logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Des mascarades de démocratie (1ère partie)

Jeannot Lapin
L’OIN (Opération d’Intérêt National)…

ASSEZ DE MENSONGES ! BAS LES MASQUES !

Nicole Delpeuch / Jean Lemaire, seuls responsables de la dégradation de Gargenville !

 

Moi premier magistrat, je ne vous décevrai pas ! (J. Lemaire 2014) 

Mais depuis quand sommes-nous sans mandat franc et loyal ?

 

De la démocratie ! De la démocratie ! Par pitié de la démocratie !

N’allez surtout pas croire que l’administration de l’OIN peut tomber du ciel comme ça par hasard dans notre jolie petite ville… dès 2007 !

Juste un détail : Rappelez-vous les déclarations de Jean Lemaire en mars 2014.

NON ! NON ! ET NON ! « Gargenville en action » ne veut pas des 600 logements Porcher… (Alors qu’il a voté la convention OIN de 2007 !)

Il ajoutait : « Ceux qui vous disent qu’on peut revenir sur ces premiers logements ou arrêter les constructions, ne vous disent pas la vérité ». (Ben tiens ! Encore un de ces « grands finauds politiques » qui n’a jamais révélé le fond de ses pensées… et pour cause !)

Un mois plus tard… Le 26 avril 2014, sans démocratie participative, sans référendum du peuple, Jean Lemaire signait seul du haut de sa petite autorité de « Gargenville en action », un nouveau tempo d’un permis modificatif de 106 logements sociaux, à savoir, cet immense blockhaus-Porcher actuellement en cours d’élévation !

Incroyable ! A qui se fier ? Pour quelqu’un qui hurlait sur les passages en force du « projet Delpeuch », une fois le mandat en poche, Jean Lemaire devient “petit dictateur”… mais dans la seule idée bloquer le combat associatif Porcher – lui qui a tant participé à la lutte du collectif de l’opposition contre la maire sortante !

Tragique ! Après Nicole Delpeuch, aujourd’hui c’est Jean Lemaire qui devient le bras armé de l’OIN ! C’est le moment d’en tirer des conclusions, une chose est certaine, Jean Lemaire restera comme le grand fossoyeur du combat Porcher !

Gargenville pire que Dallas ? Une fois dans le fauteuil, en 24 heures, Jean Lemaire trahit tout Gargenville ! Eurêka ! Victoire ! Un vrai bonheur pour l’administration de l’État ! Une seconde fois, nous voici à nouveau contraints de subir de nouvelles impositions « Porcher », cette fois appliquées par “le rassembleur d’un Restons Village”.

Quel incroyable coup tordu pour le travail du collectif de l’opposition ! C’est indiscutable, plus personne ne sait qui est Jean Lemaire !

Conséquences : Déjà une faillite de 6 millions d’euros ! Déjà 20% d’augmentation des impôts ! Déjà des biens communaux engloutis !

Une seule vérité : Jean Lemaire manipule continuellement !

Il s’est servi du collectif de l’opposition, il s’est servi des dernières élections communales – et aujourd’hui il se sert du mandat de l’Hôtel de ville pour dépouiller la commune des acquis « Samitier », tout ça pour imposer une cité-blockhaus contre l’opinion public !

La facture de Jean Lemaire est décidément très sévère, beaucoup trop sévère pour les habitants de Gargenville, par les urnes, les électeurs étaient en droit d’obtenir un résultat inverse, surtout après les huit années des continuelles impositions de Nicole Delpeuch !

En force, rien qu’en force, les combines des cosignataires de l’OIN finissent par passer contre le verdict des urnes…

Il ne faut pas se leurrer, l’OIN, c’est un engagement politique voulu par Nicole Delpeuch / Jean Lemaire dès 2007 !

LE GROS HIC : C’est que les habitants de Gargenville n’ont jamais eu leur mot à dire ! Des contraintes ! Des contraintes ! Rien que des contraintes !

Tout a été imposé de bout en bout ! D’abord, un totalitarisme de Nicole Delpeuch, maintenant c’est un Jean Lemaire qui tombe le masque d’un bétonneur à tout va  !

A l’origine, Gargenville n’a jamais eu besoin d’une métamorphose. Pourquoi faire ??? Il fallait voir différemment, plus souple, à plus petite échelle, tranche par tranche, tout en maîtrisant la qualité nécessaire pour assurer une authentique continuité de notre cadre de vie.

Qui a décrété “une ghetto communal” ? Seulement deux personnes ! Après la disparition d’André Samitier, Nicole Delpeuch et Jean Lemaire ont rêvé d’un autre destin pour Gargenville.  On leur doit tout un côté malsain !

PORCHER et ses retombées : Appareil préjudiciable ! Système désastreux ! Moyen de ghettoïser notre milieu « villageois » sans l’aval de ses habitants…  

Conclusion : Nous vivons un procédé anti-démocratique – rien d’autre qu’une dérive idéologique à laquelle adhérent tour à tour Nicole Delpeuch et Jean Lemaire – mais pour l’inverse de leurs promesses !  

Bilan provisoire de l’OIN : Une ardoise de 6 millions d’euros ! Des biens communaux dilapidés ! Des avis d’impositions qui grimpent de 20% ! Une ville en perte de vitesse ! Une population trompée !

Croyez-le : Dans une opération communale, même avec un manque d’expérience, il aurait été impossible d’obtenir un résultat aussi mauvais que celui de l’OIN. Bien au contraire, nous y avions tout à gagner ! Impôts, biens communaux, résultat positif, sérénité…

Petit rappel concernant Jean Lemaire : Voici quelqu’un qui… soit dans l’opposition durant 11 années… soit dans la majorité depuis 17 mois – dans tous les cas – l’heureux élu ne s’est jamais directement opposé au projet OIN de Nicole Delpeuch… Il a fait semblant ! Il a joué la comédie ! Il a attendu la bon moment pour trahir tout Gargenville !

En revanche, la seule fois où Jean Lemaire s’est catégoriquement positionné sur le dossier Porcher, c’était pendant la campagne 2014 pour condamner notre engagement associatif contre les permis signés de la main de Nicole Delpeuch.

Y’a plus photo, on s’est fait rouler !

Assez de bobards ! Jean Lemaire est un transfuge ! Beau parleur, mais arguments fallacieux ! Comment supposer une seconde qu’au sein du collectif de l’opposition, en réalité, Jean Lemaire était un farouche bétonneur de Rangiport.

 

Les logements poussent, les dettes s’accumulent ! Comme des bleus, on s’est avoir !

Résultat : A peine le « blockhaus » de 106 logements sociaux sorti de terre… déjà une dette de 6 millions d’euros !

Voilà qui s’appelle une révélation !

Plus besoin de sortir de Sciences-Po…

Dès le lendemain de son élection, Jean Lemaire jette le masque… Il persiste et signe avec l’OIN ! Adieu la continuité “Samitier” !

En révélant cela, Jean Lemaire signe pour une suite logique de son engagement de 2007 (déplorable accord sans l’avis des Gargenvillois autorisant l’entrée de l’OlN à Gargenville)…

Autrement dit – Jean Lemaire donne son feu vert pour la réalisation d’une déconstruction de notre traditionnel cadre vie de Gargenville (une politique inverse à Samitier), ce qui évidemment engendre un gouffre financier devenu totalement incontrôlable, notamment le gouffre du groupe scolaire !

Devant le fait accompli, Jean Lemaire signe également une faillite communale de 6 millions d’euros à payer !

Vous remarquerez, que par deux fois hautement décisives, Jean Lemaire s’est volontairement passé de l’avis des électeurs, une fois en 2007, une fois en 2014, c’est-à-dire, une fois dans l’opposition, une fois dans la majorité, mais les deux fois, pas la moindre chance pour la population de Gargenville !

Néanmoins…L’initiative du printemps 2014 nous intéresse plus particulièrement… En effet, c’était la seconde fois pour la population de Gargenville d’être ainsi dépouillée de ses droits les plus élémentaires, mais par quelle laideur anti-démocratique du nouvel édile !

Aucune excuse !  Jean Lemaire a vite retourné sa veste pour signer 106 logements sociaux en se débarrassant de PMD et de l’avis de Laurence Gosset le soir même des résultats du 2ème tour.

L’affaire est extrêmement grave… Notamment dans le sens précis où Jean Lemaire se joue des électeurs dans une fusion des listes faisandée – dès lors – il n’y a plus ni limite ni frontière dans ce système de pourrissement des évènements.

De fait, Jean Lemaire peut donc entreprendre et signer ce qu’il veut, quand il veut, tel un souverain absolu sans se soucier une seconde des véritables attentes des électeurs, le tout en s’entourant d’une équipe de pieds-nickelés pour mieux régner en maître indiscutable ! Où est l’esprit républicain ?

Triple résultat : Des élections communales réduites à néant ! PMD les mains vides et Laurence Gosset murée dans le silence !

Quelle douche froide sur Gargenville ! Quelle magnifique esprit démocratique ! Tout ça pour nous priver de notre cadre de vie communal !

Comme on peut en juger, le procédé est beaucoup plus tordu que les anciennes méthodes « Delpeuch », c’est aussi bougrement plus intense dans la contrainte illégitime !

En vérité : C’est une mascarade politique très bien préméditée ! Par contre, quelle affreuse mentalité pour tromper les électeurs !

Les enjeux… Un cadre de vie explosé, une ville qui ne ressemble plus à rien, des électeurs écœurés, pour finir, un “ghetto communal” doublé d’une dette de 6 millions d’euros, l’ensemble plié par sournoiserie et fourberie !

Un paradis !

Les contribuables de Gargenville peuvent être heureux ! Eux, qui n’ont jamais rien décidé de leur sort dès qu’ils ont été placés entre les mains de Nicole Delpeuch en 2004 – puis de celles de Jean Lemaire avril en 2014 – pas de libre démocratie, pas de liberté des suffrages exprimés, pas de loyauté électorale !

Par ailleurs, une fois élu, le nouvel édile avait tout son temps pour organiser un référendum local, puisque l’associatif avait bloqué les permis “Delpeuch” devant le tribunal administratif jusqu’au 09/09/2014.

Peine perdue, une fois élu, Jean Lemaire a démontré qu’il avait d’autres objectifs en tête – notamment celui de contourner les attentes des électeurs au profit de l’OIN !

Décidément, il en faut des tonnes de boniments pour détourner à ce point pendant huit années les élections communales – tout cela pour nous embarquer dans un immense désastre irrattrapable !

Un travail de longue haleine…  D’abord les périodes de Nicole Delpeuch à l’inverse de Samitier, puis un étonnant Jean Lemaire… qui retourne sa veste et file à l’anglaise quelques heures après son élection pour rejoindre une porte dérobée de la Camy…

Ni vu ni connu, à peine maire, il se désengage de l’appel Républicain des dernières élections municipales en 48 heures !

Résultat : 45% d’électeurs trompés ! Une ville dans le chaos !

Bilan : Une majorité d’électeurs face à un incroyable détournement politique ! Car il va de soit que si les électeurs avaient été informés de l’adhésion de Jean Lemaire à la Camy – les promesses de “M. Restons Village” n’auraient pas pesé lourd aux dernières élections…

En l’occurrence, qui ne se souvient pas de cette virulente pétition de « Gargenville en action » contre la communauté de Mantes (la Camy) ? Tout un bataclan que les électeurs auraient immédiatement traduit dans les urnes par un manque de sincérité absolue du candidat de Rangiport.

Les enjeux : Dîtes-vous bien que le site Porcher a été mûrement étudié par diverses complicités plus étonnantes les unes que les autres – à l’évidence – dans le seul but d’infliger une double contrainte à la population de Gargenville sans la moindre participation démocratique… Jean Lemaire et Nicole Delpeuch en sont les piliers !

Résultat : Un “ghetto communal” et une dette abyssale de 12 millions d’euros !!! HEU-REUX ! Nous sommes tous HEU-REUX des décisions anti-démocratiques de Jean Lemaire et de Nicole Delpeuch !

Constat : Nous avons à faire à une formidable organisation qui dépasse l’imagination de ce que peut endurer notre bonne vieille démocratie.

Notamment ce côté incontrôlable de déviances électorales qui débouchent inexorablement sur des contraintes répétées (faveur idéologique appliquée par les élus et les aménageurs pour saborder la « tradition village » – transmise par André Samitier.)

Nicole Delpeuch n’a pas conservé son titre…!

Rien d’étonnant quand on pratique une mascarade de démocratie pendant huit années !

Mais là où ça se corse une nouvelle fois… C’est qu’un train peut en cacher un autre !

Une fois élu grâce à l’appel Républicain de PMD et la collaboration de Laurence Gosset… Jean Lemaire a immédiatement trahi son électorat pour nous « confectionner » une petite cuisine bien à lui…

On est pas déçus de la popote du chef étoilé ! C’est relevé ! c’est épicé ! Pensez ! Un “ghetto communal” et un abîme financier de 12 millions d’euros ! Une commune dans le rouge /des Gargenvillois qui n’en croient pas leurs yeux !

Trompés ! Tous trompés dans une incroyable infamie !

L’affaire ne s’arrête pas là : Maintenant il faut trouver de l’argent frais pour combler le gouffre financier qui résulte des âneries des cosignataires de l’OIN ! Alors en avant sur les biens communaux ! En avant sur les biens capitalisés par l’équipe Samitier !

STOP ! On en a assez ! Plus d’indulgence !

Tout ce petit stratagème a été pensé et réalisé autour d’un petit comité « Jean Lemaire », un attroupement réduit à une quinzaine de personnes, dont la plupart ne comprennent rien aux enjeux fondamentaux de la ville !

Voilà en réalité la conception démocratique de Jean Lemaire qui se prête volontiers à l’inverse de ses engagements !

Aucun compte à rendre ! Que vous soyez content ou pas ! La doctrine est la suivante : « Grâce à vous, enfin je suis maire ! A moi l’écharpe ! J’attendais depuis si longtemps… Je n’y croyais plus… Allez circulez ! Y’a plus rien à voir ! Maintenant c’est moi le patron ! Je vous ai tous bien eus (électeurs, fusion, nièce et compagnie) ! »

 

Une formidable pirouette… Le nouvel édile de Gargenville n’a pas perdu une seconde… Vif comme l’éclair, véritable agent double, le mystérieux « 007 » de « Gargenville en action » a d’abord assassiné la démocratie participative de PMD (celle qui lui a procuré 45% des suffrages le 30 mars 2014), puis il s’est livré à effrayant travail de sape contre Laurence Gosset pour briser les attentes des électeurs ! Sordide !

Incroyable imagination perverse ! Mais quelle horreur pour Gargenville !

L’horreur… Voilà pourquoi les enjeux de la commune de Gargenville sortent autant de l’ordinaire depuis 2004…!!!

 

Encore une chose, qui étaient les “heureux invités” à la bénédiction ?

 

LE 14/08/2015/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

Connexion