logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Faut-il annuler le 1er tour des municipales ?

a voté

Recours, pétition, courrier au président de la République, élus et battus se rassemblent en collectif pour demander l’annulation d’un scrutin marqué par une abstention record.

Face à l’ampleur de la crise sanitaire, qui n’a cessé de se développer, des milliers de maires contestent la sincérité du premier tour.

 

La grogne monte partout en France, tant du côté des élus que du côté des gagnants.

Ce premier tour est une mascarade déclare un maire sortant, adhérent d’un collectif contestant la légitimité du scrutin frappé d’épidémie de COVID-19 : “Malgré toutes les précautions que nous avons suivis à la lettre, les gens ne sont pas venus et c’est compréhensible, ils sont restés chez eux par peur d’être contaminés. Ce scrutin est injuste et inéquitable, non-représentatif, il faut annuler ce premier tour pour tout le monde et tout recommencer.”

Des gagnants se disent mal élus.

Il n’y a pas que des perdants qui réclament l’annulation du premier tour. Un maire d’Ille-et-Vilaine s’est vu élu dès le premier tour, mais avec 27% de participation. Il veut un nouveau vote. “Je pourrais me satisfaire de cette élection, mais ce n’est pas ma conception de la démocratie. Je ne tiens pas à bénéficier d’un abstentionnisme record pour 6 ans.”

Dans l’Hérault, le maire d’une commune de 3200 habitants élu avec 300 suffrages exprimés n’accepte pas les conditions de son élection : “Je suis prêt à d’autres élections dans des conditions normales, même à être battu dans des conditions normales, plutôt que d’être élu dans des conditions anormales” déclare l’élu de l’Hérault. Il vient de saisir le tribunal administratif pour annuler sa propre élection.

 

Ne pas voter

Une abstention record

En jeu, la légitimité des maires nouvellement élus. “Quelle légitimité avec 40% de votants ?”, s’interroge un maire sortant de la Drôme, lui-même étonnement balayé par une vague d’abstention . “Gérard Larcher a dit que le maire est le premier à portée d’engueulade. C’est pourquoi c’est important d’être légitime, surtout pour un élu qui n’a jamais fait l’unanimité en dehors du contexte du COVID-19. De ce fait, je ne tiens pas à être un sacrifié du 15 mars !”

 

Plus de 3000 recours sont recensés… mauvais perdants ironisent des nouveaux élus.

Des candidats de tous bords réclament l’annulation du premier tour, y compris là où une liste l’a emporté avec plus de 50% des voix sur 45% de participation. “ C’est un non-sens déclare l’association “50 millions d’électeurs” : l’exécutif et les partis que ça arrange souhaiteraient que le match ne soit rejoué que pour les 5000 communes où il n’y a pas eu de gagnant, et où il y aura un second tour dans 6 mois au mieux note les 2000 adhérents, c’est-à-dire un match sorti du contexte de l’épidémie du virus. “On considère que c’est une énorme claque aux millions d’électeurs qui se sont fait voler leur élection du 1er tour dans des conditions démocratiquement aberrantes !”

 

Quel est le principal enseignement de ce scrutin ?

Ci-dessous, le mémoire partiel du maire sortant de la commune de Saint-Germain-au-Mont-d’Or (Rhône), vice président de la Métropole de Lyon, sans doute l’explication la plus pertinente présentée au juge administratif dans sa demande d’annulation de l’élection du 15 mars au cours de laquelle il a été battu par un écart de 76 voix.

Il note un taux d’abstention record de 60,47%, contre 34,39% en 2014. Il note également que cette abstention “n’a pas été consentie mais contrainte” par la situation et les déclarations de l’exécutif tout au long de la semaine du 15 mars.

Dans son mémoire, le maire sortant démontre, témoignages à l’appui, “les peurs exercées sur les électeurs les ayant amenés à se détourner du scrutin”. Il rappelle en dix points la chronologie des principales annonces communiquées “ayant convaincu les électeurs à ne pas se rendre aux urnes”.

Le 12 mars 2020, le président de la République s’adresse aux Français. “Le virus peut avoir des conséquences graves, en particulier pour celles et ceux de nos compatriotes qui sont âgés. […] C’est pourquoi je demande ce soir à toutes les personnes de plus de 70 ans […] de rester autant que possible à leur domicile.”

Le 12 mars 2020, le Conseil scientifique publie son avis : “On s’attend à ce qu’au moins 50% de la population soit infectée. […] La  seule option est de diminuer les contacts  […]  Les mesures de contrôle de premier niveau sont […] la fermeture des écoles, l’isolement des malades, l’interdiction des rassemblements de masse et le télétravail  […]  risque accentué pour les populations les plus fragiles et les plus vulnérables, en particulier pour les personnes âgées.

Le 13 mars 2020, le Ministère des Solidarités et de la Santé prend un arrêté portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 et indique sur son site internet “Coronavirus : qui sont les personnes fragiles ? Les personnes âgées de 70 ans et plus”.

Le 14 mars 2020, communication du Haut Conseil de la Santé Publique disponible sur le site du ministère de la Santé indiquant : “La plus grande fréquence documentée des complications du COVID-19  […] chez les patients atteints de pathologies chroniques (pathologies respiratoires) ou de cancers chez les personnes de plus de 70 ans.

-Le 14 mars 2020, dans une allocution télévisée au journal de 20 heures, le Premier ministre s’adresse aux Français pour leur annoncer de nouvelles mesures face à “une accélération de la diffusion du virus avec dans certains territoires une augmentation très importante de personnes en réanimation”.

-Il annonce dès le samedi 14 mars à minuit “la fermeture de tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays. […] des restaurants, cafés,  cinémas, discothèques, de tous les commerces à l’exception des commerces essentiels”. Il poursuit en indiquant “que le premier tour doit se dérouler demain en respectant strictement les consignes de distanciation et de priorisation des  personnes âgées et des personnes fragiles”.

Le 14 mars 2020, une tribune publiée par 17 médecins, chirurgiens, urgentistes, réanimateurs, responsables de centre de prévention des infections… intitulée “Monsieur le président, nous vous demandons le report des élections municipales”, publiée sur Le Figaro et largement diffusée sur les réseaux sociaux. On peut notamment y lire “les personnes de plus de 60 ans présentent un risque majeur aux formes sévères de la maladie. Il convient donc de ne pas les exposer au risque COVID-19, qu’ils soient votants ou membres du bureau de vote“ et “il nous semble indispensable de repousser les élections dans une démarche de protection de la santé de chacun de nos concitoyens.”

 

–Le 14 mars 2020, la France passe au stade 3 de l’épidémie.

 

Le 15 mars 2020, le jour du scrutin, le ministère des Solidarités et de la Santé publie COVID-19 : “Rester chez soi pour freiner la propagation de l’épidémie […] Les formes graves sont signalées chez des personnes âgées ou fragiles  […]  Des  mesures fortes de distanciation sociale ont été annoncées. Il faut impérativement les respecter. […] Ces mesures doivent être prises sérieusement : limiter les contacts permet de sauver des vies […] Je reste chez moi et je limite mes déplacements au maximum (courses, essence…) et j’évite tous les rassemblements”.

-Le 15 mars 2020, le jour du scrutin à 10h, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s’exprime sur Europe 1 : “L’épidémie de coronavirus touchera « probablement » plus de la moitié de la population française. On considère, et là je ne fais que répéter ce que disent les scientifiques, que 50 à 70% de la population finira par être contaminée par le virus”.

 

Effondrement de la participation, climat anxiogène, un scrutin illégitime ?

La crise sanitaire a manifestement biaisé les élections.

L’association “50 millions d’électeurs” a décidé de déposer une QPC (Question Prioritaire de Constitutionnalité), pour demander au Conseil constitutionnel de se prononcer sur la régularité du premier tour de l’élection municipale. Entourée d’éminents juristes, elle entend aussi déposer un recours devant le Conseil d’Etat.

 

LE 26/04/2020/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

31 thoughts on “Faut-il annuler le 1er tour des municipales ?”

  1. Cloé dit :

    Report en en juin, en septembre, en octobre. À mon avis, si des recours sont faits partout en France, on peut espérer que les votes seront annulés et que les élections seront à refaire.

  2. Patrice dit :

    C’est quoi ce cirque ? La veille du vote, le gouvernement fait fermer les lieux publics et commerces, hormis ceux jugés essentiels, et l’avant-veille il dit aux personnes âgées de rester chez elles ! Evidemment que ce premier tour a été un simulacre. On a empêché les gens d’aller voter, on leur a volé cette élection, et après ça tout va pour le mieux des mondes en haut lieu ? C’est pas sérieux, j’attends du solide, pas du n’importe quoi !

  3. Sylvain dit :

    56% d’abstention ! Bien sûr que les gens sont restés chez eux ! Rappelons les annonces la semaine du 15 mars et la veille des élections. Rappelons aussi que tous ces recours ne seront examinés qu’au mois de septembre ou encore octobre dans le meilleur des cas. Ces élections ne sont plus qu’un casse-tête à n’en plus finir ! Bravo Larcher et compagnie !

  4. Gepetto dit :

    Vous me faîtes marrer, si les gens n’ont pas été voter c’est parce qu’ils n’avaient pas envie. Pas plus difficile que ça ! L’idée de croire que c’est le virus qui les a fait rester à la maison c’est des conneries. Apprenez à respecter ceux qui ont voté en prenant des risques pendant que les autres sont restés cachés ! On a gagné point à la ligne !

  5. Jackie dit :

    Pas étonnant qu’il a été battu. Ce Monsieur a préféré tourner le dos à ses soutiens du second tour, immédiatement les résultats connus – donc à la démocratie représentative – donc à la liberté des suffrages des citoyens (le peuple décide de lui-même par lui-même d’une politique). Par contre, il ne s’est pas gêné de tout trahir pour enfiler le costume de 4ème vice-Pt de la Camy qu’il combattait soi-disant. Mais à moi les appointements ! Pour quoi ? Pour le fric et se convertir au programme politique de Nicole Delpeuch (celui qui venait tout juste d’être rejeté par une majorité d’électeurs), donc cet individu a imposé l’inverse total de ses engagements en s’appuyant sur un petit clan minoritaire sans grande connaissance et sans grandes convictions des intérêts électoraux liés aux intérêts communaux.

    Croyez-vous qu’avec une telle attitude ce Monsieur mérite de représenter l’avenir de la commune ???

  6. Claudia dit :

    Tous les abstentionnistes sont de quel bord ? Moi j’ai été voter non pas pour soutenir la liste des verts de M.PERRON mais pour faire battre ce type hautain et méprisant qui s’écoute parler avec un égocentrisme incroyable. Probablement que je ne suis pas la seule à avoir agit comme ça, de toute façon il n’y avait que deux listes, j’ai choisi la moins pire !

  7. Assez de chialeries dit :

    Et le vote par procuration c’est pour quoi ? Donc aucune excuse même si c’était au moment de l’épidémie ! Il fallait s’organiser c’est tout ! Maintenant quand t’es battu t’es battu, alors ne venez pas couiner pour refaire l’élection. Nous on est élus et bien élus et c’est très bien comme ça ! Prenez soin de respecter ce premier tour !

  8. Anne dit :

    Quand un Premier ministre annonce le vendredi soir que les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits et que le lendemain il annonce que les bars, restaurants, dancings et autres lieux doivent fermer et bien les citoyens comprennent que sortir devient risqué. Mais miracle, tout le monde peut aller voter le dimanche ! ALLEZ VOTER ! ALLEZ VOTER qu’ils disaient ! Donc je suis sûre que ces élections sont à refaire pour tous. Et si une pétition est lancée à l’échelon national, je signe !

  9. Pascal dit :

    MOI, je suis allé voter car une pandémie comme celle-ci ce n’est pas la grippe espagnole, la peste noire, la variole, le cholera avec des millions de morts. On est immensément loin de ces chiffres ! Alors, la panique de certains, laissez-moi rire ! On a voté ! On a gagné ! Je ne vois pas où est le flou. Quand on est élu on est élu, un point c’est tout !

  10. Marion dit :

    Virus ou pas virus, à quoi bon aller voter, à l’arrivée c’est toujours les mêmes ! Tant qu’il y aura ces deux listes je n’irais pas voter, et comme la majorité des gargenvillois je suis restée chez moi !

  11. Sophie dit :

    Quelle est la légitimité d’un scrutin où 27 millions d’électeurs ne se sont pas déplacés par respect des consignes sanitaires. Il faut tout recommencer et enfin prendre les mesures qui s’imposent plutôt que de faire de la politicaillerie.

  12. David dit :

    Ainsi, un fort taux d’abstention peut devenir un motif d’annulation ? D’abord quels abstentionnistes ? Aux Européennes par exemple, je crois me souvenir que le taux était assez faible et on a annulé ? Tout ça c’est parce qu’on a gagné ? Ce qui est fait est fait. On ne va pas y revenir pour faire plaisir aux perdants.

  13. Anita dit :

    Quand on vote aux municipales, c’est pour se préoccuper des impôts, l’endettement de la ville, l’urbanisme, la propreté, la sécurité, les places en crèche, les écoles, les services, pas pour des candidats qui font des belles promesses et par derrière du béton à tout va à chacun son tour une fois à la mairie ! Trop c’est trop ! Ces gens m’écœure tellement que je ne vais plus voter, et apparemment je ne suis pas la seule avec 60% d’abstention !

  14. Olivier dit :

    La souveraineté appartient au peuple ? PAS DU TOUT ! La loi du 23 mars 2020, adoptée par les députés et les sénateurs dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, valide clairement le scandaleux premier tour des municipales pendant l’épidémie du COVID-19 avec 55% d’abstention. Pendant qu’on y est, allez hop le préfet désigne les maires par 49.3 et on en parle plus ? D’après vous qui serait l’heureux élu à Gargenville ? Le bétonneur divers droite ou le bétonneur grand croyant ? Demandons à Bédier !

  15. Toufoulcant dit :

    Je n’ai pas voté pour le Maire sortant……Trop de mensonges, trop de dépenses, ville sale, trop de logements pro immigration, la totale…! Hélas, celui qui est en face ne vaut pas mieux …. Plus que deux solutions, les virer au plus vite ou fuir loin de Gargenville ! Ce qui serait dommage car ils ne représentent qu’une minorité !

  16. Nelly dit :

    A Gargenville la démocratie a encore frappé fort ! Il n’y avait que deux choix possibles et c’était pour la même politique !! Tout ça pour un trafic de l’immobilier ! A quand une liste représentative d’une majorité de Gargenvillois ??

  17. Laurence dit :

    Pourquoi garder une partie du vote et recommencer l’autre plus tard ? C’est vite oublier qu’ils ont maintenu le premier tour le samedi et qu’ils ont annulé le second tour le lundi pour le reporter en septembre. C’est-à-dire dans 6 mois. Ce qui démontre un incroyable entêtement à maintenir le premier tour dans le contexte d’une crise sanitaire exceptionnelle, car en deux jours la situation était la même. Donc il faut tout refaire pour ne pas rester sur un vote faussé pour cause de COVID-19.

  18. Capucine dit :

    Des présidents de région comme Pécresse, Muselier, Morin et d’autres, ont demandé le report des municipales le samedi 14, pourquoi seulement écouter Larcher et sa bande d’entêtés ? Deux exemples faussés parmi des milliers : Saint-Jean-de-Luz, 11 110 personnes inscrites sur la liste électorale, l’élu a obtenu 2686 voix. Gargenville, 5240 personnes inscrites sur la liste électorale, l’élu a obtenu 1637 voix. Où est la démocratie représentative ?

  19. Ellen dit :

    Il est important d’aller voter ? POUR QUI ? POUR QUOI ? Pour deux manipulateurs à la botte de promoteurs ? Je trouve que ces deux éternels de la politique Bédier sont en état de mort clinique et ils en redemandent ?? Les gargenvillois avaient la possibilité de faire la grève de l’isoloir en toute légalité et ils ne s’en sont pas privés ! Avec ça ils n’ont toujours pas compris ? Ils n’ouvrent pas les yeux ?

  20. Danny dit :

    Une fois qu’ils sont au pouvoir, tous passent leur temps à imposer leurs choix aux autres depuis 15 ans. Qu’ils nous foutent la paix et qu’ils arrêtent de nous pomper l’air avec leur tout-béton ! Qu’ils aillent faire ça au Val-Fourré !

  21. Quelle politique novatrice ? dit :

    Dès qu’ils ont le pouvoir ils bétonnent ! Des incurables ! Vous avez lu ce qu’annonce le petit protégé de Nicole Delpeuch ? « Nous ne commencerons pas de nouveaux projets tant que les 49 000 m2 de logements Porcher ne seront pas terminés » ! A la bonne heure, nous voilà rassurés, même avec 30% de 40% de votants nous aurons bien les délires « Delpeuch » contre vents et marées, et ils ne sont là que pour ça ! Chic alors ! Qu’est-ce qu’on est contents !

  22. Jérôme dit :

    A Gargenville on n’a pas de pétrole mais on a le COG pour faire le plein ! Tous les supporters des assos se sont donnés rendez-vous dans les bureaux de vote en pleine pandémie ? Le réservoir de Nicole Delpeuch a encore marché à fond ? Une simple consigne aux associations et voilà qu’ils votent tous en cœur pour les Rois du béton ? Et ça dure depuis 15 ans ? Aux 30%, ne vous étonnez pas si Gargenville file aussi mauvais coton, parce qu’avant d’aller voter, il faudrait peut-être savoir POUR QUI NE PAS VOTER ! Par contre, ne parlons pas des subventions et largesses de complaisance à ceux qui verrouillent l’électorat, question : Quand aurons-nous enfin une politique aux mains propres ?

  23. Cédric dit :

    Ah bon…, Y’a une nouvelle majorité ? Ils sont combien ? 1600 et des brouettes ?? AAAAH OUAIS ?? COLOSSAL ! Ça fait 30% de l’électorat ?! Crévindiou !! Mais à part bétonner dans le dos de la population, qu’est-ce qu’ils savent faire d’autre ? RIEN DE RIEN ?! AH si, si… plus d’insécurité, la ville sale, des enfouissements ultimes, se déguiser en vert, signer tous les contrats Bédier, bétonner à tout va, c’est ça leur représentativité…? Parce que pour les autres… c’est-à-dire une majorité de Gargenvillois, c’est l’angoisse, la peur, la frayeur ! Au fait, quand est-ce qu’on revient dans une ville normale avec des élections normales ?? Parce que pour la population, y en a ras le bol du système DELPEUCH/COG !!

  24. Dominique dit :

    Ras le bol des bétonneurs et de leurs cages à lapins ! Ça fait 15 ans qu’ils se battent entre eux et à chaque fois c’est pour rajouter des logements aux logements ! Voilà pourquoi les gens ne votent plus, encore moins avec ce virus !

  25. ERIK dit :

    Risque majeur d’aller voter, ces municipales auraient dû être reportées de 6 mois ! Ça leur arrive de réfléchir au gouvernement ??? Résultat 40% de participation, 30% ont voté Yann Perron. 10% ont voté Jean Lemaire. De toute façon, quel intérêt de voter pour les deux mêmes s’il n’y a que deux listes ??? Du vrai n’importe quoi, autant les tirer au sort !

  26. Lily dit :

    Vous croyez que ces deux baratineurs peuvent donner envie d’aller au bureau de vote ? On les connaît depuis 15 ans, ils sont tous plus menteurs les uns que les autres ! 40% de participation, c’est navrant d’en arriver là, mais s’ils restent ça va finir par 20% de votants !

  27. Antoine dit :

    C’est beau les illusions, pour quel choix ? 40% des gens ont choisi entre la peste et le choléra en plein covid ? Et ils sont contents ? Si c’est ça la démocratie je suis bien triste pour notre commune !

  28. Remy dit :

    Que pensez-vous qu’il adviendra de Gargenville avec les successeurs de Nicole Delpeuch ? L’histoire regorge d’exemples de ce type où les électeurs se sont fait avoir avec le même système de parrainage, sauf qu’aujourd’hui tout se passe plus rapidement pour le bénef de gros promoteurs ! Ouvrez les yeux !

  29. Ellen dit :

    Si l’on y regarde de près, il serait assez ahurissant que l’on soit dirigés par des gens qui ont été élus en pleine épidémie pour 30% de voix sur 42% de participation ! Où serait le respect des autres ? Ce premier tour doit être annulé et passons vite à des élections normales !

  30. Coralie dit :

    « Malaise démocratique » ? Quel était l’intérêt d’aller voter en pleine pandémie ? Vu le nombre de gens infectés, tout s’est mal passé et « notre » gouvernement savait très bien le risque encouru l’avant veille du vote. Et c’est bien pourquoi ils ont confiné les gens le mardi en essayant de faire croire que tout avait changé en 24 heures ! Ils nous prennent pour des demeurés, il faut supprimer ce premier tour et vite !

  31. Alain dit :

    Ce premier tour est une gigantesque mascarade électorale ! Par respect pour tous les citoyens, le pourcentage de votants est vraiment trop faible pour être significatif. Rien n’était démocratique ! Maintenant le choix est simple, il faut tout refaire dès que les conditions sanitaires le permettront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion