logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Le temps de la naïveté est terminé ?

Bêton-Ville

Rangiport : Mais que vient faire “le fantôme du Colysée” à Gargenville ?

 

La souveraineté n’est pas un acquis, il ne faut jamais la lâcher (Duquenne)

10 septembre 2004…

André Samitier disparu [et-avec-lui], la recherche constante d’une certaine qualité de vie de notre ville de Gargenville…

Du vide… tous se sont sentis pousser des ailes, tous ont voulu régner, selon leurs propres idées, selon leur propre idéologie. Espiègles, opportunistes, s’alliant de trahison, balayant tout pouvoir du peuple, ils ont franchi la ligne blanche.

D’emblée, oublié le modèle de ville d’André Samitier. Oublié le combat de l’ancien maire. Oublié les 33 années de labeur, et de Gargenville, en faire une ville resplendissante appréciée de tous. Vive Porcher ! Vive le concept d’immeubles en un seul lieu déterminé. Vive l’obligation de bâtir des projets surdimensionnés ! Vive les programmes ambitieux de l’OIN Bédier !

Constat : Quelques âmes sombres, obscures, livrées à elles-mêmes, entre-elles, à huis clos, ont décidé en un claquement de doigts, d’inverser les convictions du mandat “Samitier” 2001/2008, de modifier le cours de notre histoire communale.

Mobile : “ALERTE à la pénurie de logements sociaux” ont-ils crié tous en cœur, ciblant directement la gestion des logts sociaux de leur ancien leader et tête de liste, ce qui en a dit infiniment long sur leur honnêteté d’élu “Samitier”.

Si à l’époque, l’argument en lui-même ne renvoyait pas [avec autant de répercussion] aux problèmes d’immigration de masse que connaît le pays aujourd’hui, cependant, fallait-il en oublier le risque majeur, les conséquences, les aboutissements ? 

Sur le fond, beaucoup répondent qu’il conviendrait de mettre fin à la règle des 25% de logements sociaux, véritable appel à l’idée d’un “Eldorado” que serait la France pour des millions de gens “invités” ainsi à quitter leur terre natale.

En 1989, Michel Rocard prononçait cette phrase : “Nous ne pouvons pas héberger toute la misère du monde. La France doit rester ce qu’elle est, une terre d’asile politique […] pas plus. […]. De son côté, François Mitterrand déclare le 10 décembre 1989, que le “seuil de tolérance” des Français à l’égard des étrangers “a été atteint dans les années 70”.

Plus proche de nous, le ministre de l’intérieur Manuel Walls (des gouvernements Jean-Marc Ayrault 2012/2014 sous Présidence de François Hollande), affirme : “la France ne peut pas prendre toute la misère du monde et de l’Europe”.

Le 21 novembre 2017, lors de l’inauguration de la 33 ème campagne hivernale des Restos du Cœur, le Président Emmanuel Macron reprend : “On ne peut pas prendre toute la misère du monde, comme disait Rocard”. C’est tout dire…!

Pour autant, à Gargenville, ce fût la pensée inverse qui l’emporta – et – il n’y a pas eu plus dramatique que la préemption idéologique d’un tout-béton au détriment d’un “esprit village”. Dévoyer les acquis du cadre de vie de la ville, ne soyons pas dupes, ni complices, quant à cette consigne 2010 du dit retour en “grâce” de l’équipe Delpeuch/Perron : “La ville de Gargenville n’est pas représentative de la mixité du pays et nous ferons en sorte de corriger cette défaillance locale” (…) 

L’annonce aura été le premier coup de semonce à la montée en puissance du tout-béton à Gargenville.

Dans la contrainte, dans la déraison, dans la dite “motivation” de remplir le quota de logts sociaux à Gargenville (ce qui en réalité n’était que prétexte au service de leur funeste idéologie), sans le peuple, ils ont dénaturé notre ville de Gargenville. 

Rapport à cette doctrine, battus une seconde fois en 2014, s’en est suivie l’espérance d’un “Restons Village”. L’expression a fait sensation, mais n’a en rien été conclue d’honnêteté. Ce qui a valu au M. Pinocchio le rejet historique de ses concitoyens. 

Néanmoins… émergeant de la pénombre, vînt la bonne parole d’un dit sauveur du tout-béton. Affable, charmeur, “villageois”, sans étiquette… ÉLU, le nouvel édile 2020 confirme la politique de ses prédécesseurs, puis son appartenance aux LR Bédier, en douce, à pas feutrés. Encore une fois, en politique, lorsqu’il y a manque de loyauté, manque de sincérité, ça se paie cash !

Au destin local 3 fois brisé, voici que surgissent les présidentielles 2022, qu’une dynamique donne tort à leur logique, contraignant idéologues utopistes et postulants de l’Élysée, à revoir leur “archétype d’hospitalité sans limite”. 

Du coup, voilà qu’une meute de prétendants à l’Élysée parle d’immigration massive, de ghettos, de zones de non-droit… C’est communautariste disent-ils, c’est formateur de délinquance, c’est explosif, vite il faut tout changer.

D’un seul coup d’un seul, voici que par miracle, ils découvrent effarés l’enfer de leur raisonnement de 40 ans. 

Si au niveau des présidentielles, l’illustration d’Éric Zemmour démontre “qu’ils ont tout trahi” depuis Pompidou (sujet intouchable il y a encore quelques mois en France), à Gargenville “ils ont tout trahi” depuis Samitier.

En 45 ans, le pays est méconnaissable, idem en 15 ans pour notre ville de Gargenville.

Du peuple spolié, déprécié, dessaisi, l’enthousiasme par nature d’une lumière jaillissante, c’est le propre de l’exigence du citoyen opprimé. Aux récalcitrants, aux intraitables, aux indomptables, la logique d’un vivre mieux, ça vient du fin- fond des profondeurs, ça vient d’un cri du cœur de millions de gens, ça vient de 40 ans d’espérance pour de meilleurs lendemains.  

Mensonges Delpeuch

En politique, avec une mauvaise conscience, rien n’est plus dangereux qu’une fausse spécificité.

Les belles promesses d’hier, ils s’en lavent les mains ! Ils s’en moquent ! C’est du passé ! Ça ne les concernent plus ! L’incroyable renversement de Gargenville, on leur doit tout, tous on fait l’inverse des attentes de leurs concitoyens.

 

Soyons clairs, si Nicole Delpeuch et Jean Lemaire ont été les précurseurs du démantèlement de Gargenville, Yann Perron fait ouvertement partie du système. Rouage indispensable durant la période 2010/2014 (au service d’un béton à tout-va), il n’est que le prolongement de Nicole Delpeuch et de Jean Lemaire. Tous les derniers permis signés de la ZAC Porcher l’ont été de sa main, de même que le bâtiment tout social des anciens ateliers municipaux. Si rien n’inverse l’actuel état “d’occupation” de l’Hôtel de ville, il en sera de même des projets actuellement dans les tuyaux.

 

61% des Français croient au “grand remplacement”. Et Gargenville ?

Çà et là, depuis plusieurs mois nous entendons dire que le pouvoir décisionnaire urbanistique de la ville serait du seul fait du département, et que nous serions dans une prise de contrôle du territoire dont l’objectif serait de multiplier des bâtiments HLM sans que les élus de Gargenville ne puissent l’interdire. En gros, la sentence viendrait de Versailles.

Ben voyons (comme dit un polémiste)… Rappelons à nos administrés que toutes les communes du département ont eu pleine liberté d’adhérer ou pas au programme délirant de l’OIN Bédier. Explicitement, Nicole Delpeuch, Jean Lemaire et Yann Perron ont tous convenu du renversement de notre commune pour que se multiplient des logts à tout-va, sans infrastructures, emplois pérennes, transports efficaces… mais… dans l’oppression, la domination, le totalitarisme.

Si 61% des Français croient au “grand remplacement”, 100% des citoyens de Gargenville sont bien dans l’obligation de constater qu’il suffit d’ouvrir les yeux pour se rendre compte que le phénomène du “grand remplacement en France”, s’est invité (de force) dans notre commune via trois maires successifs… et que l’on vienne pas nous dire que M. Perron ne fait pas partie du lot. N’est-ce pas lui, qui, (sans doute par la grâce de Dieu), a tout voté, tout entériné des dérives “Delpeuch 2010/2014”, dont il en est l’héritier direct, ne laissant aucune chance à notre ville de Gargenville.

 

Nicole Delpeuch tombée… Jean Lemaire tombé… Jamais deux sans trois ? 

Béton à tout-va, Porcher… tous y ont pleinement participé (depuis plus d’une décennie pour le plus jeune).

Bilan : la verrue “Delpeuch/Lemaire/Perron”, en vérité, c’est 750 logts, 3000 personnes, 1800 véhicules sur 11 ha. Soit… le délire d’un entassement de près de la moitié de la population de Gargenville dans un mouchoir de poche.

Dans une petite commune comme la notre, lorsqu’un ghetto triomphe, lorsqu’un tout-béton triomphe, sans que jamais le peuple n’ait eu le droit d’y prendre part, soyons réalistes, on se heurte de plein fouet au phénomène idéologique d’un apport de population considérable dénoncé dans la théorie du grand remplacement. Mais remarquez combien ces décideurs d’un mandat (tronqué) vivent dans des villas cossues bien à l’abri des retombées de leur pouvoir de nuire, vivent dans un monde idéologique dont ils ne sont en rien capables d’en mesurer les terribles conséquences.

 

“A Rome, fais comme les Romains”

… A Gargenville “Fais comme on y vit” !

Titre de premier magistrat de la ville : Depuis l’après-guerre, JAMAIS AU GRAND JAMAIS il ne fût question d’un trône “à la César”, d’officine, d’entre-soi, de coups fourrés, de trahison, de coups de menton, de tordre le bras à nos concitoyens, inversement, cela a toujours été souverainement républicain, conçu démocratiquement avec pleine et entière participation du peuple (qui volontiers aidait à l’agrémentation et l’embellissement du village).

Rappelons le travail considérable de l’équipe “Samitier” durant 33 années : maintenir contre vents et marées le style d’un cadre de vie “villageois” en vue d’un bien-être rayonnant, s’opposant à l’avidité des bétonneurs.

Friche industrielle Porcher : rappelons également à nos concitoyens la possibilité commerciale de terrains viabilisés libres de tout constructeur (selon un cahier des charges communal). Ce qui aurait permis (de façon sereine), la continuité d’un esprit village, d’autre part, d’éviter tout excès de concentration de blocs de béton au détriment du cadre de vie communal, aussi bien, que de respecter volonté et fidélité quant aux attentes de nos compatriotes.

Pour l’actuel pouvoir, comme pour les précédents, en 15 ans, jamais une mesure n’a été prise en fonction d’une harmonie avec l’existant, puisque tous se sont livrés au plus grand bouleversement que la ville ait jamais connu, contraignant le peuple au retour du modèle des années 60, où l’on distingue nettement deux programmations essentielles : la perte de l’identité de notre commune et la perte de souveraineté de notre ville de Gargenville, jadis si paisible, radieuse, comme si la belle histoire des trente trois années “Samitier” n’avait jamais existé. C’est fascinant de trahison, de manque de respect, d’irrévérencieux envers le peuple souverain de notre ville de Gargenville.

 

Trois fois plus de recours au tribunal administratif qu’en 2013

Avec quasi aucune aide [sauf concernant le dossier des anciens ateliers municipaux], face à un dogme politico sociétal, sans subvention, notre association combat les déviances d’une mainmise idéologique sur notre ville de Gargenville. Depuis 2009, elle rassemble des citoyens de tous âges, des riverains, des bénévoles, des électeurs déçus, dénonce du jamais vu, dénonce un contexte d’urbanisation forcé, qui à terme, prévoit la submersion de notre commune en tout ou partie au bénéfice d’une dite “mixité harmonieuse”, dont on en connait trop le réel bilan désastreux du pays.

 

Contester, il en allait du destin de Gargenville

Lorsque nous entendons dire, que, ô miracle, tout serait actuellement “sous contrôle”, que la municipalité “Perron” veillerait au grain, que de nombreux projets seraient merveilleusement repris en mains, les bras nous en tombent !

Contester les projets de Nicole Delpeuch, il en allait du destin de Gargenville. Contester les projets de Jean Lemaire, il en allait du destin de Gargenville. Contester les projets de Yann Perron, il en va tout autant du destin de Gargenville.

Dans la majorité, puis dans l’opposition, Yann Perron s’est vu un jour se dresser/s’opposer contre les délirants dossiers de ses précédents collègues ? A notre connaissance, durant la période “Delpeuch” 2010/2014, Yann Perron a fidèlement tout approuvé les yeux fermés. Dans un second temps (période “Lemaire” 2014/2020), l’héritier “Delpeuch” s’est au mieux le plus souvent contenté de voter ‘contre’… Ce qui d’ailleurs, élu, lui permit en un temps record d’honorer le projet tout social des anciens ateliers municipaux à la vitesse de la lumière (pas mal pour le dit sauveur).

 

Si le pays joue sa survie, Gargenville joue sa survie.

Non seulement il nous fallut nous opposer aux terribles contraintes de Nicole Delpeuch, comme de celles de Jean Lemaire (dans une inouïe démonstration de force), mais aussi, de celles de Yann Perron (certes dans un style plus sournois, plus hypocrite) néanmoins, tout aussi redoutable que ses prédécesseurs… Mais voilà qu’hélas… nous n’en aurions pas fini avec l’idéologique d’une “mixité harmonieuse”, dont nous reparle M. Yann Perron…

C’est pourquoi, il est important de ne pas se laisser bercer d’informations fallacieuses/fake news, d’en décortiquer le vrai du faux sous peine de tomber dans les intox de l’Hôtel de ville… pour le plus grand plaisir de son locataire.

C’est un fait, à Gargenville nous sommes dans un monde de dysfonctionnement démocratique.

A bas bruit, nous sommes dans une guerre idéologique qui avance à pas feutrés (contre l’opinion publique). Tyrannie d’un groupuscule qui se voit plus que légitime sur 40% de votants, qui se croit en droit de dissimuler les véritables intentions qui sont les leurs, de se jouer de la souveraineté du peuple à des fins apocalyptiques .

Welcome dans l’univers impitoyable des successeurs “Samitier” (prétendument de lignée directe).

Welcome dans l’univers impitoyable de dits “LR Gaullistes” (plus Gaullistes que le Général De Gaulle), qui mettent à bas par effraction, qui renversent, qui dépossèdent, qui anéantissent nos acquis, notre village, notre ville…

 

LE 10/11/2021/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

 

 

17 thoughts on “Le temps de la naïveté est terminé ?”

  1. Thomas dit :

    On espérait quelqu’un de représentatif, de vraiment représentatif, nous voici à nouveau avec un LR Bédier, celui qui a bien sûr pris le parti « béton » de son ancienne leader. Le tour est bien joué, surtout que personne n’avait envie du retour des battus 2014, demandez aux 60% d’abstentionnistes ce qu’ils pensent du « face à face » très organisé qui les a conduit à rester chez eux. Quand autant d’électeurs ne veulent pas cautionner une pareille élection truquée, c’est parce qu’ils savent à qui ils ont à faire. Aujourd’hui il semble bien que l’idéologie de logements à tout-va soit remise en question par l’opinion d’une majorité de Français, que peuvent répondre tous ces intrigants d’une mixité harmonieuse de Gargenville qui ont passé tant d’années à tordre le bras de leurs concitoyens pour le défi d’imposer à outrance le modèle de cité dont personne ne veut dans le pays ? Ils sont cernés, ils sont démasqués, les Gargenvillois comme les Français veulent une autre politique, l’inverse des dommages qu’ils ont outrageusement imposé pour un remplacement de population.

  2. Jerry dit :

    Il faut le dire, et tout le monde l’observe, en parle, s’inquiète. La théorie du grand remplacement n’est pas un leurre. Regardez ce qui se passe à Gargenville, ils ont mis en place un processus implacable, une machine infernale en se passant de l’avis du peuple. Comme dit Zemmour, c’est une question de survie. Il est grand temps de stopper tous ces esprits machiavéliques pour enfin retrouver notre pleine souveraineté et autonomie d’action.

  3. Patrice dit :

    Quand je vois les têtes d’affiche des LR, je vois un parti cassé, usé, déchiré, laminé par 40 ans de tromperies. Je vois des individus dits de droite qui ont dérivé au centre gauche et qui ont pourri le pays et laissé éclater l’immigration, l’insécurité. Voyez comme ils ont voté le traité de Lisbonne et créé le « regroupement familial » ! Tous des pantins qui n’ont ni les épaules ni les convictions pour protéger notre pays. Même chose pour Gargenville et leur idéologie d’une mixité harmonieuse, des arnaqueurs, des menteurs, des blablateurs qui s’en donnent toujours à cœur joie pour massacrer notre commune.

  4. Pascal dit :

    Gargenville peut dire MERCI aux 3 sous-marins torpilleurs de la ville ! Et on ne peut pas dire que ces 3 là ont eu toutes les lumières allumées pour assurer l’héritage de la commune qu’ils étaient censés préserver et perpétuer !

  5. Olivier dit :

    Depuis le karcher de Sarko qui a fait pschitt dès qu’il a été élu, ça laisse des traces ! En fait, la situation va tellement mal en France, que franchement, les Bertrand, Pécresse, Barnier et toute la clique des réinscrits et des anciens sortis de la naphtaline, c’est de la grosse blague, les gens se marrent, en pleurent de rire ! Pas mieux pour la Macronnerie, Hidalgo, Jadot, Mélanchon et la Peine. Tous prêts à promettre la lune pour endosser le costume ! Et attention, c’est les mêmes du genre qui gouvernent la commune, l’interco, le département, et cela pour des milliers de cages à lapins sur… 40% de votants ! Pourquoi construire un mur en Pologne ?

  6. Urbanisme de la ville dit :

    Le coauteur du renversement de Gargenville invite les citoyens de Gargenville « à sa réunion publique » demain soir vendredi 19 novembre à 20H00.

    Ordre du jour : Urbanisme de la ville.

    Aurons-nous, l’exclusivité d’une limpide explication sur l’art et la manière de présenter et définir (l’avant-veille des élections municipales)…/… [en deux petites lignes à lire à la loupe] du sujet : la ferme intention de l’écolo en vélo de poursuivre les projets délirants de son prédécesseur (comme le projet fou des anciens ateliers municipaux, ou encore, l’accumulation de blocs de béton sur le (dorénavant) triste record du ghetto Porcher de Rangiport)…

    Plus encore, aurons-nous l’explication [du comment et du pourquoi]… un sans étiquette devient par la grâce d’un coup fumant le soutien et le représentant en titre des LR Bédier du Mantois, c’est-à-dire le soutien de l’urbanisme de masse de l’OIN Bédier contre les choix souverains/démocratiques des trois positionnements électoralistes d’une majorité des citoyens de Gargenville… avec à la clé… le poste de délégué à l’axe Seine et les dividendes qui en découlent sur l’étonnante représentativité de 30% de l’électorat…

    A propos de démocratie, de souveraineté, rien n’oblige un maire à aller contre les attentes de ses administrés, bien au contraire.

    A ce titre, le nouvel édile de la ville annoncera-t-il un référendum local décisionnel (comme il est clairement souhaité par une majorité de Gargenvillois depuis 2010)…, maintenant qu’il a achevé de signer le programme des permis Porcher de l’OIN Bédier via l’Epamsa (contre l’opinion publique) ? Ou encore, maintenant qu’il a accordé le permis fou des anciens ateliers municipaux de son prédécesseur, jadis tellement décrié du clan des « Delpeuch »… plus encore… maintenant qu’il poursuit ardemment et assidument (c.-à-d.au nom de la population communale sur 30% de représentativité), les recours des riverains du Vieux Village… avec les impôts, les deniers de ses concitoyens, la monnaie sonnante et trébuchante de ses administrés, qui du fond du cœur attendaient autre chose du dit sauveur de la ville, plus encore en la personne de l’enfant village, celui qui a grandi dans une ville fleurie, c’est-à-dire celui qui s’est érigé en candidat sauveur de la politique de ses prédécesseurs (Nicole Delpeuch/Jean Lemaire)…?

    Inversement, continuera-t-il le renversement idéologique de la commune au profit d’une dite mixité harmonieuse comme l’a dernièrement formulé le nouvel allié des LR de Mantes, s’affichant autant qu’il le peut auprès des mêmes représentants LR du Mantois (Raphaël Cognet/Pierre Bédier).

    Une fois encore, serons-nous livrés pieds et poings liés au dictat des LR Bédier, sombrerons-nous une fois encore dans le système le plus profond des contraintes sournoises des LR du Mantois ?

    Comme peut le constater tout un chacun, le parti des LR de France a disparu du trio de tête des présidentielles (4ème au mieux des prévisionnistes). Les dits héritiers Gaullistes [plus Gaullistes que De Gaulle/en belles paroles], ne sont plus en odeur de « sainteté », aux yeux mêmes des propres électeurs des années Chirac/Sarkozy. Des reproches fusent de toutes parts, une colère monte, s’appuie sur les dérives de l’idéologie d’élus LR facilitant l’inversement des valeurs du pays, l’inversement de notre culture et l’inversement de notre mode de vie, au profit de sombres intérêts calculateurs dont plus personne ne peut en ignorer les effets pervers.

    Sur un record d’abstention absolu, les vainqueurs d’hier se raccrochent à des élections municipales, départementales et régionales en trompe l’œil. La réalité, le parti des LR est au bord de l’implosion et ses jours sont désormais comptés.

    Que va nous dire et que va faire « le dit sauveur de Gargenville », auteur/signataire du PLU/PLUi de 2013, auteur/signataire du sombre quartier Porcher de Rangiport, auteur/signataire des OAP locales, sera-t-il [pour une fois] en parfait accord avec ses concitoyens – ou – en parfaite déloyauté avec ses administrés et compatriotes (comme ses prédécesseurs) ?

    L’impatience grandit… se présentera-t-il une fois de plus avec le formidable panache du chevalier blanc qui lave plus blanc que blanc ? Le chevalier plus brave que les braves d’entre les braves, celui qui aurait dû pourfendre les dossiers/les projets de son prédécesseur sans coup férir ? Celui qui devait mettre à bas la politique d’urbanisation de masse « Delpeuch/Bédier ».

    Aurons-nous une fois de plus, du semblable, du pareil au même que de l’époque des mandats Nicole Delpeuch/Jean Lemaire ? Aurons-nous une distribution de belles et jolies fables, du sauveur qui a tout gelé, tout stoppé, tout annulé : ex : le pylône Bouygues (dont il en était le propre signataire), le projet OAP « Centre Ville » (dont il en est le propre auteur/signataire), le projet « Cœur de ville » et aussi des nombreux autres projets à venir actuellement en attente dans les tuyaux…

    Comme c’est étonnant… comme c’est renversant… car, ne serait-ce pas plutôt [et les faits sont horriblement têtus], par la grâce de nombreux recours devant le tribunal administratif, [et les faits sont encore terriblement têtus], projets bloqués des années, des mois (pour les plus récents), sinon, sans quoi, les dossiers du maire sortant auraient eu tout le temps d’aboutir et tout loisir d’arriver à leurs fins… n’est-ce pas M. Perron ?

    La communication, les beaux clichés, les belles images, les paroles/paroles, facile pour l’univers politique des « Delpeuch/Bédier »! Le seul monde de M. Yann Perron ou… enfin la parole au peuple ?

    Chers amis de Gargenville, demain soir vous aurez dans la salle tout le clan des LR Bédier au grand complet (enfin, ce qu’il en reste après 17 années d’anti-Samitier), en grande majorité des purs et durs, des personnes du troisième âge, tous vaccinés avec le masque de rigueur bien entendu ! Un groupuscule politique « LR Bédier » qui prend ses racines dans les associations communales, qui elles-mêmes n’ont plus rien à voir avec les 33 années « Samitier », dont ils en sont issus pour le plus grand malheur de notre ville de Gargenville.

    Alors M. Perron, la vérité et un vent de liberté ou la continuité du système des multiples contraintes des LR (Delpeuch/Bédier en fin de vie) ?

  7. Gargenville Seine Vexin dit :

    Urbanisme

    ALERTE [Réunion publique sans retransmission] ❗️

    Réunion publique vendredi 19 novembre à la salle des fêtes à 20h.

    Sujet : l’urbanisme. Les projets en cours et à venir. Il y aura également un retour sur l’historique de la ville et ses premières constructions de bâtiments collectifs.
    Un temps sera dédié aux questions-réponses.

    Bonjour
    Faudra t’il un pass sanitaire ?

    Ville de Gargenville Bonjour, oui. Pass sanitaire et port du masque obligatoires. Cordialement.

    Est-il prévu une retransmission svp ?

    Ville de Gargenville Bonjour, NON ! La réunion ne sera pas filmée. Cordialement.

    Un citoyen : Et on ne demande pas l’avis des Gargenvillois comme d’habitude !

    Notre avis : Cette organisation qualifiée de « réunion publique » sans retransmission aucune à l’heure d’une pleine reprise et nouvelle vague du covid, à tout de l’allure et comportement d’une réunion à huis clos, sauf à l’évidence, d’une authentique réunion publique comme annoncé.

    Car, il va de soi, que si les conseils municipaux sont filmés et retransmis comme il se doit aux citoyens de la commune (période de covid), il devrait au minimum en être de même pour une telle invitation d’importance adressée aux Gargenvillois, surtout concernant l’urbanisme de leur ville (qu’ils n’ont jamais pu contrôler depuis 15 années malgré trois rejets des projets « Delpeuch/Bédier »).

    L’affaire est évidemment de conséquence fondamentale, compte tenu d’une part, des positionnements politiques des prédécesseurs de M. Yann Perron, qui ont été d’opposition permanente aux attentes de leurs concitoyens, imposant contre toute souveraineté du peuple, l’inverse total du cadre de vie jusqu’ici tant préservé de leurs aînés.

    D’autre part, il conviendrait [en toute transparence] de satisfaire l’appétence des administrés [en explications fournies], des véritables intentions de M. Yann Perron concernant la politique de la ville (à quelle sauce va-t-on encore être mangés une nouvelle fois ?). Ce qui convenons-en, représenterait le minimum de politesse envers les 70% des citoyens n’ayant jamais cru bon de voter « Yann Perron » en mars 2020, hier sans étiquette, aujourd’hui tout entier au service des « LR Bédier du Mantois », à la grande surprise de la population de la ville qui n’en désirait pas tant du dit « sauveur de Gargenville ».

    Nous savons où nous a mené à Gargenville la politique de l’OIN « Bédier/Delpeuch ». Nous savons l’implication pleine et entière de Yann Perron aux côtés de Nicole Delpeuch durant les années 2010/2020. Nous connaissons aujourd’hui l’implication de Yann Perron auprès du système des « LR Bédier du Mantois », il nous reste à en connaître le fin-fond des objectifs finals et les résultantes sur 30% de l’électorat et sans jamais aucune consultation auprès de la population de Gargenville. Après quoi les Gargenvillois pourront se faire une idée claire et nette des réelles intentions de leurs actuels dirigeants.

  8. Je fais ch... les gens c'est plus fort que moi dit :

    Après la chute, après la dégringolade, après la délivrance, le temps a passé, et sonné 50 ans de charlatanisme il n’a toujours pas fini de se connaître par cœur. C’est drôle comme les gens qui se croient au-dessus des autres éprouvent le besoin de faire chier le monde. Pourtant, il avait annoncé qu’il abandonnait la politique, qu’il en avait fini avec ses conneries, (hélas, à l’infini sont menteurs ses engagements, et chez ses compatriotes il n’y a que ça de vrai). Croire qu’il est de ceux qui pèsent, qu’il est une star de la politique, qu’il serait né pour régner, et que terré chez lui, ça n’est pas le bonheur espéré, qu’on se fait chier à se lever le matin, et que tout le monde peut finalement voir que c’était écrit, alors il faut qu’il fasse chier son monde pour se penser ressuscité…

    Mais [et là rien d’extraordinaire], être un bon maire, ce n’est pas difficile. Il ne faut pas décevoir ses concitoyens, il faut les respecter, respecter leurs choix, jamais il ne faut passer son mandat à les emmerder.

  9. Joël dit :

    Zemmour, depuis qu’il soulève les problèmes sur l’immigration, l’islamisme, la perte d’identité, la délinquance, la sécurité, la plupart des prétendants à l’Elysée courent après un récital de promesses à qui mieux mieux. OUF il était temps ! Maintenant que tous les LR se bousculent au portillon, pour qui voter ? L’original ou les copies ?

  10. Lucas dit :

    Anti démocratie = dictature !
    Précisons le rappel du Conseil constitutionnel concernant l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789: «la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme». Hélas, pas pour Gargenville ! Que sont devenus les opinions et les pensées d’une majorité de citoyens de la ville quand les élus déguisés en « pères la vertu » se permettent d’inverser les votes des administrés pour imposer ce que tout le monde rejette depuis 15 ans ? Déjà que les gens ne votent plus et ouvrent les yeux sur la vérité qui éclate au grand jour, les contraintes ne baissent pas, même sur 30% !

  11. Xavier dit :

    L’élection de Yann Perron, je ne pense pas que cela change d’un iota la terrible ligne politique qu’il a voté/entériné aux côtés de Nicole Delpeuch il y a 10 ans (PLU et urbanisation de masse sur notre commune). Par contre, en fonction, il ne fait que conforter la nocivité idéologique de son ancienne tête de liste, notamment après avoir dévoilé son appartenance au club des « LR Bédier du Mantois », union délétère de circonstance .. Quant à l’enfant du village sauveur de Gargenville, il n’aura existé que le temps que dure des élections. Encore une belle inversion des valeurs, c’est cela que le pays refuse et c’est pourquoi il ne reste qu’1 électeur sur 5 pour aller voter.

  12. Antoine dit :

    C’est pour qui les centaines de cages à lapins sur la commune ? Quand on sème autant de projets contre le vote répété de ses concitoyens, c’est pour quelle finalité ? Récolter un remplacement de population comme partout ailleurs ? Ce serait pour ça ? Dans le fond, quoi de plus logique pour tous ces gens dont le but est d’amplifier d’autres arrivées pour d’autres désordres et pour d’autres conditions dans le pays. Quoi de plus logique aussi pour tous ceux qui se polarisent derrière la fausse image d’une mixité harmonieuse. Cependant, pour tous ces adeptes « LR Bédier de Mantes » aujourd’hui pleinement déclarés comme tels à la tête de l’Hôtel de ville, réagiront-ils au virement de cuti des candidats LR à la présidentielle, ou vont-ils continuer d’imposer leur système d’appel d’air contre vents et marées jusqu’à plus soif ?

  13. Sylvain dit :

    Dans le Mantois, tous les journalistes ou presque sont sous la coupe de Bédier. Un système qui depuis des années interdit toute transparence pour ne pas faire ressortir la médiocrité des actuels LR Bédier. Cela a une grande importance, ils ne sont plus reliés ni compatibles avec les attentes de la société et il est aujourd’hui question de dégringolade historique. Un puits sans fond !

  14. Thierry dit :

    Gargenvillois vous n’avez plus grand chose à perdre, il faut tenir le coup au risque de tout voir disparaître. La résistance à ce système doit s’opérer face à cette petite caste élitiste et fermée qui noyaute tous les rênes du pouvoir et qui s’appuie sur un collectif de copains qui collaborent par peur de perdre leur petit confort et leurs petits acquis. On verra comment tout ce petit monde va réagir d’ici 3/4 mois quand ils prendront vraiment conscience qu’ils ne pèsent plus que 10/12% dans le pays.

  15. Léo dit :

    C’est maintenant connu, les Français ne veulent plus des LR. Qu’importe le chouchou de ce parti qui sortira du chapeau, il plafonnera en 4e position aux alentours des 12/13% si c’est pas plus bas. C’est dire comme leur politique est appréciée. La cause : les limites d’un laxisme de 40 ans touche le fond de ses limites pendant que ô miracle dans notre commune, la 7ème compagnie de Gargenville adhère du côté des LR Bédier. Du coup, ont-ils prévu un brassard noir et des kleenex pour la mi-avril ?

  16. Rodriguès dit :

    Après sa campagne contre le maire sortant, les dérapages incontrôlés de Yann Perron commencent à peser lourd et ce n’est pas sa relance Porcher et ses nombreux projets sociaux qui vont arranger les choses. En politique, quand le mal est fait c’est fait, et ce n’est pas la peine d’en rajouter surtout si personne ne l’a réclamé. A partir de là, vous êtes définitivement classé comme le prochain sur la liste.

  17. Jean Marc dit :

    Dans cette mairie, il est certain que tout est fait pour ne plus avoir d’esprit village. Par contre, un futur ghetto et des HLM à tout-va, ça c’est le bon plan ! Quant aux nouveaux LR de Gargenville aux théories fumeuses, avec 30% de soutiens ils se sont déjà ramassés, et comme ils sont incapables de changer de logiciel ils vont se planter pour la 3e fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion