logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

Pierre Bédier, Président du nouveau Conseil Départemental

Bédier Pt

Pierre Bédier, Président du nouveau Conseil départemental

 

Sans surprise, le Président sortant, Pierre Bédier, a largement été réélu à la tête du Département, jeudi 2 avril à Versailles. Il présidera la nouvelle Assemblée départementale pour les six prochaines années.

2 avril 2015 Bédier présidentPierre Bédier a été élu Président du Conseil départemental des Yvelines, ce jeudi 2 avril à l’Hôtel du Département. Seul candidat en lice à sa succession, il a recueilli l’unanimité des suffrages exprimés.

“Pierre Bédier est l’homme qu’il nous faut, a justifié Karl Olive, porte-parole du groupe Ensemble Pour les Yvelines, qui a remporté l’intégralité des 21 cantons aux dernières élections départementales. Sa candidature est méritée, naturelle et attendue.”

Pierre Bédier, Président du Conseil général de 2005 à 2009, était déjà à la tête du Département depuis avril 2014, à la suite de la démission d’Alain Schmitz. Il présidera la nouvelle Assemblée départementale pour les six prochaines années.

Dans son discours d’investiture, Pierre Bédier a annoncé “une mobilisation de tous les instants, humble mais déterminée, imaginative mais réaliste, immédiate mais durable” pour suivre “le cap de nos engagements” parmi lesquels “une politique de solidarité sociale et territoriale, accroître nos coopérations avec les départements voisins et nos intercommunalités, soutenir et accompagner les grands projets d’infrastructures, moderniser notre outil éducatif, poursuivre l’aide aux implantations et au maintien d’entreprises et sans alourdir le fardeau fiscal.”

Nous devons affirmer la place du Département des Yvelines, non comme une fin en soi, mais comme un outil au service des Yvelinois. Un outil d’aide à la proximité pour les communes, un outil d’accompagnement pour les nouvelles méga-intercommunalités, un outil de protection dans la construction du Grand Paris”, a poursuivi le Président du Conseil général, concluant son intervention (L’intégralité du discours) par une citation d’Albert Camus : “Notre monde n’a pas besoin d’âmes tièdes, il a besoin de coeurs brûlants”.

2avril2015 assemblée

 

 

 

 

 

Connexion