logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Jean Lemaire est-il en difficulté ?

Budget communal

 

Cacher un modèle catastrophique !

Une chose est sûre, l’argent fait défaut de tous côtés, non pas par la faute de la baisse des dotations de l’Etat puisqu’elle est de 180 000 € (rien que pour l’année 2015) – en revanche, deux prêts (1,5 million d’euros) ont été consentis au renflouement des caisses de la commune…

 

On le voit, au cœur des affaires, des décisions cruciales ne tournent pas rond ! Dans ces conditions, est-il encore crédible de continuer à cacher autant de fautes politiques majeures ?

Rien ne va plus ! Personne ne préfère le Jean Lemaire d’aujourd’hui à celui de la campagne 2014, deux ans déjà, mais quelle dégringolade dans l’opinion public !

Il y a longtemps qu’on ne comprend plus Jean Lemaire… Il a dit quantité de choses pendant ses deux dernières campagnes de 2010 et 2014, pour finir, changement de pied, changement de stratégie, il dévisse totalement pour réaliser tout le contraire de ses engagements une fois élu !

Dès les premiers instants, dès les premières minutes, il a changé d’avis sur tous les sujets ! Au moment même de son arrivée, dès qu’il est entré en fonction, les effets de son élection ont été spontanément dramatiques pour l’intérêt général de la commune…

Ambiance glaciale et grosse déconvenue ! Après une guéguerre de plusieurs mois contre la Camy, il a fait faux bond à ses électeurs pour rejoindre ventre à terre (comme une fusée) « Mon cher Paul » Pt de la communauté de Mantes, la sentence ne s’est pas fait attendre, entre lui et les Gargenvillois, c’est terminé ! 

Problème n°1 : Il n’a plus aucun appui du corps électoral, notamment concernant la démocratie participative des 45% qui lui avait pourtant permis de décrocher son mandat de maire, également, il n’a plus aucun soutien de la part des sympathisants d’un « Restons Village », de surcroît, il n’a plus aucune crédibilité au sujet de sa ligne politique en totale contradiction avec ses engagements (la Camy, l’Epamsa, la politique « Delpeuch »), autant de contradictions qui attisent colère, dégoût et écœurement de la part de nos compatriotes…(à quoi bon aller voter – tous tricheurs/menteurs disent-ils !) 

D’où vient ce détestable comportement ? Des fables, des fables, et encore des fables étalées sur trois élections (2008 – 2010 – 2014) Des tonnes de mensonges !

Quelques exemples pour la postérité : « Restons Village », « Pour une démocratie vivante », « Pour un urbanisme concerté et maîtrisé en concertation avec les comités de quartiers », « Pour que notre village reste un village », et encore,  » Il ne faut pas reproduire les erreurs des années 60/70 avec des concentrations de logements, de véritables ghettos, nous n’en voulons pas à Gargenville, ces bâtiments ne peuvent être que troubles de jouissance pour les riverains, dévalorisant leur patrimoine, leur apportant des nuisances diverses, et ces effets seront répercutés à l’ensemble des Gargenvillois !

Voilà une élection qui ne passe pas inaperçue – pour le moins – un électorat terrassé par le poids d’un gâchis monstre, un choix politique qui tourne au vinaigre avec la population (tout repose sur un système de tromperies indignes !)

Un « bide » retentissant ! Des critiques de toutes parts ! C’est le grand foutoir (le côté manipulateur incontrôlable) ! Voilà quelqu’un qui dès son élection s’est toujours refusé à appliquer ce qu’il a beaucoup promis pendant des années aux électeurs !

Avec un pareil pédigrée, non seulement il casse la « baraque » dans notre petite commune de Gargenville où il venait tout juste de remporter un rôle d’importance à préserver une bonne qualité de vie (45% de voix pour l’efficacité d’une démocratie locale), mais sur le fond, en dehors d’un côté très « famille » étalé à la Camy (mon cher Paul par ci, mon cher Paul par là), lui-même battu par Philippe Tautou (64 voix contre 50) à la présidence du Grand Paris Seine et Oise (un proche de Pierre Bédier Pt du conseil des Yvelines, Pt de l’Opievoy, Pt de l’Epamsa), il faut bien avoir en tête que le 4éme vice président de la Camy a baigné dans un autre monde totalement déconnecté des attentes Gargenvilloises, voilà comment il a passé la majeure partie de son temps à nous fabriquer une récession économique en s’occupant d’aménagements pour le compte d’une série de logements collectifs…(convention Epamsa/Camy)… 

Jean Lemaire est donc en totale contradiction avec les raisons profondes de son élection… Quel charlatanisme pour notre commune et sa population !

BugsBunny

Plus belle la crise ! Bienvenue dans le monde d’intox de l’Hôtel de ville ! Bienvenue dans un monde interdit dont on ne vous parle jamais ! (ce qu’on vous dissimule avec tant de soin, ce qu’on vous cache depuis des années, le côté inabordé dans le discours des vœux 2016, le côté totalement vidé de sa substance, le côté radicalement antidémocratique)…

Rien sur l’abandon du projet des 32 maisons de ville du site Porcher, rien sur la propriété « Les Lys » rue Victor Hugo, rien sur le projet d’expropriation de la copropriété Henri Chausson (76 logts dont 50% sociaux), rien sur le prix de vente de la Résidence Michon (perte de 17 logts communaux pour une somme ridicule, 53 000 € par appartement), rien sur le prix de vente des 16 000 m2 du foncier Jean de la Fontaine à 93 € le m2, rien sur le prix de vente des 5 ha du foncier du Moulin à vent (perte financière totale), rien sur le foncier de la sente Lemaire (100 logts dont 50% sociaux), rien sur le coût du groupe scolaire à charge de la commune (6 millions d’euros), rien sur le foncier (totalité de l’espace vert) concernant l’impasse des Roses (11 maisons individuelles), rien sur les ventes des sentes et des espaces verts de la commune ( totale suppression du refleurissement promis), rien sur les 49 000 m2 de logts sur le site Porcher (750 logts actés en Préfecture), rien sur un projet en centre ville déjà bien avancé depuis des mois, rien sur les nuisances routières et le fameux 2ème pont pour 2024 (sinon les tracts Jean Lemaire de 2014), rien sur le projet Eole en gare d’Epône d’ici 2023, rien concernant la carrière de Brueil en Vexin et les enfouissements de Guitrancourt (100 000 tonnes/an voté par la majorité Jean Lemaire), rien concernant l’usine Calcia et son nouveau propriétaire Heidelberg-Cément (emplois, automatisation, mise aux normes), rien concernant le prêt d’1,5 million d’euros concernant le super trou budgétaire 2015…

La sonnerie d’alarme est bien en route ?

 

LE 23/01/2016/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion