logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Gargenville, le démantèlement se poursuit…

La facture du Père Noël
« Message à nos lecteurs : Nous subissons depuis plusieurs jours des attaques répétitives sur notre blog. Nous faisons tout notre possible pour rétablir la situation dans les meilleurs délais, néanmoins, si vous êtes technicien informatique, votre concours nous serait des plus agréable. »

C’est un triomphe ! Hourra ! Victoire !

Besogne réussie pour Nicole Delpeuch et Jean Lemaire…! Ils ont enfin la contemplation d’un premier blockhaus de l’OIN à Gargenville !

Mission accomplie ! Quel merveilleux spectacle !

Les artisans de la métamorphose peuvent être satisfaits… 6 millions d’euros à débourser par les contribuables ! Leur persévérance a fini par payer.   

Belgique_Dupont_et_Dupond_Thomson_and_Thompson___e64cd1cb2e6c41559c696376b4097f16Nos Dupont-Dupont : Un fléau pour Gargenville !

La facture du duo : Une dette de 6 millions d’euros à honorer dès la rentrée par tous les contribuables de la commune ! Quelle bonne nouvelle au beau milieu d’une crise économique sans précédent !

En dix années, c’est une consécration pour ces deux amoureux de l’OIN, la commune passe d’espaces remarquables… à un démantèlement organisé !

 

Une à une, les révélations tombent !

 

On ne reconnaît plus la jolie petite ville dans laquelle nous vivions ! Peu à peu, le labeur d’André Samitier est irrémédiablement saboté…

C’est un véritable pillage communal auquel nous assistons ! Cependant, si vous vous attendiez encore à un tout petit miracle de Jean Lemaire, c’est cuit, archi cuit !

On est tous odieusement trompés ! Tous bafoués ! Avec l’élection de Jean Lemaire, il n’y aura jamais de véritable changement comme espéré… En revanche, nous en sommes tous pour nos frais !

Dès la rentrée, une facture Porcher nous tend les bras…. 6 millions de dette grâce aux décisions de nos deux redoutables économistes !

Chers compatriotes, nous sommes en présence d’un scandale électoral sans précédent, et au rythme actuel, le nouveau défi à relever n’est pas seulement moralement abject, mais d’une ampleur budgétaire colossale ! Comme nous l’entendons dire ici où là (des Gargenvillois ou chez les commerçants), le gouffre financier de la ville ne provient pas d’une fatalité de la baisse des dotations de l’Etat, ou encore d’implacables directives de l’OIN, ou bien de l’héritage de Nicole Delpeuch…

Ce sont des mensonges ! 

Jean Lemaire est actuellement responsable à cent pour cent de la situation économique de Gargenville !

Dès son élection, M. Jean Lemaire avait à sa disposition divers choix opportuns pour réaliser le grand ménage politique tant attendu… Il a été élu pour cette tâche bien précise – c’est à dire bloquer la politique de Nicole Delpeuch – notamment sur l’OIN – et une majorité électorale était en droit de l’obtenir, ne serait-ce que par le seul résultat des urnes du 30/04/2014…

Sinon, que vaudrait dans notre démocratie le sens des élections communales, le sens Républicain des suffrages ???

Actuellement, cette logique électorale de la démocratie représentative du 30 mars 2014, qu’en est-il exactement ???

Un seul petit groupe de béni-oui-oui à la remorque de Jean Lemaire… Lui-même catapulté en monarque devant quelques petits courtisans ?

C’est çà la démocratie à Gargenville ? Souvenons-nous de la présentation de Jean Lemaire pratiquée par Laurence Gosset le soir des vœux du 16 janvier 2015… Stupéfiant non ? On était dans l’idolâtrie, dans un culte d’extase…

En sens inverse, pas nous, le culte d’extase des béni-oui-oui et des petits courtisans de Jean Lemaire nous coûte la bagatelle de 6 millions d’euros !!!

Croyez-le fermement, la simplicité et l’efficacité, ces deux éléments essentiels de notre société, ça existe vraiment dans notre commune, mais pas comme la mairie l’entend le cultiver dans un culte d’extase pour la mainmise sur Gargenville.

La liberté de penser… cette extraordinaire faculté qui permet d’améliorer nos conditions de vie, au service de la collectivité, de l’humanité, ce progrès entrepris pour une supériorité en qualité de vie, tout cela persiste encore à Gargenville, mais uniquement d’un côté très respectueux des acquis communaux, urbanisme, patrimoine, fleurissement, bien-être !

Pour ces gens coutumiers de la préservation de Gargenville, il ne leur viendrait jamais à l’idée d’imposer des directives anti-démocratique à leurs compatriotes, ni de vendre le patrimoine communal pour combler le gouffre financier de décisions anti-démocratiques…

En observant la surdensification du premier bâtiment de l’OIN à Gargenville… Qui peut vouloir de ce retour aux années 60 de nos deux amoureux de l’OIN ?

Le drame, c’est que Jean Lemaire s’est bien gardé d’agir loyalement…!

Et pour cause, après s’être débarrassé de la démocratie participative de PMD, Jean Lemaire s’est surtout illustré dans une pirouette du tonnerre, une figure digne des plus célèbres acrobates de toute l’histoire politique de notre pays !

Entre les Gargenvillois et l’OIN… le  super contorsionniste a définitivement tranché…

Jean Lemaire s’en est allé seul vers la Camy et l’OIN, toutefois, pas de référendum local, pas de démocratie participative, mais 106 logements sociaux et un gouffre financier à charge de la population ! Formidable non ?

Aviez-vous déjà vu pareil deal à Gargenville ? Ou bien encore ailleurs ?

Dans notre commune, maintenant on manipule des campagnes électorales, on profite du mandat communal, dans la foulée, on écrase toute démocratie du peuple… Et pour finir, on oblige les contribuables à payer les âneries de deux amoureux de l’OIN !

Où avez-vous déjà vu ça dans notre beau pays ??? Abus de pouvoir ? Régime autoritaire ? A quand la liberté des urnes ?

Appliquer la démocratie participative, à l’évidence, ce n’était pas inscrit dans l’agenda politique de Jean Lemaire – tout simplement – parce que sa vision personnelle consistait exclusivement à sauvegarder les intérêts de l’administration de l’OIN via la Camy, d’ailleurs, et pour preuve, il est l’un des deux fervents artisans cosignataires de la convention OIN de 2007…

Autrement dit, Jean Lemaire n’a jamais eu l’intention d’ouvrir une porte d’accès à la liberté d’un référendum local, certes, il l’a fait croire des années durant aux trois dernières élections, mais une fois confortablement installé au pouvoir, il a commencé consciencieusement à cadenasser toute démocratie participative de Gargenville, précisément, celle qui était déjà en état de fonctionner dès son élection du 30 mars 2014 !

Ce qui revient au constat suivant :

Toutes les campagnes électorales de Jean Lemaire… 2008 – 2010 – et 2014… toutes sans exception… toutes étaient ignoblement mensongères, truquées, falsifiées, manipulées !

C’est écœurant ! C’est répugnant d’être obligés d’assister à une fraude morale aussi impardonnable, et pour finir, nous sommes tous contraints de payer 20% d’augmentation par système des taxations de l’administration, à savoir, l’exclusivité des âneries de Nicole Delpeuch et de Jean Lemaire !

Concernant Porcher, et l’urbanisme de la ville, le droit du peuple a décider de lui-même par simple référendum local… Avec Jean Lemaire, la mort dans l’âme, il faut se résoudre aux effets inverses d’une liberté par référendum local…

Pendant la campagne 2014, une majorité d’entre nous a logiquement pensé à une liberté de décision par référendum local, mais avec un élu aussi fourbe et ambigu que Jean Lemaire, nous ne pourrons jamais accéder à rien de démocratiquement exprimé de la part du peuple ! JAMAIS !

Par contre, aujourd’hui, sous vos yeux dubitatifs, sous votre regard ébahi, regardez et notez l’incroyable symbole de cette image monstrueuse d’un blockhaus de 106 logements sociaux en cours d’élévation sur Porcher – non seulement le spectacle est horrifiant en lui-même, à court terme, à long terme, mais en outre, il coûte 6 millions d’euros aux administrés… (estimation du moment)

Vue sous cet angle, la politique, c’est vraiment trop désespérant… voire dégueulasse ! 

Alors… Alors… Voilà comment on  en arrive à comprendre le 1er parti de France, ces abstentionnistes en constante progression irrémédiable !

Ce travail répugnant sur Gargenville, cette œuvre d’un anéantissement…

C’est uniquement l’apothéose de Jean Lemaire, désormais seul aux commandes de la ville !

La différence est faite !

D’un côté la politique de l’administration de l’OIN, de l’autre, la simplicité de la continuité Samitier !

Fort heureusement pour Gargenville, il n’y a pas photo, pour sa population, pour son électorat, rassurez-vous, il existe encore quelque part dans notre commune des gens qui s’inspirent réellement du bien-être de la politique d’André Samitier, la recette reste toujours réactive dans bon nombre de mémoires, qui plus est, elle est toujours d’actualité…

Quelques uns dans notre association et ailleurs, en font référence au quotidien, des authentiques, des vrais, des loyaux, des sincères… mais aussi des nouveaux arrivés qui ne sont pas venus s’installer tout à fait par hasard à Gargenville… Le cadre y était pour quelque chose !

Leurs convictions d’aujourd’hui ?

Faire réellement fonctionner la démocratie participative à Gargenville… mais uniquement dans le but de servir l’intérêt général de la ville, de sa population, maintenant à la recherche d’une vraie liberté politique !

Alors au diable les contrefaçons de Nicole Delpeuch et Jean Lemaire ! Dehors les contraintes des contrevenants !

Que ceux qui transgressent nos acquis communaux en payent le prix au centuple ! Ce n’est pas la mer à boire, ils ne sont que deux à se jouer de toute la population de Gargenville !

LE 09/08/2015/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN  

Connexion