logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Débâcle électorale, mais des “élus bien élus” !

premier tour 2020

 

Pas question d’annuler le premier tour !

En place depuis 60 ans, la Cinquième République est le régime Républicain le plus stable après la Troisième République (1870-1940). En temps ordinaire, les municipales sont après la présidentielle, les élections préférées des Français (loin devant les Européennes et les législatives).

Depuis 1959, (comme observé sur le graphique ci-dessus), toutes les consultations municipales se sont portées au-delà des 60% de votants – une garantie démocratique Française, gravée dans le marbre sur le constat que les municipales apportent de façon régulière une constance à la Vème République, frôlant les 80% de votants en 1983.

Une souveraineté dont s’honore la Vème République, du fait que non seulement, elle s’en honore en tant que pilier démocratique d’importance capitale, mais qu’également, elle s’en honore en tant qu’élément stabilisateur durable, souverain, puissant, qui soudain bascule dans l’incertitude le 15 mars 2020.

Nous le voyons, nous le constatons depuis des années, en ces temps incertains la stabilité républicaine vole en éclat, morceau par morceau. La France a plus que jamais besoin de maires légitimes, l’épreuve du virus sera-t-elle l’épreuve “démocratique” de trop ? Réponse à cette conjoncture anxiogène le 28 juin au second tour des municipales !

 

Le choix de Tourcoing

Dimanche 15 mars 2020, une respectabilité, une ouverture, une tolérance à la souveraineté Républicaine ?

 

Le choix de Tourcoing, “un suffrage” qui restera dans l’histoire !

Samedi matin 23 mai, le ministre Gérald Darmanin a été élu maire de Tourcoing, notamment en présence de son ami, le président du Conseil régional des Hauts-de-France Xavier Bertrand (ex-LR). Une “belle performance” qui lui a valu également les félicitations immédiates du chef de l’État. Gérald Darmanin a endossé le costume de “Superman” ?

 

Une élection, deux “crédibilités” à l’épreuve !

La première : Vu les circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie de COVID-19, le ministre de l’Action des Comptes publics l’a emporté haut la main dès le 1er tour le dimanche 15 mars, recueillant 60,9 % des voix… sur fond de participation record de 25,38 % de votants (moins de 15% des inscrits). Un idéal de démocratie représentative ?

La seconde : Maire et ministre, à lui seul Gérald Darmanin cumule deux fonctions hors de la jurisprudence instaurée par Lionel Jospin en 1997, qui veut qu’un ministre ne peut pas diriger un exécutif local – de surcroît (…) que le premier ministre avait martelé en septembre 2019. Quant à ses indemnités de maire, elles seront reversées à la SPA…

 

50 millions d'électeurs 2

 

COVID-19 et premier tour des municipales, un jeu de dupes ? 

La démocratie a des valeurs, une grande histoire. En France, comme dans la plupart des pays, la démocratie est essentiellement représentative. La crédibilité de la démocratie représentative repose sur le sens civique d’une majorité des citoyens. Fort logiquement, il y a bien crise de la démocratie représentative lorsqu’une majorité d’électeurs refuse d’aller voter en pleine pandémie de COVID-19 (participation réactualisée à 44,64 %). Un criant désaveu républicain ?

 

Finalement cette crise aura tout transformé, même la démocratie représentative !

Vers la séparation brutale entre le peuple et l’exécutif ? Malgré l’épidémie du coronavirus, maintien du calendrier électoral comme si de rien n’était ! On s’attendait à voir le taux de participation jouer un rôle capital dans la validation ou non des résultats du 1er tour, finalement il n’en est rien et se sont des mesures d’approbation qui ont été retenues en haut lieu pour valider un scrutin totalement bidon. Un tour de force ? Une bévue de la part de nos gouvernants ?

 

Quel que soit le degré de pandémie, aux urnes malgré tout !

Ce premier tour 2020, c’est l’épisode de trop pour la France entière ? Maintenu, alors même que le nombre de contaminations au Covid-19 explosait en France, le premier tour des municipales 2020 restera pour beaucoup, la pire bourde de la Vème république. La consigne a été de diffuser des encouragements à aller voter, or, compte tenu des risques et des appréhensions, nombre de Français restent persuadés que les élections du premier tour ont été mal gérées, et auraient dues être purement et simplement annulées (compte tenu de l’accélération de la pandémie).

 

Des appels à tout annuler, mais pas de report du premier tour des municipales !

Jeudi 12 mars dans la soirée. Après avoir longuement hésité, la tendance au vote était perceptible à l’Elysée.

“Le premier tour des municipales se tiendra » avait annoncé à 20 h le Président Emmanuel Macron, “rien ne s’oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes dimanche” !

Dans son allocution, Emmanuel Macron ajoute des mesures chocs comme la fermeture des établissements scolaires et universitaires (pour freiner la maladie). Mais aussi, que des dispositions sanitaires exceptionnelles seraient en place dans les bureaux de vote. Le dispositif “sécurité aux urnes” était résolument scellé ?

Puis vînt la prise de parole d’Edouard Philippe samedi 14 mars, la découverte de nouvelles mesures, dont le passage au stade 3 de l’épidémie. Au vu de l’accélération du virus, il était alors indispensable au peuple de France d’aller voter dans les moments d’une pandémie exceptionnelle ? Les meilleures conditions possibles étaient toujours d’actualité ?

Entre un gouvernement disant aux gens de rester au maximum chez eux, fermant les magasins non essentiels et interdisant les rassemblements de plus de 100 personnes, et qui, dans le même temps, incitait à voter, les Français se sont sentis en confiance ? Le constat sonne comme un choc : partout en France l’abstention a battu des records lors du premier tour des élections municipales, organisé dimanche 15 mars en pleine pandémie de coronavirus !

 

Participation à 44,64 %, l’après coronavirus commence sous les meilleurs auspices ?

La polémique sur le report des élections – demandé samedi 14 mars par six présidents de région – n’y aura rien fait – quand bien même plusieurs médecins de renom se sont exprimés pour demander aux Français de ne pas se déplacer. Soulignons l’exemple du docteur Rémi Salomon, directeur du service de néphrologie pédiatrique de l’hôpital Necker et président de la Commission médicale d’établissement centrale de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), il avait appelé les électeurs à ne pas aller voter. Il faut dès maintenant appliquer le confinement maximum”, s’était-il écrié le 14 mars, publiant un graphique représentant l’explosion du nombre de cas de contamination.

Au moment où la France a un besoin crucial de vérité Républicaine, de bon sens Républicain, pourquoi faire simple quand on peut tout compliquer ? N’est-ce pas imbuvable de constater que le refus majoritaire à aller aux urnes ne puisse pas être pris en compte – au lieu, une fois de plus, de se plier aux injonctions, aux directives, aux pensées dominantes de quelques gouvernants oubliant la majorité des Français ayant déserté les bureaux de vote, dans un pays mis à l’arrêt par pandémie de coronavirus ? Hôtel Matignon…, pas de décrypteur, le message n’est pas passé ?

Situation ubuesque : Qu’est-ce que le pays va en retirer ? Durcissement Etatique ?  Arrogance des gouvernants ? Justice… Injustice…? Infantilisation ? Le coronavirus agit comme un révélateur ?

Au bout du bout, la démocratie va en sortir grandie ?

 

LE 27/05/2020/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

35 thoughts on “Débâcle électorale, mais des “élus bien élus” !”

  1. Sans masque dit :

    Vous me faîtes rire, on s’en fout de votre règle d’une pseudo majorité, ça ne compte pas ! Car même si les municipales s’étaient déroulées au dessus des 50% et sans le coronavirus, c’était plié pareil parce que c’était écrit dans la tête des électeurs ! Qui aurait pu changer la donne ? Fantômas ?

  2. Le peuple a parlé dit :

    Pour votre info c’est demain l’intronisation et c’est pas trop tôt ! Vous êtes des mauvais perdants c’est tout ! Ouvrez les yeux bien grand, maintenant vous allez voir ce que vous allez voir et ça va déménager.

  3. Les "Delpeuch" sont de retour ? dit :

    Comment ne pas reconnaître les fidèles et grands serviteurs du grand renversement de Nicole Delpeuch, puisqu’ils sont en nombre et en bonne place dans la liste du poulain pour achever ce qu’ils ont commencé. Mais cette frange si particulière qui divise et opprime Gargenville depuis 15 ans, semble cette fois incapable de s’imaginer quels sont les réels problèmes auxquels ils vont devoir se confronter, notamment sur les grands enjeux de Gargenville et des attentes d’une majorité des habitants.

  4. Trop facile de se donner bonne conscience dit :

    Quand on écoute ceux qui ont voté, surtout le clan « gagnant/gagnant du COG », le vote serait le plus sacré et le plus indispensable des devoirs. Un 15 mars en pleine pandémie, excusez… mais la santé des gens d’abord, et puis pour un grand nombre de votants aucun des deux n’incitait à se déplacer. Mais puisque dans notre DEMOCRATIE le vote blanc n’est pas pris en compte, nous voilà donc une fois de plus entre les mains conquérantes d’une minorité dite représentative. Mais de quoi ? Mais de qui ? Que peut-on prétendre sur 30% ? Et puis, pour changer, qu’on aimerait que ce clan se souvienne en permanence qu’ils sont les vrais responsables du grand renversement de Gargenville. Et enfin, qu’ils comprennent une fois pour toutes que 70% de la liste électorale n’a pas voulu voter pour eux et qu’elle ne sera jamais complice de leurs manoeuvres !

  5. Association Gargenville Seine Vexin dit :

    Bernard Dupont dit sur « Vivons l’Avenir Ensemble » : Nous serons présents sur Facebook pour assister à cet événement. Dans un esprit républicain, nous disons au revoir et merci à l’ancienne équipe.. et bienvenue et bon courage à la nouvelle équipe.

    OUAIS OUAIS OUAIS M. Bernard Dupont. C’est dans un état d’esprit républicain… que vous dîtes au revoir et merci à l’équipe qui a trahi tout Gargenville ? Pas adieu ? Et c’est sans doute dans le même état d’esprit républicain que dîtes bienvenue et bon courage à la « nouvelle équipe »… « nouvelle équipe » en effet, mais qui en réalité n’est autre que l’ancienne équipe de Nicole Delpeuch avec sa vieille garde remaniée et repeinte en vert pour l’occasion des municipales 2020, mais déjà rejetée à deux reprises par les Gargenvillois pour sa politique d’urbanisation de masse de l’OIN Bédier votée/signée par tous les fidèles « Delpeuch » en 2010/2014 dans le dos de la population… Ou bien cher M. Bernard Dupont, vous avez besoin d’un cours sur l’histoire de Gargenville, ou bien cher M. Bernard Dupont vous avez été induit en erreur et par conséquent nous vous proposons un dossier d’information ZAC/OAP, vous savez comme celui du pylône Bouygues qui aurait dû vous être transmis en toute transparence. Bonne continuation…

  6. Cloé dit :

    Un scrutin infecté par le covid-19 et pas un mot sur les 58% d’abstention ? C’est normal ça ? Il faudrait quand même expliquer pourquoi personne en parle ? C’est les 42% de votants qui dérangent ? Bon ben c’est pas tout ça, les voilà à peine installés et tout le monde pense déjà aux prochaines élections, on se demande pourquoi ?

  7. Pascal dit :

    Y’en a marre de toujours voter par défaut et de se retrouver avec un premier de cordée pour lequel à peine 30% des électeurs ont voté ! Qu’est-ce qu’il y a de démocratique là-dedans ? Ce premier tour aura été une belle mascarade et une sacré aubaine pour les revenants de Nicole Delpeuch qui se font passer à nouveau pour les sauveurs de Gargenville, comme le dénommé Jean Lemaire en 2014 !! On en voit le résultat, une belle cata !

  8. Julie dit :

    Pour l’élection du maire, pardon mais je ne suis pas allée au bout, pas la force de regarder ce retour en grâce, c’était trop douloureux sachant ce qui nous attend, et je ne veux pas laisser le dégoût me pourrir la vie. Faut-il vraiment que les gargenvillois subissent ça régulièrement tous les six ans ?

  9. Fachosphère toujours dit :

    Le plus comique dans cette histoire, c’est l’utilisation du terme « nouvelle équipe », alors que ce sont les mêmes y compris le maire, fidèle poulain de l’ancienne mairesse. Des vieux « Delpeuch » revenus d’outre tombe, usés par leurs précédents rodéos anti-Gargenvillois des années 2004/2008 et 2010/2014, un cocktail déjà déchu à deux occasions, qui se félicite du retour en grâce de l’urbanisation de masse de Pierre Bédier, évidemment leur idéal. J’ai un terrible aveu à vous faire, c’est fatiguant de revoir cette vieille fausse droite de retour sur 40% de votants pour achever Gargenville.

  10. L'histoire se répète dit :

    La moralité de cette élection prouve que ceux qui savent voter le retour de la politique « Delpeuch », ne savent toujours pas où mène le système de constructions à tout va qui plombe l’intérêt général de la ville. La vérité est toujours détournée, toujours ailleurs, voilà pourquoi on en est là ! Bon courage quand même !

  11. Jackpot dit :

    Vite un vaccin ! Il est très intéressant et encourageant pour l’équipe des revenants de voir M. Perron soutenu par 1637 gargenvillois, évidemment tous ces gens épris dans leurs cœurs et âmes « d’un mode village », mais votant son action pour faire triompher le béton à tout va de sa marraine politique Nicole Delpeuch ? La faute aux 30% de fiévreux du covid sans doute…??

  12. Patrick dit :

    Ces élections, encore une grosse arnaque ? Une polémique s’installe doucement mais sûrement… Voilà que pour une majorité de gargenvillois, la question est de savoir si Yann Perron fait le jeu de l’urbanisation de masse de Nicole Delpeuch et de Pierre Bédier ? Le mieux est de se donner rendez-vous dans quelques mois avec les premiers permis additionnels de la petite usine du Val Fourré de Rangiport. D’après-vous quelle sera la surprise ?

  13. Gauche caviar et droite Bédier, main dans la main dit :

    Eloge plus que nécessaire à cette gauche caviar Mitterrandiste, qui n’était pas là pour nous aider mais pour nous faire obstacle, et qui n’a pas trouvé mieux que de se consacrer corps et âme à l’habile manipulation politique gargenvilloise de tonton Bédier, et de son armée de promoteurs au service de constructions à tout va. Nous avions un vrai projet à défendre, un vrai projet pour Gargenville, remercions vivement leur détermination outrancière en faveur de logements sans limite, leurs étonnants revirements et leurs étonnantes alliances pour le bénéfice du pire du pire d’une droite boutiquière pourtant bien renommée. Lorsque la gauche dorée fait le jeu d’une droite malodorante, notamment en se déclarant protecteurs des « sans grade », mais sans aucune interrogation sur l’authentique réalité de la vraie misère d’un ghetto dont personne ne veut à Gargenville, alors il advient les relents d’un Val Fourré, des Mureaux ! Tromper c’est trahir, Gargenville n’en demandait pas tant une fois de plus, comptez sur nous pour vous combler de louanges plus que méritées.

  14. Association GARGENVILLE SEINE VEXIN dit :

    POUR LA CONNAISSANCE, POUR LA TRANSPARENCE,

    Quelle formidable invention immobilière que ce système d’une concentration de logements pour les intérêts d’une ZAC/OIN des années 60… mais qui par magie ne débarque pas comme ça du jour au lendemain à Gargenville !

    NON !!! CE N’EST PAS L’ETAT QUI L’IMPOSE A LA COMMUNE POUR UNE HISTOIRE DE QUOTA DE LOGEMENTS SOCIAUX !

    NON !!! CE N’EST PAS PIERRE-MARIE DARNAUT QUI L’AURAIT SORTIE DE SON CHAPEAU !

    GARGENVILLOIS, ARRÊTEZ DE CROIRE DES COMMENTAIRES BIDON !!
    GARGENVILLOIS, ARRÊTEZ DE CROIRE DES INEPTIES !!

    GARGENVILLOIS, C’EST LE RESULTAT D’UN CHOIX POLITIQUE ! LES SEULS VRAIS RESPONSABLES SONT NICOLE DELPEUCH ET JEAN LEMAIRE, TOUS DEUX ASSOCIES DANS UNE URBANISATION DE MASSE DELIRANTE, PERSONNE D’AUTRE !!

    Si une ZAC et des OIN ont été actées à Gargenville, c’est uniquement par volonté politique, forcée/contrainte par Nicole Delpeuch et Jean Lemaire « dans un cote à cote en 2007″ (époque d’un parrainage « Pierre Bédier/Nicole Delpeuch » [sous mandat « Samitier »], en fait, une majorité « Nicole Delpeuch » approuvée par l’opposition « Jean Lemaire »)…, puis acceptée/votée/signée en 2011/2012/2013 par l’équipe « Delpeuch », revenue au pouvoir en juin 2010 par le biais d’un système machiavélique…, qui finalement aujourd’hui, n’est autre, par reconduction, que l’équipe actuelle de Yann Perron, reconditionnée/remaniée autour du noyau dur des « piliers Delpeuch », nouvellement réélue (faisant croire en mars 2020 à un monde nouveau, repeint en vert, alors qu’en réalité, ils sont les seuls grands responsables, avec Jean Lemaire, des incroyables contraintes urbanistiques de Gargenville).

    Deux équipes OIN dans une course effrénée du pouvoir, ils se font une guerre sans merci, mais pour la même politique, pour les mêmes objectifs ! URBANISER GARGENVILLE COÛTE QUE COÛTE !

    Si…par curiosité (volumes d’intox), « vous jetez un œil » sur la page Facebook « Tu sais que tu viens de Juziers Gargenville », on peut y voir que divers riverains (que nous avions pourtant tenter d’avertir en 2016 dans un porte à porte), sont aujourd’hui « atterrés » de voir des engins de terrassement débarquer un beau matin ensoleillé de fin mai 2020, en limite de leurs jardins…pour y construire une suite de bâtiments (ce qui évidemment a pour effet de nous rappeler le débarquement d’engins dans l’affaire similaire du pylône Bouygues 2019, limitrophe d’Issou. Déjà un an… et également de bien de grands souvenirs mémorables pour l’histoire de Gargenville…)

    Sachez Mesdames Messieurs, qu’en 2013/2014, nous avions fait obstacle à cette concentration abusive de logements du site « Porcher » (« ZAC Porcher » d’ailleurs illégale/pour laquelle nous avions déposé plainte devant le Préfet/histoire d’une concertation publique de l’OIN Bédier/Delpeuch initialement prévue sur 6,7 ha… soudain métamorphosée en 11,6 ha sans le moindre consentement du peuple, c’est-à-dire le passage magique de 300 logements maximum, à 700 logements minimum, sans infrastructure le permettant).

    Des recours devant le tribunal administratif qui alors constituaient un sérieux obstacle pour les décideurs de l’OIN, recours mûrement réfléchi, pour vous/pour l’intérêt supérieur de la ville, c’est-à-dire, recours contre la ZAC, recours contre le PLU incorporant la ZAC et les OAP « Entrée de ville/Cœur de ville, recours des 4 permis « Porcher », le tout accordé par l’équipe « Nicole Delpeuch », dont nous en avions ensuite obtenu satisfaction indirecte (2015/2016), notamment par jet d’éponge des promoteurs [sous mandat « Jean Lemaire »]… (que M. LEMAIRE s’est vite empressé de relancer dans le dos de ses concitoyens sous une autre forme, trahissant ainsi ses 3 campagnes électorales d’un « Restons-Village »… ce qui au bout du bout de son mandat lui a finalement valu les « remerciements empressés » de la population). EVIDEMMENT 493 VOIX ET JACKPOT POUR M. JEAN LEMAIRE…

    Qui alors parmi la population en a finalement tiré de véritables conclusions en direction de la préservation de la qualité de vie de Gargenville ? Très très peu de Gargenvillois ! D’accord, M. LEMAIRE a été « l’homme à abattre », comme l’avait été Nicole Delpeuch en 2014, et ce n’est que juste récompense pour les deux associés de l’OIN/Bédier de 2007 à 2020…, mais les équipiers « Delpeuch » ? Que deviennent les artisans et fidèles colistiers « Delpeuch » de la ZAC Porcher ? Des OAP ? Du PLU ? Celles et ceux qui ont tout voté, tout signé ? Des blanches colombes ? Des oies blanches ? Des anges verts tombés du ciel à qui profite la chute prévisible de Jean Lemaire ? De toute évidence, ils ne sont plus responsables de rien ? Ils n’ont plus rien voté ? Ils n’ont plus rien signé ?

    D’un autre côté, notre association a été présentée comme une association empêchant la réalisation d’un miraculeux quartier paradisiaque pour Gargenville ! Côté « PARADIS »…, on peut dire que les habitants de la commune sont vraiment gâtés ! MAIS CHERS GARGENVILLOIS ATTENTION… Au jour d’aujourd’hui, vous n’avez pas encore la moitié de ce qui vous attend !!! La moitié de ce qu’ils ont prévu… Et ça promet !

    D’APRES-VOUS, A QUI DEVONS-NOUS CET AMONCELEMENT d’HLM (PLUS CEUX A VENIR…) ET QUI SONT LES ETERNELS BENEFICIAIRES DE CETTE BELLE BOUILLABAISSE ? CHACUN DE SON CÔTE OU LES DEUX CLANS DANS LE MÊME PANIER ?

    Tout le réel problème réside encore et toujours, non pas dans la diffusion, mais dans le matraquage de rumeurs/ragots/racontars/et autres potins diffusés deci delà, notamment au sein des associations du COG, chez les commerçants et autres débits de boisson de la commune (dont nous en avons en retour des récits absolument incroyables, et dire que c’est ce procédé aberrant qui anéantit la vérité, et qui se paye de fourberies par bouche à oreille !)

    Une fois de plus, comme vous pouvez le constater sur la page Facebook « Juziers/Gargenville », chacun y va de ses petits potins, de ses petites « infos archi fausses »… Pour les plus accoutumés, les plus assidus d’enfumages de toutes sortes, de fait, des véritables spécialistes qui s’immiscent régulièrement pour « noyer le poisson », « greffer des déviances » aux réels problèmes des riverains et des habitants de Gargenville.

    Pour d’autres, c’est-à-dire des personnes réellement inquiètent de leurs lendemains, pas de solution, pas d’aide, pas de secours, mais finalement de l’embrouille, du bidon, du vent, des contrevérités cent fois répétées qui deviennent vérité au fur et à mesure du temps passé (ou sentiment de vérité dans la tête des gens) – une « majorité » dit-on aujourd’hui – mais de 30% – (si il y a vraiment 30%) – de fait, des reconduits sur infos tronquées à l’infini ! Un vrai manège sans fin ! Une machine infernale ! Un vrai travail de sape aux conséquences désastreuses qui ne sert que l’éternelle renaissance du clan « Delpeuch », voué à l’urbanisation de masse de l’OIN/Bédier !

    Gargenvillois, émancipez-vous, rebondissez, regardez la vérité en face et frappez définitivement à la bonne porte. Vos « dits protecteurs » repeints en vert et récemment reconduits, ne sont que des usurpateurs de notre mode de vie, de notre sérénité de Gargenville. Relisez les PV des conseils municipaux concernant le déclanchement de l’urbanisation de masse des années 2010/2014, ce sont les mêmes qui aujourd’hui sont de retour à l’Hôtel de ville.

    MERCI D’OUVRIR LES YEUX !

  15. Des élus aux mille tours ! dit :

    Le seul talent des anciens colistiers de Nicole Delpeuch, revenus à la mairie, c’est d’avoir été battus à deux reprises pour avoir vendu Gargenville à Bédier, et de se retrouver en 2020 auprès de M. Yann Perron pour finir le sale boulot. Des « nouveaux » élus qui n’en sont pas… et une dite « belle équipe » qui n’en est pas une ! Pas mieux que Jean Lemaire !

  16. Pasquali dit :

    Faudra pas s’étonner si l’abstention va bientôt atteindre les 70% ! Il n’y a plus rien à attendre de la politique depuis 40 ans, c’est uniquement de la tambouille électorale avec les mêmes bidouillards, les mêmes programmes pour les mêmes résultats, toujours délabrer la France. Même condamnés ils font carrière ! Merci qui ? Merci les privilégiés politiques ! En plus ils se votent des lois pour se protéger !

  17. Vivien dit :

    On ne mérite pas mieux que les revenants Delpeuch ? Il n’y a personne d’autre ?? Personne de sérieux qui puisse sortir du bois afin de mettre de l’ordre dans cette ville ? Au lieu des « Delpeuch », vous ne croyez pas qu’il aurait été raisonnable d’encourager des gens honnêtes et sincères ? C’est complètement dingue, les revoilà grâce à de nouveaux coups tordus et fumants, et en plus ils ne représentent que 30% !

  18. PAS CONFORME ! dit :

    Si les « Delpeuch » se sont représentés et ont été réélus, c’est qu’il reste 1637 Gargenvillois qui n’ont encore rien compris ! Maintenant nous voilà avec des élus qui ont une cote de popularité très basse et qui ne représentent que 30% de la population ! S’ils ne veulent pas faire comme Jean Lemaire, ils feraient mieux de changer de fusil d’épaule et d’oublier les leçons de leur maîtresse d’école !

  19. La classe ! dit :

    Bon ben voilà, maintenant partout en France on a des maires élus avec 40% de participation ! Incroyable ! Vivement qu’on légalise le vote blanc, instantanément ce sera le plus grand parti de France !

  20. Rose dit :

    Soyons clairs, maintenant une majorité des élus sont des tricheurs, des menteurs, des bidouilleurs. Rajoutons les tripatouillages constants des systèmes qui ne sont pas représentatif du corps électoral. Que des dérives, le peuple n’est pas représenté sauf à voter blanc ce qui n’est pas pris en compte. Qu’est-ce qu’il reste comme élément de langage ? L’abstention majoritaire !

  21. Nathan dit :

    Municipales, deux fois 40% de votants, triste participations, du coup très petite démocratie. Mais cette attitude de ne vouloir rien vouloir prendre en compte est très dangereuse. Deux exemples de gouvernants : Participation au Havre, 42,02 %, Philippe élu avec 58,83%, soit 22,2 % des inscrits, c’est à dire moins de 15 % des électeurs. Vous avez dit démocratie ? Prenons encore l’exemple de Gérald Darmanin, nouveau ministre de l’intérieur, élu « brillamment » à Tourcoing avec 60,9% des voix, participation de 25,38% de votants, moins de 15% des inscrits. Vous avez dit démocratie ? Dans tout le pays, c’est partout pareil, effondrement de la participation, échec total des tenants du pouvoir, donc des représentants du désordre !

  22. Alain dit :

    Quinze années ont suffit pour mettre à terre Gargenville ! Maintenant les Gargenvillois mesurent la ville magnifique et le calme Olympien qu’ils avaient entre leurs mains ! C’est ainsi que les belles communes tombent, par excès de confiance. Il fallait regarder à quoi obéissait Nicole Delpeuch et sa politique Bédier, un ghetto Porcher dont aujourd’hui s’honorent Jean Lemaire et Nicole Delpeuch, le pire cauchemar que la population est actuellement en mesure d’en prendre toute la réalité ! Politique de voyoucratie !

  23. Colombo dit :

    Heu, c’est pas les « Delpeuch » qui devaient faire un contrôle des ventes du patrimoine et des affaires bizarres ? Les pauvres, ils viennent tout juste d’arriver…soyons patients… Laissons-les faire ils ont la tâche difficile. En effet, il ne sera pas facile pour eux de trouver un indice quelconque de l’irresponsabilité du maire précédent au milieu de ce tas d’âneries. Faisons-leur confiance et attendons la fin de leur mandat, ensuite c’est l’autre qui reviendra à 80 balais !

  24. Thomas dit :

    Des anges sont de retour à la mairie ? Déjà, il faut dire que leur ambition politique fait l’unanimité : 30% des inscrits ont voté pour les « Delpeuch » ! Par ailleurs, le programme n’est pas mal non plus : un quartier ghetto à Gargenville, une dégradation de l’image de la commune, une dégradation de la circulation, des projets « Delpeuch » en centre ville renforcés, une usine Calcia aux pollutions spectaculaires libre de tout, un environnement, des espaces verts, des plantations d’arbres, des lavoirs, dans un magnifique état de délabrement avancé, bref le seul vrai perdant des élections, c’est le peuple !

  25. Brett dit :

    C’est fou de voir Gargenville toujours gouvernée par les mêmes fossoyeurs. Il faudrait peut-être se souvenir que c’est grâce à Delpeuch, Lemaire et Perron que le renversement de la ville a eu lieu, et le tout contre l’avis des citoyens. Alors STOP, arrêtez de voter pour des gens qui plombent Gargenville depuis 15 ans !

  26. Marion dit :

    Que ce soit Nicole Delpeuch, Jean Lemaire, ou Yann Perron, les trois sont complètement inaptes à la continuité de M. André Samitier. En d’autres termes, ils sont juste capables d’imposer les règles de Pierre Bédier contre les votes des citoyens. A quand des élus du peuple ?

  27. Thomas dit :

    Yann Perron, en voilà encore un qui va laisser pourrir la situation dans le durée, en plus il n’y a que 40% d’électeurs qui se sont déplacés. Plus important, jamais la confiance ne pourra être donnée à quelqu’un qui annonce le veille des élections qu’il mènera à terme le quartier Porcher, soit plus de 700 logements et 3000 personnes sur 11 ha.

  28. Nicolas dit :

    Nicole Delpeuch, Jean Lemaire, Yann Perron, tous ces gens là n’ont-ils pas participé à la casse du cadre de vie de Gargenville ? En quoi tous ces pyromanes seraient-ils plus efficaces aujourd’hui ?

  29. Maxime dit :

    Ils sont vraiment exemplaires ! Voilà t-il pas qu’ils nous l’ont rejoué contre un véritable choix démocratique à Gargenville ! On en veut pour preuve l’alliance conclue entre l’équipe « Perron » et le collectif Bouygues ! Bravo ! Bravo ! Heureusement qu’il n’y a eu que 42% de votants !

  30. Daniel dit :

    Continuons, nous sommes sur la bonne voie ! Il ne manquait que le mandat « Perron » pour finir le sale boulot de Nicole Delpeuch ! Souriez, bientôt Gargenville ressemblera aux cités de Mantes et des Mureaux, tout ça pour 40% de votants !

  31. Arnold dit :

    J’imagine que ce nouveau mandat qui s’inscrit à 100% dans la ligne politique de Nicole Delpeuch, va encore être aussi folklorique que les deux précédents. D’un autre côté, comment la démocratie qui seule pourrait permettre de sortir de ce conflit d’intérêts entre ces deux clans et dont le peuple en est la seule victime, peut sortir gagnante avec 40% d’électeurs ? Tout cela n’est qu’un simulacre d’élections et ça dure depuis 15 ans ! Dehors tout le biseness Bédier !

  32. L'inacceptable en catimini dit :

    On ne se joue pas des masses indéfiniment. Bien nommer les choses, c’est dire la vérité aux gens ! La France vacille petit à petit. A l’image du pays, j’ai envie qu’on dise dans le monde entier, Gargenville ville de merde ! C’est un cri du cœur, un cri de révolte, un cri de ralliement contre « nos braves et nos bons élus si gentiment dévoués », offensant et humiliant l’histoire de France ! Depuis 50 ans, ils ont instrumentalisé le peuple, vendu nos valeurs, bradé l’hexagone comme on brade de vieilles fringues ! Tout est lié, le local, le régional, le national. L’adhésion des Français n’y est plus, 40% de votants ! Toutes ces fractures, tous ces mécontentements, tous ces chocs de confiance, toutes ces incertitudes, ils font comme si de rien n’était. Néanmoins, rien ne les sauvent, rendez-vous aux départementales, aux régionales, où la volonté générale ne s’exprimera plus que par l’abstention, plus puissante que jamais. La voix du plus petit nombre qui oblige tous les autres, sera alors plus que symboliquement hors la loi du code électoral Républicain. L’hostilité sera alors à son point culminant… Des limites surajoutées à la crise économique des grands marchés, hier si prometteurs.

  33. Thomas dit :

    Pourquoi toujours les mêmes ? élection après élection, au cœur du problème c’est bien leur tout-béton qui pourrit la vie des gens.

  34. Paul Trouillard dit :

    Qu’est-ce que l’on apprend dans ce face à face si savamment préparé ? 70% des électeurs n’ont pas confiance dans l’équipe Yann Perron ! 90% des électeurs n’ont pas confiance dans l’équipe Jean Lemaire ! Du jamais vu à Gargenville ! Et avec ça Yann Perron signe les projets de Jean Lemaire sans aucune information aux Gargenvillois ?? Pire, il convoque les riverains à une réunion, mais après avoir signé le projet de Jean Lemaire ! Comment ne pas être tous dégoûtés de cette caste de « bonnet blanc / blanc bonnet » ?! Il n’est pas temps de mettre de l’ordre dans cette commune ?!

  35. David dit :

    Ces extrémistes du béton ont été élus sur 30% de voix, et tous ceux-là sont au service du tout-béton Bédier ! Chut personne en parle, car bientôt la reprise de la dérive totale de Gargenville ! Pourvu qu’ils roupillent tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion