECTUEUX DE LA DÉMOCRATIE ?

    OU DES GENS A REMETTRE EN CAUSE NOTRE SYSTEME RÉPUBLICAIN ET SES CHOIX DÉMOCRATIQUES AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES ?

    D’après vous, qui sont vraiment tous ces gens qui contraignent une majorité à une réduction des droits fondamentaux du peuple de Gargenville ?

    MAJORITÉ/OPPOSITION :TOUS OTAGES, NOUS SOMMES TOUS OTAGES D’UNE MINORITÉ DICTATORIALE !

    MESUREZ L’AMPLEUR DU SCÉNARIO CATASTROPHE… L’URBANISME, LES FINANCES, LA CIRCULATION, LA POLLUTION, L’ENVIRONNEMENT, LA QUALITÉ DE VIE, LE CADRE DE VIE…

    TOUT EST VÉCU COMME UNE MARÉE NOIRE !

    NICOLE DELPEUCH/JEAN LEMAIRE… JE REGRETTE MON BULLETIN DE VOTE ?

  6. Sophie dit :

    Vous vous souvenez des invitations à voter village ? D’après vous, pourquoi le départ de Laurence Labayle est un coup dur pour Gargenville ? A votre avis, à quoi sert Jean Lemaire ? A quoi sert Nicole Delpeuch ? Juste l’horreur, Gargenville agonise, qui se félicite de ces deux personnages à l’avenir derrière eux ? Espérons qu’ils terminent « leurs carrières » comme ils le méritent !

  7. Christian dit :

    Quelle arnaque ! Dans notre malheur, qu’est-ce qu’on est heureux, plus qu’1 an 1/2 à tirer ! Vivement le jour de la délivrance ! Mais comme vous dîtes, tous otages, finalement le seul luxe des gargenvillois est de compter les jours, les heures, les minutes… Pour la suite, l’avenir est à ceux qui se contenteront des ruines ? Parce que notre ville de Gargenville est anéantie, un véritable champ de bataille ! Des dettes sur 30 ans, un patrimoine bradé, un bric-à-brac sur Rangiport, un capharnaüm d’HLM, un bordel pour circuler. Ah il a bien fait son boulot de démolisseur, Gargenville tombe en morceaux ! La pire espèce politique qui puisse exister, pas de pitié pour rester-village ! Mais compte tenu de son score au 1er tour (940 voix grâce à la nièce d’André Samitier), et de la dévastation volontaire de notre commune (30 mars 2014, grâce au combat de notre association, tout était resté en état), somme toute, le diable lui-même n’aurait pas ruisselé autant de chaos et de malheur avec autant d’éclat !

  8. Michel dit :

    Il est arrivé malheur à Gargenville ? Tout est innocent ?

    Nicole Delpeuch, soudain maire par l’équipe « Samitier », un hold-up ?
    La première question qu’on doit se poser :
    Où sont passées les couleurs « Samitier » sous mandat « Samitier » ?
    La seconde question qu’on doit se poser :
    Une fois le mandat « Samitier » détourné, pourquoi pas deux pour encore pire ?
    La troisième question qu’on doit se poser : Qui caresse une urbanisation de masse ?
    La quatrième question qu’on doit se poser : Où est passé le vote des honnêtes gens ?
    La cinquième question qu’on doit se poser : Nicole Delpeuch/Jean Lemaire, deux mandats sales au prix fort ?

    Bilan : Remplissez-vous les yeux des merveilles de manœuvres perverses ! Les deux recevront des diplômes pour leurs bonnes œuvres d’un Béton-Ville ?

  9. Démocratie locale dit :

    Depuis 15 ans, les Gargenvillois sont tellement ballotés dans un monde de mensonges qu’ils ne peuvent plus juger de la situation. Résultat : Une vraie misère intellectuelle, une minorité de saints chrétiens ont pris la mairie et une minorité de bons laïques filent la recette d’un tout à l’envers. Où est la liberté de choix ?

  10. Julie dit :

    Dans quel monde vit on ? On ne peut pas tout accepter de cette dame, et surtout, ce n’est pas la première fois que cette femme est rejetée par les urnes. Avec son remplaçant, toutes ces manœuvres politiques qu’on lui connaît, ça va trop loin, elle n’est même pas capable de respecter la démocratie. Qui se croit tout permis et indiscipliné au vote des électeurs ? Il y en a marre de tout laisser faire, des plaintes auraient dû être déposées !

  11. Gargenville Seine Vexin dit :

    Nicole Delpeuch s’offusque publiquement…?

    Dans le dernier bulletin municipal (n° 40/septembre 2018), Nicole Delpeuch se scandalise contre le renversement des règles préétablies par elle-même lors de son mandat 2010/2014… et auxquelles Jean Lemaire s’était brusquement converti contre ses propres engagements et contre le verdict des urnes une fois le mandat en poche.

    En effet, dans son papier de l’opposition, Nicole Delpeuch s’affole ouvertement des décisions prises en catimini par un Jean Lemaire décidément en pleine dérive, à la fois contre le vote républicain des Gargenvillois, mais aussi à la fois contre le PLU et les OAP de Nicole Delpeuch (vote de l’équipe « Delpeuch » du 13/12/2013 à 15 jours de la campagne 2014/contraintes d’une urbanisation de masse contre l’opinion publique).

    Visiblement, Nicole Delpeuch n’est pas au bout de ses surprises… les Gargenvillois non plus (hélas).

    Comme nous pouvons malheureusement le constater depuis 4 ans 1/2, avec Jean Lemaire, ce n’est pas rien qu’une question de vigilance, mais bien de se confronter et combattre ses soudains et brusques changements d’humeur qui l’amène incontestablement à faire du n’importe quoi – n’importe où n’importe comment – sans aucune loyauté envers le contrat électoral souscrit auprès de ses concitoyens sur des engagements précis.

    Nicole Delpeuch l’apprend aujourd’hui à ses dépends (elle qui croyait être le meilleur conseil du lâcheur d’un « Restons Village »), notamment concernant un modificatif du PLU ouvrant la possibilité d’un centre Technique (grandiose/coûteux) et d’une Maison médicale (zone du Moulin à vent).

    Coup dur phénoménal ! Car la Communauté Urbaine dévoile le modificatif dans son intégralité… En réalité, il s’agirait d’un modificatif qui comprend également la ZAC Porcher et la possibilité de construire plus haut et plus dense sur certaines parcelles, notamment un centre ADOMA pour travailleurs migrants.

    Si surprise il y a encore de la part de Jean Lemaire, Nicole Delpeuch n’en croit pas ses yeux…

    [Jean Lemaire s’est porté candidat pour l’accueil d’un foyer de migrants de 101 places…] alors que nous avons déjà un centre de 150 places (ADOMA, naguère foyer Sonacotra)

    Dans cette affaire, apparemment Jean Lemaire fuirait une fois de plus ses responsabilités, ou nierait la véracité du projet en cours, également soulevé dans un article de « La Gazette en Yvelines ».

    Evidemment ce dossier met Nicole Delpeuch dans tous ses états… et comme on la comprend.

    Assurément, « l’évènement » va créer un trouble certain sur Gargenville… et ce n’est pas bon du tout pour les petits calculs de Nicole Delpeuch et ceux de son futur poulain aux prochaines élections (d’ici 18 mois).

    Jean Lemaire ferait-il une fois de plus le lit du RN (FN) à Gargenville (1450 voix aux présidentielles) ?

    Mais la surprise ne vient uniquement de Jean Lemaire et de ses retournements de veste…

    En effet, pour une fois, Nicole Delpeuch s’oppose dans l’opposition (rarissime) !

    Chose peu commune pour la maire sortante qui s’est vue depuis le 30 mars 2014, enchantée d’un Jean Lemaire à contrario de ses promesses électorales, épousant (contre toute attente) les contraintes de l’urbanisation de masse de Nicole Delpeuch (dans le dos de ses soutiens politiques et dans le dos du peuple de Gargenville).

    Que l’on sache, jamais Nicole Delpeuch dans l’opposition ne s’était évidemment opposée à la soudaine conversion de Jean Lemaire… que du contraire !

    Mais là évidemment c’est autre chose… un foyer pour migrants au cœur de « l’œuvre » de Nicole Delpeuch, c’est la promesse d’une révolution dans Gargenville et la fin des nouvelles espérances de la maire sortante et de son petit protégé…promis aux plus hautes responsabilités communales.

    A quand les prochains déraillements de « M. Restons Village », soi-disant héritier d’André Samitier ? A quand une pancarte à proximité du groupe scolaire et à proximité d’une concentration de logements sociaux « ici prochainement un foyer de migrants » ?

    Cette fois, changement de décor, Nicole Delpeuch espère peser de toute son influence et de tout son poids idéologique pour amener le CONSEIL MUNICIPAL à voter CONTRE la prochaine folie de Jean Lemaire… de fait, une démonstration des manœuvres politiques auxquelles s’est livrée Nicole Delpeuch tout au long du mandat de Jean Lemaire pour les contraintes d’une urbanisation de masse contre le peuple !

    Jean Lemaire/Nicole Delpeuch, bonnet blanc et blanc bonnet ! Des actes volontairement répréhensibles contre la démocratie locale !

  12. Sylvie dit :

    Merci Delpeuch, encore une qui est restée bloquée dans les années 60 ! Belle humaniste, grâce à elle on se prend sur la figure une politique de gauche alors qu’elle se prétend LR ! Tiens c’est bizarre, voilà qu’elle n’est pas d’accord avec le foyer de migrants de Jean Lemaire ? Elle aussi a retourné sa veste ? Ou alors c’est pour se conformer à son patron Laurent Wauquiez pour les prochaines municipales ? Après elle nous en collera encore des tonnes !

  13. Gilles dit :

    C’est un scoop ? L’enjeu des logements sociaux et d’un foyer pour migrants, il semblerait que les deux partenaires d’HLM à gogo n’entendent plus renouer l’alliance stratégique qu’ils entretenaient par le passé pour mieux tromper la population ? Maintenant que le plus gros est fait et imposé, un pas de plus pour encore faire croire aux prochaines élections qu’elle est la libératrice de ses propres contraintes ?

  14. Claire dit :

    Madame, j’ai appris que vous souffrez de crises d’asthme, mes deux enfants aussi. Pourriez-vous faire quelque chose pour arrêter cette pollution à Gargenville puisque de nouveaux logements sont construits ? D’avance, je vous remercie pour votre intervention.

  15. Mado dit :

    Des logements d’accord mais pas trop ! Par contre, il n’y a pas de conséquence à construire des immeubles à 200 m d’une cimenterie ? Cela ne touche pas les familles à revenu faible dont la santé à tendance à être moins bonne ? Leurs voies respiratoires sont imperméables à la pollution ? D’un autre côté, c’est peut-être plus facile de faire accepter ces conditions de vie à des gens en difficulté ou en grande difficulté qu’à d’autres plus attentifs à leur environnement ?

  16. Isabelle dit :

    Si à droite tout le monde est comme elle, ça promet ! C’est une nouvelle maladie ???! Ben au LR, vu le système Bédier, aujourd’hui c’est les forces du bien contre les forces du mal, en tout cas ça y ressemble beaucoup si on prend les références Samitier et qu’on les compare aux siennes. Rien à voir, ce qui fait qu’on peut faire usage d’une image tout à fait démocratique pour des décisions parfaitement antidémocratiques… mais bon, dans ce pays on est plus à un abus de langage près !

  17. Francis dit :

    Nier la légitimité d’une élection en s’octroyant le droit exclusif de choisir pour le peuple, ne vous en déplaise, c’est bel et bien refuser la démocratie ! Des gens ont exprimé leurs désaccords avec les abus de pouvoir de cette femme, on peut donc aller loin dans les raisonnements puisque cette dame a toujours encouragé le nouvel édile à trahir ses engagements dans le cadre d’une collaboration pour engendrer ses contraintes urbanistiques. Tout cela témoigne d’une grande fatigue de la politique Bédier que chacun dénonce aujourd’hui par une vie en société qui rejette ces comportements odieux et intolérables.

  18. PAT dit :

    La droite « Delpeuch » n’a eu aucun problème avec la démocratie ? Pas de parrainage avec Bédier ? Ensuite, vu son parcours, en matière de morale, elle est vraiment mal placée pour donner des leçons à qui que ce soit ! Je vous épargne la liste interminable de ses entourloupes et les noms des Barons coupables d’infamie envers leur ancien leader ! Que son pouvoir de nuisance s’arrête là et celui de Bédier aussi. Leurs petites manœuvres, c’est bel et bien refuser la démocratie pour embastiller le peuple impuissant ! Ils en ont assez fait comme ça sous des prétextes fallacieux, qu’ils dégagent !

  19. Richard dit :

    Qu’on le veuille ou pas, le nom de la mairesse est associé au nom de ce nouveau maire. Tout ça c’est pas brillant, en tout cas cette affaire à fait autant de mal à Gargenville que le Val Fourré à Mantes ! Félicitions ! On peut même soulever les discours opposés de haute volée qu’ont tenu l’un et l’autre dans chaque camp aux électeurs. Ras le bol de ces magouilles qui s’arrogent ensuite des privilèges au détriment d’une majorité maltraitée qui ose protester contre leur emprise antidémocratique ! A cette dictature théâtrale, opposons le bon goût d’excellentes initiatives pour 2020 !

  20. Jean-Michel dit :

    Cette dame a bientôt 70 ans, il est temps qu’elle fasse valoir ses droits à sa retraite chez les LR ! Maintenant son parcours, quelle schizophrénie ! Rien à voir avec la démocratie ! Pour quelqu’un de droite, c’est injurier l’œuvre de son prédécesseur par excessive servilité à Bédier. Voyez où ça mène, Gargenville a subi un nombre incalculable d’attaques des plus méprisables en qualité de vie. Ce même raisonnement a été appliqué par celui qui l’a remplacé, c’est minable, il ne vaut pas mieux, finalement, pas de liberté pour les électeurs par deux personnages imbus de leurs personnes une fois élus. Les deux frôlent les 70 balais, on ne peut plus faire grand chose pour eux, même la science n’en voudrait pas. Comme quoi ils ont tiré le gros lot à Gargenville.

  21. Manu dit :

    Nicole Delpeuch et son successeur, quelle collaboration ! Aujourd’hui les gens bien informés savent que cette configuration cache une dictature rétrograde ! Entre eux, le culot de la bien-pensance pour justifier une urbanisation de masse définie dans le dos des gens en parfaite catimini ! Des prérogatives qui broient la liberté de vote ! Ça résonne en Chine, en Corée du nord ou encore en Russie, mais qu’est-ce que vient faire ce cul-de-basse-fosse à Gargenville ? Avec la bénédiction religieuse, d’avance, ils jubilaient à pouvoir confisquer la liberté des urnes aux administrés confiants de leur vote ? Plus de liberté d’expression ? Merci aux journalistes qui ont pris cette affaire de bénédiction à temps !

  22. Jean Claude dit :

    Aux prochaines élections, ça risque de péter fort si le FN se présente ! On peut dire MERCI à Mme Delpeuch qui a tout fait pour enterrer Gargenville et encore MERCI à M. Lemaire qui a fait cocu une majorité d’électeurs ! Et ouais, le petit peuple ne s’y laissera plus prendre et c’est tant mieux pour l’intérêt général !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion