logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

La commune entière est notre maison…?

La commune est notre maison

2005/2014, un peu d’histoire communale avant la prochaine campagne

 

Ci-dessus, découvrez ou redécouvrez la page de couverture du bulletin officiel de Gargenville (mai 2005). Une belle image. Une belle revendication. Une belle équipe Samitiériste… mais pas pour très longtemps (Définitions OIN fin d’article).

 

Mai 2005… Tout commence sur un balcon honorifique !

 

À trente jours de 2020… 15 années sont passées… 15 années déterminantes… 15 années d’un incessant combat.

Ce qui du cliché est intéressant – c’est que d’une part nous avons au premier plan tous les acteurs de l’Hôtel de ville de l’époque – et que d’autre part nous avons une vue panoramique “stimulante”, qui va du centre ville au quartier des Groues.

Huit mois après la disparition d’André Samitier, tous les colistiers du dernier mandat “Samitier” posent fièrement devant un magnifique paysage villageois, dont ils en ont été les artisans depuis 30 ans. Des valeurs prioritaires à Gargenville !

Face à ce genre de propagande (parce que nous sommes bien en présence d’une propagande “villageoise” des derniers colistiers d’André Samitier). Globalement, nous avons sous les yeux, tous les authentiques gardiens du temple politique d’André Samitier… et ils en revendiquent haut et fort les grandes valeurs dans une officielle publication locale.

Pour la gloire, pour le mérite, pour le prestige… ils posent et ils revendiquent la grandeur d’une consécration légitime.

Ils le revendiquent si bien qu’au dessus de leurs têtes prône une politique d’extension de Gargenville, bien équilibrée, bien dans la continuité des prérogatives d’André Samitier, comme un couronnement d’une exquise renommée.  

[Prérogatives, qui d’ailleurs au passage règlent tout éventuel conflit urbanistique d’un important quartier de façon tranchante avant même l’arrivée d’une densification de l’OIN Seine Aval de Pierre Bédier (2007), une sécurité locale à reconduire].

 

Au joli spectacle si bien revendiqué… si bien affiché… et tellement attrayant…

Imaginez l’impact d’un même photomontage avec tous les acteurs de l’urbanisation de masse de Gargenville et en toile de fond l’actuel quartier Porcher densifié à outrance pour le plus grand malheur de la commune…

Surprise ! On y retrouverait une douzaine de BARONS Samitiéristes, les donneurs d’ordre de l’urbanisation de l’OIN Seine Aval de Pierre Bédier. Pour y arriver, ils ont renié les valeurs “Samitier” tout en surfant sur sa renommée, puis “abattu” PMD.

[Des techniciens de notre association y travaillent, bientôt vous aurez le “loisir” de contempler une réplique panoramique de la bétonisation du quartier Porcher, avec au premier plan, tous les auteurs/acteurs d’un renversement politique historique contre la volonté du peuple. Sans doute prochainement en ferons-nous un prochain tract plus que révélateur…]

Aux transgressions, aux enfumages, n’allez évidemment pas croire que tous les élus “Samitier” de l’époque sont tous des parjures de l’évolution jadis programmée à Gargenville. NON ! Seulement une douzaine d’entre eux et pas les moindres, ont renversé, ont manipulé, ont vendu notre ville de Gargenville pour aller se jeter dans le bain de l’OIN Bédier (après avoir œuvré à une politique “villageoise” auprès de M. Samitier durant 30 années). Glaçant de la part des BARONS Samitiéristes !

Plus parlant, quand on sait que ces dits BARONS qui ont tant discrédité et tant disqualifié la représentativité des suffrages d’André Samitier (période 2004/2008) pendant laquelle de grandes orientations locales à contre courant du propre mandat d’André Samitier (2001/2008), ont été instruites et dirigées contre l’historique de Gargenville, alors on ne peut penser qu’aux incroyables agressions et incroyables assauts, fomentés, calculés et dirigés contre le docteur Pierre-Marie Darnaut.

 

Dernier rempart, Darnaut renversé, le résultat ne s’est pas fait attendre.

Des ragots et des rumeurs savamment calculés/prémédités ont eu raison de PMD.

A l’heure actuelle, tout un chacun peut constater/mesurer une partie des violences extrêmes qui ont été dirigées contre le cadre de vie de Gargenville. UNE HORREUR ! D’autres sont en cours, plus dévastatrices encore, disons-le, tous ces dits BARONS bien-pensants sont les premiers fossoyeurs d’un mode de vie hérité de nos aînés.

Viendront ensuite les grands parjures et les grandes trahisons de Jean Lemaire (prochain article “mandat 2014/2020”).

Pour finir la période des BARONS. Des soixante-huitards brinquebalants ont cru bon porter le projet génocidaire de l’OIN Seine Aval de Pierre Bédier sous le propre mandat Samitier, à cet instant précis de l’histoire de Gargenville, tout a basculé.

Revenus au pouvoir en 2010 (campagne diffamatoire contre le maire sortant), l’équipe des BARONS bien-pensants s’est remise à l’ouvrage. Ce sera finalement 600 logements au lieu des 300 par un tour de passe-passe mémorable.

En 2013, quatre permis et 255 logements feront ensuite l’objet de plusieurs recours de notre association. Tous les permis de la “mairesse” tomberont un à un. Une chance inouïe pour le candidat “Restons Village” qui ne tiendra pas plus parole à ses engagements que l’apôtre Judas à Jésus de Nazareth (trahison de la fusion des listes dès le résultat des élections 2014). 

 

 

La grande révélation

 

Nicole et Pierre Bédier

Ci-dessus, photo en bord de Seine devant la collégiale de Mantes-la-Jolie.

C’était au temps du lancement de l’OIN Seine Aval de Pierre Bédier (2006). Au centre, Pierre Bédier et à gauche Nicole Delpeuch, “héritière” de la renommée d’André Samitier (la pluie et le beau temps de la “Baronnerie” sur Gargenville).

 

LE 29/11/2019/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

Ci-dessous, définitions des grandes lignes de l’OIN à Gargenville.

 

Aux gardiens du temple

 

Gargenville (après André Samitier), un territoire à réinventer ?

 

Vote à l’unanimité en 2007 de l’OIN Seine Aval de Pierre Bédier à Gargenville (équipe Nicole Delpeuch / opposition Jean Lemaire – Dominique Pelé).

 

Opération d’Intérêt National (OIN) : L’OIN a vocation à favoriser des projets d’intérêt national portés par des élus qui visent à développer des programmes ambitieux pour changer leurs villes d’échelle où se multiplient des logements sous conditions de ZAC (Zone d’Aménagement Concertée) et OAP (Opération d’Aménagement Programmé).

L’OIN dans les Yvelines : Le département des Yvelines compte 262 communes. Le 31 janvier 2008 (60 jours avant les élections municipales), l’État, la région Ile de France et le département des Yvelines, ont approuvé le protocole de l’Opération d’Intérêt National Seine Aval de Pierre Bédier, regroupant 51 communes dont Gargenville.

Nota : Toutes les communes ont pleine liberté d’adhérer ou non à l’OIN. Pour conserver leur autonomie, leur cadre de vie, leur qualité de vie, bon nombre de communes ont refusé. Gargenville a dit OUI (équipe Delpeuch 2007).

 

Les grands engagements de l’OIN à Gargenville

 

1) Améliorations des conditions et du cadre de vie des habitants avec XXX de logements neufs par an.

Questions : Les dites améliorations des conditions et du cadre de vie promises par l’OIN Seine Aval de Pierre Bédier et votées à l’unanimité par les BARONS SAMITIER et par l’opposition JEAN LEMAIRE/DOMINIQUE PELÉ en 2007… Sont-elles dans le respect et le prolongement des grands objectifs d’André Samitier ? Sont-elles dans la réelle nature d’une continuité de Gargenville ? Sont-elles dans l’inspiration et l’aspiration de l’existant de Gargenville ? A l’heure actuelle et au vu des résultats, peut-on parler d’un projet ayant fait l’objet d’une large concertation ? Peut-on parler d’une ambition collective ? Peut-on parler d’améliorations des conditions et du cadre de vie de Gargenville ? Peut-on parler d’un cadre de référence ? Peut-on parler d’un quartier porteur de qualité de vie et progrès ? Peut-on parler d’un développement s’alliant à l’existant pour une orientation stratégique de la ville ?

 

2) La préservation et la mise en valeur de l’environnement.

Questions : Où sont les préoccupations locales ? Sommes-nous au plus près des réalités du Seine Vexin ? Sommes-nous au plus près du respect de l’environnement ? Sommes-nous au plus près des populations concernées ? Aujourd’hui peut-on sérieusement parler de préservation et de mise en valeur de l’environnement quand un projet dantesque d’une carrière à Brueil-en-Vexin, conduit/défini pour les besoins de l’industriel cimentier de Gargenville (gros pollueur régional situé à 200 m du site Porcher), lui-même destiné à 49 000 m2 de logements sans approbation de la population… Ne serions-nous pas au contraire dans un système qui se comporte comme un prédateur ? Ne serions-nous pas dans un contexte de désenchantement du Seine Vexin ? Ne serions-nous pas dans un système de dévalorisation de l’environnement tout en favorisant une mise en danger d’autrui inédite ? Consciencieusement, faut-il de la part des populations du Seine Vexin approuver une telle maîtrise de conditions de vie dégradées ou condamner toutes les grandes incohérences sans précédent de l’OIN mettant un cadre de vie régional en difficulté ?

 

3) Le territoire sera desservi en 2022 par le futur RER Eole.

Questions : Au sujet de la maîtrise des conditions de déplacement et d’amplification des difficultés de circulation. On se souvient que l’une des grandes conditions du site Porcher en était la réalisation d’un deuxième franchissement du fleuve en concomitance avec la ZAC Porcher et les OAP en centre ville. Pour la ZAC Porcher, les OAP et la surdensification du centre ville, c’est en cours sans aucune faculté d’approbation de la population ! Quand est-il des engagements de la circulation douce du côté de l’OIN et des engagements de l’équipe Delpeuch tant annoncés en grand renfort de révélations de garanties administratives ? Sommes-nous toujours aujourd’hui dans une offre de meilleures conditions de vie ou faudra-t-il attendre les prochaines générations 2050/2060/2070 ?

 

4) Le droit du peuple à décider de lui-même pour lui-même…

Toutes les communes ont eu pleine liberté d’adhérer ou non à l’OIN Seine Aval de Pierre Bédier, quand est-il des possibilités de choix des administrés de Gargenville ? La population de Gargenville a-t-elle eu pleine liberté d’approuver ou non le choix de l’équipe de Nicole Delpeuch (choix dicté des BARONS SAMITIER à l’unanimité ainsi que de l’opposition Jean Lemaire/Dominique Pelé).

Conclusion : Depuis 2007, on a à faire à de la pure idéologie qui vient tout droit de l’OIN Seine Aval de Pierre Bédier. Un désordre politique pour la gloire d’un désenchantement régional !

 

LE 29/11/2019/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

 

19 thoughts on “La commune entière est notre maison…?”

  1. AH... QUE COUCOU dit :

    AH QUE COUCOU ! AAAH… que nous les fans de Johnny on est pas du sérail. AAAH… que nous les fans de Johnny on est tous des pestiférés, tous des gilets jaunes ou des RN ! AH QUE COUCOU ! AAAH… que le gros cadeau de Dieu veut se représenter ? AH QUE COUCOU ! AAAH… que du coup œil pour œil, AAAH… QUE MOI FAN DE JOHNNY j’appelle tous les pestiférés, les gilets jaunes et tous les RN de gargenville à ne pas voter pour le gros COUCOU. AH QUE COUCOU ! AAAH… que le gros coucou retourne faire son nid chez les prieurs de la paroisse ! AH QUE COUCOU !

  2. Jérôme dit :

    Jean-Paul Delevoye se fait rabrouer pour avoir lié l’immigration au sauvetage des retraites. Ancien RPR auprès de Jacques Chirac, puis UMP, puis LREM auprès d’Emmanuel Macron, le haut commissaire aux retraites estime qu’il faudra « 50 millions de population étrangère pour équilibrer la population active en Europe en 2050″. Ça promet, Jean Paul Delevoye préfère encourager l’immigration plutôt que la natalité ? Est-ce pour cela que l’on subit des programmes de surconstructions à tout va en vallée de Seine ?

  3. Fabrice dit :

    A Gargenville, cela fait 15 ans que c’est le règne de la démagogie, du mensonge et de l’autoritarisme permanent. Il en résulte l’effondrement de la démocratie avec chaque fois la complicité de l’opposition. Normal, le système de la majorité et l’opposition repose le même objectif de Pierre Bédier et sont tous deux incompatibles au respect d’un historique de la commune et incompatibles avec une majorité de suffrages de nos concitoyens. A 100 jours des élections, il n’est plus qu’à constater les dégâts de cette majorité et l’opposition à chacun son tour au pouvoir. Mais qui va-t-on virer ? Un seul ? Les deux ? Ou encore toute la charrette ?

  4. Anne dit :

    Cela fait longtemps que leurs incompétences saute aux yeux. Grâce à ce genre de personnes Gargenville est sur la pente descendante tout comme l’ont été Limay Mantes et Les Mureaux. Tout cela à cause de quelques élus qui n’en font qu’à leur tête contre les votes de la population. Un seule chose à faire, dehors tout ce panier de crabes !

  5. Philippe dit :

    La politique ça rend idiot ? On savait déjà que Pierre Bédier et Nicole Delpeuch étaient bons copains pour des nouveaux bâtiments à tout va ! Du coup toute l’équipe de Monsieur Samitier a suivi. Mais quelle mouche a piqué ce Jean Lemaire qui devait protéger Gargenville aux côtés de la nièce de Monsieur Samitier ? Pour tous les Gargenvillois le temps des rêveries est bien terminé et malheureusement il est trop tard pour revenir en arrière. Reste que les gargenvillois payent très cher la confiance qu’ils ont accordé à tous ceux qui se sont prétendus les héritiers d’un homme de bon sens !

  6. Claudia dit :

    Un bon article pour ceux qui ne connaissent ni l’histoire ni les mentalités des élus de Gargenville. Tous autant qu’ils sont, ils ont mangé le pain blanc que leur avait laissé leur champion de l’époque. Depuis la disparition de notre ancien maire, plus rien ne va et les nouvelles générations peuvent se faire de gros soucis, les autres ont fini par déménager ! Comme quoi l’élection de ceux qui nous représentent est cruciale.

  7. Anissa dit :

    Qu’est-ce qu’ils sont beaux perchés sur leur balcon, hélas depuis 15 ans les rangs se sont clairsemés. Pour les autres quand j’en croise ils rasent les murs et se font très discrets. Apparemment ils ont compris qu’ils ont été complètement à côté de la plaque ? Un peu tard pour nous et un grand bravo pour la cata !

  8. Yaka dit :

    Assez d’accords véreux avec l’OIN de Bédier, une fois qu’ils sont là ils veulent manger toute la commune. Il faut virer tout ce système de mensonges électoraliste au profit de promoteurs immobiliers. Il va falloir être très dur avec tous ces imposteurs et réclamer des comptes. Nous avons les moyens de rétorsion pour les empêcher de continuer à nuire. Votez pour des gens honnêtes qui suivent le peuple !

  9. Chienne de vie dit :

    Y’a-t-il encore quelque chose qu’on peut démolir dans cette ville ? On avait pourtant tout pour que ça suive comme sur des roulements à billes, n’empêche que ce truc de l’OIN a été voté entre amis pour un biseness immobilier qui ne pourra jamais être digéré par la ville. Du coup on se fout bien de l’opinion public qui en prend un sacré coup au moral alors que la population avait voté pour le sacro-saint curé du village. Moralité tous pourris !

  10. Fabien dit :

    Cet article devrait être mis dans toutes les boîtes aux lettres et affiché partout dans gargenville et également partagé sur tous les réseaux sociaux tellement c’est criant de vérité. Par contre vous n’avez rien sur l’argent jeté par les fenêtres ?

  11. Lilianne dit :

    Le drame dans cette ville c’est que la droite républicaine s’est laissée enfermer dans cette stratégie de Bédier en choisissant d’argumenter uniquement sur l’absence de logements sociaux en se sabordant ainsi totalement.

  12. Gilbert dit :

    Mme Liliane, On avait des quotas en logements sociaux à respecter, pas d’en fabriquer à la chaîne pour faire comme Limay et Chanteloup les Vignes ! Tout le reste c’est de la fumisterie organisée ! Ces gens là du balai !

  13. Jean Marc dit :

    Il faut bien se rendre compte que les locataires actuels sont mille fois plus dangereux que le venin qu’ils répandaient sur Darnaut pour lui piquer la place. Car ces « nouveaux élus » ont entraîné notre ville dans un piège dont cette fois elle ne pourra pas s’en sortir avec un ghetto à la clé.

  14. Yves dit :

    A gargenville, on a maintenant un terreau favorable à un changement de cadre de vie qu’on ne peut plus maîtriser. Tout cela par la complaisance d’élus qui ont retourné leur veste une fois dans la place forte. Malheureusement le mal est déjà trop présent et ce système idéologique qui s’est introduit de façon souterraine en trahissant la population est carrément illégal aux valeurs et principes de notre république. Ceci avec l’aide de Bédier Delpeuch et Lemaire, tous main dans la main pour nous pourrir la vie et celles des générations à venir. Voilà ce qu’il faut retenir !

  15. Laurent dit :

    On peut dire ce qu’on veut de cette bande des « faux Chrétiens » qui voulait se faire bénir en grandes pompes, mais tous politiquement incorrects et d’une incompétence absolue en votant quantité d’accords contre les attentes de Gargenville. La France est un pays laïc. Qu’on les glorifient tous comme ils le méritent en les virant comme des grands pêcheurs à leurs engagements ! DEHORS les prieurs de gros marchés immobiliers !

  16. Le grand vendalisme dit :

    Ils enfument 365 jours sur 365 et au bout du compte majorité opposition c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Y’a aucune différence, c’est tous les mêmes. Ils ne respectent rien du vote des gens, tout ce qui les intéresse c’est de faire des gros projets immobiliers et de densifier la ville contre le vote des citoyens. Point à la ligne.

  17. Lionel dit :

    On ferait bien de comprendre leurs réelles motivations à s’être détournés de leurs obligations. Qu’est-ce qu’ils ont visé ? Chanteloup les vignes ? Je rappelle que tous ceux qui habitent ces endroits les fuient comme la peste.

  18. SEB dit :

    Quand on arrive plus à tracer la frontière entre la majorité et l’opposition, c’est bien parce qu’il y a un gros problème de représentation. Il serait temps que Gargenville mette un terme à ce duo plus que néfaste à notre commune.

  19. TPASCLAIR dit :

    Avec ce drôle de mec à la mairie on en apprend tous les jours. Au début il voulait bénir ses sbires tout en se foutant des chrétiens comme de l’an 40. Maintenant voilà qu’il s’intéresse de très près aux dernières bonnes affaires de la commune. Un terrain à bâtir pour une poignée de cerises au bon croyant d’à côté. Les derniers ateliers communaux sur 5000 m2 pour une somme plus que dérisoire au gentil garagiste du coin. Et pour l’apothéose, l’Epamsa devra débourser 1 Euro Symbolique pour 3000 M2 après avoir rasé 9 logements sociaux communaux d’une valeur d’1 500 000 € minimum. Même Balkany n’avait pas osé autant ! Le désert pour ceux qui suivront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion