logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Est-ce bien sérieux, « le p’tit gaulois » quitte son quartier ?

Déménagement 3

 

Ça déménage ! Ça déménage !

 

Aux dernières élections : « Le p’tit gaulois veut son village disait Nicole Delpeuch le 20 mars 2014″… Et bien NON ! le p’tit gaulois voulait simplement la place pour nous enfumer et déguerpir !

Hélas, mille fois hélas, « le p’tit gaulois » s’est entiché (…) non pas d’un « Restons Village », ni d’une « cité Romaine à la Jules César », mais bien des répliques des années 60 inspirées par Nicole Delpeuch!

 

Le ciel nous tombe sur la tête !!!

 

Voilà le fameux candidat de Rangiport identifié « Restons Village », qui dénonce la politique OIN de Nicole Delpeuch durant 8 ans, berne les électeurs, fusionne avec les formations préservant le cadre de vie de la commune, tout cela pour s’accaparer du fauteuil de maire et planter la population Gargenvilloise à un terrible sort !

Pas de potion magique pour les Gargenvillois, pourtant, ce n’est pas faute du « p’tit gaulois » de ne pas s’être démené auprès des électeurs… Il criait notamment haut et fort à la population : « Pour que notre village reste un village ! Pour qu’il fasse bon vivre à Gargenville…! Plus de démocratie ! Les réalisations seront le résultat de discussions, de concertations et de rencontres avec vous ! Votez pour une liste qui défend l’esprit village !

Il précisait : Faisons nôtre de ce que disait Jean Nicollet en 2008 : « Pour que Gargenville reprenne le goût de l’action qui est le moteur du développement et de la vie » !

 

Déménagement 15

Dans cette déclaration, on touche les bas-fonds…??? Ce goût de l’action du nouvel édile, avec le « Blockhaus Porcher », maintenant on connaît, du coup, son mentor Jean Nicollet lui-a-t-il inspiré le « moteur » de ce déménagement ??? Pourrir les lieux et vite décamper au vert ? 

Car, notons au passage qu’une partie des colistiers de Jean Nicollet « cohabitent » aujourd’hui dans la « majorité Jean Lemaire », notamment ceux-là mêmes qui ont torpillé PMD sans vergogne le 6 avril 2010… Finalement, la pirouette viendrait de çà ??? Tout ce système d’une trahison communale imposé à la population trouverait sa source dans cette coalition notoire ? Décidément, quelle histoire marécageuse a tirer au clair le plus rapidement possible !!!

Dans ses prêches, « le fuyard de Rangiport » ajoutait : « Restons Village » !!! Notre volonté est de favoriser l’entraide, le lien social et la vie pratique de chaque Gargenvillois ( tract du 8 mars 2014), soit 22 jours avant sa formidable pirouette, 45 jours avant de décider seul cet incroyable « blockhaus-Porcher » de 106 appartements sociaux, une barre de 200 m de logements concentrés sur un même lieu de vie… Décidément, l’auteur « d’initier un dialogue permanent pour qu’il fasse bon vivre à Gargenville » , s’est totalement perdu dans ses convictions ??? Mais pour quelles raisons exactement ? Pour un déménagement ?

L’affaire n’est pas banale ! A savoir, ce redoutable permis de février 2013 de 110 logements de Nicole Delpeuch se trouvait bloqué au tribunal administratif jusqu’à la date du 09/09/14, ce qui laissait suffisamment de temps au locataire de l’Hôtel de ville, de consulter les électeurs au lieu d’imposer l’inverse total de ses promesses électorales dans cette effrayante initiative de « l’heureux élu », c’est à dire, déployer tout un système opaque dans le dos d’un électorat sensible, et contre les soutiens de son élection…

Tout cela est-il bien digne d’un maire représentatif ? Ainsi, le propagateur du slogan : « Avec force et conviction, nous serons tous unis pour défendre notre ville » … Hélas, le candidat de Rangiport parvenu maire, se résume à une absence totale de démocratie participative sans référendum local, cette même liste qui prétendait « défendre l’esprit village d’une seule voix sur la même voie » (déclaration de mars 2014)…

Finalement, quel dommage que ce déménagement ! En effet, « l’enfant » de Rangiport ne profitera jamais de « son » fameux quartier-ghetto » !!! Ainsi, son autre slogan « Proximité et solidarité » s’évanouit comme neige au soleil, mais à la campagne !!!

Avis à son fort électorat de Rangiport : C’est malheureusement décidé ! L’édile ne partagera pas « son » terrible châtiment infligé à tous ses voisins d’infortune… Il quitte ses terres natales qu’il adorait tant pour un nid douillet du côté de chez Swann !

Comme on le comprend !!! Comment rester au beau milieu d’un voisinage qui est son principal électorat quand on a si bien trahi ses engagements ??? Jusqu’où ira ce tripatouillage politique qui laisse tous les Gargenvillois pour des crétins imbéciles ?

 

LE 28/04/2016/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion