logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Esprit village, le baromètre à son plus bas niveau !

logo seine aval

grand pari ouest

home9_

3 candidats retenus pour une consultation sur l’opération Les Hauts de Rangiport

07-06-2016

 

Dans le cadre d’une consultation de promoteurs et d’architectes pour les lots H et IBIS de l’opération les Hauts de Rangiport à Gargenville, l’EPAMSA a retenu trois groupements d’opérateurs-maîtres d’œuvre. Le jury prendra sa décision finale en septembre.

Lancé le 9 mars 2016, la consultation concerne la création de logements sur le lot H (4000 m² SDP) et d’une opération mixte associant du logement et une crèche sur le lot IBIS (1 800 m² de SDP de logements et 300 m² de SDP destinés à accueillir la crèche).

Les candidats devaient proposer une programmation justifiée par une analyse du marché local, une approche architecturale, urbaine et environnementale du projet soutenue par une première ébauche des modalités de commercialisation des logements.

Sur une dizaine de candidatures reçues, l’EPAMSA a retenu 3 opérateurs : Gambetta (promoteur) et les+3+ateliers (architecte), Marignan (promoteur) et Gera (architecte), Vinci (promoteur) et MNDH (architecte).

La seconde étape de la consultation portera sur l’expression d’un projet architectural, urbain et paysager qui devra exprimer notamment une diversité de typologie, la qualité de l’habitabilité du logement et de son espace extérieur (terrasse ou jardin) et son respect au site et aux prescriptions de l’architecte-urbaniste.

L’EPAMSA organisera avec l’agence Co-Be, l’urbaniste de la ZAC, un workshop individuel pour valider les premières orientations des équipes de maîtrise d’œuvre. Les rendus sont attendus pour fin juillet.

Présidé par le directeur général de l’EPAMSA, le jury composé notamment du maire de Gargenville, des agences Co-Be (architecte-urbaniste)/ Mutabilis (paysagiste) se réunira en septembre pour choisir l’opérateur.

Les premiers travaux sur ces deux lots devraient débuter à la fin 2017.

 

Commentaire GSV : Le parcours chaotique de Jean Lemaire n’est malheureusement plus un secret à Gargenville ! 

Pour les habitants, non seulement nous le payons tous chèrement, mais de surcroît, il nous faut assister à une absolue détermination à inverser l’idéal de notre cadre de vie, drôle de volonté et effets pervers pour celui qui s’offusquait des moindres décisions de Nicole Delpeuch pendant huit années.

Celui qui dessert si bien le peuple en inversant le sens des élections en remet une couche sur Porcher, la routine pour celui qui s’est servi d’un « Restons Village » sur trois campagnes successives pour mieux tromper les électeurs !

Néanmoins, Porcher est loin d’assurer un quelconque succès, ne serait-ce qu’avec l’entièreté des permis « Delpeuch » – tous tombés à l’eau en 2015.

L’attractivité du site est au plus bas, les acheteurs ne sont pas en confiance, tout semble décourager le marché avec cette proximité d’un « blockhaus » de 106 logements sociaux au mille fenêtres sur un même lieu de vie.

Le « putsch électoral » n’arrange rien, beaucoup se posent des questions sur les aventures très risquées de cette minorité « Jean Lemaire », totalement en marge de l’opinion public, également, les acheteurs ne sont pas à ce point naïfs pour ne pas voir le risque d’une création d’un quartier sensible avec un défi des inégalités grandissant au fil des années.

La question peut sembler incongrue, elle n’en est pas moins d’actualité au moment où il faut réparer les erreurs d’urbanisation des années 60. Reste encore le tabou financier qu’il faudra bien avouer à un moment ou à un autre aux contribuables soucieux de leurs fins de mois et de leur qualité de vie…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion