logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

La trahison n’est jamais belle…

Restons village 10

Lorsqu’il s’agit d’aménagement d’une ville, il existe un art de rendre une ville belle, une ville de qualité.

Gargenville : Nous vivions dans une agréable commune, harmonieusement sauvegardée, joliment fleurie, de caractère, bien équipée, avec un vrai cachet sympathique, aux portes du Vexin et pas très loin de Paris…

Pourquoi tout défaire ? Pourquoi tout dénaturer ? Pour des immeubles à l’architecture Stalinienne ? Pour un quartier des années 60 ? Ça donne une ville plus gracieuse ? Ça rend une ville plus ravissante ?

Quelles peuvent-être les satisfactions de l’OIN Bédier ?

Ghettoïser pour mal loger ? Le bonheur est dans un ghetto ? Quelle nécessité impérieuse a poussé ces élus à fabriquer cette incroyable verrue sans assentiment du peuple et ainsi nuire à la qualité de notre ville ?

 

Toute une population otage des disciples “Bédier”

Près de 80 % des Gargenvillois rêvent de revenir en mode “village” (chiffre jamais atteint).

Depuis 16 ans, “un clan Bédier” affirme qu’il faut vivre avec son temps. Ils disent que notre commune n’est pas représentative de la région Parisienne. Ils disent qu’un quartier social du modèle de Chanteloup-les-Vignes à sa place à Gargenville. Ils disent que c’est une richesse en devenir. Ils disent qu’il s’agit d’un “équilibre” nécessaire, que c’est un rattrapage d’habitat indispensable. Selon eux, il paraît que le type de vie recherché n’est plus dans le “mode village”, qu’avec le RER, il est temps à 50 kms de Paris de se mettre au goût du jour, de rejoindre les conceptions telles que Trappes, Argenteuil, Mantes-la-Jolie, Les Mureaux.
Finalement, on se demande dans quel monde ils vivent, s’ils ne sont pas atteints d’une maladie mentale incurable pour ne pas voir l’immensité des problèmes liés à l’urbanisation de masse.
Imputabilité : Bizarrement, ils jurent qu’ils n’y sont pour rien. Ils soutiennent qu’ils ne sont responsables de rien. Sachez que toutes les villes des Yvelines ont pleine liberté d’adhérer ou pas à l’urbanisation de masse de l’OIN Bédier. Sans le peuple, sans participation des habitants, ni légitimité démocratique à le faire, ils ont voté, ils ont favorisé des programmes délirants pour changer notre ville d’échelle dans une obligation d’une concentration de logements sur des espaces communaux jusqu’ici protégés, jusqu’ici préservés.
Sachez aussi que le “projet Porcher” n’a jamais reçu “mandat démocratique du peuple”. Les apôtres de la politique “Bédier” ont bien fait leur métier. Tout est passé en force ou par ruse dans le seul but de défaire le cadre de vie de notre ville pour imposer un quartier extrême dont plus aucun politique en France ne veut.
Quant aux responsables de l’Epamsa, ils auraient dû s’assurer d’une acceptabilité de la ZAC Porcher par le peuple et non se satisfaire d’une simple “FAVEUR” entre élus et aménageurs (privilège OIN).
Important, sachez encore qu’il y avait un projet de terrains à bâtir viabilisés, libres de tous constructeurs selon un cahier des charges de la commune, avec répartition de petites résidences sociales où l’existant de la ville et la volonté de la population auraient été ainsi respectées, mais les partisans de l’OIN Bédier ne l’ont pas vu de cette façon, ils en ont décidé autrement pour le triomphe de l’urbanisme de masse de l’OIN Bédier.

 

Restons village 9

En notion d’habitat, le lieu de vie est la préoccupation principale des Français.

Pour la plupart de nos concitoyens, le “ghetto Porcher” n’est qu’une horreur incommensurable qui modifie en profondeur le paysage de la ville à coups de millions d’euros et de milliers de m3 de béton coulé. Une stupidité urbanistique insensée à contrario du bon sens, à contrario de l’opinion publique.  

Quelles conséquences sur la qualité du cadre de vie de Gargenville ?

Infailliblement, les conséquences de l’urbanisme de “l’OIN Bédier” se font déjà sentir bien au-delà de Gargenville. En haut lieu, la conception du nouveau quartier de Rangiport est considérée comme un véritable “laboratoire de l’OIN Bédier”. Tant que nous aurons des élus appartenant “au cercle Bédier” – et quoi qu’ils en disent – immanquablement, il s’en suivra une expansion considérable dans différents secteurs de la ville, dont la renommée future semble tellement évidente, qu’elle sera en concurrence directe des autres grandes cités des années 60, telles les tristes réalisations désormais inscrites dans l’épouvante des faits divers, qui font hélas depuis 30 ans, le quotidien du pays.

La seule question qui vaille, est de savoir s’il est vertueux d’imposer localement/régionalement l’idéologie de l’OIN Bédier et d’en contraindre les populations par tous les moyens. Raisonnement à l’évidence antidémocratique basé sur l’unique argument du “peu importe que le peuple ait le pouvoir électoral pour lui, son opinion ne vaut pas un sou”.

Il en a été ainsi des mandats frénétiquement non-démocratiques de Nicole Delpeuch, Jean Lemaire, aujourd’hui Yann Perron, véritables machinations à contraindre le peuple par la ruse, par la force, puisque peu importe la loi souveraine des trois rejets citoyens (2008/2014/2020). En cela, les signataires de l’OIN Bédier [sans le peuple] n’ont trouvé refuge que dans l’autoritarisme pour affirmer que le pouvoir de décision final appartient à l’élu et non au peuple souverain.

L’exécution de la mise à mort du cadre de vie de Gargenville a ainsi eu lieu dans le dos du peuple entre élus de la majorité et élus de l’opposition. La sentence envers “l’Esprit Village” de la ligne trentenaire d’André Samitier fût de cette façon prononcée sous mandat “Samitier” dans un entre-soi contre le choix du peuple. Dès lors, l’opinion publique fût jugée inopérante, et seul a importé l’unique volonté d’une caste face à la volonté du peuple.

Ne réclamez pas des divers 29 élus locaux qu’ils réagissent en faveur de la souveraineté, ils en sont incapables. Ils en sont tellement incapables que malgré les troubles, ils demeurent dans l’impuissance totale de distinguer l’intérêt du bien public à ce qui n’est pas bon pour lui. Majorité minoritaire = médiocrité agissante contre le choix du peuple.

Dîtes-vous aussi, que la dite “immunité des pantouflards-suiveurs” au service de l’urbanisme de l’OIN Bédier contre les intérêts du peuple, n’est guère autre chose que privilège d’impunité, que dispense de responsabilité, alors qu’ils ont tout à voir au formidable démantèlement de notre ville, au non-respect du fonctionnement de notre démocratie.

Le peuple ainsi dépouillé de toute souveraineté, “l’art de gouverner” – repose – de fait – et ainsi fait – que sur le contraire des valeurs démocratiques, que sur le contraire de la volonté des droits des citoyens.

L’exécutif : remarquez comme tout est en place pour diverger de la volonté générale. Remarquez comme ils emploient la méthode d’apparaître dans la légalité de la vertu démocratique. Remarquez comme ils multiplient les nécessités de manipuler l’honnêteté, la loyauté, la sincérité, la transparence, alors que pour eux, tout est mépris, truquage, mauvaise foi, dépréciation. Tous sont occupés à transgresser la liberté de choix du peuple par détention du pouvoir.

On le voit, jamais les coups bas ne viennent du peuple, mais de ceux qui ne respectent rien de la volonté du plus grand nombre. Observez que depuis 16 ans, les choix du peuple, les vœux du peuple, ne sont plus que misère à la liberté d’option. C’est précisément dans cet état de choses qu’ils ont chacun tour à tour vendu leur âme pour rendre hommage insensé à “l’urbanisation Pierre Bédier”, notamment en raison de choix personnel, de vues personnelles.

Aussi, les élections de Gargenville ne sont plus qu’un exercice de contrefaçon : asservir le peuple au profit d’un urbanisme de masse, même via le plus petit nombre représentatif. C’est pourquoi nous sollicitons des juridictions que seul le peuple souverain soit décideur d’un programme politique par adhésion du plus grand nombre.

Nous sollicitons que ceux qui se réclament de l’OIN Bédier soient politiquement habilités à le faire par décision du peuple et non par organisation de ruses multipliées. Parcourez l’histoire de la ville, vous verrez que la tyrannie de notre époque n’a rien à voir avec les intérêts des mandats d’après-guerre. Vous verrez que malgré les vents contraires des trente glorieuses, la culture de notre ville a vaillamment été maintenue contre vents et marées.

Ainsi, l’ensemble des faits démontre un prompt intérêt à faciliter des opérations immobilières sans que le peuple en soit souverainement le décideur. De même, en 16 ans, aucun portage en faveur d’une consultation locale n’a vu le jour. C’est dans ces circonstances que la population est l’actuelle victime d’abus de pouvoir sans discontinuation.

Aux évènements passés (Nicole Delpeuch/Jean Lemaire), aux évènements présents (Yann Perron), le dit entendu “bien public” ne peut-être manœuvré/utilisé au profit d’organisations de ruses, de passages en force au détriment de toute souveraineté, au détriment de la volonté du peuple. Pour être valide, un programme politique ne peut s’établir que sur la souveraineté du peuple, et ainsi s’épanouir dans la légalité de la constitution de la Vème République.

Par ailleurs, faire descendre du trône la nature d’une tyrannie pour la remplacer par une autre, le peuple souverain n’y gagne rien, c’est encore et toujours servir de sombres convulsions politiques animées d’infidélité envers la collectivité.

 

Hôtel de ville, ce qui est décidé ne vient pas du choix du peuple. 

 

Tribunal administratif 3

Que vaut M. Yann Perron et quelles valeurs incarne-t-il ? 

L’enjeu premier des élections municipales 2020 étant le rejet des projets urbanistiques du maire sortant…

Élu le 15 mars 2020 (à 48 h du confinement national), M. Yann Perron a disposé d’atouts extraordinaires.

Par seul choix possible “Lemaire/Perron”, c.-à-d., non plus entre coauteurs d’un tout-béton, mais bien d’un candidat opposé aux positions politiques du maire sortant. Comprenez : opposé aux projets politiques de Jean Lemaire.

L’ambigu M. Perron a ainsi disposé d’une conjoncture “anti maire sortant” extrêmement favorable. Il a bénéficié d’une chance colossale pour authentiquement incarner un réel renouveau. Il a bénéficié d’une formidable opportunité politique pour servir l’intérêt du peuple et non pas se mettre au service de l’OIN Bédier.

Hélas, totale déception, le nouvel élu qui s’était dit plus écolo que les écolos, qui s’était dit plus vert que vert, qui s’était dit éternel opposant aux finalités politiques du maire sortant, s’est soudain muté en cheval de Troie.

ÉLU, en un clin d’œil, il a approuvé les projets polémiques de son prédécesseur. Il a approuvé la suite du programme Porcher (750 logements, 3000 personnes, 1800 véhicules). Il a approuvé la construction d’un édifice de 22 logements sociaux au cœur du vieux village, dénaturant ainsi le vieux bourg, bouleversant la sérénité de ses propres voisins, de ses propres électeurs, ceux qui n’avaient vu en lui que l’enfant du pays protecteur de Gargenville. Il a approuvé une série d’antennes 4G+/5G, dans l’ombre, en douce, dans un entre-soi, une hérésie pour celui qui s’était présenté comme le sauveur de l’antenne Bouygues du quartier des Gâts. Bref, une énorme tromperie électorale !

On croyait tout savoir du collaborateur de Nicole Delpeuch façonné à “l’OIN Bédier”, mais qui est-il réellement lorsqu’il poursuit en justice avec beaucoup d’acharnement, beaucoup de zèle, beaucoup d’agressivité, tous les opposants à la politique “Jean Lemaire”, tous les riverains opposés aux projets “Jean Lemaire”, c.-à-d. ses propres voisins lui ayant accordé confiance, armé des meilleurs avocats Parisiens payés par l’argent des administrés ?

ÉLU, en un clin d’œil, M. Yann Perron est devenu le meilleur protecteur, le meilleur défenseur des délirants projets de Jean Lemaire contre son propre électorat ! Tout cela pour l’OIN Bédier, tout cela pour infester Gargenville d’immeubles Staliniens sans aucun assentiment du peuple. Le tout sur 30% de suffrages ! Franchement, après tant de rejets de l’OIN Bédier (2 de Nicole Delpeuch, 1 de Jean Lemaire), nous avons hâte de voir comment tout cela va finir !

 

Quelles autres conséquences pour le dit “écolo en vélo” soutien de l’usine Calcia…?

En milieu urbain, le tout-béton contribue à aggraver le phénomène “d’ilots de chaleurs”. Une étude estime que les “façades béton” des cités pourraient accélérer les températures de plus de 8ºC. L’imperméabilisation des sols contribue également à réduire la recharge des nappes phréatiques, favorise les inondations, comme la région en a fait l’expérience en juin 2016. Quant aux pollutions Calcia, n’est-ce pas au maire de se préoccuper de la santé de ses concitoyens avant de se préoccuper de la santé de l’industriel…?

 

LE 20/03/2021/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

44 thoughts on “La trahison n’est jamais belle…”

  1. Fabienne dit :

    Où est passé mon vote pour M. Yann Perron, je me suis fait escroquer ? Il pourrit la ville comme les autres, encore un qui est grassement payé par nos impôts pour se foutre du monde ! Avec ce genre d’élu, place aux désillusions !

  2. Julien dit :

    Alors quoi, vous êtes surpris? Peut-être que certains pensaient que tout allait devenir rose? Et vu comme il est parti, je suppose que M. Perron va bientôt baptiser une rue pour M. Lemaire. Bravo la comédie et que tout continue comme ça pour du pareil au même!

  3. Hello les soumis dit :

    Ah ouais, on s’est fait avoir ? Arnaqué Arnaquée Arnaqués Arnaquées ! j’arnaque tu arnaques il arnaque nous arnaquons vous arnaquez ils arnaquent ! j’ai arnaqué tu as arnaqué il a arnaqué nous avons arnaqué vous avez arnaqué ils ont arnaqué ! Des arnaqueurs, des vrais ! Quelqu’un pour une réclamation ?

  4. Joël dit :

    Ils nous interdisent de décider quoi que ce soit pour notre commune, finalement des tyrans déguisés en agneaux ! Bientôt les départementales, les régionales, n’allez plus voter ! Car il en va de la sécurité de vie de tous ! C’est des malins… cette mascarade se fera sans moi !

  5. Gégé dit :

    Quand je relis les tracts de M. Perron, je me dis : évidemment qu’il s’est fait passer pour le candidat providentiel, sincère, loyal, honnête. Et puis badaboum, l’enfant du pays n’est pas mieux que les autres, au contraire, il paye des avocats avec l’argent de nos impôts pour défendre les projets de Jean Lemaire. C’est pas beau la confrérie ?

  6. Yvette dit :

    Que faire quand on est à la merci de fraudes électorales pour se retrouver avec les mêmes bétonneurs ? Il existe des recours pour les populations victimes de tromperies ? Il n’y a pas de contrôle de la part des préfectures ? sinon ça sert à quoi d’aller voter ?

  7. Dédé 1er dit :

    Ah la mairie et ses premiers de cordée, ça fait sourire ! Deux fois à la porte, deux fois revenus par la fenêtre. Leur unique motivation ? Le dépeçage de la ville au profit de promoteurs immobiliers… Leur score ? 30% et c’est bien payé,… Leurs amis ? Edouard Philippe, Gérard Larcher, Pierre Bédier… Vinci, Nexity… Leurs résidences ? Des villas bien à l’abri de leurs immeubles Staliniens,… Leurs bagnoles ? Allemandes, italiennes, anglaises., à l’occase, un vélo pour la photo… OUI ça ruisselle, mais dans quel sens ? Certainement pas pour les Gargenvillois qui vont encore payer des hausses d’impôts pour l’inverse de ce qu’ils ont voté… Bref, 15 ans que ça dure, 15 ans qu’ils se battent entre eux, tous les coups sont permis, mais c’est pour qui la cata d’une ville sens dessus dessous ? C’est pour qui le grand renversement sans l’accord des citoyens…?! Ah au fait, quel droit pour les 70% ?

  8. JeanPaulChérel dit :

    Chérel maire, la prochaine fois votez pour moi car je le vaux bien. SI SI…!

  9. Voxpopulis dit :

    OH que c’est beau ! SUPER ! SPLENDIDE ! MAGNIFIQUE ! Encore un grand succès ! Désormais, à la fine interdiction de l’abri du lavoir, enfin l’emblème des « Delpeuch » visible de tous au centre du village ?! Un régal pour les yeux ! DES BARREAUX…! DES BARREAUX PARTOUT SUR TOUT… Bref, un interdit qui en dit beaucoup aux interdits d’aller et venir, aux interdits du peuple, aux interdits du libre choix des citoyens. Mais aussi, à la libre démocratie ! A la libre souveraineté ! Au libre choix majoritaire des citoyens ! A la liberté de décider ! Au symbole des interdits des « Delpeuch », résumons, qui met-on en cage au centre du vieux bourg ? La démocratie ? La souveraineté ? Le fonctionnement de notre république ? Les riverains opposés au projet des ateliers municipaux de Jean Lemaire… ceux-là mêmes qui sont poursuivis par les meilleurs avocats Parisiens payés par l’argent des contribuables sur ordre de M. Yann Perron ? C’est pour qui le nouveau cachot de Gargenville ? Pour tous les réactionnaires aux déviances « Perron » ? Ou alors, pour les « Delpeuch » eux-mêmes dans une expo-portraits des 26 conseillers élus sur 30% d’inscrits contre les intérêts des 70% de citoyens mécontents ? Qui a les clés du cachot pour qu’on y tapisse l’équipe Perron au complet et leurs plus belles promesses ? Une expo sous le lavoir, quoi de mieux pour la collection des vieux tracts « Delpeuch/Perron » ? Quoi de mieux pour une série de photos du ghetto Porcher (3000 personnes, 2000 véhicules) ! Quoi de mieux pour une série de photos du démantèlement de Gargenville, sans compter l’interdiction d’un fleurissement de la ville, l’interdiction de jardinières, la suppression de plantations d’arbres, les X dos d’ânes illégaux toujours en place, les sens interdits, les stationnements avec obligation d’une prune, les sans-masque poursuivis jusque devant chez eux… Pour finir, c’est pour quand la pose d’une clôture autour de la ville avec miradors, projecteurs, et grilles d’entrée et sortie gardées jour et nuit ? Sérieusement, avec le retour des « Delpeuch », on est servis. Les démocrates nous en mettent plein la vue ! Chers « Delpeuch », surtout continuez vous êtes sur la bonne voie !

  10. Jocelyne dit :

    Vous avez pleuré avec Nicole Delpeuch ? Vous avez pleuré avec Jean Lemaire ? Et bien pleurez avec l’équipe Yann Perron, ceux qui aujourd’hui ne respectent rien des attentes des citoyens sur 30% de votes ! Ils se prétendent démocrates, ils disent qu’ils représentent les intérêts de la ville, qu’ils le prouvent ! Chiche, une consultation décisive dans le bulletin municipal et que le peuple tranche, ça c’est démocratique !

  11. Michel dit :

    Après 12 mois de mairie chaotique, « en bon démocrate », plutôt que de laisser les citoyens décider du cadre de vie de leur ville, l’actuel maire Yann Perron élu sur 30% de votes, considère qu’il est le seul en droit d’imposer ses choix, mais pour la poursuite des projets de Jean Lemaire ! Encore un qui se dit représentant du peuple pour l’inverse des intérêts du peuple ! Décidément, Gargenville collectionne les élus au service d’un tout-béton !

  12. Gargenvillois en colère dit :

    Ce qui se trame aujourd’hui est extrêmement grave, la morale n’y est pas, la sincérité n’y est pas, la loyauté n’y est pas, la fidélité n’y est pas, autant de tours de passe-passe, de tromperies que dénoncent les Gargenvillois à propos de l’équipe Perron, qui une fois le mandat en poche, se distingue par toutes les déviances possibles au détriment des intérêts du peuple. Ensemble, sauvons notre ville, rejoignez-nous !

  13. Nelly dit :

    Quand on connaît l’histoire de cette majorité et l’histoire de cette opposition, quel cauchemar ! Chacun leur tour les deux nous ont vendu aux promoteurs ! Chez eux, tout est truqué !

  14. Gilles dit :

    Gargenville a besoin d’une véritable fidélité… mais bizarre, la population se retrouve une nouvelle fois confrontée aux projets de Jean Lemaire alors que le nouveau maire Yann Perron a justement été élu pour les stopper ! Ce n’est pas tout, ajoutez-y les poursuites d’excellents avocats payés par nos impôts pour sanctionner les riverains auteurs d’un recours à l’encontre des projets Lemaire/Perron… Encore une fois, ces élections… quelle belle entourloupe !

  15. Franck dit :

    Dire qu’on nous a vendu l’image d’un candidat déterminé contre les projets du maire sortant. Quelle belle réussite ! MERCI à tous ceux qui ont odieusement manipulé les élections pour le bénéfice d’un face à face, on leur doit tout ! Ainsi, pas de place à la démocratie, pas de place à la souveraineté, que des combines malveillantes pour l’urbanisme de masse Bédier sur 30% de votes ! Bravo à tous ces braves gens bidouilleurs responsables d’un beau détournement !

  16. Quentin dit :

    Dans cette mairie on ne sait plus qui est qui. Ils se battent pour le fauteuil mais les deux sont d’accord sur l’urbanisme Bédier. Tout cela nous démontre à quel point nous avons à faire à une machination de « bonnet blanc/blanc bonnet » aux dépends des intérêts de la ville et de sa population ! Ils pèsent moins d’un tiers des électeurs, à quand la liberté du peuple à décider des propres conditions communales ? Encore interdit ?

  17. SEB dit :

    Les uns, les autres, ils sont tous comme ça ! Ils font tous des promesses mirobolantes pour ne pas en tenir une seule. N’attendez pas d’eux qu’ils se réfèrent à ce que réclame la population, c’est la place qu’ils veulent, c’est le fauteuil, les honoraires qui les intéressent, pour ensuite faire le contraire des attentes des électeurs. Obéissez point !

  18. Anita dit :

    C’était trop beau pour être vrai ! Après dame Delpeuch et sieur Lemaire, voilà que ça recommence avec le petit nouveau. Je suis navrée de cette situation et j’aimerais bien que dans cette ville ça ne recommence pas à chaque élection ! On n’est pas des cruches encore moins des pigeons !

  19. Etienne dit :

    Mauvaise pioche ! En votant M. Perron, les intrigues de M. Lemaire n’ont pas été stoppées, au contraire, tout continue comme avant comme si de rien n’était. Mais ce qui me révolte le plus, c’est d’apprendre que M. Perron attaque les riverains qui défendent leur quartier comme ils le peuvent avec des avocats payés par nos sous pour préserver les manigances de M. Lemaire. La nuance est importante, car cela démontre à quel point les deux sont dans un monde fourbe et malhonnête contre les intérêts de la population. Et sur 30% SVP…

  20. Les dés sont pipés ? dit :

    Je suis étonnée que depuis tant d’années vous n’ayez jamais eu le moindre article dans la presse locale. De même aujourd’hui pour le collectif ‘RIVERAINS EN COLERE’, alors que l’année dernière nous étions abreuvés d’infos sur l’histoire du collectif de l’antenne Bouygues à trois mois des élections. Cette affaire a finalement profité au ‘LR Yann Perron’, délégué à l’axe Seine auprès des ‘LR Bédier’, actuellement multiple planteur d’antennes 5G sans concertation aucune auprès de la population, c.-à-d. loin des intérêts des Gargenvillois et loin des intérêts de Gargenville. A l’heure actuelle, de nombreuses personnalités des Yvelines dénoncent les méthodes du président les Républicains du conseil départemental Pierre Bédier. Une allégation qui fait écho aux récentes enquêtes de Marianne et de M6 sur les liens troubles de l’ancien maire de Mantes-la-Jolie. On dit qu’il s’agit d’influences « LR Bédier » comme celles révélées dernièrement, où on nous explique que le préfet Jean-Jacques Brot et Pierre Bédier sont des proches, tous deux collaborateurs historiques de Jacques Chirac, tous deux teintés d’idéologie de Mantes-la-Jolie, s’amuse un ancien député des Yvelines. Pierre Bédier renforcerait son influence sur la presse locale grâce à des subventions départementales ou via l’acquisition de pages publicitaires de promoteurs de l’OIN Seine Aval, la face sombre du “système” Bédier dans les Yvelines. « On sent que les langues se délient », se félicite un référent départemental des Yvelines. Jeannine

  21. Bel enfumage ! dit :

    Scène cauchemardesque, M. Yann Perron est bien comme les autres. Il s’approprie le pouvoir, ne concerte pas ses concitoyens, prend des décisions contraires, vend tout, brade tout, détruit tout, un vrai pillage organisé sur 30% de suffrages. Et quand un collectif de riverains refuse le projet des ateliers municipaux de M. Jean Lemaire, M. Yann Perron n’hésite pas à s’attaquer à ses compatriotes via les meilleurs avocats qu’il mandate afin de préserver les horreurs du maire sortant contre les propres conditions de son élection. Elle est où la souveraineté ? Il est où le bénéfice Perron ? Il est où le bénéfice communal ?

  22. Méditez bonnes gens ! dit :

    « Je fais ce que je veux et ma majorité me soutient » criait Jean Lemaire après avoir détourné puis empoché la fusion des listes ! Aujourd’hui Yann Perron dit : « Je fais ce que je veux et ma majorité me soutient », oui mais quelle majorité, 30% de suffrages ! Ce qui dans les faits revient pour l’un comme pour l’autre aux conséquences effroyables d’une dictature politique sans le peuple, dont ils en sont les seuls bénéficiaires au détriment des intérêts supérieurs de la ville et de sa population ! Où sont donc passées les plus simples règles d’une souveraineté ?

  23. Patrice dit :

    Un fait, nul n’a le droit de contraindre une population à obéir à ses seules ambitions, surtout sur un socle de 30% de voix. Élu pour faire disparaître les contraintes politiques de M. Jean Lemaire imposées depuis 6 années par détournement de la fusion des listes, à son tour M. Yann Perron confisque la liberté de choix de ses concitoyens par combine du pouvoir. Impact : Pas de libre consultation de la population ! Pas de liberté de choix ! Que de l’autoritarisme ! Que de l’antidémocratie ! Que de l’irrespect à la souveraineté ! Ainsi, les Gargenvillois se trouvent-ils dépossédés d’un pouvoir de décision républicain de notre constitution ! A quoi bon des élections ? A quoi bon voter si c’est toujours pour retomber dans le flou d’une dictature locale ? DRAMATIQUE !

  24. ISA dit :

    Mentir aux électeurs, contraindre des abus, franchir les limites de l’acceptable… N’est-ce pas dépasser toute morale républicaine ? Tout bon sens ? N’est-ce pas un délit aggravé envers la constitution républicaine ?

  25. Steph dit :

    Gargenville, faut-il toujours tromper les électeurs pour être maire…? Tel est leur bon droit… Tel est leur bon plaisir. Mais uniquement pour l’urbanisme de masse de Pierre Bédier. Une fois encore, la population de Gargenville en fait les frais ! Autrement dit, aucune souveraineté, aucune justice, aucune équité, mais des terribles décisions sans l’assentiment du peuple. TERRIFIANT !

  26. Fabien dit :

    Yann Perron ? Autant d’intrigues, autant de passages en force que Jean Lemaire ! Comment peuvent-ils à ce point dépouiller leurs concitoyens de tous leurs droits ? Encore une preuve que nous avons bien à faire à des « bonnet blanc/blanc bonnet ». D’un autre côté, à qui profite la scandaleuse métamorphose de Gargenville ? Certainement pas au paysage de la ville ! Certainement pas aux caisses de la ville désespérément vides !

  27. Jean Jacques dit :

    Une usine à gaz sur 30% de votes, qui dit mieux ? Les grosses manips, les grandes dérives, une habitude à Gargenville ! Jamais une bonne initiative en faveur de la ville, que des déviances au détriment de la population ! Quel mérite à être à la tête de la commune pour tromper les gens et arriver à un tel massacre ? Pour eux, le pouvoir, le fauteuil, c’est la Fête ! Pour Gargenville, c’est l’horreur infinie d’une urbanisation de masse sans jamais avoir eu son mot à dire !

  28. MIKA dit :

    Chacun a bien compris de quoi il en retourne, s’ils étaient aussi bons et talentueux comme ils le disent, nous n’aurions aucun problème ! Juste un détail… la mascarade continue de plus belle, si c’est pas avec Jean Lemaire c’est avec Yann Perron ! Pas un mieux que l’autre, des antidémocrates au service d’un tout-béton !

  29. Escroquerie dit :

    Un petit rappel aux torpilleurs qui ont amené Yann Perron à la mairie. C’est drôle, plus rien dans les médias, plus un bruit, on ne les entend même plus à propos des antennes 5G, si vite oubliées une fois le nouvel édile en place. Les trahisons qu’ils ont porté nous montre à quel point les élections sont truquées, et la population manipulée. Néanmoins, Nicole Delpeuch est tombée, Jean Lemaire est tombé, et Yann Perron au service du système Bédier en fera tout autant.

  30. Marion dit :

    Vendre du baratin et tout pourrir, c’est leur mission. Pour ceux qui l’ignorent, Yann Perron c’est dix ans de politique « Delpeuch », dix ans de salades, dix ans de foutaises, dix ans de bobards. Avec ça Gargenville croule sous les mensonges ! ASSEZ de perfidies, aujourd’hui tout le monde sait qu’il est le prolongement de Nicole Delpeuch et de Jean Lemaire ! Encore un qui n’a pas honte de manipuler Gargenville sur 30% de voix contre le peuple souverain !

  31. Claudia dit :

    Hé oui, ce ne sont pas les plus honnêtes qui sont aux commandes, ce sont les meilleurs menteurs qui au bout du compte ne produisent que des mécontents et des dégoûtés. Vous en avez pas marre de passer pour de grosses poires ?

  32. Laurent dit :

    Affaire d’élections faussées, il n’y a pas que le raisonnement d’un Yann Perron très opportuniste et très arriviste. Certes les gens lui ont accordé le bénéfice de l’enfant du village, en retour il a choisi un hallucinant changement de pied en condamnant la population à la poursuite des projets effrénés de Jean Lemaire. Dîtes-vous que derrière cette image, il y a des électeurs qui ont misé gros et qui méritaient mieux qu’une entourloupe.

  33. 1er Avril dit :

    Yann Perron protecteur de Gargenville, poisson d’avril ! Yann Perron contre les projets « Lemaire », poisson d’avril ! Yann Perron hors du système « Delpeuch », poisson d’avril ! Yann Perron maire de tous les Gargenvillois, poisson d’avril ! Yann Perron contre l’urbanisme Bédier, poisson d’avril ! Yann Perron hors des intérêts des LR Bédier, poisson d’avril ! etc etc… Décidément, la mairie une super poissonnerie ! C’est qui les requins ? Grands naïfs que nous sommes…

  34. Kévin dit :

    Après le coup fumant du nouveau maire qui accorde et signe les projets de Jean Lemaire pour lesquels il se disait très opposé, c’est dingue cette affaire de promoteurs par dessus les droits de toute la population de Gargenville ! Mal lui en a pris, sa déloyauté est aujourd’hui placardée aux yeux de tous. Pour lui c’est cuit, c’est fini, il ne s’en remettra jamais, les faits sont trop graves. Non seulement il est à la tête d’une mascarade en se croyant plus malin que les autres, pire, il en est rendu à s’attaquer au collectif du vieux bourg qui tente désespérément de préserver le cœur du village à la place du nouvel édile Yann Perron élu pour supprimer les délirants dossiers du maire sortant… Sordide NON ?

  35. Claire dit :

    J’ai soutenu Yann Perron, j’ai voté Yann Perron mais je ne soutiens certainement pas ses décisions. Dommage !

  36. Benoît dit :

    Puisque le nouveau maire a été élu sur 30% de 42% de votants, au lieu d’imposer ses vues personnelles dont personne ne veut, qu’est-ce qu’il attend pour donner la parole aux Gargenvillois ? C’est tellement facile et démocratique, ça ne l’intéresse pas ?

  37. Pamela dit :

    Trop fort !!! 30% d’électeurs ont tout misé sur Yann Perron et voit le résultat ! HALLUCINANT !!! Aucun respect envers la majorité des 70% de la population ! Bravo la démocratie, qui veut encore poursuivre l’expérience ?

  38. David dit :

    Quelle réussite d’avoir confié la mairie à Monsieur Perron, encore MERCI à tous ceux qui ont participé à l’arnaque démocratique ! Au fait, elle est passée où la souveraineté du peuple pour une majorité des Gargenvillois ?

  39. Anne dit :

    Yann Perron l’illusionniste, ça étonne encore…? Mentir, manipuler, tout cela dans l’idée d’accéder au pouvoir pour imposer l’inacceptable à ses concitoyens, une fois de plus c’est à nouveau une prise d’otages, cette fois sur 30% d’électeurs ! Bravo la démocratie !

  40. Martine dit :

    Que pensez-vous des 30% d’électeurs qui décident pour 70% des citoyens pendant 6 ans ? C’est pas la panacée pour qui veut faire à sa guise ? Yann Perron ne s’en prive et on appelle ça de la démocratie pour le bien du peuple… Ces gens sont sérieux ?

  41. Pour qui sonne le glas ? dit :

    Le pseudo est il prémonitoire ?
    L édile et le reniement de toutes ses promesses…?
    Nous constatons:
    – le village devient cité-dortoir
    – l homme du village dans son petit espace protégé signe à tout-va
    – la braderie de la ville et par conséquent de notre cadre de vie
    – l union avec la population, disparue dès le lendemain de son élection
    – l appui du rejet LEMAIRE mais pas de ses constructions
    – l endettement de la commune ( toujours inconnu à ce jour)
    Etc, trop longue cette liste, trop fastidieuse, tous les gargenvillois sont écœurés alors que nous avons encore en mémoire les fameuses promesses du candidat

    Il enfonce le clou, il finit ce que jean Lemaire a commencé, bref, votez Yann Perron et vous aurez l’inverse de ce que vous attendez, mais sur moins d’un tiers des électeurs, c’est pas beau la politique ?

  42. Olivier dit :

    Hé ouais ! Avec 30% M. Perron se permet de poursuivre les projets de Jean Lemaire pour lesquels il a été viré, chassé, congédié ! Une chose est sûre, la clique Delpeuch est de retour pour notre pire cauchemar !

  43. Boris dit :

    Bah oui triste ! Encore des panneaux et des panneaux de constructions ! C’est pour faire ça qu’il voulait être MAIRE ? Le pire, c’est cette communication à outrance pour faire croire qu’il n’y est jamais pour rien. INSUPPORTABLE !

  44. Xavier dit :

    Défiance, rejet, animosité, la cote des nouveaux élus est au plus bas. Lorsqu’un candidat du vieux bourg est élu pour stopper un bétonneur et qu’à son tour il bétonne à tout va dès qu’il est maire, aux yeux de la population, le mal est fait et c’est irrattrapable, surtout quand il représente une minorité d’électeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion