logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

NOUS SOMMES SUR LE TITANIC ?

Honneur à Jeannot 3

Ateliers municipaux 2

Citadins, ne cédez rien au grand saccage de la ville.

NON A LA CONSTRUCTION D’UN BÂTIMENT DE 22 LOGEMENTS SOCIAUX RUE CASANOVA A GARGENVILLE

Collectif “RIVERAINS EN COLÈRE” a lancé cette pétition adressée à Mr LE MAIRE YANN PERRON 

200 personnes ont signé, vous aussi, rejoignez le collectif “RIVERAINS EN COLÈRE !

Monsieur Yann PERRON a accepté le 21 août dernier le permis de construire N° 078 267 19 00022, de 22 logements sociaux au 73 rue Danièle Casanova à GARGENVILLE, alors que les administrés s’attendaient à ce que cesse les ventes bradées du patrimoine communal et que s’engage un moratoire sur les projets du maire sortant comme  annoncé dans sa campagne .

Afin de conserver l’âme et le cœur historique du vieux village de notre ville de GARGENVILLE, le collectif “RIVERAINS EN COLÈRE” lance un appel à travers cette pétition en ligne afin que les GARGENVILLOIS puissent se faire entendre et que tous ensemble nous puissions interpeller les actuels élus sur l’extrême dégradation du cadre de vie de la ville ,ainsi que sur  les décisions prises sans participation aucune de la population qui vont à l’encontre des propositions faites par l’actuel Maire lors de sa campagne d’élection.

Si nous laissons faire cela aujourd’hui, qu’en sera-t-il demain ?

Nous sommes tous concernés. Merci à vous de signer.

Pour tout contact et info : Collectif “RIVERAINS EN COLÈRE”

44 bis rue Danièle Casanova 78440 GARGENVILLE

Tél : 06 46 14 86 98   vendestef@gmail.com

Tapez le lien suivant : http://chng.it/m5kWxQzF 

ou celui ci-dessous :

https://www.change.org/p/mr-le-maire-yann-perron-non-a-la-construction-d-un-b%C3%A2timent-de-22-logements-sociaux-rue-casanova-a-gargenville?recruiter=73482094&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_petition&recruited_by_id=f5c434bc-c7ee-4883-9dbc-a9390af0e635&utm_content=fht-25158306-fr-fr%3A1&use_react=false

Nouveau lien acceptant plusieurs adresses mails d’un même foyer. Tapez : https://www.mesopinions.com/petition/social/construction-batiment-22-logements-sociaux-rue/112779

 

Chers amis de Gargenville, contrairement aux affirmations de l’Hôtel de ville, dîtes-vous bien que ce projet de 22 logements sociaux en lieu et place des ateliers municipaux est plus que représentatif de ce qui attend les citadins aux quatre coins de notre ville de Gargenville… Soyez-en certains, la terrible programmation du grand bouleversement de vie et du grand bouleversement de cadre de vie de notre commune est en marche. Ils avancent cachés, pas à pas, petit à petit, inexorablement.

Faîtes le nécessaire, adhérez au collectif “RIVERAINS EN COLÈRE”, ralliez, signez la pétition en ligne, déposez sous enveloppe votre nom, prénom, adresse, n° tél, mail, au, 44 bis rue Danièle Casanova 78440 GARGENVILLE. Le collectif vous contactera.

ATTENTION ! Indépendamment de notre volonté, la pétition en ligne n’enregistre qu’une seule adresse mail par foyer. Dans l’attente de la rectification d’un comptage de chaque personne par foyer, il faut interpréter le total des signatures en ligne en un minima représentatif. Exemple de la famille Dupont de Rangiport : 1 enregistrement pour 4 personnes adultes.

Merci de votre compréhension. 

Pour celles et ceux ayant plusieurs mails par foyer. Tapez le nouveau lien suivant : https://www.mesopinions.com/petition/social/construction-batiment-22-logements-sociaux-rue/112779 

Vous pouvez ajouter un commentaire personnalisé de votre choix.

 

Non aux abus

 

Résumé d’une politique de surpeuplement de la ville contre l’opinion publique…

Chers lecteurs, passées les élections du 15 mars… qui s’entendaient dominer l’urbanisation de masse de Nicole Delpeuch, et, dominer l’incroyable renversement de Jean Lemaire contre les propres votes de ses concitoyens – un 21 août – voilà que d’autres problèmes surgissent…

Cette fois, ils s’en prennent à des quartiers au-dessus de la voie SNCF et au-dessus de l’avenue du Colonel Fabien, dans l’unique but de métamorphoser et surdensifier des périmètres jusqu’ici préservés, de ce fait, anéantir un cadre de vie historique pour y créer de nouvelles difficultés.

Au sud, la démonstration d’un authentique quartier ghetto sans légitimité démocratique à le faire, est actée. D’autorité directe, aujourd’hui c’est la nouvelle équipe “Delpeuch/Perron” signataire de l’OIN Bédier qui s’attaque au centre ville, au vieux village, aux axes principaux, aux endroits stratégiques, aux entrées de ville (Nord Sud Est Ouest), en complète désolidarisation avec la population.

Paradoxalement, M. Yann Perron proclame que les projets “Centre ville/Cœur de ville” sont stoppés. En vérité, ces projets dévastateurs sans adhésion du peuple sont reportés de quelques années (5/6 ans par manque de finances), les caisses sont vides.

Ce qui est hallucinant… Ce qui est effrayant… d’élection en élection, une fois élus, tous font comme bon leur semble sans jamais tenir compte de la volonté du peuple. Bilan : Il n’y a pas de mots assez durs, assez forts pour condamner une attitude antidémocratique aussi terrifiante. Une fois dans les murs de l’Hôtel de ville, tous sont soudain animés d’une folie de surpeuplement qui ne dit pas son nom, qui avance masquée, qui prive la population de Gargenville d’un cadre de vie jadis si apprécié.

 

Aux actuelles difficultés que traverse le pays…

Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, s’est exprimé dernièrement à plusieurs reprises sur la politique de la ville en France. “Regardons les choses de près a-t-il dit, il faut casser les ghettos communautaires et il faut casser toute spirale mortifère de ghettoïsation dans notre pays.”

A Gargenville, ce qui choque : Qu’ont fait Nicole Delpeuch et Jean Lemaire depuis 15 ans, sinon infliger une course insatiable d’un béton à tout va contre l’opinion publique, sinon détruire toute opportunité démocratique d’un “esprit village” et anéantir le cadre de la ville à tout jamais ?

Avant hier, sous mandat André Samitier, des barons locaux associés à Nicole Delpeuch formulaient le vœu d’une urbanisation de masse de l’OIN Bédier. En ce moment même, nous en subissons les grandes conséquences liées à leur soudain renversement idéologique, 33 ans de politique “Samitier”.

Aujourd’hui, des élus d’hier (pas des moindres), jettent l’éponge à l’idée d’un bénévolat de 6 années dans l’opposition, tous se disent non-responsables mais fiers d’avoir œuvré au démantèlement de la ville en piétinant leurs propres engagements, notamment en prenant en otage leurs concitoyens.

D’autres (des moins fiers) détalent de nuit tous feux éteints vers de nouveaux horizons… (à polluer ?)

 

Citoyens de Gargenville,

Expliquez-nous ce que tous ces gens ont amené de bon au cadre de vie et à la qualité de vie de la commune ? Expliquez-nous cette incessante volonté de casser la ville contre 2 jugements du peuple ?

 

Avec une représentation de 30% des inscrits…

Fin octobre, M. Yann Perron plaide en sa faveur : “Je suis mis devant le fait accompli dit-il”…

“Après une virulente guerre des mots de 6 années face à son prédécesseur et aux côtés de Nicole Delpeuch, le nouvel édile affirme aujourd’hui qu’il n’a jamais été en état de bloquer les projets dantesques lancés depuis des années, notamment durant la période des élections 2020, alors qu’il lui suffisait de faire obstacle/barrage en tant que simple représentant de l’opposition de Gargenville”…

Une fois de plus, les Gargenvillois apprécieront la formidable motivation de M. Yann Perron.

 

LE 31/10/2020/ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN

51 thoughts on “NOUS SOMMES SUR LE TITANIC ?”

  1. Michel dit :

    En dehors de la première phase de la ZAC Porcher (c’est pas fini il en reste deux)… Quel sera le prochain quartier touché ? Le rond point de la place du Général De Gaulle ? L’avenue du Colonel Fabien ? L’entrée de ville du périmètre du collège ? La rue Pasteur ? La pointe ? L’impasse Franck Glower ? Tous les Gargenvillois tendent le dos…

  2. Cloé dit :

    On aime ou on n’aime pas ! A lui seul M. Yann Perron remplace Nicole Delpeuch et Jean Lemaire réunis ! Chouette on a encore tiré le gros lot !

  3. ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN dit :

    Concernant l’approbation de 22 logements sociaux en lieu et place des ateliers municipaux (sans la moindre concertation auprès des riverains), comme ses prédécesseurs, double langage de la part de M. Yann Perron, double comportement. D’un côté, il évoque dernièrement dans la presse avoir été mis devant le fait accompli, alors qu’en tant que leader de l’opposition (puisque Mme Nicole Delpeuch rejetée/usée de deux défaites successives, s’est soudain retirée de la politique fin 2019, calcul politique dans l’unique but d’offrir un boulevard à son meilleur élève de l’ombre), M. Yann Perron disposait alors de toutes les opportunités possibles pour s’opposer/stopper un nouveau projet délirant du maire sortant, déposé le 20 décembre 2019, à 3 mois des élections municipales. Il n’en a rien été, tout simplement parce que M. Yann Perron, même s’il est actuellement considéré/déclaré élu démocratiquement sur représentativité de 30% des inscrits par décision abracadabrantesque de l’Etat, il faut bien l’admettre, et, tous se mettre en tête, que M. Yann Perron est assis dans le fauteuil de maire auprès des anciens « Delpeuch » dans le seul but et dans le seul objectif d’assurer la continuité politique d’urbanisation de masse de l’OIN Delpeuch/Bédier (mission 1995 de Jacques CHIRAC aujourd’hui remise en question par Gérald Darmanin). Etrange attitude et double langage envers ses concitoyens disions-nous, car, d’un autre côté, M. Yann Perron assure auprès de la population (inquiète, soucieuse), auprès des riverains en colère croisés en mairie ou dans la rue, que le recours du collectif « RIVERAINS EN COLERE » lui retire une belle épine du pied (ses propres mots), et qu’il approuve et encourage les dirigeants du collectif [au choix], en se cachant derrière son petit doigt ou en faisant l’autruche. Belle révélation ! Chers amis de Gargenville attention, ils se veulent aimables, ils se veulent souriants, ils se veulent faussement rassurants… En vérité ils avancent cachés… En vérité ils progressent en fourbes, voilà l’actuelle représentativité de l’Hôtel de ville au service de l’OIN Bédier ! Faut-il rappeler que les élus « Delpeuch » sont les précurseurs d’une urbanisation de masse dont personne ne veut à Gargenville. Faut-il rappeler que le ministre de l’intérieur M. Gérald Darmanin dénonce la politique de ghettoïsation en France et ses conséquences. Faut-il rappeler que subissons une série de passages en force depuis 15 années, qui ne sont ni en règle ni légaux de la part d’élus qui ne cherchent qu’à développer des quartiers cités contre les votes des citoyens pour favoriser une métamorphose de la ville où se multiplieront une multitude de logements selon le modèle PORCHER des années 60. L’équipe « Yann Perron » n’est pas démocratiquement représentative de Gargenville, ne croyez-vous pas qu’il serait temps d’exiger un référendum décisionnel local ? Ne croyez-vous pas qu’il serait temps de donner la parole au peuple ?

    Un seul mot d’ordre, que la population de Gargenville s’exprime enfin !

  4. Pascal dit :

    Ça alors ! Gonflé le Yann Perron ! Voilà maintenant qu’il se présente dans la presse en victime de Jean Lemaire et en victime du collectif « RIVERAINS EN COLERE » ! Question : au lieu de jouer à l’anguille et passer son temps à se protéger, quand est-ce qu’il va défendre les vrais intérêts de la ville et les intérêts supérieurs des Gargenvillois ? La semaine des quatre jeudis du calendrier grecque ?

  5. Elsa dit :

    Allez dire aux Gargenvillois s’ils ont décidé de quelque chose ces 15 dernières années. EH OUAIS, ça donne envie d’aller voter !

  6. Nadine dit :

    En acceptant les projets de Jean Lemaire, Yann Perron laisse la population de Gargenville sur le bord du chemin. C’est son choix, pas celui d’une grande majorité d’habitants. Du cran que diable !

  7. Nelly dit :

    Yann Perron dit qu’il est mis devant le fait accompli ? Snif ! Le pauvre… des fois, par hasard, ce ne serait pas la population toute entière de Gargenville qui serait devant les faits accomplis des bétonneurs de Gargenville ? Décidément, ils font tous du théâtre !

  8. ALEX dit :

    La mairie décide, OK d’accord, mais pas pour continuer les funestes projets du banni de la mairie sur une représentativité de 30% des inscrits ! Qu’on se le dise, un ROI pour 6 ans aux dépends d’une majorité, c’est fini !

  9. Michel Lemoine dit :

    Amicale Aspggv Gargenville

    AIDONS NOS SAPEURS POMPIERS

    Chers habitants des 9 communes dont nous dépendons,
    Compte tenu de la situation et des dernières directives nationales, nous ne pourrons malheureusement pas passer vous voir comme nous le faisons d’habitude à cette période.
    C’est avec une grande tristesse, car nous avons toujours beaucoup de plaisir à vous rencontrer.
    Si toutefois vous souhaitiez obtenir votre calendrier annuel des pompiers voici comment procéder :
    Envoyer votre don ou le déposer dans la boite aux lettres de la caserne à l’ordre de l’ A.S.P.G.G.V à l’adresse ci-jointe :
    Caserne de Gargenville
    4 rue des Merisiers
    78440 Gargenville
    N’oubliez pas de mentionner vos noms et adresses afin que nous puissions vous déposer en retour le calendrier dans vos boites aux lettres.
    Nous vous remercions par avance de votre précieux soutien et vous souhaitons de tout cœur de vous porter le mieux qu’il soit avec l’espoir de nous retrouver très vite dans de meilleures conditions.
    Amicalement
    PS : a partager massivement

  10. Jackie dit :

    A Gargenville, le peuple n’a jamais raison. La preuve, des quatre dernières élections, à chaque fois la démocratie est piétinée en faveur d’une dictature. Tout cela pour une ville béton au détriment d’une majorité d’électeurs !

  11. Maxime dit :

    Sur papier, la souveraineté appartient au peuple. Nous voilà réconfortés, tous optimistes ? Hélas, rien qu’une illusion, en vérité à Gargenville le peuple n’a jamais eu compétence à valider son propre choix, celui des urnes. De toutes les manières, de toutes les façons possibles, c’est interdit par habileté tactique jusqu’à ce qu’ils atteignent un autre monde de 15000/20000 habitants. Un détail !… Une paille !…

  12. Fabien dit :

    Avec Yann Perron, encore un conte Disneyland des mille et une nuits. Mais après 4 mois, c’est déjà des boites de kleenex et mille et une larmes ! Appelons un chat un chat, si la masse était capable du meilleur choix, elle ne ferait pas fait les mêmes erreurs désastreuses que l’on connait depuis 15 ans ! Heureusement ils ne sont que 30% !

  13. Plein la vue dit :

    40% de votes au premier tour. 38% de votes au second tour. Nous, enfin, rien que la classe des bobos grands moralistes de France qui se disent les éternels redresseurs de torts sur la planète entière, pour le reste du pays, les jaunes, les sans dents, les dupés, les bouzeus, les salauds de péquenauds, on le proclame d’emblée, on se plie, on n’a guère le choix, à la procédure, à la méthode, imposée par l’anticonstitutionnel système qui fait que nous sommes gouvernés par une dorure d’individus aux dépends de tous les autres. Convenez quand même que nous avons devant nous un idéal de démocratie à faire valoir au monde entier… Décidément on n’arrête pas le progrès.

  14. MOI MAIRE dit :

    Il y a des moments où tout ce qui cause une décadence « en règle » à tous les autres sans l’approbation du plus grand nombre est tellement important que cela devient du terrorisme intellectuel. Quoi qu’on en dise, le peuple ne s’y trompe pas.

  15. Philippe dit :

    Un beau quartier « GHETTO », n’est-ce pas merveilleux ? N’est-ce pas ce qu’il manquait à Gargenville ? Des bâtiments « soviétique » alignés au cordeau dans l’avenue du Colonel Fabien, dressés dans le centre ville, debout devant le collège, à la pointe, place du Général De Gaulle, face à la mairie, au cœur du vieux village… N’est-ce pas le paradis sur terre ? N’est-ce pas splendide ? N’est-ce pas la prochaine carte postale que nous enviera Les Mureaux et le Val Fourré, le quartier de la Défense ? Qui a dit que nous ne sommes pas entourés de grands compétents aux cervelles éclatantes ?

  16. HEUREUX élus... dit :

    En ce moment même, la ville de Gargenville est gravement mise en péril. Selon la succession des « dirigeants » de l’après « Samitier », l’ancien cadre de vie doit s’effacer pour laisser place au style Porcher des années 60. Une toute autre conception de vie sans jamais tenir compte des votes de toute une population. Un courant qui n’est ni juste ni libre ni équitable ni représentatif d’une souveraineté locale. Ils passent en force ! Faut-il fuir la ville devant cette minorité dictatoriale qui encense un prétendu modernisme mais ruine par leurs actes une qualité de vie qu’ils veulent à jamais détruire. Inversement, faut-il ne rien céder tous ensemble et faire fuir de l’Hôtel de ville un concept de pensée que tout le monde rejette depuis 15 ans ? C’est maintenant qu’il faut réagir, signez la pétition du collectif « RIVERAINS EN COLERE ». MERCI à tous !

  17. Nico dit :

    Qui veut un remede révolutionnaire contre le cadre de vie de Gargenville ? Ben, 30% de votants ! Evidemment c’est démocratique, puisque les 70% restants ne comptent de rien !

  18. ASSOCIATION GARGENVILLE SEINE VEXIN dit :

    HOMMAGE NATIONAL AUX TROIS VICTIMES DE L’ATTENTAT DU 29 OCTOBRE DANS LA BASILIQUE NOTRE-DAME DE NICE.

    NICE, ce samedi matin 7 novembre 2020, a été rendu un hommage national aux trois victimes du 29 octobre dans la basilique Notre-Dame de Nice, hommage rendu au sommet de la colline du château, sous la présidence du Premier ministre Jean Castex.

    Les trois victimes honorées sont Nadine Devillers, 60 ans, Simone Barreto Silva, mère de famille âgée de 44 ans et Vincent Loquès, 55 ans, le sacristain de Notre-Dame. Lors de cet hommage, les portraits de Nadine, Simone et Vincent, étaient au centre de la cérémonie.

    Diverses personnalités politiques avaient fait le déplacement, le maire de Nice a exprimé son émotion, Nicolas Sarkozy était présent, précisant « qu’en tant qu’ancien Président de la République invité, c’était de son devoir ».

    Allocution du Premier ministre : « Je suis venu dire aux Niçois, mon émotion, ma compassion et mon indignation. Ces sentiments, toute la Nation les partage » a affirmé Jean Castex.

    Le Premier ministre Jean Castex a également remis des décorations aux policiers municipaux de Nice, qui avaient stoppé l’assaillant quelques minutes après l’agression.

    Aux familles des victimes, nos condoléances les plus attristées, ainsi que notre compassion et notre soutien.

  19. Benoît dit :

    En voyant ce que signe ce nouveau maire, on a du mal à croire qu’il a fait campagne contre les projets de Jean Lemaire et qu’il a été élu pour y mettre fin. Par contre, en agissant comme cela, il renforce et légitime le béton du maire sortant et de sa maîtresse d’école ! Encore un bon bonnet blanc qui prend les Gargenvillois pour des bœufs !

  20. Claudia dit :

    Voilà qu’ils prétendent que les projets centre-ville sont annulés, ne tombez pas dans le piège, ils vont quand même vous les faire, plus tard, en 2025, histoire de ne pas trop vous affoler, histoire de ne pas trop semer la panique. D’ailleurs, ça commence fort dès leur prise de fonction, encore un bâtiment contre nature de 22 logements sociaux, cette fois au cœur du vieux village. Des rusés ! Des malins !

  21. Régis dit :

    Taratata ! Comment est-il possible qu’aux Etats Unis 60 millions de démocrates votent par correspondance tandis qu’en France 62% des électeurs restent chez eux ? Vite, chez nous aussi adoptons le vote par correspondance aux prochaines présidentielles, cette fois Ségolène aura toutes ses chances.

  22. Alain dit :

    Quand j’ai appris que M. Yann Perron avait signé le projet de Jean Lemaire, j’ai failli en tomber de ma chaise, heureusement que je m’y attache par les temps qui courent, sinon je me ramassais comme une grande majorité de Gargenvillois.

  23. Lionel dit :

    L’avantage à Gargenville, c’est que pas un seul élu ne risque le goulag pour le grand renversement de la commune que personne n’a voulu. Et voilà que ça dure ! Après, ne vous étonnez pas que les gens ne votent plus.

  24. Quentin dit :

    Ah les bétonneurs de Gargenville, encore plus dangereux jeunes que vieux. En même temps, c’est le produit de Nicole Delpeuch…

  25. VIE DE CHÂTEAU dit :

    Eh oui, au pays de la pensée libre, contre les votes des citoyens, on bâti du Khrouchtchev des années 50 à Gargenville ! Imaginez la curiosité, un bond en arrière de 70 ans ! Songez un peu, après Thoiry, à tous les coups ça va faire marcher le tourisme. Des milliers de curieux vont débarquer en petit pays soviet. Vous vous rendez compte ? Du buzz, du gros buzz ! Du gros business ! Ben oui quoi, un peu comme Disneyland ! Pourquoi pas une belle plaque et des belles statues en remerciement des cervelles des équipes de Nicole Delpeuch et de Jean Lemaire ? Ah j’oubliais, entrée payante bien sûr !

  26. Cédric dit :

    Ah oui quand même, 22 logements sociaux au cœur du vieux village ! Saluons le beau coup foireux bien organisé dans la lignée démocratique de Nicole Delpeuch. Du coup, c’est les Gargenvillois qui apprécient l’art et la méthode, voilà au moins un bon début. Au fait, c’est quoi la suite ?

  27. Danny dit :

    Depuis quand les électeurs choisiraient-ils la politique de leur ville ? Cela rappelle à tout le monde que nos bons élus font ce qu’ils veulent comme ils veulent une fois le mandat en mains. La preuve devant nous, on appelle cela la démocratie représentative ! Une pacotille !

  28. NONO dit :

    Champagne ! Les délires du maire sortant sont entérinés par le nouvel édile ! Bing, encore une grosse claque ! Au fait, qui a dit que les élections n’étaient pas l’occasion de toutes les tambouilles ? Fourberie, traîtrise et collusion, voilà la vraie politique de Gargenville ! C’est qui les bécasses ?

  29. Olivier dit :

    C’est ça la vitrine « Delpeuch », les vieux derrière et le jeune devant…. Mais attention les coups de bâton, derrière le jeune se cachent ceux qui ont tout voté, ceux qui ont tout permis !! Pas étonnant que personne n’y trouve son compte !

  30. SEB dit :

    C’est déjà la jungle dans la zone Porcher, alors pourquoi pas dans le reste de Gargenville ? Tous les mêmes, encore une fois on l’a dans le baba ! Décidément, nos pros du pipo et de la clarinette savent répandre leur poison aux quatre coins de la ville ! C’est quand qu’on leur coupe le sifflet ?

  31. Gaël dit :

    Inutile de se pincer le nez, un bétonneur c’est fait pour bétonner. Alors ils bétonnent et ils ne s’en privent pas, et il y en a pour tout le monde ! Merci aux 1637 votants à côté de la plaque !

  32. Yvon dit :

    On a dû rater un truc, que des grosses crevettes bien naïves qui se font bouffer par des crabes, et elles en redemandent ! Après on s’étonne du fort taux d’abstention…

  33. Secrets de ralliés dit :

    En matière de putsch à Gargenville, on a les meilleurs, et ça arrive tous les 6 ans ! Souvenez-vous, de 2004 à 2008, 1ère version d’une Nicole Delpeuch en Maîtresse d’école dure à cuire. 2010 à 2014, encore Nicole, cette fois déguisée en Jeanne d’Arc et […], prof d’un petit écolier du nom de Yann Perron. 2010/2014, Jean Lemaire sublime grand fossoyeur d’un « Restons Village » et roi de la bétonnière. Pour finir, Yann Perron l’héritier doré sauveur de la ville, Prince du béton, l’élu qui signe plus vite que son ombre mais j’vous jure que c’est pas moi c’est l’autre ! Marrant que ça dure depuis 15 ans et qu’on en prend plein la tronche. Personne pour s’opposer ? Donc situation normale et rien d’illégitime. Pourvu que ça continue jusqu’au jour où Gargenville sera un Limay bis !

  34. Philippe dit :

    Dans ce contexte anxiogène et morbide, était-t-il opportun que notre nouveau maire investisse inutilement pour distribuer « le guide du confinement » (que chacun attendait, sans nul doute !!!…) dans nos boîtes aux lettres !!? A lire ce précieux document, il ressort deux hypothèses: soit notre jeune élu considère les gargenvillois comme des demeurés qui ignoreraient totalement l’actualité quotidienne diffusée en boucle par l’ensemble des chaînes bien pensantes, mesures sanitaires obligent…; soit, plus grave, au prétexte d’avoir adhéré à l’AMIF, (soi-disant soucieuse de préserver la santé économique des petits commerces…), il n’a su éviter, par exemple, la fermeture du fameux restaurant S’prime qui ne demandait qu’à satisfaire ses habitués, et ce, malgré toute l’énergie et le savoir-faire que le gérant aura déployé.. . A quand les prochaines fermetures des rares petits commerçants qui subsistent encore dans notre ex-village de bientôt 15OOO habitants???!!!… et sans aucun marché digne de ce nom pour une commune d’autant d’âmes???!!!..

  35. Adrien dit :

    Tout à fait d’accord avec Philippe. Car les Gargenvillois ignoraient sans nul doute l’existence de la Covid, pour qu’ils reçoivent chacun le fameux « guide du confinement » initié par le nouveau maire, et distribué dans les boîtes aux lettres. Alors que les médias ne cessent de nous faire peur en boucle depuis 10 mois, à longueur de journée, Mr PERRON aurait du s’inspirer de la célèbre devise publicitaire de Mr MAXWELL: « ce n’est pas la peine d’en rajouter » !!! A bon entendeur … Et à propos: à quand le tournage du remake de « Peur sur la ville » à Gargenville ???!!!…

  36. Sylvia dit :

    Tromper les électeurs, à Gargenville c’est devenu une idée fixe. Que vous votiez pour l’un ou l’autre, ils nous servent du béton à toutes les sauces. Cela signifie qu’ils n’en font qu’à leur tête, le reste n’est que comédie.

  37. PAT dit :

    Pourquoi cet acharnement à bétonner Gargenville ? Ce serait pas mal si la population pouvait décider de son sort au lieu d’élus qui ne respectent rien de leurs engagements. Commençons par demander des comptes.

  38. Association Gargenville Seine Vexin dit :

    13/11/2020. M. Yann Perron dit :

    « Un projet déterré… aussitôt remis en terre
    Il semblerait que les ambitions urbanistiques de mon prédécesseur ne s’arrêtaient pas au parking de l’avenue Mademoiselle Dosne. D’autres projets avaient été initiés comme en témoigne cette projection sur la zone des Clos-jardins où les jardins du centre-ville étaient transformés en logements.
    Heureusement, ce projet ne verra pas le jour ! »

    PHÉNOMÉNAL !

    L’astuce politique des « bonnet blanc/blanc bonnet »: se renvoyer la balle dans « un chacun son tour ».

    Malgré l’ampleur du désastre, « nos » deux éternels acteurs d’un face à face se livrent un combat acharné dans un pareil au même. L’un comme l’autre veulent absolument faire croire que l’urbanisation de masse de l’OIN Bédier tombe du ciel, alors que « nos » deux grands auteurs en sont les incroyables signataires sans l’assentiment du peuple.

    M. Yann Perron parle d’ambitions urbanistiques (au pluriel), et ajoute au sujet du projet des « jardins du centre ville » : heureusement ce projet ne verra pas le jour !

    MERCI MERCI MERCI M. LE MAIRE ! ENCORE UN PRODIGE ACCOMPLI !

    Chers Gargenvillois… Des miracles nous arrivent d’un esprit divin. Désormais, appelez M. Yann Perron, M. Perron-Sauveur ! Si Si, M. Perron-Sauveur, ou M. Perron-Bonheur si vous préférez, tellement M. Yann Perron produit des merveilles enchanteresses à Gargenville.

    Ingrats que nous sommes, dire nous vivions dans l’ignorance, dans la crétinerie, dans la bévue, incapables de distinguer la magnificence de notre élu local, plus blanc que blanc, plus parfait que parfait,

    BRAVO BRAVO BRAVO M. LE MAIRE, VOUS ÊTES NOTRE SAUVEUR… Encore un effort et vous nous décrocherez la lune, comme le prétendent encore quelques uns de vos adulateurs crédules : Exemple : « ouf c’est déjà ça de moins, vous avez toute ma confiance pour rétablir l’esprit « village » de notre ville ! »

    Dans la rubrique du « plus c’est gros plus ça passe », du grand art ! Voilà qu’on se croirait tous revenus aux tours de passe-passe extraordinaires de 2010/2014. Pour que les choses soient claires, le nouvel édile a brusquement perdu la mémoire. D’un seul coup d’un seul, M. Yann Perron n’aurait plus rien à voir avec le passage en force de l’urbanisation de masse de l’OIN Delpeuch/Bédier…

    Si l’on comprend bien la manœuvre de M. Yann Perron, aujourd’hui MAIRE (représentation de 30% des inscrits), l’heureux élu d’un face à face n’aurait soudain plus rien à voir avec les ambitions urbanistiques démesurées de Nicole Delpeuch.

    Par extraordinaire, brusquement, M. Yann Perron n’aurait plus souvenir d’avoir accepté, signé, entériné la zone Porcher, d’où une opposition Delpeuch/Perron plutôt cool, sinon consentante, d’où le splendide ghetto de Rangiport contre deux rejets successifs des citoyens. Un terrible coup porté à la souveraineté d’une majorité d’électeurs, au cadre de vie de Gargenville.

    Toujours à en croire la magie de la perte de mémoire de M. Yann Perron (à 1 mois de Noël), subitement, M. Yann Perron n’aurait jamais accepté, signé, entériné les OAP du centre ville… Et, Ô surprise, aujourd’hui, à l’heure actuelle, tel un Merlin enchanteur, tel un héros faiseur de miracles, voici qu’il apparaît en sauveur des programmes d’urbanisation de masse de Nicole Delpeuch (tous appliqués sous le mandat « Jean Lemaire »), qu’il a lui-même accepté, signé, contraint, entériné des deux mains contre une majorité des suffrages des administrés…

    Du grand art disions-nous…

    Citation : « Le langage politique est conçu pour donner aux mensonges des airs de vérité, rendre le meurtre respectable et faire passer pour solide ce qui n’est que du vent. George Orwell »

  39. Marco dit :

    Pour stopper le bétonnage stoppons les bétonneurs. Après ça ira beaucoup mieux forcément.

  40. Quentin dit :

    Le coup de bambou c’est maintenant, surtout après avoir cru dans l’enfant du village ! Celui-là est comme les autres, il ne lésinera pas sur le béton pour le bonheur des promoteurs. En vérité cette tragédie n’est due qu’à la naïveté des gens.

  41. Joël dit :

    C’est le pompon, ils ont poussé des cris d’horreur contre le maire sortant alors que ce sont eux qui ont tout mis en place. Tous dans le même panier ! En plus ils profitent que les projets du centre ville soient reportés pour se faire passer pour des héros. Merci les combinards !

  42. Peuple souverain dit :

    La carrière de Brueil n’est plus qu’un mauvais souvenir ? Ce n’est pas un héros qui a délivré les populations du Vexin comme on voudra nous le faire croire d’ici quelques mois. Ce sont les fameux « gens de rien », habitants des villages du Vexin qui ont mis la barre à un tel niveau qu’aucun politique n’a pu l’atteindre. Merci à l’association et à ses dirigeants, sans oublier toutes les petites mains au service d’une grande cause, sans qui c’était mission impossible.

  43. Association Gargenville Seine Vexin dit :

    C’est tombé hier soir, les plaines de Brueil-en-Vexin ne sont plus du ressort de Calcia HeidelbergCement. Qu’on se le dise, il n’y a pas de projet d’Etat que les citoyens Français ne peuvent remettre en question, dénonçant au 21ème siècle des gâchis incompréhensibles que représentent des initiatives complètement déconnectées, complètement délirantes. Cette fois, il n’y aura plus de sacrifice sur l’autel, de lourd tribut à payer, de vivier environnemental sacrifié, comme pour le non-sens, le choix stupide, la vision à court-terme de l’incroyable sacrilège de la carrière de Guitrancourt. C’est avant tout la menace de suppression d’une qualité de vie de toute une région qui était passée sous unique contrôle d’une puissance industrielle, qui est ainsi stoppée. Heureusement qu’il existe des associations, des femmes et des hommes qui se sont levés avec détermination, avec volonté, avec courage, dans le seul but d’honorer ce qu’il y a de plus grand, de plus beau et de plus merveilleux que possède l’être humain sur terre : son environnement de vie. A toutes celles, à tous ceux qui étaient là, qui se sont battus pour des valeurs souveraines, humanistes, MERCI pour votre engagement ! MERCI également, évidemment, à la détermination de l’association VEXIN ZONE 109 et ses dirigeants.

  44. Yaka dit :

    Ce projet est délirant, destructeur et inutile comme tous les autres. Il y a déjà un large surnombre de bâtiments hideux à Gargenville. Et si on créait des pavillons typés bien intégrés au village, des fleurs avec des ruches pour faire plaisir à l’apiculteur du coin, ça serait pas mieux qu’un énième HLM n’importe où n’importe comment ?

  45. Boubou dit :

    Il a signé le projet de 22 logements sociaux au cœur du vieux village ? C’est là où l’on voit que les Maires des communes au gros melon sont des grands irresponsables. Encore un qui vaut pas mieux que l’autre !

  46. Serge dit :

    Pourquoi notre édile ne conteste-t-il pas le port du masque pour les jeunes enfants de sa commune, et ce, dès l’âge de 6 ans, alors qu’il s’avère incontestable que cet ustensile affecte incontestablement les poumons de nos chers petits, et également porte atteinte à leurs capacités mentales. Ce questionnement est d’autant plus recevable que de nombreux autres élus de notre territoire, en accord avec leurs préfets, ont pris la décision d’épargner aux jeunes enfants de leurs communes cette contrainte totalement absurde et inutile. Fait d’autant plus dommageable que cet âge est déterminant pour le bon apprentissage de la lecture et de l’écriture. Au surplus, nos petits, au contact de leurs proches, sont à leur tour traumatisés par cette peur générale qui affecte indiscutablement leur épanouissement. Mr Perron accepte ainsi la généralisation du port du masque, sans aucune interrogation préalable du bien-fondé médical de cette mesure stupide, ni recours auprès des autorités compétentes, comme l’ont pourtant fait avec succès bon nombre de ses confrères.

  47. Gilles dit :

    Quel bonheur que de se balader en famille dans la zone Porcher ! Ne gâchons pas notre plaisir, tout est superbe, tout est magnifique. Une fois la balade terminée, un petit tour du véhicule s’impose à traquer les rayures. Cela ne se voit pas ? Quelle chance d’habiter Gargenville !

  48. Hervé dit :

    Les vrais casseurs de villages, ceux qui nous fabriquent ce genre de verrue comme Porcher à Gargenville, tellement laide, tellement hideuse, sont d’une ringardise affolante. Il est temps d’arrêter leur folie destructrice, il est temps de regarder leur minable hypocrisie !

  49. Dodole dit :

    Pour le nouvel édile, dans ce projet au cœur du village, aucune réflexion, aucune sagesse. Juste de la violence et de l’opposition à ses propres engagements. C’est marrant comme ils ont une vision différente des choses une fois en place. Mais à gargenville, les gens en ont marre du défilé de petits fachos qui pourrissent la ville… La parole au peuple !

  50. Jackpot dit :

    Le bel avenir de Yann Perron, MÉPRIS le plus total à l’encontre des administrés ! Pour lui, il est plus intelligent de signer des projets qui sont des véritables bombes à retardement. Bilan : des petits malins qui ont su profiter des élections et aujourd’hui 30% dictent leur loi. Tant pis pour les 70% et vive la démocratie ! Encore 6 années de galèresssss !

  51. Sindy dit :

    Youpiiiiiiiiiiiiii on est sauvé ! Que des bonnes décisions du nouveau maire, on attend la suite avec impatience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion