logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Le mandat de toutes les trahisons

foudre
Article réalisé avec le concours de nos adhérents (temps de lecture : 6 mn)

Juste une idée pour la « majorité »… Respect des urnes et liberté démocratique… Ça vous dit ?

Que reste-t-il du « Restons village » ???

Un boulet politique ! Un boulet urbanistique ! Un boulet économique ! En prime, des leçons de morale par le politique le plus insaisissable qui soit !!! Ça fait beaucoup !!!

Pour tous ces électeurs qui ont voté contre les dominations « Delpeuch » ( 1701 voix)… Il ne reste absolument RIEN, sinon des désillusions, des trahisons…  à cela, rajoutons cette incroyable démonstration d’un funeste piège électoral tout droit sorti de la bonne-conscience du fameux moraliste de Rangiport – si vite déguerpi à Hanneucourt ! 

Dommage, le contorsionniste de Rangiport vient de quitter son quartier adoré… non sans l’avoir au préalable dégradé à coups de décisions antidémocratiques, puis épouser les conditions de la jolie coulée verte d’Hanneucourt… Quelle traçabilité !!! Quel destin !!!

Avouez qu’on peut difficilement faire plus détestable pour ses voisins et compatriotes !

Droit de réponse à celui qui a détourné le sens donné des urnes !

Peut-on justifier l’injustifiable ???

 

On marche sur la tête ! Monsieur Jean Lemaire nous adresse ses états d’âme dans son dernier bulletin municipal… mais en juge et procureur condamnant la ligne conservatrice de ses anciens soutiens devenus ses plus farouches adversaires – tout cela dans une « impressionnante posture seigneuriale » criant au blasphème pour désigner du doigt ceux qui osent dénoncer son retournement de veste une fois élu. « L’outrage » serait un délit « aux voies nouvelles » conférées de droit divin pour le « bien-être de ses sujets et de sa ville »… La grandeur de cette destinée reposerait sur le privilège d’une pirouette politique qui lui reviendrait du « légitime couronnement dominateur » non discutable par fusion des listes !

Drôlement gonflé le baptisé « p’tit gaulois » avec son « Restons Village » et 940 voix comme capital ! C’était avant sa pirouette, c’était le 30/03/2014… Depuis, comme un avion qui part en vrille, le capital fond et le comportement de l’édile ne cesse de surprendre ! Coiffé d’une couronne de lauriers, détenteur d’un droit divin dans la main droite, maître du double-jeu dans la main gauche, incompatible avec les Gargenvillois par le cœur, qu’est-ce qui pousse le nouveau locataire de l’Hôtel de ville quand il vient plaider dans « Gargenville Magazine » au nom de sa morale dont personne ne veut ??? Son aveu à condamner tous ses engagements au profit de ses trahisons antidémocratiques ?

Constamment dans un égoïsme opportuniste… le jadis M. « Restons Village » est aussi donneur de leçon à qui veut bien l’entendre… Ce n’est pas tout, dénué de tout respect envers le sens donné des urnes (ce qui n’était rien d’autre qu’un désaveu à la politique « Delpeuch »), ingrat, nombriliste, le changement de pied facile, voici qu’il s’accapare de la volonté du peuple pour en faire l’inverse total des attentes… En politique, ça ne pardonne pas ! Il ne se rend même plus compte qu’il ne parle pas la même langue que ses concitoyens, et ça concerne tous les Gargenvillois sans exception !

Un indice, assit sur une confortable trahison, on lui prête actuellement tout au plus une représentativité de quelques dizaines de suiveurs, pour le plupart, des gens sans boussole perdus au milieu du désert … dont une partie religieusement moutonnée est assez mure pour des démonstrations de scoutisme relayées dans Facebook… Avec ça, toute cette « belle équipée » se pense des droits supérieurs à voter aux antipodes de leurs engagements dans le dos de la population… Tout cela ne tient pas la route !!!

 

Les indésirables au placard ! On a encore une ville géniale, mais on ne peut pas en dire autant de la compagnie « girouette » au savoir-vivre limité… S’offusquant de la politique « Delpeuch » à l’été 2013, le bon samaritain d’un « Restons Village » s’écriait alors contre les décisions de Nicole Delpeuch : « C’est Gargenville qu’on assassine » !!!

Qui assassine qui ? Le mandat en poche, le voici aujourd’hui dans une autre posture, un autre costume, tempêtant contre ses anciens alliés du « collectif de l’opposition », ceux-là même qui lui ont tout apporté, tout permis, tout déverrouillé pour atteindre la liberté de son fameux « Restons Village » via une démocratie participative ! Ce qu’il a aussitôt rejeté dans les secondes qui ont suivi les résultats et trucider sa ville comme l’on sait..

Que les urnes pour fortune…!!!

2008… 2010…2014… Trois élections, trois duperies, trois tromperies !!! Pourtant, avec un Jean Lemaire qui s’était présenté anti-ghetto, anti-Porcher, anti-Camy, anti-Delpeuch… de surcroît, « fils spirituel d’André Samitier », tout était en place derrière le magnifique étendard d’un « esprit village » pour enfin décrocher la volonté du peuple… Hélas, le joli rêve de Rangiport s’est vite transformé en un terrible cauchemar, métamorphose désormais à féliciter à Hanneucourt près des Maisonnettes et l’Orangerie…

Tout simplement exceptionnel ! Plus de promesses ! Plus de village ! En revanche, des quartiers-ghettos à foison ! Dans ce contexte, il n’y a plus rien de respecté ! Il n’y a plus rien de sacré ! Il n’y a plus rien de légitime ! La commune n’en a pas fini avec les scandales ! 1701 votants sont tombés dans un piège hallucinant, une fois de plus, il nous faut encaisser une terrible déconvenue au profit de l’inverse total des engagements !

Il a trompé tout le monde ! Il a trahi toutes ses promesses ! Chers Gargenvillois, n’hésitez pas, montrez-lui les horreurs de ses tromperies, n’accordez plus aucun bénéfice à celui qui se prétendait M. « Restons Village », versatile, il a choisi un tout autre destin que celui pour lequel il a été élu, ingrat, il a condamné notre démocratie locale au profit du Panthéon des bétonneurs… tout cela en se jouant des Gargenvillois…

Y’a qu’un ch’veu sur la tête à Mathieu… Y’a qu’une fleur au zénith de la mairie… En effet, que des herbes folles et des pissenlits par milliers, il n’y a pas à dire, c’est une sacrée récompense pour quelqu’un qui sature nos jardinières de béton… pour quelqu’un qui supprime d’un claquement de doigts nos tilleuls à proximité de la mairie… pour quelqu’un qui s’attache à détruire le symbole d’André Samitier… pour quelqu’un qui s’applique à raser nos plantations d’arbres plus que trentenaires dans notre commune…

Quel super ambassadeur de notre environnement local !

Bientôt une cohorte dans la Police municipale…? Si c’est pour assurer une sécurité supplémentaire dans notre « petit village »… pourquoi pas !!! Si c’est pour se retourner contre la population jusqu’à supprimer à l’un des assistants de PMD un accès à son lieu professionnel, le droit à la liberté de travailler… pire encore… provoquer la destruction de son véhicule pour satisfaire des relents politiques en mal de riposte punitive… il n’y a qu’un fil ! Faut-il croire que « Monsieur » aurait ses humeurs et ses têtes à la mairie ? Que dirait-il si la situation était inversée ? Imaginez la scène un instant…

D’ailleurs, plainte a été déposée, l’affaire ricoche sur des illégalités urbanistiques, également, constat étonnant d’un deux poids deux mesures avec zèle d’un personnel communal sous les ordres du « PATRON » ! Sans doute un abus de pouvoir compte tenu du déroulé de l’affaire et de l’explication de l’employé – au centre – des refus à apporter des réponses à divers courriers, dont des recommandés avec AR…

Question : Que des beaux esprits aux commandes ?

Quant au « blockhaus » Porcher… ce n’est pas difficile de contenter des personnes qui n’ont rien ! Par contre, nous avons rencontré des gens qui refusent d’aller se loger dans le ghetto à l’horizontal de Jean Lemaire (sur proposition de la mairie), ces familles préfèrent une autre vie ailleurs… Bilan : Obligation pour les démunis ! Refus pour ceux qui connaissent la réalité d’un ghetto ! Où est la dite satisfaction sociale ?

Concernant notre site internet… Sérieusement, qui cacherait quoi et pour quelle raison ? C’est un droit Républicain, c’est un droit démocratique, c’est un droit à l’information, c’est un droit tout court… En réalité, si tout avait été loyal, ce blog n’aurait jamais existé !

Compte tenu de ce qui se passe depuis deux années… ce serait si facile d’exercer une influence comme du temps du « collectif de l’opposition »… pourquoi ne pas prendre comme critère tous ces colistiers à des années lumières des réels problèmes de la ville… Pendant qu’on y est, pourquoi pas une population entière sous la coupe d’un seul ? 

Chers amis de Gargenville… au contraire des désidératas de celui qui a remis en cause le sens donné des urnes, accordez davantage de crédit à tous ces bénévoles qui luttent dans l’ombre pour la préservation de notre ville ! Ils se battent, ils protègent vos droits, notamment contre ce genre de trahison, de tyrannie, de contraintes, de désinformation…

LE 08/06/2016/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion