logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

8 décembre 2018 : Du jamais vu depuis 50 ans !

chevaux gilets jaunres

Au delà du spectaculaire, l’image impressionnante de policiers à cheval devant le regard médusé des quelques rares touristes (à avoir osé s’aventurer dans les rues de la capitale), ont été relativement “émerveillés” de la scène…

 

La colère des gilets jaunes, impossible de ne pas la voir.

A Paris, 8000 policiers, gendarmes et CRS chargés d’assurer la sécurité des biens et des personnes. Des blindés face aux gilets jaunes, une première, ces véhicules de la gendarmerie ont été déployés afin de permettre de protéger les forces de l’ordre, mais aussi de dégager les axes de circulation (ces images ont fait le tour du monde).

Blindé Paris

D’où vient le mouvement des gilets jaunes ?

Officiellement sans couleur politique (les gilets jaunes rejettent les représentations syndicales et les partis politiques), ils affirment se battre pour le pouvoir d’achat et contre une politique qui rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres (augmentation du patrimoine des ultra-riches et dévalorisation des classes moyennes).

Par ailleurs, cette crise est un mouvement transpartisan pour plus de justice sociale et de démocratie participative, car pour eux, le peuple n’est en rien représenté correctement depuis très longtemps, notamment par une succession de déviances intolérables des pouvoirs en place depuis des décennies.

Que demandent les gilets jaunes ?

Hormis le pouvoir d’achat (pour une meilleure qualité de vie et des fins de mois plus pérennes), une proposition semble avoir la faveur des gilets jaunes : Le référendum d’initiative citoyenne (RIC), présenté comme la solution idéale pour enfin redonner la parole au peuple et sortir de la crise.

Dans la liste des 42 revendications des gilets jaunes (25 ci-dessous), figure notamment l’instauration dans la Constitution d’un “référendum d’initiative citoyenne”, mécanisme qui propose de supprimer une loi injuste ou de révoquer le mandat d’un représentant en flagrant délit d’un non-respect de ses promesses électorales (ce qui est contraire au fonctionnement actuel de la démocratie représentative de la Vème république).

 

Une nécessité sociale, une demande politique aussi, le RIC (tout est fait pour l’empêcher)

Référendum d’initiative citoyenne (le RIC doit entrer dans la Constitution, ainsi fait, les gens seront en situation d’une proposition de loi ou de révoquer tout élu ne respectant pas le mandat pour lequel il a été élu. Il ne s’agirait plus d’un référendum convoqué par le pouvoir comme c’est le cas aujourd’hui en France, où c’est le Président de la République qui décide, mais d’une initiative citoyenne par le peuple et pour le peuple dans un intérêt général de tous.

Les suffrages dans les urnes (pour toutes élections), valent-ils blanc-seing pour tout mandat ? Ne faut-il pas permettre aux citoyens de refuser des décisions politiques contraires aux aspirations d’une majorité de citoyens et ainsi pouvoir mettre en cause la responsabilité d’un représentant politique ?

 

Partout où le référendum d’initiative citoyenne existe… les citoyens en font bon usage (en Allemagne, en Suisse, en Italie et dans 27 États des USA pour n’en citer que quelques uns).

 

A notre époque, on ne peut tolérer plus longtemps que le pouvoir du peuple soit confisqué par des systèmes politiques qui ne représentent en rien le vote d’une majorité de citoyens. Le référendum d’initiative citoyenne est aussi un outil anti-corruption, par exemple, des permis de construire pour créer des nouvelles cités où l’on entasse des gens sur quelques m2 entre deux sites industriels lourds comme c’est le cas ICI à Gargenville (par détournement du mandat électoral), ça ne pourra plus avoir lieu en aucune manière (le risque d’un mandat manipulé n’existera plus).

Il en est de même au niveau des départements, des régions, des intercommunalités, comme c’est encore le cas ICI à Gargenville – dans le combat qui oppose l’État à l’association Vexin Zone 109 pour une nouvelle carrière à Brueil en Vexin (après les enfouissements de déchets ultimes dans les carrières du bois de la Chartre et de Guitrancourt), et un nouveau contrat de 30 ans à possiblement délivrer au cimentier Calcia situé en zone urbaine surdensifiée.

Le référendum d’initiative citoyenne désamorce les tensions, les conflits potentiels en donnant la parole à des associations et groupes de citoyens [non-ou-mal représentés dans le contexte actuel].

Avec le référendum d’initiative citoyenne, le projet de la carrière de Brueil pourrait être soumis aux populations concernées du Vexin… il en irait de même à Gargenville pour les constructions d’HLM à tout va et la continuité de l’industrie cimentière en zone urbaine, un ensemble revu à la hausse (sans le peuple et contre le peuple).

 

Gilets jaunes 8

 

Que disent les gilets jaunes

La seule chose qui compte, c’est payer, payer, payer ! On se prive de tout, on ne vit pas, on survit. On doit payer toujours plus. On en a marre d’être rackettés, on en a marre du système, c’est un ras-le-bol général, un trop plein. On ne peut plus suivre avec tout ce que l’on doit payer. Il faut que ça s’arrête. On nous enlève le peu que l’on a. Ce qui est rageant, c’est de voir que les riches, on ne leur prend rien, mais qu’aux pauvres, on leur prend tout. Les acquis que l’on avait, nous sommes en train de les perdre un à un, dans un monde où les multimilliardaires décident de tout.

Partout en France, ils sont des milliers et des milliers et des milliers. La plupart n’avait jamais manifesté, la plupart n’avait jamais voté. Au delà de ces visages déterminés (beaucoup de femmes, beaucoup de retraités, beaucoup de familles écrasées qui peinent à boucler leurs fins de mois), leur signe de reconnaissance, c’est une colère qui monte sans cesse dans une envie de plus de justice démocratique et sociale.

Gilets jaunes 6

 

« LES GILETS JAUNES TRIOMPHERONT » ?

Dans tous les cas… Tous sont prêts pour un Noël en jaune !

Ils sont jeunes, moins jeunes, retraités, salariés, intérimaires, boucher, chauffeur, agent territorial…Pour avoir des rêves, leur dernier espoir, c’est la rue !

 

GSV (Nous remercions tous les soutiens qui nous ont été adressés. Le peuple enseigne, car méconnaître l’évènement historique, c’est raccourcir un manque de sincérité de soi-même).

 

 

33 thoughts on “8 décembre 2018 : Du jamais vu depuis 50 ans !”

  1. Bizarre dit :

    Mince alors, les cavaliers de l’apocalypse défilent en plein Paris ? Bonne nouvelle, leur chevauchée inaugure le commencement de la fin de la 5 ème république ? Classe, la domination de l’ancien monde et sa raison d’exister sur les esclaves du smic, martyres d’une époque révolue, est enfin arrivée ? Le message, des guerriers vêtus de jaune et leur volonté de changer de vie ont eu raison de la finalité de la forteresse de l’EU ? Ces fiers chevaux sont comme l’écho d’une prochaine victoire, celle d’une réelle démocratie porteuse d’une vraie justice sociale.

  2. Liberté chérie dit :

    Maintenant faut-t ’il instaurer des mécanismes de démocratie participative directe ? La réponse est bien évidemment oui ! Mais il faut rester lucide, si d’aventure cela devait arriver, le chemin sera long, difficile et compliqué, car il ne va pas dans les intérêts de cette caste oligarque qui maitrise à merveille l’utilisation de la « poudre de perlimpinpin » pour maintenir ses pouvoirs et privilèges depuis tant de décennies.

  3. Pascal dit :

    Et dire que tout ce bordel est dû à cause d’une femme de chambre dans un hôtel de New-York… Ça laisse rêveur ! Du coup on a eu Flamby et qui du coup nous a collé Manu, le ministre banquier Rothschild de l’économie… Après ça c’est sûr qu’avec la « démocratie représentative », quand 25% oppriment les 75%, ça va tout de suite beaucoup mieux ! La preuve avec les gilets jaunes. Combien de temps ça va tenir encore ?

  4. SEB dit :

    Pourquoi réclamer le RIC ? Parce que vous pensez que c’est le seul moyen d’un peu de participation dans ce pays ? Est-ce imaginable en France ? Vous croyez qu’ils vont vous laisser faire pour se mettre une balle dans le pied ? Et leurs privilèges ? C’est ça le problème ! Les 80 % de Français qui n’ont pas voté Macron au premier tour sont contre son programme et personne n’a la liberté de faire autrement ? Après on s’étonne de la révolte des gilets Jaunes ?

  5. Cloé dit :

    Il n’y a rien de plus simpliste, de plus manipulable, ni de plus versatile que la foule. Alors dîtes-vous bien que si jamais ils vous lâchent un RIC, ce sera pour mieux vous entuber et vous discréditer pour toujours. Les macroniens n’aiment la démocratie que lorsque celle-ci les arrangent !

  6. Damien dit :

    Êtes vous pour un RIC ? Ouiiiiiii ! Êtes vous pour les gens au SMIC et les petits retraités ? Ouiiiiiii ! Êtes vous pour l’augmentation des plus bas salaires ? Ouiiiiiii ! Êtes vous pour faire payer les ultra riches ? Ouiiiiiii ! Êtes vous pour les 30 h 30 ans ? Ouiiiiiii ! Êtes vous pour réduire les privilèges de l’Assemblée et du Sénat ? Ouiiiiiii ! Êtes vous pour contrôler les fonctionnaires de Bercy ? Ouiiiiiii ! Pauvres cloches, vous oubliez qu’on est sous contrôle de la 5 ème république !

  7. Philippe dit :

    La vie en rose, le recommencement d’Emmanuel Macron, il est où ? C’est vrai qu’il nous avait été annoncé par les médias comme le messie, le sauveur, l’homme providentiel et tout le tintouin. Maintenant vous avez vu la tête de la macronie, les pauvres, ils ont la jaunisse ! 577 députés qui se marchent tellement sur les pieds qu’il n’y a souvent qu’une centaine qui siègent. Ils sont rigolos tous ces rigolos ! Ou comment mettre sur le dos des Gilets Jaunes ce qui est le fait de leur sinistre gouvernance !!!! Avant de s’en prendre aux retraités, aux smicards et aux services publics des citoyens, il aurait été plus judicieux qu’ils retiennent pourquoi ils sont à la place de tous les vieux dégagés ! Mais non, ils n’ont vu que leur petite pomme pour leur petit confort en ne réalisant pas qu’ils pourraient être dégagés à leur tour !

  8. Sylvain dit :

    Nouveau ! Les gilets jaunes à la conquête du monde ? Les gilets jaunes font tâche d’huile : Belgique, Pays-Bas, Espagne, Bulgarie, Monténégro et la Police Nationale… A une semaine de Noël, bientôt Donald Trump, Vladimir Poutine et le Père Noël en jaune ? Et Manu ?

  9. Privatisations à prix d'amis ? dit :

    Vinci Autoroutes voit rouge ! Le concessionnaire veut faire payer les automobilistes passés aux « péages gratuits » des gilets jaunes.

    La très rentable privatisation des sociétés d’autoroutes voulue par Dominique de Villepin (alors convaincu par des énarques de Bercy que la privatisation des autoroutes va lui permettre de se mettre en avant comme étant le premier ministre qui allait faire baisser la dette), ainsi en 2006, l’État vend l’ensemble du réseau aux groupes Vinci, Eiffage et Abertis pour la somme de 14,8 milliards d’euros. Le prix de cette vente est très critiqué. Si certains affirment qu’il s’agit d’une sous-évaluation de 10 milliards d’euros, comme l’affirme la Cour des comptes en 2009, l’ancien Premier ministre, Dominique de Villepin (seul décideur), estime quant à lui qu’il a réalisé une « bonne affaire » en se fondant sur un rapport parlementaire de 2005, qui estimait le prix des sociétés autoroutières à 11 milliards d’euros seulement.

    En 2006, les autoroutes sont construites depuis 25 à 30 ans, et les concessions commencent juste à rapporter de l’argent. En fait, si, au lieu de procéder à la privatisation des autoroutes, l’État était resté actionnaire majoritaire, il aurait à ce moment-là commencé à toucher les dividendes que toucheront les sociétés privées et qui lui auraient permis de financer ces infrastructures routières.

    « En 10 ans, les profits issus des péages ont augmenté de près de 20%. Les sociétés d’autoroutes se portent pour le mieux : 1,5 milliard €/an de dividendes pour les actionnaires. » Voilà en gros résumée la situation pour le moins rocambolesque. Cette affaire assez étrange met en évidence un rapport de force entre les société exploitantes et l’Etat qui n’est pas à l’avantage de la collectivité. C’est une situation qui avait d’ailleurs été dénoncée par l’Autorité de la concurrence, dans un avis de 2014 qui met en évidence la « rentabilité exceptionnelle » de ces sociétés, estimée pour l’année 2013, entre 20 et 24%.

    Le réseau autoroutier français est considéré comme l’un des meilleurs du monde et l’un des plus sûrs. L’État doit donc faire entretenir ce réseau pour conserver une telle qualité. Mais l’État est incapable aujourd’hui de financer des travaux qui sont nécessaires. Par exemple des travaux qui concernent des murs anti-bruit ou des travaux qui concernent des échangeurs. Donc, il se tourne vers les sociétés concessionnaires d’autoroute qui acceptent de financer en contrepartie d’une hausse des péages. La boucle est bouclée.

    C’est très exactement ce qu’il s’est passé dans la renégociation de 2015. Malgré une fronde d’un nombre important (152) de ses députés, le pouvoir socialiste a été « contraint » de signer un accord favorable aux concessionnaires. Il avait besoin que ces derniers investissent 3,2 milliards d’euros. Du coup, la durée des concessions a été prorogée et les tarifs lourdement augmentés.

    Les termes exacts de cet accord sont tenus secrets. Ni les députés ni les citoyens n’en sont tenus informés. Dans l’espoir d’arriver à en connaître la teneur, un élu de Grenoble, Raymond Avrillier, engage une procédure :

    « je suis obligé de saisir la Commission d’accès aux documents administratifs, puis comme le ministère de l’économie continue à refuser malgré l’avis favorable de la Commission, je suis obligé de saisir le tribunal administratif de Paris en annulation du refus du ministre de l’économie de me communiquer les documents qu’il détient et qui sont des documents publics. »

    En juillet 2017, le tribunal administratif de Paris donne raison à Raymond Avrillier et ordonne la publication de ce document.

    Le ministère de l’économie s’est pourvu en cassation pour conserver le secret.

    Ni l’Etat, ni les sociétés d’autoroute n’ont souhaité lever le voile sur ce document. Il reste secret en attendant le pourvoi en cassation.

    Le beurre et l’argent du beurre ? Aujourd’hui dans un communiqué, Vinci Autoroutes a déclaré envoyer une facture aux automobilistes passés durant les opérations « péage gratuit » des gilets jaunes. L’entreprise compte identifier les véhicules « fraudeurs » grâce aux caméras de surveillance installées sur les péages, et les relancer par courrier postal. « Il s’agit juste d’appliquer une procédure de régularisation », précise Vinci Autoroutes, ajoutant qu’aucune pénalité ne sera ajoutée. Les fautifs seront contactés « dans les prochains jours ».

  10. Thierry dit :

    Les autoroutes, encore un merveilleux exemple de privatisation après les opacités d’Alstom (Macron alors ministre de l’économie), c’est l’homme qui a vendu Alstom pour une bouchée de pain aux américains (comme par hasard c’est la banque Rothschild qui s’est trouvé être l’intermédiaire financier de la transaction), toute la technologie a été transférée et ce grâce à M. Macron (Siemens récupère à bon prix les trains d’Alstom), c’est aussi la vente de l’aéroport de Toulouse aux chinois, c’est aussi l’accord conclu par Bercy lorsque Emmanuel Macron était ministre de l’Economie, qui offre plusieurs milliards d’euros aux sociétés d’autoroutes, révèlent le « Canard enchaîné » et l’Obs du 04 juillet 2017. Non comptant qu’ il rackette les Français, voilà qu’il enterre la France en vendant toutes nos richesses, SFR, Alstom, et maintenant a qui le tour de notre industrie. Elle ne va pas être belle notre France, bientôt ADP pour Vinci, puis viendra la vente de nos banques comme la société générale qui est dans le collimateur des américains, la française des jeux et etc… C’est tout ce qu’ils apprennent à l’éna, c’est à prendre des décisions entre énarques et des énormes ennuis pour les Français qui se retrouvent avec rien.

  11. Damien dit :

    Dimanche 9 décembre 2018, sur BFMTV, Bruce Toussaint demande à un gilet jaune ce qu’il retient de la journée. Celui-ci répond :

    «J’ai regardé les chaînes d’infos toute la journée […], j’ai vu des vitrines cassées, des voitures qui brûlent et j’étais en même temps sur les réseaux sociaux et j’ai vu là des centaines de blessés, mutilés, défigurés par des tirs de « flash-ball ». C’était absolument incroyable et ça, on n’en entend pas du tout parler à la télévision, je trouve ça très étonnant. […] Certains policiers se sont comportés comme des chiens, ils ont tabassé à dix contre un des personnes qui étaient au sol, sans s’arrêter pendant plusieurs minutes. […] On a les photos, les vidéos et je demande instamment aux chaînes d’informations de diffuser, de vérifier ces images […].»

    A ma connaissance, aucune diffusion dans ce sens pour les gilets jaunes.

  12. Michel dit :

    LREM : Le malheur des génies incompris…?
    Gilets jaunes : le gouvernement s’est montré « trop intelligent », selon le patron des députés LREM.

    C’est comme pour Bruno Le Maire (il est handicapé par son intelligence). Le président du groupe La République en marche (LREM) à l’Assemblée nationale, Gilles Le Gendre, a affirmé ce lundi 17 décembre que les mesures favorables au pouvoir d’achat des Français n’étaient pas à la portée de leur compréhension. 1 -On est les meilleurs. 2-Le peuple n’est pas à notre niveau donc on rame avec ces boulets. 3- Compris, bande de veaux ! Et comme nous le peuple nous sommes trop c… pour comprendre l’intelligence supérieure et la subtilité divine de son génie universel, nous le balayerons avec tout le troupeau aux prochaines élections.

  13. Sylvie dit :

    Démocratie représentative, mais quelle « représentation représentative » lorsque nous devons nous confronter à des élus qui ne savent qu’écraser le peuple depuis 40 ans ! L’argent fait le bonheur pour qui ? Toujours les mêmes ! En bon inspecteur des impôts de Bercy, en bon banquier Rothschild, Macron ne sait qu’augmenter des taxes, créer des impôts et créer des mesures permettant à lui et à son gouvernement, de nous soutirer un maximum d’argent. A cause de lui et son gouvernement, la France en est devenu un véritable enfer fiscal et il n’est pas étonnant que ceux qui veuillent réussir, qui veuillent entreprendre, qui veuillent investir, préfèrent quitter ce pays ruiné par des énarques qui décident de tout entre eux.

  14. Karl dit :

    Moi aussi je veux payer très peu d’impôts et avoir la fortune qui va avec. Moins tu paies d’impôts, plus il t’en reste après les avoir payés, tu piges comment ça se passe là haut chez les copains énarques ? Fils du peuple, si toi aussi tu veux réussir, si toi aussi tu en veux, le problème, c’est qu’ils ont verrouillé un système où le pauvre doit rester pauvre et le riche de plus en plus riche. En osant ruiner le petit retraité, on dirait que ce ne n’est pas prêt de changer, à moins que les gilets jaunes débarquent à Bruxelles pour de bon !

  15. Colette dit :

    Dans ce pays, Le travail paie ? Une vie de labeur fait le bonheur ? Que dalle ! Le fisc nous pique tout !
    Nous sommes dans un véritable enfer fiscal. Nous étions, avant que les racketteurs de l’EU arrivent, un pays parmi les vingt huit existants, à avoir un train de vie à peu près normal. Maintenant, nous sommes en tête de liste des plus imposés et taxés à cause de ces misérable technocrates arrivés aux plus hautes sphères d’un coup de baguette magique. Par contre pour le monde du pognon et des banquiers, ils se gavent !

  16. Claire dit :

    Gilets jaunes, un mouvement qui exprime le ras le bol de beaucoup de Français ! Et les 100 euros du smic pour la prime d’activité maintenant à 90 euros pour une faible partie de ceux qui en feront la demande administrative pour des impôts de demain… Les riches pas touche ! INSUPPORTABLE MAGOUILLE ! Toujours plus de taxes et toujours plus d’impôts pour toujours moins de services publics et un reste à vivre qui ne dépasse pas le 15 du mois, il y a vraiment un volume d’imposture qui n’est plus supportable dans ce pays !

  17. Anne dit :

    Il y a bien une prédation ! Pourquoi des travailleurs détachés pour une concurrence déloyale portée à nos artisans, commerçants et indépendants ? Pourquoi tous ces produits de l’autre bout du monde qui envahissent le circuit Européen pour tuer nos PME, nos paysans, nos marchés du terroir ? Qui a eu ces sources d’inspirations sordides ? Dans un système comme celui-là, il n’y a plus aucune alternative ! Tous ceux qui sont soutiens des gilets jaunes doivent se rassembler dans un espoir de refonder l’Europe et STOP à l’évasion fiscale des multimilliardaires !

  18. STEF dit :

    Merci les gilets jaunes !

    La Police a profité de la fenêtre pour s’engouffrer dans la brèche et obtenir satisfaction, alors que c’est loin d’être le cas pour les revendications des gilets jaunes ! Comme quoi ce qui ne profite pas aux uns profite aux autres !

    Pour une fois que ça touche les premiers de cordée… enquête sur une dérive violente. J’ai vu le « envoyé spécial » sur Antenne 2 consacré aux blessures des gilets jaunes dans les manifs, c’est effarant le degré de violence des CRS.
    «Gilets jaunes» : des grenades GLI-F4 sont employées alors qu’elles sont interdites ou bannies dans toute l’Europe. Un collectif d’avocats a appelé le gouvernement à interdire l’emploi par les forces de l’ordre de certaines grenades accusées d’avoir blessé ou mutilé plusieurs personnes lors des dernières manifestations. Balancer des milliers de grenades en guise d’écoute, c’est ça l’unique pensée vachement complexe de ce gouvernement trop intelligent pour le peuple…

  19. Faut punir la colère des gilets jaunes dit :

    Faîtes casquer les riches au lieu de vous en prendre aux plus démunis et arrêtez de désertifier nos provinces comme vous le faîtes sans l’accord des gens les plus concernés ! Maintenant pour les manifs des gilets jaunes, un gouvernement qui ne parvient pas à écraser par la répression féroce comme c’est le cas depuis plusieurs semaines, un mouvement de contestation national comme celui des gilets jaunes, dispose encore de plusieurs outils dans sa manche pour le circonscrire et l’étouffer s’il menace de tenir, voire de s’étendre pour durer. Au bout de cette chaîne répressive, il y a les tribunaux et la prison pour les plus coriaces au régime ! Il en va du maintien de cette Europe en pleine tempête !

  20. Des gros bras ! dit :

    Bonjour, Des gilets jaunes consciencieusement tabassés par des CRS ? Une intervention des forces de l’ordre a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux samedi 1er décembre. Une manifestante de 28 ans a transmis à «Libé» une nouvelle vidéo, filmée depuis l’intérieur du fast-food, où des gilets jaunes ont été matraqués par des CRS samedi 1er décembre à Paris. Lors de la journée d’action des gilets jaunes, des manifestants se sont réfugiés dans un fast-food, avenue Wagram, pour échapper aux gaz lacrymogènes. Le restaurant a ensuite été investi par les forces de l’ordre, qui ont copieusement matraqué les occupants avant de les évacuer.

  21. José dit :

    Alors que la répression s’intensifie tous azimuts contre les gilets jaunes, on sait aujourd’hui qu’un GJ toulousain est toujours dans le coma après avoir été touché au visage par un tir de flashball. Une femme est morte à Marseille – le procureur de la République continue de nier que le « choc frontal » provoqué par une grenade lacrymogène serait à l’origine de son décès. Plusieurs personnes ont été mutilées dans plusieurs villes de France (doigts arrachés par des grenades, oeil crevé par un matraquage, joue ouverte par une balle de lbd, mais bon tout va bien ils ont eu une prime en récompense !

  22. Dominique dit :

    Selon les informations de L’Express, les unités de CRS au contact direct des casseurs auraient reçu la consigne de procéder à des tirs tendus de lanceurs lacrymogènes à hauteur d’homme. « C’est la première fois que je reçois un tel ordre, souligne un CRS présent sur le terrain samedi. C’est normalement proscrit, car cela va à l’encontre des règles de sécurité. En outre, les syndicats policiers demandent une liberté d’action supplémentaire, en somme d’être couverts au cas où ils feraient usage de leurs armes de service.

  23. Un jour de Fête dit :

    Arrestation d’Eric Drouet, ENFIN c’est pas trop tôt ……!!!!! Tous ces meneurs sont potentiellement dangereux pour notre modèle de société, il faut punir sévèrement tous ces individus si on veut arrêter ce mouvement des gilets jaunes une fois pour toutes ! ENFIN la loi est appliquée dans ce pays ! Maintenant qu’il aille en tôle pour des années et tous ses copains gilets jaunes au QI d’un moineau avec ! Après on pourra respirer !

  24. Arthur S. dit :

    Bravo la police, on n’attendait pas moins du gouvernement ! M. Eric Drouet voulait aller à l’Elysée ? Et bien le voilà en tôle pour de bon ! Qu’il y reste, un parasite en moins ! Ce genre de personnage ne doit plus jamais pouvoir diffuser ses idées. J’espère une peine exemplaire car il y va de notre belle démocratie et de la réputation de la France dans le monde ! Son arrestation est une bonne nouvelle et on peut souhaiter qu’un autre pseudo leader à la casquette à l’envers, Maxime Nicolle, connaisse également le même sort le plus vite possible ! Que le gouvernement continue d’enfermer tous ces agitateurs rageux qui veulent remettre en cause notre beau modèle de société.

  25. Andre dit :

    Merci à GSV de se découvrir en porte parole du populisme de l extrême droite en publiant la chartre des sois disants gilets jaunes.
    Merci à GSV de dévoiler son adhésion au programme communal de Jean Lemaire sur l urbanisation à outrance en publiant la chartre des sois disants gilets jaunes
    Merci à GSV avec l article 1 d enrichir un peu plus les plus riches. En effet les pauvres ne payent pas l impot et les plus riches seront ponctionnés au maximum de 25%
    Cerise sur le gâteau avec l article 16: privatisation de l instruction et de la santé. C est à dire favoriser une nouvelle fois les plus riches.

    Que chacun puisse prendre le temps d étudier ou le populisme, extrême droite ou d extrême gauche à mener tout au long de l histoire de l humanité.

  26. Bruno dit :

    Bref, je vous le dis, aucune leçon à recevoir de cette caravane Européenne et de cet état fiscalement voyou du Luxembourg qui continue tranquillement son chemin. Un mur s’est effondré en 1989 et aussitôt un autre a surgit du côté de l’union européenne… Pendant tout ce temps, la République française a été un triste exemple de déni de démocratie, mais heureusement pour la France, voici la révolte des gilets jaunes pour de meilleurs lendemains.

  27. Sonia dit :

    D’un côté des énarques compétents, de l’autre, des gouvernés ignares ! Sauvons notre démocratie du pouvoir ! La solution est à commencer par les lieux mêmes où la démocratie s’exerce ! Le soin de décider, on peut balayer cette conception de l’Europe qui permet aux riches de devenir plus riches et au peuple de faire une croix sur le strict minimum ! Quelle belle aventure ces gilets jaunes et quelle belle idée de révolutionner la manière dont s’exerce la démocratie en redonnant plus de pouvoir au citoyen ! Un exemple pour les mondialistes !

  28. Séverine dit :

    Peur, colère, dégoût, pourquoi accorder tant d’importance à une Europe « tyran » qui ne crée que des problèmes et des souffrances à des populations qui en attendaient un juste équilibre et un autre développement ? Qui conduit ces décisions ? Qui conduit à ces violentes colères ? D’où viennent ces comportements tyranniques ? D’où l’importance des gilets jaunes à corriger une situation d’humiliation et de haine dérivés d’un sentiment d’impuissance !

  29. Gargenville Seine Vexin dit :

    Réponse à 9 h 09 du 27/12/2018

    Sidérant ! Stupéfiant ! Énorme ! À en tomber à la renverse !

  30. Leroy dit :

    Facile la répression des CRS ! Une armée contre le peuple ! Je veux dire un mot sur la vidéo, qui a d’ailleurs dû faire le tour du monde, et entâcher la belle image de la France qui se veut un pays démocratique et pays de liberté, où on voit un gilet jaune qui met les bras à l’horizontale, donc inoffensif, et qui se prend une balle de flash ball, je trouve cela honteux. C’est interdit de viser les gens au visage et pourtant ils le font ; exemple de cette jeune fille pacifiste qui perd son oeil, etc. La France ne peut pas faire la morale et critiquer d’autres pays du monde et agir par la répression sur ses concitoyens gilets jaunes en utilisant des grenades, interdites dans d’autres pays. Concernant les cités, les rapports montrent à de multiples reprises que les forces de police n’y vont pas ou très rarement. Ainsi certains peuvent faire leurs trafics en toute tranquillité, s’armer à outrance et s’enrichir, au grand désespoir des habitants honnêtes mais pas riches de ces cités. Pourquoi alors étaler autant de répression et violences sur les gilets jaunes ? Il faut les réduire à néant ?

  31. Nicole dit :

    LBD 40, Flash-Ball, grenades au TNT, arrêtons le massacre ! Pourquoi autant de blessures mutilantes ? Pour quelles raisons ? Les Gilets Jaunes sont aussi dangereux que ça ou faut stopper leurs manifs avant les Européennes ? Chaque semaine, la violence n’est que du côté policier ! Imaginez autant de blessures de guerre côté policier… Qu’est-ce qu’on entendrait pas à longueur de journée ! Mais là c’est pas grave c’est des pauvres qui se révoltent !

  32. Maria dit :

    Le bruit court que ce gouvernement a déplacé son siège social à Bruxelles ? Avec çà j’apprends que Benalla a conclu un contrat avec un gros bonnet Russe proche de Poutine ? On ne l’a pas échappé belle ! Bravo la ratatouille ! Z’êtes contents de vous d’avoir encore voté bien comme il faut ?

  33. Nico dit :

    Des indéracinables quand ils sont au pouvoir ! Ils s’accrochent, ils s’accrochent, sinon qu’est-ce qu’ils vont faire ? Ils ne savent rien faire à part vider les frigos des plus pauvres et enrichir les plus riches ! M’sieur, m’sieur, c’est pas moi, c’est pas moi, j’ai rien fait ! Ils ont les doigts plein de miel mais c’est pas eux qui ont vidé la ruche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion