logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

La dépossession de Gargenville n’est pas un mythe

Suite Porcher

Génial ! On a déjà vendu 6 maisons individuelles… [et il y a une forte demande]

 

Parlons vrai… 

Pas un citoyen n’a réclamé de “ghetto” Porcher. 

En vérité, l’OIN Bédier continue sans le peuple et en son nom la déconstruction du cadre de vie de la ville pour le bonheur des promoteurs constructeurs et pour le malheur des résidants de Gargenville. De ce fait, le choix souverain n’existe plus. 

Ci-dessus, M. Denis Courtot (dirigeant de l’Epamsa/organisme de l’OIN Seine Aval Pierre Bédier), annonce le chiffre de 700 logts sur 11,6 ha, alors qu’il démentait ce même chiffre lorsqu’en 2010 nous dénoncions le projet d’un copié/collé des années 60 incroyablement anéantisseur du modèle “village” des votes démocratiques des citoyens de Gargenville. 

Onze années plus tard, le holdup se poursuit ! 

Profitons de cette occasion pour remettre les pendules à l’heure.  

Nicole Delpeuch est tombée à deux reprises pour sa dictature politique d’urbanisation de masse de l’OIN Bédier sans le peuple. Jean Lemaire s’est fait exploser pour les mêmes prétentions. Yann Perron élu sur 40% de votants faisait partie du rejet fondamental de 2014.

Ce qui nous amène à cette question :

Le peuple est-il illégitime quand il prend des décisions contraires aux violences démocratiques de quelques élus qui se pensent au-dessus de l’État de droit ?

C’est la haine d’un joli village d’Ile-de-France qui les motivent ? 

Le site Porcher [à terme], ce sera au bas mot un empilement de 700 logts sur 11,6 ha. Un quartier à part de 3000 âmes et 1800 véhicules délibérément acté sur les erreurs passées des années 60. Soit le mode de vie des problèmes des cités de France suivant l’idéologie anti village des LR Bédier pour faire de Gargenville une banlieue du Val Fourré.

Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, depuis 15 ans, nous vivons sous la coupe de minorités dont le cœur du réacteur est de faire de Gargenville du pur diffamatoire vis à vis de l’existant. Au sens figuré comme au sens propre, sur le plan de la “beauté” intérieure, les coups de force de ces régimes autoritaires nous renvoient aux actuels périls du pays des erreurs des années 60. En somme, le sommet d’une trahison locale.

Leur objectif ? Ils sont capables de transformer une jolie petite ville en annexe de Chanteloup-les-Vignes en faisant croire à un merveilleux équilibre entre le Nord et le Sud de la ville. Leur idéal ? Construire un maximum d’HLM pour une prétendue mixité heureuse. Mandat après mandat, tout passe en force contre le peuple souverain !

 

Le monde à l’envers du “camp du bien” (comprenez les adorateurs du ghetto Porcher) 

Ils trouvent ça beau. Ils trouvent ça magnifique. Ils disent que notre commune est enfin à l’image des cités de France, mais pour rien au monde ils ne voudraient y habiter. Ça dégouline de bêtise, pourtant ils l’ont fait envers et contre tout. 

Ils sont les vainqueurs. Le “camp du bien” a contraint le peuple à se passer de ce qui faisait la fierté et le bien-être de ses habitants. On ne profite plus de notre beau village d’antan. Gargenville est tombée par confiscation démocratique.

N’allez pas croire qu’il n’y avait aucune autre solution qu’une concentration de blocs de béton à contrario de l’existant. La possibilité du site en terrains viabilisés libres de ‘tout constructeur’ n’était pas dans le sens des intérêts des promoteurs constructeurs de l’OIN Bédier. C’est pourquoi les signataires de l’OIN Bédier : équipe DELPEUCH/PERRON (2010/2014) / LEMAIRE et ses alliés (2014/2020), puis le coup de grâce du retour des PERRON/DELPEUCH de mars 2020, ont tous réussi le simulacre électoral d’une “protection communale” dans l’arrière pensée de servir les ardeurs de l’OIN Bédier ne représentant en rien les authentiques souhaits du peuple. Deux perdants : la commune et le peuple.

Néanmoins, ce n’était pas suffisant. Il leur en faut encore et encore. Nicole Delpeuch ne pensait qu’à ça. Jean Lemaire ne pensait qu’à ça. Quant à Yann Perron, il signe des permis ‘tout social’ en parlant de mixité harmonieuse.

Ce que la plupart des gens ignorent, c’est qu’ils se moquent du pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple. Obstinés, organisés, ils se passent de nos règles républicaines. L’authentique démocratie représentative, ils s’en foutent. Entre UMP/LR de Mantes, on se félicite du quartier de Rangiport et de ses contraintes d’effets indésirables dont le peuple impuissant en subit les conséquences illogiques. Bilan : structurellement, idéologiquement, le “ghetto” Porcher est une calamité, mais ce n’est pas ce qui a du sens qui les intéressent, c’est l’objectif final qui les motivent.

N’oublions jamais les terribles paroles de Nicole Delpeuch dans ses discours de propagande d’une mixité heureuse et du constat du cadre de vie de la ville de Gargenville, qui selon elle, était non-représentatif de la mixité de France.

Ainsi, on note que les faits conclus sous mandat “Samitier” ont été ratifiés aussi bien par la majorité “Nicole Delpeuch” que par l’opposition “Jean Lemaire”. Ce qui est inconcevable, c’est que la population n’en ait connue les finalités que durant la campagne 2008. L’affaire avait grand bruit, c’est comme si les électeurs s’étaient vus frappés du plus redoutable coup en traître entre copains LR de Mantes. La sanction ne se fît pas attendre, les “Bédier” furent éjectés, Yann Perron préservé.

 

Que diable faisons-nous encore dans la galère des “Delpeuch/Lemaire/Perron” 

L’apocalypse, ils ont accouché de la plus grande catastrophe de l’histoire de notre ville de Gargenville. Nous sommes passés d’un joli cadre de vie local à celui d’un terrible déclin dont ils en sont les créateurs/concepteurs contre le peuple souverain.

A la présentation journalistique, NON en aucun cas il ne s’agit ICI de la beauté d’un programme immobilier apprécié de tous comme il est tenté de le faire croire aux citoyens. En vérité, il s’agit ICI d’une opération immobilière non démocratique qui ne mérite en rien un quelconque respect des citoyens puisque de bout en bout tout a été acté de force. Autrement dit, d’une ville heureuse des années “Samitier”, ils ont intentionnellement balayé toute souveraineté du peuple pour donner naissance à la dégradation de notre ville de Gargenville dans l’objectif d’en faire la succursale du Val Fourré et l’annexe des Mureaux.

Par conséquent, à l’article ci-dessus, il s’agit d’un de ces appels à la cavalerie médiatique pour une tentative de propagande incroyablement à contresens de l’histoire du site de Rangiport, délaissant les sanctions des urnes à juste mesure de minorités agissant à l’encontre des intérêts du peuple. Ne parlons même pas du pognon de dingue et de l’état des finances de la ville.

La thèse d’une banlieue du Val Fourré et d’une annexe des Mureaux dans l’idéologie de changer de ville pour changer de climat de vie n’est plus mythe. Pour celles et ceux qui ont connu notre commune de Gargenville des années “Samitier”, faîtes la différence et vous aurez l’étendue du désastre absolu de notre ville de Gargenville. En résumé, une pitoyable dépossession des valeurs d’un cadre de vie venue de la beauté d’une volonté politique des années 70. Il s’agit donc d’un système de transformation d’une ville heureuse en cité à difficultés [sans le peuple] pour une prétendue mixité heureuse.

 

Ce qui détruit notre démocratie. Ce qui dégoûte les électeurs.

Ils ont réussi à se passer des suffrages du peuple. Ils ne pèsent rien. Ils ne font rien de bon. Et pourtant le peuple majoritaire reste soumis, otage, poings liés.

Il n’y a pas que le béton à tout-va qui est en cause. Tout, absolument tout a été calculé pour sortir Gargenville de son cachet de petite ville coquette. Il n’y a plus de fleurs, de jardinières, d’espaces verts dignes de ce nom. Il n’y a plus d’entretien des arbres, des rues, des trottoirs, des lavoirs, des routes sont défoncées, des quartiers sont délaissés, des barreaux remplacent un vent de liberté, un aspect d’abandon règne en maître sur la ville dans son ensemble. (Reste les cartes postales !)

Si l’on veut regarder le côté flou et masqué derrière une espèce d’évidence comme si cela faisait partie de l’évolution “naturelle” de la ville, on comprend vite que tous ces gens (qui ont dirigé ou dirigent notre ville), ne font que passer pour le plus grand malheur des intérêts de notre commune et de sa population. Le “camp du bien” a bien fait son travail… et continue de le faire…

Pendant ce temps, M. Perron s’occupe de sa petite propagande personnelle comme le faisait ses prédécesseurs avant lui… mais entouré des LR de Mantes… théâtre d’une soi-disant transparence


LE 21/09/2021/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

 

24 thoughts on “La dépossession de Gargenville n’est pas un mythe”

  1. Qui sape notre souveraineté ? dit :

    Déjà trois maires d’opérette. Nous sommes en état de péril permanent. Il est grand temps de se réveiller depuis si longtemps que nous sommes endormis…! Et le plus gros péril pour nous Gargenvillois, c’est la trahison de pseudos dirigeants qui sont déjà là depuis un bon moment élus par des aveugles immatures. Tout le monde n’a pas la hauteur de vue d’un Samitier au service de sa commune et de ses concitoyens. L’heure est donc bien grave !

  2. Gargenville Seine Vexin dit :

    En effet, le péril peut se poursuivre. Le loup est DEJA dans la bergerie et bien entretenu aux frais des administrés… En gros, l’honneur en politique c’est de tenir ses engagements. Les trois maires d’opérette dont vous parlez ont signé une convention pour casser notre commune, donc ils font le job. C’est-à-dire qu’ils organisent le suicide d’une ville dont le rêve est d’orchestrer une urbanisation de masse au service de l’idéologie d’une mixité heureuse. Ils s’emploient à détruire un mode de vie, attitude de délinquants vis à vis de trois verdicts des urnes. Et ce péril est 10 fois plus catastrophique que le réchauffement climatique. Un bonne vieille dictature en somme, mais pas politiquement recevable dans notre mode de république démocratique. C’est là qu’il y a malhonnêteté citoyenne et un vrai problème de déculturation de Gargenville.

  3. Martin dit :

    Le LR n’a cessé de courir après le PS pendant 40 ans avec des yeux de chimère au nom de la woke culture et du progressisme…et maintenant la majorité fricote avec Macron. Une secte dont la doctrine est l’inverse des véritables intérêts de la France. C’est ce qui fait que les programmes électoraux ressemblent à des paquets cadeaux distribués aux copains.

  4. Julien dit :

    Faudra qu’on m’explique les rouages politiques de plus en plus incompréhensibles que l’on subit à Gargenville. Bizarre pour une municipalité qui affiche 30% de l’électorat. Pour finir, qui racole aux Bédier de Mantes qui font la UNE des journaux.

  5. Jean Claude dit :

    Depuis 2004, tous les maires se font raccompagner vers la sortie pour de bon. Et voilà que Yann Perron poursuit la politique de la droite Bédier dont personne ne veut ? Pour quel idéal ? Pour quels intérêts ? On lui demande de changer les choses, pas de les confirmer sur 30% de l’électorat. Merci de M. le joueur de pipo de cesser la pensée unique de votre petit clan. Merci M. le marionnettiste de retrouver les valeurs et les convictions de la grande majorité des citoyens de Gargenville. Ça nous ferait du bien.

  6. Damien dit :

    Politique d’une mixité heureuse, ça veut dire immigration non contrôlée, envahissement, concurrence déloyale, chômage de masse, délocalisations, + d’inégalités, + de pauvreté, disparition de l’histoire de France, disparition de la culture de France, disparition d’un mode de vie, disparition d’une pensée universelle. Voyez ce qui se passe dans les grandes cités. La confrontation avec la réalité du terrain le démontre et est saisissante, tout change en profondeur, la raison en est simple, depuis 40 ans tous nos politiques de droite, du centre et de gauche forcent le pays à ployer sous leurs contraintes idéologiques. Tout est tenté, n’oublions pas la trahison des électeurs qui est une valeur cardinale chez les LR! La droite a vendu son âme et renié les valeurs gaullistes. Indéniable! Trop de dégâts, maintenant il faut passer à autre chose, c’est à dire un discours lucide et réaliste qui nous parle d’un héritage perdu.

  7. Vox populi dit :

    Les LR ?
    Qui parle mieux et qui dénonce mieux sans complexe les tares de la Droite que la Droite elle même, toujours et encore dans des faux semblants si destructeurs pour le pays depuis 40 ans…

    Le « en même temps », la Droite à gauche, la Gauche à droite, les bilans de cette fausse Droite comme celui de cette fausse gauche sont catastrophiques pour le pays. On ne sait plus qui habite chez qui mais on en connaît le résultat pitoyable.

    Ce qui se passe à Gargenville depuis 2004 est la réplique copie conforme de ce qui s’est passé en France avec cette fausse Droite Chirac qui n’a fait que vendre le pays pour s’occuper d’eux mêmes et de leur politique de déracinement du pays.
    Depuis le RPR Chirac, la droite n’a cessé de s’enfoncer dans l’hypocrisie et la lâcheté, coincée entre la volonté de diabolisation du Front national et les délires d’une gauche utopiste soi disant bien pensante, qu’elle a intentionnellement nourri cautionné par souci d’un politiquement correct, ce qui a ruiné et détruit la France depuis les années Giscard.
    La droite a vendu son âme et renié les valeurs gaullistes qui étaient les grands fondements politiques de la Vème république, laissant ainsi un vide identitaire sidéral à cette fusion de notables UMP qui ne fût que l’antichambre de la gauche plurielle.. D’où le succès d’Éric Zemmour dont le discours lucide et réaliste revient sur l’héritage perdu des années 80/90 d’un certain Jacques Chirac.
    Si les Républicains n’avaient pas lâchement déviés et fermés les yeux sur les graves problèmes dont les Français souffrent depuis des décennies, ils n’en seraient pas à courir derrière les déclarations de Zemmour. Ils sont bêtement tombés dans le diabolique, l’histoire les rappellent à la réalité, et de quelle façon !

  8. Bernard dit :

    J’ai toujours voté à droite et je m’apprêtais à voter pour le candidat LR …….mais la déclaration de Gérard Larcher sur « radio Kaboul » à propos de Zemmour est particulièrement odieuse ……. cette méthode de dénigrement au nom des LR est digne du soviet suprême de Khrouchtchev. Que le deuxième personnage de l’Etat puisse employer ce minable procédé en dit long sur le raisonnement et la mentalité de cette droite LR…..qui pour moi ne mérite plus mon suffrage.
    En employant ce genre de métaphore, ils se discréditent eux-mêmes et discréditent cette fausse droite des salons dorés, et peut on penser un instant que Gérard Larcher fasse son véritable bilan et le bilan de cette droite LR qui n’en a jamais été une …..ou alors, il reprend à nouveau le choix de cette droite de gauche et par conséquent le choix de perdre définitivement des millions de voix, mais cette fois sera l’anéantissement et la fin des LR.

  9. André dit :

    Permettez… cette « droite » de gauche mi-figue mi-raisin représentée par les LR est juste devenue un conglomérat de spécialistes qui ne sont pas encartés à gauche mais qui font ouvertement une politique de gauche à la Chirac, ayant adopté les mœurs et les idées des soixante-huitards du 10 mai 81. Quarante ans qu’ils ne font que contenir leur médiocrité, des infiltrés qui ne représentent en rien la droite gaulliste, sociale, conservatrice et souverainiste, délaissée au profit d’une pensée de gauche idéalisée dans de luxueux salons pourpres entre idéologues anti-Gaullisme bien pensants. Aujourd’hui on peut constater que ces LR constituent un poids mort catastrophique pour le pays. Il suffit d’observer les résultats de leur idéologie, de les regarder, de les entendre, de les voir entre eux, ils ne savent que dévier de leurs engagements en prenant les gens pour des poires, de ce fait sont des experts en matière de « barrage » démocratique. Des vrais boulets ces LR, décrédibilisés par leur absence de convictions sincères, honnêtes, des usurpateurs qui se disent Gaullistes mais sans le courage nécessaire de préserver les vrais intérêts de l’histoire de France et sans le courage nécessaire de préserver les vraies particularités de la culture de France, intérêts supérieurs qui ont fait et font la grandeur de notre civilisation depuis le fond des siècles. Qu’ils aillent à gauche et qu’ils y restent, c’est là leur place ! Ensuite les gens re-participeront au vote démocratique au nom de la souveraineté du peuple.

  10. Martine dit :

    Les LR ??? BERTRAND revient de chez Macron. PECRESSE revient de chez MACRON. LARCHER est avec MACRON. COPE est avec MACRON. SARKO est avec Macron. Que DE GAULLE ressuscite et nous sauve de ce marasme du plus grand péril de la France.

  11. Révolte à droite, c'est fait ! dit :

    Tromper c’est pas trahir ?

    Après les passages sidérants des « LR Bédier » de Nicole Delpeuch/Yann Perron des années 2010/2014, et de « l’UDI Larcher » Jean Lemaire des années 2014/2020, deux municipalités rattachées au noyau dur des « LR » de Christian Jacob, c.-à-d., deux municipalités au service de l’incroyable dégringolade de notre commune (urbanisation de masse au profit d’une prétendue mixité heureuse), bienvenue dans l’ambiguïté permanente du nouveau monde Yann Perron, nouveau militant/représentant du système actif « Bédier », et + + + + les coups de cœur et les appels du pied aux Macron compatibles Edouard Philippe, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Karl Olive et etc., qui tous cohabitent un peu beaucoup en se détestant entre eux cordialement comme de vrais bons LR multiformes, un pied dedans, un pied en dehors, c.-à-d., au gré du vent, un pied au centre gauche Macron, un pied chez la droite molle LR.

    Avec sa mixité heureuse, cette fois de quel côté va pencher le fraîchement élu LR de Mantes Yann Perron ? Choix draconien à se tordre les boyaux de la tête, les LR n’ont plus que leur nom qui sonne bien, pour le reste ce n’est plus qu’une coquille vide sans substance ni compétence aucune, ni courage éclairant la France de tellement de vérités évidentes. Quant aux candidats « LR » sympathisants « Macron » de 2017 à l’image de Valérie Pécresse qui est en perte de vitesse irrémédiable, et de Xavier Bertrand patinant dans le vide en Pt des Hauts de France élu grâce aux voix de gauche au nom d’un prétendu front républicain salvateur, plus encore, Edouard Philippe ex-premier ministre oublié qui tente tristement de réapparaître sans aucune raison d’attirer les foules, en réalité c’est du sauve qui peut dans du qui fait quoi comment et avec qui. Quant à Raphaël Cognet et Pierre Bédier, l’édifice s’effondre, tout s’écroule, c’est le divorce, c’est acté, le torchon brûle très en dessous du niveau des fameux amis « Gaullistes de Mantes », titre très opportuniste issu de calculs savants en petits comités privés entre vieux dinosaures rentiers Versaillais en quête de nouvelles sinécures, mais qui ont un terrible passé, celui d’avoir mis le pays en 40 ans dans la grande panade misérable que nous connaissons tous aujourd’hui.

    Bref, la droite vient de découvrir qu’elle a fait une politique de gauche et c’est fou comme ils le comprennent vite ! Les LR sont à découvert. C’est la débande. C’est la panique. Vers qui se tourner. Vers qui aller. Vite à quelle bouée se raccrocher. Qui pour sauver les « LR » de leur prison de gauche ? Qui pour incarner le Gaullisme à la De Gaulle ?

    « De Gaulle, le battant, le résistant, le libérateur, le protecteur, le condamné à mort qui sauva la France d’une emprise mortelle. » Qui pour parler comme De Gaulle ? Qui pour tenter d’imiter De Gaulle ?

    Le vent à tourné, le poil à gratter est du côté des LR. Les grandes réalités du pays rattrapent cette vieille droite LR qui n’a plus rien d’une droite Gaulliste mais qui a tout d’une droite piégée, liquéfiée, en totale déconfiture, en mort cérébrale… oui mais, en ce qui nous concerne, c’est toujours cette droite de gauche qui a tué le Gargenville renommé de Samitier (droite idéaliste Gaulliste)… qui est toujours aux commandes de la ville, et qui après avoir imposé aux citoyens de la ville une urbanisation de masse pour une déconstruction de la commune, préconise une mixité heureuse sur 30% de l’électorat…

    donc à suivre de très près…

  12. Kevin dit :

    L’UMP d’autrefois, qu’est-ce qu’ils en ont fait ? Le fameux programme issu des états généraux de la droite du début des années 1990 n’ayant manifestement été qu’un piège pour appâter les électeurs … Tous ces gens que vous citez, finalement ils ne sont pas de droite, ils suivent le courant de la gauche centriste de 68 et pensent d’abord et avant tout carrière politique et train de vie pépère pour leur confort personnel. Pourquoi s’étonner de leur chute ? Ils payent le prix de leurs trahisons pour des raisons d’égo démesuré de leur parti (on a gagné les municipales. on a gagné les régionales. on va gagner l’Elysée) Il vaut mieux pour cette formation qu’elle disparaisse et que renaisse autre chose qui enflamme les vrais Gaullistes de ce pays.

  13. La classe ! dit :

    Allo radio Kaboul…? Y’a quelqu’un ?
    Sacré Gégé, la survie du pays, notre culture, notre histoire, si nous en sommes là aujourd’hui c’est bien à cause de cette droite comateuse et à cause de cette gauche hors sol et délirante. Voilà des années que l’occupant du fauteuil du Sénat roupille bien protégé dans sa présidence somnolente sans ambition. Disons les choses comme elles sont, le bon sens, la dynamique, la sincérité, le respect des gens, l’amour de la France… le notable du Sénat sans idée, sans vision, sans esprit critique mais avec ses positions gauchisantes à la Juppé n’est plus dans le coup depuis mathusalem. A la rigueur, pépé croit toujours au miracle Sarko de 2007 ? Dire qu’il a été reçu en grandes pompes à Gargenville. Avec un tel bilan, il fait partie de ces vieux fossiles de la politicaillerie Française qui ne s’en rend même pas compte de l’état du pays, comme il ne s’est pas rendu compte de l’état de notre commune. C’est tellement évident que cela le fait passer pour un gauchiste traditionnel. Encore un qui a usé et abusé tant qu’il a pu du système dans tous les sens du terme sans jamais se préoccuper de la situation de la France. Bravo Gégé pour le déclin de la France et pour cette droite LR qui a bel et bien renié l’héritage gaulliste durant 40 ans. Du grand art !

  14. SEB dit :

    Delpeuch, Lemaire, Perron… quelle différence ??? C’est comme Bertrand ou Macron, quelle différence ??? Bonnet rose et rose bonnet et compagnie ! Avec tous ces gens, vous n’imaginiez tout de même pas autre chose qu’une politique immigrationiste et mondialiste ? Les LR sont devenus un parti de gauche à force compromissions et ils font désormais partie du clou dans la chaussure qui doit disparaitre. On en est au point où ça passe ou ça casse. Il ne faut plus se voiler la face (si j’ose dire), foutu pour foutu, bye bye les LR et vive une vraie politique de droite en France.

  15. Véronique dit :

    07/10/2021. Les LR ont tellement promis en se reniant qu’aujourd’hui ils ne sont plus crédibles.

  16. Daniel dit :

    Pour moi c’est terminé, j’étais LR je ne le suis plus et j’en suis fier. Voyez ce qui se passe à Gargenville. Voyez ce qui se passe à Mantes. Voyez ce qui se passe dans le département. Voyez ce qui se passe en France. Ils détruisent nos libertés pour un total contrôle de notre société. Ces gens là n’aiment pas qu’on leur dise que leurs convictions centre gauche sont nulles, dégradantes, encore moins qu’ils représentent le cancer de la France. LR, aujourd’hui c’est silence on coule le bateau prend l’eau et vite aux bouées Larem à l’image des Estrosi et Karl Olive… Méfiez-vous de la nouvelle année, ils se disperseront comme une volée de moineaux.

  17. >>>>>>Par ici la sortie... dit :

    Les fameux LR et leur centre droite très à gauche, c’est avant tout un terrible passé de 40 années et plus qu’une minorité derrière eux. Normal après toutes ces décennies à promettre des fables et prendre les électeurs pour des nigauds. La parole des LR n’à plus aucune valeur et Gargenville en est un bel exemple. A 6 mois des présidentielles, les voilà au mieux crédités de 13%, nouveau coup dur chez cette fausse droite et bonjour la prochaine débandade. En plus ils persistent dans l’aveuglement. Tchao et bye bye à tous ces charlatans du chiraquisme et du sarkozisme, mais où est la sortie de secours vite………. vite !

  18. Patrice dit :

    Le PS a vécu ! Les LR ont vécu ! Ils ont creusé leur tombe ! Les gens ne vont plus voter ? Le PS a trahi son électorat. Les LR ont trahi leur électorat. Donc il est logique qu’ils disparaissent. Regardez les chiffres des dernières municipales et des régionales…60% d’abstention ! C’est-à-dire 60% de cote de rejet contre ces partis qui ne tiennent pas leurs engagements. Tous les citoyens de France et de Navarre ont bien compris le travail de sape des dits fameux UMPS. Voyez les Bédier de Mantes Delpeuch/Perron et l’UDI Lemaire de nulle part. A l’échelon local, ils ont réalisé et réalisent toujours un travail de destruction massif contre l’opinion publique. Idem au niveau national. Cette gauche qui habite à droite et cette droite qui habite à gauche ont anéanti l’électorat de France, qui lui, ne rêve pas du tout d’une mixité heureuse mais rêve d’un ancrage de France bien de France en France. Ils ne méritent que ce qui leur arrive. Adieu les mutants, les faux prêcheurs qui n’ont plus leur place sur l’échiquier politique du pays.

  19. Steven dit :

    Le coup de fourchette de Monsieur Larcher n’est pas forcément partagé par toutes les personnes qui n’ont plus rien dans leur frigo le 20 de chaque mois. Pour le reste il fait dans la caricature en forçant le trait ce qui est une habitude des UDI depuis 40 ans, comme le Modem, le PS et le LR. Vivement le changement !

  20. ERIK dit :

    Tous ces politicards qui nous font la morale depuis 40 ans sont irrémédiablement sur la pente descendante compte tenu de leurs bilans et l’état catastrophique du pays dont ils sont les seuls grands responsables. Serait-ce enfin le temps de dire adieu à tous ceux qui nous ont trahi depuis si longtemps pour que rien ne change et pour que tout continue pour leur petit confort personnel ?

  21. Henry dit :

    Il y a ceux qui aiment la France et veulent vivre en France et ceux qui s’en foutent ou sont complètement ignorants de la situation gravissime du pays. C’est ça l’enjeu fondamental des prochaines présidentielles. Qui veut du re-cinq ans…?

  22. Victor dit :

    Zem c’est à coup sur la vraie droite et forcément ça va faire du ménage chez le « en même temps » de la baronnie de cette droite molle et de cette gauche pantouflarde jusqu’à plus soif. La vraie droite, c’est le grand héritage perdu qui avait fait la grandeur de la France et son rang dans le monde. Voilà un peu la description du scénario du grand renversement de Gargenville et qui malheureusement perdure toujours dans cette pensée unique d’une fausse droite que plus personne n’ignore. Plus que 6 mois…

  23. Jean Yves dit :

    On ne peut pas dire que nos trois successifs maires bétonneurs de notre commune sont de brillants stratèges amoureux de l’histoire de notre ville de Gargenville, de son prestige, de sa culture, de ses valeurs. Mais là où est le pire du pire, à l’image du pays, nous voilà aujourd’hui gratifiés d’un ghetto contre le vote suprême même des citoyens au nom de l’idéologie d’une mixité heureuse… Mais, comme pour l’étrange situation de l’hexagone, au nom de la liberté de pensée, d’expression, d’opinion, de conscience et de choix, tout citoyen est libre de choisir le contexte dans lequel il veut vivre et s’épanouir. Hors, toutes nos valeurs historiques, primordiales, essentielles, disparaissent les unes après les autres parce que nos politiques tous niveaux confondus n’ont ni la qualité, ni la moralité, ni la loyauté, ni la carrure nécessaire, ni le charisme impératif pour revêtir le « costard » d’un élu local, départemental, régional ou d’un président de la République ! La France a impérativement besoin d’une grande fraîcheur d’âme et de nouveaux dirigeants capables de repenser et de rebâtir une authentique France orientée vers l’inverse du déclin honteux de l’imposture intellectuelle organisée qui nous commande depuis tant d’années.

  24. Antony dit :

    Elle n’est pas belle la vie ? Il est vrai que ceux « qui ont fait » durant 40 ans ont amené la France au sommet …du… grand déclin – – – comme pour Gargenville mais là sur 15 ans ! Tout cela n’est évidemment pas très glorieux mais c’est pourtant une réalité à laquelle les citoyens doivent faire face s’ils veulent conserver un peu de l’héritage qui leur fut transmis. Souhaitons un grand réveil…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion