logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Les bons vœux du nouvel édile Yann Perron

baratin

 

“Des bons vœux”, mais des vœux qui évitent les sujets inquiétants…

Hormis l’incessante compétition entre “un maire au pouvoir et un maire sortant” [pour une même politique d’un béton à tout-va sans le peuple], il y a quelque chose “de pas net, de pas clair, de venimeux” dans cet exercice des “bons vœux” du nouvel édile Yann Perron… à y voir de plus près, ça sonne creux, ça manque d’âme, d’authenticité, l’artifice a disparu, ce qui est un peu gênant pour celui qui se voulait être [plus limpide que limpide] dans une prétendue intransigeante transparence…

 

Derrière l’angélisme de l’enfant du pays attaché à ses racines… l’art de la dissimulation…

Déclaration de M. Yann Perron : “J’ai arrêté toutes les opérations de plusieurs centaines de logements signées par mon prédécesseur. Je vise plutôt une montée en gamme de l’habitat avec de la mixité”.

Avant tout, rappelons que l’exercice de la souveraineté est délégué par les citoyens à des représentants élus. Question : Certes des bons vœux [qui évitent les sujets qui fâchent], mais… chaque citoyen se reconnait-t-il dans la gouvernance dite “représentative” du nouvel édile Yann Perron ?

- Sur 30% de l’électorat, pas un mot sur la politique de la ville, pas un mot sur le projet des ateliers municipaux initié par Jean Lemaire et curieusement poursuivi, puis finalisé, dans l’ombre, en période estivale, par le nouvel édile à contrario de l’opinion publique, soit une implacable déloyauté électorale.

- Sur 30% de l’électorat, pas un mot sur la délibération du conseil municipal du 15 décembre 2020, qui très étrangement, accorde la poursuite de la ZAC Porcher de Nicole Delpeuch déjà rejetée à deux reprises d’une majorité d’électeurs… Soit, un véritable bras d’honneur à la souveraineté locale !

- Sur 30% de l’électorat, pas un mot sur l’affaire des antennes 5G/4G+, conclues dans l’ombre, à huis clos, et réparties sur l’ensemble du territoire communal sans information aucune auprès des riverains les plus concernés. Ce qui, pour le prétendu “héros” de l’antenne Bouygues, fait sacrément désordre !

- Sur 30% de l’électorat, pas un mot sur la poursuite et la finalisation de la vente du foncier communal à l’euro symbolique des parcelles AD n° 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, pour une superficie totale de 2106 m2 au profit de l’Epamsa… ce qui, pour celui qui prétendait faire cesser les ventes bradées du patrimoine communal, est épouvantablement affligeant pour le peuple souverain.

- Sur 30% de l’électorat, pas un mot sur la vente des ateliers municipaux rue Bernard Palissy initiée par Jean Lemaire et curieusement poursuivie, puis finalisée, dans l’ombre, à huis clos, par le nouvel édile Yann Perron à contre courant de l’opinion publique… soit l’aberration d’un bazardage sans le peuple.

- Sur 30% de l’électorat, pas un mot sur la résolution de réimposer le plan d’urbanisme de Nicole Delpeuch, résolution déjà rejetée des électeurs à deux reprises. Autrement dit, non seulement le peuple souverain n’est plus représentatif de lui-même, mais ce même peuple se retrouve contraint malgré lui de subir l’inverse de sa convenance par ruse du pouvoir. Quelle belle démocratie !

Par ailleurs, M. Yann Perron à grand renfort de publicité a déclaré à maintes reprises… avoir mis fin au projet “Cœur de Ville” entériné par l’équipe Jean Lemaire à la majorité de 11 voix “POUR” sur délibération 19F86 du conseil municipal du 10 décembre 2019 en avenant n°1 à la convention d’intervention foncière signée avec l’EPFIF Île de France… cependant, à ce jour, aucune délibération de l’équipe Yann Perron a annulé la délibération de l’équipe Jean Lemaire du 10 décembre 2019… Qui a dit bizarre ?

Par la force des choses… comment ne pas y voir une inaptitude à mettre fin au projet “Cœur de Ville”du nouvel édile Yann Perron, puisqu’il en est lui-même aux côtés de Nicole Delpeuch l’initiateur sans le peuple dans une culture idéologique de l’OIN Bédier sous mandat 2010/2014 de son ex-leader…

A ce propos, rappelons que la bruyante affaire du “pylône Bouygues” au retentissement médiatique sans précédent, a bénéficié à 3 mois des municipales 2020, d’une délibération annulant la précédente délibération autorisant l’implantation d’une antenne Bouygues, ce qui a eu pour effet immédiat, de propulser le candidat Yann Perron en “sauveur de Gargenville”, une illusion aux terribles conséquences, ne serait-ce que pour les nouvelles implantations d’antennes 5G/4G+ sans le peuple. Le pompon !

 

GARGENVILLE

Comme chacun le sait, Yann Perron a grandi dans une ville joliment fleurie, au cœur du vieux village…

A ce titre, et rien qu’à ce titre, cela paraît invraisemblable, déroutant, détonnant, de constater que l’enfant du pays prétendument attaché à ses racines, n’a conservé aucun souvenir de la ville qui a bercé son enfance… jusqu’à en devenir contre vents et marées auprès d’une majorité de ses concitoyens, l’exécuteur politique de l’OIN Bédier… Quelle étrange particularité symptomatique !

 

“Le pas de vague” de “l’écolo en vélo” soutien de Calcia…

En choisissant de ne pas parler des lubies d’une minorité agissante, c’est-à-dire, d’éviter les vrais, les catastrophiques problèmes d’une petite caste à des années lumières des attentes du peuple…

Forcément, il y a de la subtilité dans l’air de la part du nouvel édile pour exclusivement discutailler du virus “covid” et des perpétuelles intrigues entre “bonnet blanc/blanc bonnet”, cette fois à propos d’une crèche implantée sur le site Porcher entre “collègues signataires de l’OIN Bédier”, encore une fois, pourquoi voudriez-vous que les gens s’intéressent à une situation qui dépasse l’entendement puisqu’en aucun cas la souveraineté communale n’y est représentée, ni garantie dans cet infini “face à face” entre deux nantis qui profitent chacun leur tour de leur statut de maire pour imposer le stratagème du nouvel ordre moral “Bédier/Delpeuch” sans le peuple, alors qu’il était impératif de se retourner vers le mode “village d’André Samitier”. Sinon, à quoi servent les élections ? A quoi sert la souveraineté ?

 

En clair, un seul mot d’ordre… “Ne Restons pas Village” !

 

restons-village-8

De nouveau, après les 6 années “Jean Lemaire” et les 8 années “Nicole Delpeuch” (malgré trois rejets successifs des électeurs)… encore un scénario plutôt sombre pour la ville de Gargenville.

- Ce qui… pour “l’enfant du village”… est autant de duperie envers la commune et sa population que l’incroyable retournement de veste de Jean Lemaire une fois élu maire le 5 avril 2014.

Car… derrière les sourires “de l’écolo en vélo” (à la cote de 30%), se cache l’urbanisme de masse de l’OIN Bédier… autant que du mandat de Jean Lemaire (de retour sur son strapontin de l’opposition). Autrement dit, trois maires l’un derrière l’autre (Nicole Delpeuch/Jean Lemaire/Yann Perron) tous alliés-signataires de l’OIN Bédier sans le peuple (majorité/opposition de concert dans le dos de la population) 

On le voit, Yann Perron élève de Nicole Delpeuch n’est pas différent de Jean Lemaire (comme Jean Lemaire n’a jamais été différent de Nicole Delpeuch). De la même manière, ils monopolisent à tour de rôle la politique de la ville tout en se faisant une guerre des chefs impitoyable pour le trône de l’Hôtel de ville… néanmoins, dans l’unique prérogative d’inverser le cadre de vie villageois d’André Samitier et… balayer le choix souverain d’une majorité de citoyens par capitulation.

 

LE 21/02/2021/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

 

 

16 thoughts on “Les bons vœux du nouvel édile Yann Perron”

  1. Pascal dit :

    Dommage ! Il a vendu du bienveillant et on a du malveillant, comme les autres quoi ! Décidément les bons maires ne courent pas les rues ! A qui ça profite ?

  2. Michel dit :

    Merci à votre association pour cet article qui j’espère va réveiller les esprits des 58% de non-votants. Vos propos reflètent bien le désastre de nos gouvernants depuis 2004. Dégradation de la ville, dégradation du cadre de vie, l’état des routes, la propreté en général, l’insécurité des citoyens. Il n’y a pas une semaine sans cambriolage. Que faire quand on a une police municipale qui finit à 18h00. Dans ces conditions, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Ce qui compte aujourd’hui c’est des centaines de logements et passer Gargenville à 15000/20000 habitants. Pour ça ils ne reculent devant rien. Détruire la ville de notre enfance, détruire le vieux bourg avec un bâtiment de 22 logements sociaux alors qu’on aurait pu vendre les 2 appartements de 85 m2 chacun et aménager les 5 ateliers en magasins et petits commerces pour faire revivre le quartier. A cette heure les zones bleues ne rapportent plus rien, stationner librement devient un tour de force et c’est pas notre édile qui ne veut pas froisser Pierre Bédier qui nous sortira de là, au contraire ! Mr et Mme les 58% que pensez-vous de la démocratie de notre nouveau maire enfant du pays ? N’hésitez pas à nous laisser vos impressions.

  3. Gégé dit :

    Ce n’est pas d’aujourd’hui que nous avons fort à faire à ce groupuscule de despotes qui ne dit pas ses véritables intentions. Ils sont faux, ils avancent masqués, avec eux, tout doit être sous contrôle, étroit, petit d’esprit, mesquin et sans profondeur. Leurs vraies perspectives, des cages à lapins à perte de vue dans une promiscuité choquante où des milliers de gens vont être obligés de s’entasser sur eux-mêmes pour survivre. La belle affaire ! Autrement, pour eux, tout va bien, ils habitent des villas, des coins privilégiés, sinon ils déménagent pour un havre de paix dans une coulée verte tout en faisant la morale aux autres. C’est dire dans quelle mentalité se trouve Gargenville !

  4. Nicole dit :

    Apparemment, on dirait que M. Yann Perron est très encadré par le cercle de tonton Bédier. D’où son poste de délégué à l’axe Seine ? D’où son passage en force en faveur de l’urbanisation de son grand patron ?

  5. Léo dit :

    Drôlement dévoué à Bédier l’écolo en vélo, mais au nom de quoi devrions-nous supporter ce qui se passe dans les cerveaux de quelques déjantés ? Que devient la grande majorité des autres ?

  6. José dit :

    Et vlan, encore en plein dans du gros béton ! Avec une clique de vieux « Delpeuch », on peut faire de grandes choses. Par exemple, une propagande mensongère et détourner le sens des élections pour le profit d’immeubles sociaux et d’un ghetto des années 60 ! C’est qui les grosses poires ?

  7. Cloé dit :

    On a compris, Yann Perron porte les valises de Pierre Bédier ! Le groom de Gargenville est à la botte de l’OIN Bédier pour des centaines de logements. Et si on commençait par en finir avec tous ces élus et leurs renoncements pour nous infliger un quartier ghetto et une pléiade de cages à lapins contre l’opinion publique ? Ce ne serait pas mieux ?

  8. Yvon dit :

    Une chose est sûre, Yann Perron n’a rien à envier à Jean Lemaire. Des jumeaux, du pareil au même ! Ce qui est une grosse cata pour Gargenville après les 14 années de l’idéologie de l’OIN Bédier à remplir Gargenville d’HLM jusqu’à ras bord.

  9. Quentin dit :

    De la manipulation dissimulation ! Dîtes-moi quand le fameux trio, Nicole Delpeuch, Jean Lemaire, Yann Perron, a été autorisé à faire de Gargenville la banlieue des Mureaux et du Val Fourré ? Tous autant qu’ils sont, des destructeurs de la ville !

  10. Olivier dit :

    Ils ont pactisé avec le diable. L’apothéose, c’est qu’à chaque élection nous avons le même poison à la tête de la commune. Maintenant faut payer l’addition.

  11. Nadine dit :

    Chouette ! Maintenant ils sont trois à incarner les intérêts de Pierre Bédier. Nicole Delpeuch qui a trahi le mandat Samitier dès le lendemain de ses funérailles. Jean Lemaire le prêcheur d’un « Restons Village » qui a trahi tout Gargenville en vrai despote. Yann Perron dit « l’enfant du pays » qui devait sauver Gargenville des griffes de son prédécesseur en faux stratège pour nous en remettre une couche. Maintenant voilà une autoroute ! Hourra ! Vive la démocratie à Gargenville ! Pourvu que ça dure !

  12. Bruno dit :

    Il y a longtemps que nos bétonneurs sont soumis à l’idéologie Bédier. Comment qualifier ce genre d’individu à l’inverse du peuple ?

  13. Sophie dit :

    Qu’est-ce que vient faire à Gargenville le modèle de cité des Mureaux et du Val Fourré ? Après Nicole Delpeuch, Yann Perron entretiendrait des liaisons dangereuses avec l’OIN Bédier ?

  14. Clara dit :

    Delpeuch, Lemaire, Perron, c’est plus un rassemblement de girouettes, c’est un site d’éoliennes !

  15. Dominique dit :

    Plaisir garanti ! Ce serait instructif de savoir ce qui pousse M. Perron au copié-collé de Nicole Delpeuch ? Sa minorité de 30% ? L’affairisme Bédier ? (C’est lui qui donne les instructions, les subventions, c’est lui qui a les médias dans la poche et c’est lui qui représente les LR de Gargenville ?)…

  16. Antoine dit :

    Du béton ! Du béton ! Du béton ! Mais lors de la campagne des municipales tout le monde l’a entendu tenir un autre discours, voilà pourquoi les gens ne votent plus ! Ras le bol des bonimenteurs ! Y’en a marre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion