logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

29 décembre 2018, la souveraineté est au peuple ?

Gilets jaunes 83

Le fait que le mandat soit représentatif, n’autorise ni un maire, ni un président de région, ni un député, ni même le président de la République, à se mettre au service de forces qui ne sont pas contrôlées par le peuple.

 

La souveraineté appartient-elle au peuple ?

Avec les gilets jaunes, la reconquête de la souveraineté (dont le peuple est propriétaire), est-elle en route…?

La souveraineté appartient à la nation, en réalité, ce n’est pas totalement vrai, car au cours de ces 45 dernières années, diverses techniques ont été successivement utilisées pour confisquer au peuple tout ou partie de la souveraineté.

Gilets jaunes 48

Deux exemples édifiants parmi beaucoup d’autres (la liste est trop longue) :

Premier exemple : Interdiction à l’État d’emprunter à la banque centrale (loi Pompidou/Giscard/janvier 1973), qui interdit à la Banque de France de prêter à taux zéro à l’État, ce qui oblige l’État à se financer sur les marchés financiers. On ne dira jamais assez de mal de la loi Pompidou/Giscard/Rothschild du 3 janvier 1973, qui a fortement contribué à l’endettement du pays en contraignant l’État à emprunter sur des marchés privés avec des taux d’intérêts prohibitifs alors que la Banque de France prêtait à l’État de très fortes sommes sans intérêts.

C’est à cause de cette loi que l’État doit payer des intérêts sur sa dette et que celle-ci atteint des niveaux record. D’où selon les comptes nationaux de l’INSEE, 1.500 milliards d’intérêts versés depuis 1979.

Deuxième exemple : Ratification du traité de Lisbonne (dont le texte est l’œuvre de Giscard/février 2008), rejeté par le peuple Français par référendum en 2005, ce qui a contraint ce même peuple Français à subir ce qu’il n’a jamais voté.

Quoi qu’il en soit, Giscard/Mitterrand/Balladur/Juppé/Chirac/Villepin/Sarkozy/Hollande… ajoutons que chacun à son époque y a été de sa contribution… Et cela fait 45 ans que ça dure…

 

Gilets jaunes 57

Aux frigos vides, aux pratiques politiques de nature autoritaire, totalitaire, violente… On dépeint les gilets jaunes comme des brutes, on les méprise, on les dédaigne, mais avec eux, il ne s’agit pas de bestialité, de sauvagerie, de barbarie, de brutalité… ils incarnent courage, persévérance, ténacité, honneur, dignité, telle est la leçon que nous donne les gilets jaunes dans toutes les régions de France. Et ce n’est là que moindres mérites aux refus des excès d’un monde voué à l’injustice sociale, l’injustice fiscale… et ces vertus sont celles d’une nouvelle édification morale.

 

Les caisses sont vides, les frigos sont vides ! L’UE, un mode politique promis à disparaître ? D’autre part, le Président a-t-il été élu pour faire ce que demande la finance par l’intermédiaire de l’UE ? C’est la question que se pose une majorité de Français ! Ce qui est certain, c’est qu’il va falloir arrêter de fanfaronner à l’international, et de vouloir donner des leçons à tout le monde, car le pays est en révolte pour une histoire d’injustice sociale, pour une histoire d’injustice fiscale… et toujours aucune réponse à la hauteur des évènements !

 

Gilets jaunes 40

Par ailleurs… Discréditer les gilets jaunes et faire peur aux braves gens, des images de violences diffusées sur toutes les chaînes… C’est la bataille de l’opinion qui se joue ! Reste la violence policière, un côté invisible que l’on ne voit que trop rarement (un mort, 1700 blessés, certains mutilés à vie, souffrant de véritables blessures de guerre).

Réinventer la démocratie… Les gilets jaunes sont-ils légitimes à prendre la parole face à un pouvoir qui se revendique de la grande Histoire de France, mais qui jusqu’ici, refuse de voir l’exaspération, le désespoir, niveau jamais atteint depuis mai 68 et même au-delà, il est massif, inédit, dans un conflit social qui dénote une révolte de mécontentements profonds, mécontentements qui apparaissent comme un mouvement social d’ampleur inédit.

 

Gilets jaunes 64

Ci-dessus, manifestation de masse des gilets jaunes à Rouen (comme dans de nombreuses villes partout en France).

 

Sommes-nous dans une stratégie du pourrissement et du chaos ?

D’un côté, des frigos vides, des attentes dans l’urgence ! De l’autre, des forces de l’ordre aux millions d’heures jamais payées ! Des affrontements, des milliers de blessés de part et d’autre, des interpellations, des incarcérations, des familles brisées, des techniques de manipulation de l’opinion publique, le froid, la fatigue, des obligations professionnelles, des obligations familiales… mais clairement… des gilets jaunes toujours aussi galvanisés, une détermination toujours aussi tenace, toujours aussi coriace, toujours aussi inflexible…

Pourtant, il suffit parfois d’un simple effort pour que tout s’apaise…

 

GSV

 

 

31 thoughts on “29 décembre 2018, la souveraineté est au peuple ?”

  1. Sonia dit :

    C’est à tomber à la renverse, on apprend que Benalla s’est baladé une vingtaine de fois avec ses passeports diplomatiques et son portable crypté. Je ne paie pas des impôts pour voir Benalla se foutre de nous. Je ne paie pas non plus des impôts pour voir des citoyens, qu’importe leurs torts, se faire massacrer par la police. Assurer la sécurité c’est stopper Benalla dans ses délires. Et assurer la sécurité ce n’est pas non plus se défouler sur les gilets jaunes qui revendiquent des droits tout à fait légitimes. A cause du pouvoir dont dispose la police, ils doivent être capables de maîtrise, sinon nous ne sommes plus en démocratie.

  2. Caro dit :

    Ah ces gilets jaunes !! Tous avec des revendications plus farfelues les unes que les autres …. Comme c’est bon de croire au Père Noël même si on n’est plus un enfant, n’est ce pas ?? Et en plus , on est invité sur les plateaux de télé pour dérouler en direct sa très longue liste de cadeaux, mais le Père Noël est déjà passé, il a déjà fait un choix car sa hotte n’est pas assez grande et il doit surtout penser aux autres…. les plus riches, les ultra riches, les intouchables !

  3. Bruno dit :

    Imaginez ce que dirait Macron si Rome était dans cet état à cause de la politique des « populistes » ??? Il en dirait des tonnes à s’étouffer ! Mais avec les gilets jaunes, dans beaucoup de pays, les gens s’attendent à des étincelles révolutionnaires en provenance de France. Pour Macron qui trouvait la France trop petite pour lui et qui voulait prendre la tête de l’Europe (voire du monde !) c’est un sale coup, il est discrédité et même ridiculisé en Europe et dans le monde entier. Mince alors !

  4. Même lui dit :

    A bientôt 93 ans, Valéry Giscard d’Estaing est-il en train de changer de bord politique ? L’accumulation des richesses par les plus aisés semble en tout cas le préoccuper. « Personne ne proteste » contre « l’enrichissement des plus riches », s’étonne Valéry Giscard d’Estaing « À l’heure actuelle, l’enrichissement des plus riches est plus rapide qu’il ne l’a jamais été. Moyennant quoi personne ne proteste. C’est très étrange. Et cela dans le monde entier. »

  5. PAT dit :

    Un incroyable mouvement de solidarité est en train de naître dans la population en faveur de gilets jaunes et entre les gens en général. Tout ça n’est que très peu relayé par la média sphère, alors que c’est l’essentiel de la réalité du mouvement. Tous ces gilets jaunes sont facilement reconnaissables mais il faut que la police obéisse aux ordres et tape sur les gilets jaunes et les traquent comme des bêtes pour ensuite les faire passer en justice avec des peines inadmissibles. En gros, contentez-vous de votre misère ! Toutes nos félicitations à la police !

  6. Encore une bavure dit :

    On espère que l’inspection générale de la police nationale fera au minimum son travail pour trouver « le gardien de la paix » qui a précautionneusement tiré avec un lance grenade lacrymogène pour grièvement blessée une pauvre femme de 80 ans qui fermait les volets de son logement à Marseille. Emmenée à l’hôpital, la victime est décédée à la suite de ses blessures.

  7. Benalla dit :

    Police partout, justice nulle part ! Honte aux gendarmes et CRS qui mutilent les gilets jaunes ! Le policier lynché à l’Arc de triomphe ne doit son salut qu’à un gilet jaune. Difficile dans ces conditions de comprendre les violences policières jamais sanctionnées à la hauteur des faits ! Nous savions tous déjà que nous avions parmi nos policiers de grands défenseurs des droits de l’homme et de la dignité humaine. Merci pour vos violentes interventions qui nous le rappelle.

  8. Nico dit :

    Oh les répugnants gilets jaunes qui défilent dans les rues de Paris ! Qu’est-ce qu’ils veulent tous ces bouzeux ? Ils n’en ont pas assez de leurs 1000 € ? Bon c’est pas tout ça, mais nous on a notre biseness avec les touristes sur les champs, alors qu’ils dégagent à Bourges, si possible dans les champs de betteraves, c’est là leur place !

  9. Valérie dit :

    Grâce aux politiques menées depuis 40 ans et portées à ébullition par Macron, la France est devenue un pays où des gens manifestent et pillent pour bouffer ? Décidément Paris n’est plus fréquentable, je me tire au Portugal !

  10. Samuel dit :

    Quand j’entends tous ces médias, avez-vous vu beaucoup de gilets jaunes qui se réjouissent de se payer du flic chaque samedi ? Moi je n’en ai vu aucun ! En revanche, « ceux qui considèrent que c’est normal de tabasser un gilet jaune », sont hélas très majoritaires (70 %)… Alors, dans ces conditions, que devient le mouvement des gilets jaunes ? Il est voué à disparaître parce que l’exécutif organise des charges de CRS pour discréditer les gilets jaunes ? Et la démocratie dans tout ça ?

  11. Sylvain dit :

    Comment expliquer le pétage de plomb chez les policiers ? Surmenage, provocations, état de stress maximal, et les pauvres gilets jaunes payent l’addition ! Ben oui quoi, c’est injuste sur tous les points de vue. Mettez-vous à leur place, en plus, fini les week-ends en famille, fini les sorties, fini le resto, si les policiers continuent d’être mis comme ça sur le grill encore plusieurs semaines sans repos et sans prise en charge psychologique, les gilets jaunes vont en voir de toutes les couleurs et ils vont morfler grave !

  12. Olivier dit :

    Il y a de toute évidence méprise, la complaisance des gens pour les gilets jaunes est inadmissible ! La complaisance vis à vis des propos de F Ruffin est inacceptable ! Quand est-ce que les gens vont comprendre que les gilets jaunes sont dangereux et qu’au lieu d’avoir de la sympathie pour leur mouvement il serait bon d’en dénoncer les dérives et de condamner leurs excès ! N’est ce pas le devoir de la police de les taper pour faire régner l’ordre ? Les coups et la taule, il n’y a que ça de bon pour une foule haineuse !

  13. José dit :

    Il y a les gentils, il y a les méchants… Devinez qui sont les gentils ? Devinez qui sont les méchants ? L’huile sur le feu, apparemment un vrai souci pour l’exécutif ! A tous ceux qui trouvent ça normal ou qui justifient cette violence de la police, sachez que dans un État de droit on ne tabasse pas les gens dans la rue, on les arrête et on les juge. D’autre part, quand on accuse, on apporte des preuves. Ce qui fait que l’attitude de ce gouvernement est dictatoriale et anti-républicaine !

  14. Claire dit :

    Quelle honte que de vouloir exercer son droit à manifester ! Ah si seulement les Français pouvaient rester des veaux devant leur télévision et ne pas avoir de conscience citoyenne. Quant au tabassage de la police, s’il a eu lieu comme on peut le croire, c’est inadmissible. Toute la hiérarchie policière est responsable.

  15. Lily dit :

    Certaines personnes ne comprennent pas que ces débordements policiers engendrent chez des jeunes encore plus de violence. La répression, au lieu de dissuader qui que ce soit, cela aggrave la situation. Ma réflexion ne justifie en rien les débordements de certains manifestants que je réprouve. Je sais aussi qu’il est difficile pour un policier de garder son calme dans un tel environnement. D’où l’importance qu’il faut accorder à leur entraînement pour ne pas faire du n’importe quoi devant les gens dans les manifs.

  16. Jérôme dit :

    Les médecins ne sont pas des auxiliaires de Police

    Fichage des Gilets jaunes blessés : « Le personnel de santé se transforme peu à peu en auxiliaire de police »

    C’est une information Mediapart. Lors des manifestations du 8 et 15 décembre, marqués par la forte répression policière, les gilets jaunes blessés ont été fichés par les hôpitaux. Ce fichier est depuis à disposition de la police. Cette collaboration entre les services de santé et la police a été rendu possible grâce à un dispositif crée pour… les victimes d’attentats. L’Association des médecins urgentistes de France dénonce le fait que « le personnel de santé se transforme peu à peu en auxiliaire de police ».

  17. Jérôme dit :

    Répression policière

    Bourges. Un nouveau gilet jaune placé en coma artificiel

    L’information vient seulement d’être révélée. Un gilet jaune, gravement blessé à la tête le 12 janvier à Bourges, est actuellement dans le coma. L’homme s’était présenté spontanément à l’hôpital après avoir été gravement blessé à la tête durement la manifestation du 12 janvier à Bourges. Celui-ci a progressivement perdu conscience et a été placé en coma artificiel. Il est actuellement situé à l’hôpital de Tours. Selon les autorités, les jours du Gilet Jaune de Bourges ne seraient pas menacés. Le procureur de la République de Bourges, Joël Guarrigue, a saisi l’IGPN. Pourtant, il est bien difficile de faire confiance à ce système judiciaire qui couvre depuis plusieurs semaines les violences de la police. Dans le cas présent, on aurait attendu plus de cinq jours avant que la nouvelle soit rendue publique ! Une manière une nouvelle fois de camoufler les violences. Exigeons la vérité sur cette affaire.

  18. Jérôme dit :

    Violences policières : Des policiers affirment avoir le droit de tirer dans la tête des manifestants.

    « Votre collègue me dit que vous avez le droit de tirer dans la tête ? », lance un manifestant à un policier. Il lui répond clairement sur la vidéo : « oui bien sûr », avant qu’une gradée ne viennent interrompre la discussion. De nombreuses blessures graves causées par ces armes sont recensées chaque année, et ont fait de nombreuses victimes, éborgnées ou mutilées, en manifestations et sur les ronds-points depuis le début de la mobilisation. Si, théoriquement, légalement, les tirs de flashball à la tête sont interdits, la loi prévoit toutefois une exception lorsque les circonstances justifient l’usage des armes à feu par les forces de l’ordre. Que faut-il donc penser de cet échange ? Les policiers ont-ils reçu l’aval de leur hiérarchie pour viser la tête des manifestants à coup de flashball ? Ou bien ne serait-ce là que le miroir de l’institution policière prête à tout pour justifier les exactions des « collègues » ? En tout cas il est évident que, contrairement au discours d’un des policiers qui met à pied d’égalité forces de l’ordre et manifestants face aux violences, et comme l’a montré l’épisode de la prime accordée aux policiers par le gouvernement, la police est aujourd’hui le principal pilier sur lequel repose l’autorité de l’État, au point qu’elle jouit d’une impunité quant aux violences policières commises contre les différents secteurs mobilisés du mouvement social qu’elle est payée pour réprimer.

  19. Jérôme dit :

    Gilets Jaunes : Un retraité qui fait remonter ses doléances convoqué par les Renseignements.

    Alors que le gouvernement tente d’éteindre le mouvement des Gilets Jaunes en invitant tous les Gilets Jaunes à participer au Grand débat, deux jours après son ouverture, celui-ci s’illustre déjà. Le cas de Jacques D., retraité et habitant de Mériel (Val-d’Oise) est on ne peut plus parlant.

    Dès le début du mouvement des Gilets jaunes ce retraité avait participé à la constitution d’un groupe de discussion : « les Gilets jaunes solidaires du Val-d’Oise ». Au mois de décembre, comme le rapporte Le Parisien, alors que Macron vient d’annoncer la tenue d’un Grand débat citoyen, il synthétise dans un document de quelques pages, les discussions de son groupe. Ses réflexions portent sur différents thèmes, comprenant les inégalités de salaire, l’éducation, etc. Il les fait parvenir par la Poste au Préfet du Val-d’Oise : « À l’époque la mairie n’avait pas encore mis de cahier à disposition. Je me suis dit qu’il n’y avait qu’un seul moyen officiel de s’exprimer, en transmettant directement à la préfecture ».La semaine dernière le Gilet jaune est convoqué par les Renseignements généraux pour un entretien. Deux agents des RG viennent l’interroger chez lui quelques jours plus tard sur les membres de son groupe, ses affiliations politiques, etc. « A partir du moment où ce monsieur se présente comme un Gilet Jaune, il est normal qu’on le contacte. ». Voilà la réponse de la Préfecture du Val-d’Oise.

  20. Henri dit :

    C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches. Derrière chaque frigo vide il faut voir quel yacht se construit. Amour, gloire et beauté pour cette année 2019 !

  21. Lionel dit :

    Les forces de l’ordre ? VRAIMENT ? Comment voulez-vous soutenir la police quand des vidéos les montrent en train de matraquer à tout va ! Ils viennent de se faire une super PUB pour au moins 10 ans ! Hormis les scènes de comédies, combien de policiers éborgnés ? Combien de policiers massacrés ? Combien de policiers démembrés ? Alors que des gilets jaunes eux, sont handicapés à vie !

  22. Dire qu'il y a des gens qui trouvent ça normal dit :

    Il n’y a que 3 Pays en Europe, où la Police utilise les LBD, la Pologne, la Grèce et la France, le Pays des Droits de l’Homme et des Citoyens . Et la réponse de Castaner est terrifiante face à des gens qui sont dans le besoin. Certains internautes clament l’Ordre ( oui ), mais ils ne se doutent pas que c’est la terreur qu’ils demandent en retour aux revendications des gilets jaunes qui n’ont plus rien le 15 de chaque mois. Lorsqu’un Exécutif fait autant de tort à son peuple, s’en est fini de la bonne société dont ils se réclament.

  23. Lucien dit :

    Ne pas oublier que beaucoup de ces débiles votent extrême ! Ouvrez les yeux, Qui va payer cette folie douce, cette gabegie de 2 mois, probablement toujours les mêmes ! Ceux qui ne sont pas sur les ronds points ni dans les défilés toutes les semaines mais qui bossent comme des chameaux ! Ce mouvement devient pathétique et stupide, il ne répond plus à rien, il n’y a que par des activistes violents, antidémocratiques, au seul bénéfice de la dynastie familiale LE PEN et DUPONT LAJOIE. Qu’on les ramasse tous et qu’on les parachute sur une île déserte, ça fera des économies et des flics tranquilles.

  24. Pas de justice dit :

    Pays archaïque ! La police est là pour maintenir l’ordre. Pas pour se comporter comme des voyous ! De l’autre coté si les manifestants avaient fait le quart de ce que les flics ont fait niveau violences physiques ils seraient en taule et pour longtemps avec en prime leur portrait en boucle sur BFM. Et là mis à part les réseaux sociaux rien sur BFM de cette violence policière trop souvent gratuite et rien de la part des dirigeants pour faire le ménage de leur côté, aucune annonce officielle écoutez le discours du président, rien nada. C’est une honte, aujourd’hui j’ai honte d’être français, pays plus que jamais dirigé par des dictateurs qui donnent carte blanche pour casser, briser des manifestants et même des pacifistes qui ont eu le seul tort d’être là, pour la grande majorité.

  25. Vivianne dit :

    Liberté de manifester… Tous ces manifestants devaient certainement avoir un jugement sévère pour les fauteurs de trouble et une admiration sans réserve de la police.. Mais voici qu’aujourd’hui ils découvrent les délices de la répression appliquée sur leurs crânes à coups de matraque redoublées. La police est bien faite !

  26. Alexandra dit :

    Quelle honte de voir une femme flic dans la mêlée de cette armée de CRS. On pourrait s’attendre à beaucoup plus d’honneur de la part d’une femme, mais non, elle a l’air toute contente de se payer du gilet jaune pour les envoyer à l’Hôpital. Il faut réclamer la cagnotte de la police et la verser au profit des mutilés des CRS !

  27. Christophe dit :

    Tellement il est bon, tellement il ballade le Sénat, il n’y a sans doute qu’un Benalla en France ! C’est pas lui qui aurait formé les CRS à massacrer les gilets jaunes ? Un vrai boulot de pro, que des gueules cassées, des éborgnés, des démembrés et après ils nous parlent des gentils CRS qui seraient gravement blessés. Combien de CRS ont la gueule cassée ? Combien de CRS ont une main explosée ? Combien de CRS ont perdu un œil ? Combien de CRS ont ramassé des éclats de grenades ? Où sont les reportages et les déclarations au sujet de ce qu’ont subit les gilets jaune en matière de répression musclée durant les événements de ces deux derniers mois ? Après ça on voit bien qu’on reste toujours dans un deux poids deux mesures au détriment du peuple !

  28. Élodie dit :

    LBD 40 RECONDUIT ? Tout démontre bien le décalage de ces politiques avec exploitation des forces de l’ordre au service de l’Etat et non à celui des citoyens. Toute la différence est là ! Ils protègent leurs privilèges ! D’ailleurs je note que tous ces dirigeants n’ont aucune compassion pour leurs concitoyens blessés, notamment pour ceux qui sont mutilés à vie. Ce qui prouve encore de la part de ces politiques un mépris supplémentaire pour le petit peuple. A cela vient s’ajouter l’utilisation abusive du flash-ball LBD 40 et grenades au TNT, armement interdit dans la plupart des pays européens… Peu d’autre pays accepteraient de réprimer aussi durement ses concitoyens, et ça va continuer de plus belle par autorisation du conseil d’état pour mutiler les gens ! Vive la démocratie Française ! Vive nos institutions !

  29. Nico dit :

    La révolution, c’était déjà le cas avec De Gaulle en 68 ! Ne vous faîtes pas de mouron, depuis, les élections sont totalement manipulées, genre Chaban Giscard, Mitterrand Rocard, Chirac Juppé, Sarko Raffarin, DSK Hollande, Fillon Macron. Il serait temps que les gens ne votent plus comme un troupeau de chèvres pour rendre nos vies d’esclaves meilleures. Tout ça frise la dictature !…

  30. Des PICSOU ! dit :

    Faudra-t-il revenir à 1789 ???… Même le Conseil d’Etat s’y met… Edifiant ! Comme toujours, le pouvoir a peur du peuple et il est prêt à utiliser tous les moyens pour se maintenir en place.

  31. Claire dit :

    Je suis déçue, encore ces armes mutilantes devant des gens qui réclament de la justice sociale. Pauvre France, il va y avoir d’autres personnes éborgnées, des gens abîmés pour la vie, des visages défoncés. Tout cela pour tenter de vivre mieux. J’ai honte de mon pays !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion