logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

24 novembre 2018 : Révolte fiscale des gilets jaunes

heurts à Paris

18 mois après les élections Présidentielles… Stupeur sur les Champs-Élysées !

Avec 26% d’opinion favorable, le Président de la République est au cœur d’un mécontentement général.

L’épreuve de force : La manifestation de Samedi n’était pas autorisée sur les Champs-Élysées… Côté gilets-jaunes, des milliers de gens n’étaient pas dans l’idée d’être parqués au pied de la tour Eiffel (ceinturée par les forces de l’ordre).

 

Qui sont les “gilets jaunes” ? L’écrasante majorité sont des gens pacifiques qui n’arrivent plus à finir leurs fins de mois. Bilan : Un peuple en révolte ! Des gens sont dans la précarité. Des gens sont à bout de tout.

 

Tous ces gens sur les Champs… ce ne sont pas des casseurs, ce sont des cassés !

Des Français lucides : A force de rétropédaler depuis 44 ans (1974 et la 1ère crise du pétrole), la France vit au ralenti. On le sait, le pays se traîne piteusement derrière une succession de politiques en manque de réalité pour le peuple…

 

Des “élites” pour l’entêtement d’un matraquage fiscal et un peuple au bord du gouffre…


Pourquoi de braves gens montent sur les Champs pour crier leur colère ? 

Un minimum : Regarder l’état du pays… Entendre la colère des gens… Prendre conscience de la puissance de la colère… Ne pas rester sourd à la détresse de tout un peuple…

 

Des taxes, des taxes, des taxes… Quand l’impôt devient une fracture sociale…

On travaille, on vit moins bien et on paye toujours plus d’impôts. Un frigo vide, un porte-monnaie vide, un découvert bancaire, du mépris, de l’indifférence… et une astuce géniale : Augmenter toutes les taxes des nécessités absolues (GAZ/EDF/EAU/FUEL/GAS-OIL/ESSENCE/Contrôle technique, carte grise, péages, etc…), et des PV autant qu’il se peut…

 

Une France qui va mal : Après les “Restos-du-cœur”, la non-reconnaissance du vote blanc… L’alerte de l’abstention !

On le voit ce dimanche 25 novembre 2018 à Evry dans l’Essonne (succession de Manuel Valls)… Avec moins de 20% de participation, les 80% d’abstention sont un “vote” sanction du système. Notamment face aux abus de politiques qui ne respectent rien de leurs engagements… [Exemple historique d’un manque de loyauté envers le peuple : 29 mai 2005, les Français disaient “non” au traité de Constitution Européenne, un coup de tonnerre trois ans seulement après l’introduction de l’euro… et pourtant, le projet est revenu un peu plus de deux ans plus tard sous une forme manipulée dont les objectifs continuent aujourd’hui de produire des effets dévastateurs, voire dramatiques, confrontant ces dits “élites” d’une construction “progressiste” aux partisans d’une autre vision écrasée de toute volonté démocratique…]

L’abstention croissante (à toutes les élections), c’est un mal-être qui vient de loin, des profondeurs, notamment du fait que les citoyens ne croient plus en rien… ni dans la politique, ni dans leurs politiques, ni dans la liberté politique, c’est à dire de ceux qui multiplient des promesses non-suivies d’effets – des prétendus “élites” qui endettent et qui sapent la crédibilité du sens de tout un pays, qui dans ces conditions, n’en finit plus de sombrer décennie après décennie.

 

Un président… Un homme jeune… beaucoup d’espérance… et des paroles qui coûtent cher… 

Aux oubliés de la République… La “nouvelle” France de Macron devait être celle d’un retour des “30 Glorieuses”, un renouveau ! Elle n’est plus que l’enlisement d’un bourbier économique qui se caractérise par un chômage de masse persistant, un pouvoir d’achat en marche arrière et une précarisation croissante d’un peuple au bout du rouleau.

Gaz lacrymogène

Jocelyne, Paris 24 novembre 2018 17 h 07 : “Avec Macron et sa politique antisociale, il ne fait que précariser les chômeurs et les salariés… Si on est là c’est pour montrer qu’on en a marre, on est là pour crier notre ras-le-bol, mais la mobilisation a vite tourné au conflit, ils nous gazent et ils nous traitent comme des moins que rien. Des grenades explosives alors que c’est interdit partout en Europe, un canon à eau, des milliers de CRS et des coups de matraque sur un papy retraité, c’est ça la réponse à nos fins de mois ?”

 

Révolte Paris 2

René, Paris 24 novembre 2018 13 h 33 : “Les gens sont déterminés, tout simplement parce qu’ils n’en peuvent plus. On n’est pas là pour tout casser, on est là pour crier notre colère, on est là pour dire qu’il faut que ça s’arrête. On en a marre de tout, on est pris pour des pigeons. C’est maintenant qu’il faut bouger ! C’est maintenant qu’il ne faut pas se laisser faire” !

Hélène, Paris 24 novembre  14 h 44 : C’est triste d’en arriver là sur les Champs Élysées. Mais tous ces politiques enfermés dans leur tour d’ivoire l’ont amplement mérité. Ils n’ont pas vu la colère des gens et le fossé de plus en plus grand ? Voilà une piqûre de rappel pour leur dire que c’est toutes les générations qui vont se battre !

Gilberte, Paris 24 novembre 15 h 17 : “Si j’ai bonne mémoire, les vraies économies devaient être faites dans les communautés urbaines, ils nous on dit et répété que c’était pour ça qu’elles avaient été créées. On devait payer moins cher et voilà que tout est plus cher ! Ils se foutent de nous ! On est écœuré de toutes ces magouilles politiciennes pour nous piquer nos sous ! Il n’y a plus rien d’humain ! Il faut qu’ils arrêtent de courir après tout ce qui brille pour se doubler leurs indemnités avec des présidents, des vice-présidents et toutes ces petites cours qui vivent sur le dos du contribuable. Il faut que ça change, ce n’est plus vivable !” 

Lucien, Paris 24 novembre 18 h 57 : “C’est une véritable honte de ponctionner nos retraites, nous qui avons travaillé durement du matin au soir pour assurer nos vieux jours ! Honte à cette république ! Rien ne change, je me souviens de mon Père qui avait dû défiler lui aussi pour défendre sa retraite ! C’est un véritable scandale ! Je dis honte à la France de nous traiter ainsi ! Considérer les retraités qui touchent 1200€ par mois comme aisés où allons-nous ? Il est vrai que pour ces gens là tout va, car, président de la république -ministres-députés-haut fonctionnaires et tout le reste, ils ne sont pas dans la vraie vie où il faut se battre chaque jour pour survivre, au contraire, ils nous ruinent !”

Hubert, péage de Caen 24 novembre 20 h 07 : “On nous a parlé de ruissellement, mais il n’y a rien qui ruisselle, au contraire, ce que fait le gouvernement ça peut difficilement être pire, ça touche les plus fragiles, on a que des taxes et des impôts, que des PV, radars, stationnements, eux, ils sont dans des centres d’impôts rutilants avec la garantie de l’emploi à vie. Nous on galère, tout ça pour une réduction de nos libertés. Plus de pouvoir d’achat alors qu’on nous a parlé de premiers de cordée qui allaient aider les derniers de cordée, mais là, avec Macron dans son palais d’argent, on voit bien qu’il nous raconte des histoires à dormir debout. C’est pour ça qu’on est dans la rue !”

Christine, rond point de Langueux 24 novembre 21 h 33 : “On veut bien payer des impôts si c’est pour garder nos hôpitaux et en construire d’autres, au lieu de cela, on voit les services publics qui ferment et la dette qui se creuse, mais où va le pognon ? Dans ce pays, on marche sur la tête, les multinationales versent des milliards à des investisseurs et pour le peuple rien ! Ils ne voient pas qu’ils feraient bien de distribuer les richesses au lieu de supprimer l’ISF et nous faire les poches pour garder leur train de vie ? ” 

“Beaucoup n’ont pas eu les moyens de monter sur Paris regrette Jean-Claude…Mais ceux qui sont là sont venus de toute la France uniquement pour protester contre la baisse de leur pouvoir d’achat. Pour moi, il ne me reste plus rien à la fin du mois, même si j’ai beau faire des heures sup’ ! Rien de séduisant pour l’avenir de ma famille !”

Revendications gilets jaunes 2

 

GSV

 

 

22 thoughts on “24 novembre 2018 : Révolte fiscale des gilets jaunes”

  1. Kévin dit :

    Ils courent tous après le pouvoir, ils sont bardés de diplômes, ils occupent le terrain, ils sont sourds, ils ne comprennent rien et ils sont aux postes que pour taxer les gens. Encore un peu et on va tous être obligés d’aller vivre à Cuba pour survivre ! Mdr alors ! Ça fait 30 ans que la pression monte, ben voilà la soupape a pété et la cocotte va exploser. Il faut continuer c’est insoutenable ce mépris face au peuple.

  2. SONIA dit :

    Tous samedi sur Paris mais à condition de tous nous asseoir pacifiquement sur la plus belle avenue du monde. Comme ça les casseurs seront rapidement visibles par les forces de l’ordre qui arrêteront de nous gazer. Courage à vous tous !

  3. Macronéron dégage dit :

    La place est bonne, tous ces représentants de l’Etat ont seulement peur de perdre leur cagnotte mensuelle si le peuple se révolte. Vive les forces de l’ordre qui protègent tout leur système de racketteurs ! Nous sommes payés une misère et tout est fait pour que nous soyons dans le rouge chaque fin de mois. Toutes leurs promesses c’est du vent et ça dure depuis 30 ans ! Aucune sécurité pour le peuple ! C’est comme l’autre profiteur de Gargenville, en voilà un qui lui aussi nous l’a fait à l’envers pour des millions à payer au contribuable et il se roule dans la soie ! Ce n’est pas le cas de tous les maires, mais c’est ceux-là qui font qu’on en a ras le bol de toutes ces magouilles !

  4. Moi gilet jaune dit :

    Merci à vous pour cet article. Longue vie au soulèvement des gilets jaunes ! Le peuple s’est fait voler ses élections depuis 40 ans, sales pratiques d’un vieux monde. J’espère qu’aujourd’hui c’est le peuple pour le peuple qui se reprend en main ! Facile de toujours imposer et taxer par le haut pour du n’importe quoi avec notre argent. Ce qu’il faut comprendre, ceux qui ont travaillé et qui sont aujourd’hui à la retraite, ceux qui travaillent, toute cette France qui paie des taxes et qui n’a rien en retour, plus de maternités, plus d’Hôpitaux, plus de services publics, plus de transport SNCF, plus rien dans les poches, ça ne peut plus durer. D’élection en élection, toute cette France s’est fait constamment arnaquer dans des élections où des prétendants bon chic bon genre, tous donneurs de leçons, trompent les électeurs sans vergogne pour s’acoquiner avec des lobbys et autres marchands de pognon. C’est une des plus grandes escroquerie de notre époque. Les gilets jaunes ont tout compris, qu’ils les dégagent tous et qu’on retrouve un juste équilibre des choses.

  5. Richard Laurent dit :

    Le ver est dans le fruit !! Liberté ? Vous avez dit liberté ? Les élus ont le devoir de représenter les électeurs et pas leur faire les poches pour les plonger dans la misère !! Ou lala…!! ça va devenir pire qu’en Corée du Nord…!! Les Macronistes, leur agressivité aveugle, ils sont là pour que ça finisse mal, le peuple n’a le droit de rien !! LREM est contre le peuple, il faut le crier haut et fort. C’est une évidence, un parti anti-France pour arriver au chaos pour que ça s’embrase ..

  6. Jean parle aux copains dit :

    A Gargenville la souveraineté n’existe même pas, y’a comme une odeur de vieille taupe… Des agents double, tout pour leur pomme ! Ils nous ont prouvé qu’ils sont suffisamment tordus pour nous plonger dans l’abime ! Pour couvrir leurs arrières, l’esprit de la démocratie représentative a été salement trahi. Ils occupent le terrain pour un système qui mérite de finir au tribunal ! Les gilets jaunes sont le peuple, Gargenvillois mettez votre gilet jaune et chassez ces trompeurs qui ne font que du déni de démocratie !

  7. Olivier dit :

    Beaucoup d’hostilité de la part de LREM ! Tous les députés devraient rejoindre le gilet jaune de Jean Lassalle, parce que ce n’est pas avec des bombes lacrymogènes et des grenades assourdissantes qu’ils vont convaincre le peuple de rester dans la misère ! La République En Marche, La Démocratie En Moins !

  8. Les riches s'y mettent ? dit :

    Ah ces gilets jaunes qui ne sont pas contents avec leurs 700 ou 800 euros ! Humiliation supplémentaire, fait pas bon d’être un pauvre prolo sur le bord de la route, des lépreux quoi ! T’es plutôt mal barré si tu fais partie du club ! C’est ça leur démocratie à eux qui aime tant la liberté d’opinion pour ne pas être à l’écoute du peuple ! Les premiers de cordée peuvent faire ce qu’ils veulent, les autres doivent rester godillots !

  9. Andre dit :

    Alors GSV on participe au climat anxiogène de notre époque?
    Il faudrait peut être se poser et prendre le temps de réfléchir. OUI, dans ce pays nous avons des malheureux! OUI dans ce pays on pourrait largement améliorer le quotidien de chacun! Mais regardons les choses:
    1)coût scolarité d un enfant : 5800€/an >>>>>>gratuit
    2)Coût collège : 6200€/an >>>>>>gratuit
    3)Reste à charge santé: 9,8% le plus bas taux de l UE
    4)Etc..

    Quand j’entends des parents avec 1 enfant se plaindre car ils n ont que 3500€/mois, quand je vois des conducteurs au volant de gros 4×4 consommant du 12l au 100 portant un gilet jaune je me demande qui se moque de l autre? Qui discrédite le plus ce mouvement?

    Il circule sur les réseaux sociaux, en ce moment, un appel sur 2 sujets:

    1)Référendum populaire
    2)Le blocage des ports

    Sur le 1er point, le référendum populaire pourra se faire quand nous aurons 600 000 signataires sur 67 000 000 d’habitants. N est ce pas un peu juste? Les signatures seront elles comme, souvent, sur les réseaux sociaux anonymes ou avec des avatars? Personnellement si ce point devait être validé , je lancerai immédiatement l idée d interdire les partis politiques fascisants et ou populistes.( ainsi nous retrouverons la serenite de nos 70 dernières années).

    Quand au blocage des ports, analysons simplement la première conséquence de cette « brillante initiative ». Dans nos ports transitent 70% de notre consommation. Les premiers français touchés par ce blocage seront les plus pauvres, en effet les plus riches continueront à consommer quelque soit le prix à payer.
    Nous pouvons constater une fois de plus que le peuple n intéresse pas les populistes. Deux exemples, en France, les populistes qui souhaitent le FREXIT et la sortie de l’Euro ont été député européen pendant des années avec les émoluments qui vont avec!!!!! En Grande Bretagne le premier apôtre du BREXIT, Nigel Farage a quitté toutes les fonctions politiques dès que le OUI a gagné!!!!

    Notre société est loin d être parfaite, elle doit s améliorer, mais regardons les choses de manière factuelle, nous pouvons manifester, nous exprimer librement, aux élections nous avons pléthore de candidats. Avons nous cette liberté en Russie, en Hongrie, etc….il semblerait que la mortalité des opposants soit très forte dans ces pays et dans bien d autres.

  10. Jean Luc dit :

    40 ans de gouvernance par nos élites énarques et voilà où on en arrive ! Les Français vivent dans la frustration profonde depuis longtemps et ils en ont marre ! C’est clair que si ce sont les mêmes qui restent ils vont pouvoir redresser la barre ! Les gilets jaunes ne doivent pas faiblir, pas de juste milieu, leur démocratie c’est que pour leur pomme et rien pour le peuple qui galère !

  11. Fabien dit :

    C’est dangereux de réveiller les peuples mais vaut mieux tard que jamais. On dirait bien que si ça continue c’est toute l’Europe qui va s’embraser et vu comment ça tourne à mon avis il y a déjà des gouvernants qui font leurs valises ! Tchao les monarques !

  12. Christian PIRAULT dit :

    André, prénom ô combien d’importance à Gargenville… Bonne Fête à tous les « André » !

    Monsieur André regardons les choses en face… Les Français allergiques à toute hausse d’impôt ?

    Pourquoi toujours moins de services publics et toujours plus d’impôts et taxes ?

    2018 : La France championne des prélèvements obligatoires avec 48,4% du PIB et 1038 milliards (369 milliards en 2002 année de l’introduction de l’euro), c’est un record historique absolu dont le petit contribuable se serait bien passé.

    Y’a-t-il un lien entre les conséquences d’une Europe ultra-technocratique et les gilets jaunes ?

    L’union Européenne contre les urnes ?

    L’Europe, la naissance d’une monnaie unique le 1er janvier 2002 offrait entre-autres le paquet cadeau d’un prétendu paradis pour un bien-être collectif et les grandes joies d’aller et venir dans tous les pays signataires – un « coup de jeune fantastique pour notre vieux continent  » – l’ensemble vendu dans un consensus d’une perspective idéologique historique d’une meilleure qualité de vie doublée d’une paix définitivement gravée dans le marbre.

    Si depuis 2002 l’Europe baisse sans cesse d’intensité (intensité abandonnée dans les tiroirs de Bruxelles), incompatible aux actions attendues, qui a intérêt à ce que des peuples redeviennent ce qu’ils étaient en 1850 ? [En France et bien d’autres pays des 28, dès le 15, les gens n’ont plus rien dans leur frigo] ?

    Révélations d’une fracture entre représentants politiques et le corps électoral…?

    Lorsque l’Allemagne a intérêt à un Euro fort… Lorsque la France le 29 mai 2005 disait NON à la Constitution… Lorsque Les Pays Bas disaient NON à leur tour 3 jours plus tard le 1er juin 2005 (malgré une situation économique florissante)… Lorsque la Grèce devait renoncer à consulter ses citoyens sur un plan d’austérité imposé par l’Europe (provoquant la démission de Georges Papandréou premier ministre)… Lorsque le Brexit pose problème infini à l’Eurosystème Eurotechnique et en retour une facture finale la plus douloureuse possible… Lorsque la zone Euro est sur le point d’exploser… Qui écoute ? Qui déplore ? Quel dialogue ? Quelle sécurité ? Quelle démocratie ? Quelle ligne politique pour quels lendemains ?

    Qu’est-ce qui a favorisé l’émergence des gilets jaunes ?

    Les nuages s’amoncellent ? Le peuple se fait piller sa qualité de vie ? La souffrance d’invisibles ? Des conditions de vie de plus en plus dures ? Incidences sur la santé humaine ? La baisse de l’espérance de vie ? Des soins aléatoires ou quasi inexistants ? Le chômage de masse ? L’exaspération des conséquences de décisions absurdes ? 9 millions de pauvres ? 20 millions qui comptent à 10 € près ? La peur des fins de mois ? Les victimes d’un système profondément injuste ? Fracture sociale, territoriale ? Mille feuilles des départements, des régions ? Déserts médicaux, fermetures d’écoles, bureaux de Poste, gendarmeries, commerces, lignes SNCF, bus, radars routiers, PV de stationnement, taxes (EDF, GDF, EAU, FIOUL, GAS-OIL, ESSENCE), charges (artisans, commerçants, indépendants, PME, TPE), défiance des impôts, abolition des référendums, non-reconnaissance d’une abstention record ? Sans oublier le pire du pire, une désindustrialisation historique catastrophique délaissant des régions entières sans aucune vie et espérance de jours meilleurs…

    Que s’est-il donc passé ces 15 dernières années ? Pourquoi une usine à gaz d’une telle intensité ? Où est le ruissèlement ? Qui sont les responsables ? Pourquoi une France contre le peuple ? Pourquoi une Europe contre un consensus précédemment défini pour un bien-être Européen ? Pourquoi un système (à bout de course) qui a autant tiré vers le bas ? Pourquoi un tel désastre Eurotechnique pour autant de disparités ?

    La France en jaune, c’est le peuple de France qui se lève pour dire au monde entier qu’il n’en peut plus ? C’est le peuple de lui-même et par lui-même qui parle à l’Europe des 28 ?

    Gilet jaune (symbole désormais historique) : Qui écoute ? Quel dialogue ? Révolte injustifiée ou simple bon sens d’une majorité à la vision limpide ? Le peuple, énumérer ce qui ne va pas, c’est donner la voie de ce qu’il faut faire, il ne suffit plus qu’à trouver les moyens de réaliser [ce qui aurait dû être fait depuis 15 ans] ! Aux exemples décalés, ne serait-il pas plus juste que l’intérêt général redevienne souveraineté [pour tous] dans un esprit de réelle démocratie représentative ?

    Europe… L’étau se resserre autour d’une non-représentation de la démocratie participative…?

    Je vous remercie de votre lecture. Au plaisir de vous lire.

    Bien cordialement à vous.

  13. Jean Marc dit :

    Pas étonnant que les Français pètent un plomb, c’est quoi manger des cailloux ? Le seul moyen de remplir le frigo c’est de descendre dans leurs palaces ? C’est ça le drame, chez eux c’est plein à craquer et chez nous rien que de la misère et fini toutes nos libertés ! Dehors ceux qui ne font que ruiner le pays !

  14. Andre dit :

    Monsieur Pirault,
    Voilà une nouvelle et belle envolée lyrique. Les mots ne suffisent pas toujours pour remédier aux maux.
    Une page pour décrire des vérités, des mensonges ou des a peu près.
    Cela ne fait pas 15 ans mais 40 ans que la France cherche son chemin et, vous comme moi avons participé à ce naufrage, ne soyons pas humbles et hypocrites ce n est pas seulement la faute des autres mais une faute collective.
    Quand vous écrivez des soins aléatoires, ne vous moquez pas des gens. Le reste à charge est en France de 9,8% le plus bas de l Europe. Je ne parle même pas des USA ou la cotisation à l assurance maladie est de 900$/mois pour être soigné aléatoirement . Pensez aux personnes en ALD, nombreuses en France et encore plus nombreuses dans quelques années ( espérance de vie plus longue que nos parents) qui sont a 100% pris en charge.
    Vous avez été entrepreneur, vous savez établir un bilan, alors mettez en regard le passif de la France ( la fameuse dette) et l actif ( hôpital, soins, scolarité, aides, etc gratuits. Indemnités de chômage, etc…)

    Monsieur Pirault vous faites par vos écrits du populisme, des critiques encore des critiques plus ou moins fondées mais pas une seule proposition. Un exemple vous écrivez «  La France en jaune, c’est le peuple de France qui se lève pour dire au monde entier qu’il n’en peut plus «  vous avez une idée de la démocratie à géométrie variable. Combien avons nous de gilets jaunes, 20000, 30000 soyons large 1000000 et nous sommes 67.000.000 d habitants.

    La France doit aider les plus faibles, c est son devoir basé sur la répartition et la solidarité. Mais arrêtons continuellement de nous plaindre et d accuser les autres, l Europe, les immigrés, etc…
    Père a 18 ans sans aucune aide, en me battant avec mon épouse au quotidien j ai la fierté aujourd’hui de voir ma fille, docteur en biologie, responsable de la recherche et développement d un groupe international, et mon fils directeur commercial dans un groupe français.
    Les valeurs de l Éducation et du Travail sont les fondamentaux. L Instruction à l école publique, l Éducation et la valeur travail à la maison avec le respect des autres. Il faut se battre, travailler et tenter de réussir. Améliorer son quotidien.
    Nous demandons au nouveau Président de redresser une dérive de 40 ans en 18 mois. Tout le monde est d’accord pour le changement, mais pour les autres.
    Vous critiquez l Europe, vous avez raison, mais de la a exprimer des veux de réussite pour le Brexit….Prenons RdV dans quelques années pour voir le résultat chez nos amis d outre manche.
    En France certains souhaitent le FREXIT et même la sortie de l Euro, savez vous de combien nous serions perdants? Le résultat du populisme c est que seul les plus pauvres seront encore sacrifiés. Vous qui êtes féru d histoire, regardait les résultats du populisme à travers le monde.
    De grandes économies sont possibles dans notre pays, dans les strates des collectivités, du gouvernement, de nos représentants nationaux et locaux, toutefois alors que nous sommes tous convaincus qu il est nécessaire de diminuer le nombre de représentants nationaux ( députés et sénateurs) certains crient d ores et déjà au crime de démocratie.
    Monsieur Pirault, soyez apporteur d idées nouvelles. Vous le savez, un chômage ramené à 4% suffirait à redresser le pays. C est le levier sur lequel il faut agir.
    Merci pour cet échange

  15. Cathia dit :

    Et ben voilà, il fallait s’y attendre, ça pète de tous les côtés ! Les gouvernants ont tout fait pour que le peuple fasse une révolution, maintenant ils sont contents ça brûle de partout. On appelle ça le soulèvement d’un peuple ! Maintenant sortez vos pauvres petits sous des banques !

  16. Emma dit :

    Les multinationales, les bourses, les banques, le problème est mondial ! Ce n’est pas Paris qu’il faut casser, c’est les institutions qui appauvrissent le peuple, ceux qui jouent avec le pouvoir pour s’en mettre plein les poches, ces responsables qui ont détruit la France et l’Europe !

  17. Xavier dit :

    La seule responsable de ce chaos c’est cette Europe qui nous taxe et qui détruit les pays et nos boulots. Il faut aller voter en mai 2019, c’est par nos votes que cela cessera pour dégager la bête noire du centre névralgique de ce système Européen.

  18. Gaulois réfractaire dit :

    C’est un vrai carnage dans le quartier des BOBOS, le plus con c’est qu’il va falloir repayer tout ça. Quelle classe la France est vraiment la plus révolutionnaire ! Voilà le travail, la France des sans-dents des travailleurs et des paysans se révolte ! S’il est possible de ramener les routiers et les étudiants ça serait pas mal !

  19. Alex dit :

    C’est chaud ! Les gens ont veauté Macron et voici à présent que certains d’en marche réclament l’intervention de l’armée, donc si je comprend bien ils veulent la guerre civile ? Ils ont peur qu’il y ait une vraie justice ?

  20. Christian PIRAULT dit :

    Monsieur André,

    72% des Français soutiennent toujours le mouvement des gilets jaunes après les violences du 1er décembre.

    Je ne veux pas davantage m’employer à ce genre de débat. Pour tout dire, cela ne m’intéresse pas si rien n’alimente une remise en question de l’accélération de la dégradation de vie que nous connaissons depuis 2002.

    Je préfère préserver mes forces à l’essentiel des injustices de notre ville (entre autres), ce qui me paraît autrement plus important quand on se donne la peine de mesurer les débordements antidémocratiques qui y sont pratiqués, comme au niveau régional, comme au niveau national, parce que ce sont avant tout ces pratiques antirépublicaines dénoncées de toutes parts pour contraindre le peuple à des décisions non-conformes aux attentes – celles qui font tant de mal à notre société.

    Néanmoins, si l’on admet que la présidence n’est pas une affaire individuelle et que le pays se révolte de ses conditions insupportables dans une crise hors du commun due à une exaspération de décisions absurdes déconnectées du peuple (des « élites » qui s’arque-boutent sur 15 milliards de taxes [que le peuple n’a jamais voté] – alors que ce même électorat a justement voté le dégagisme d’un vieux monde [de politicards] devenu sourd aux vrais intérêts économiques de notre démocratie), on participe au rétablissement des valeurs essentielles qu’ont réclamé les Français à la dernière élection présidentielle.

    Par ailleurs, bien dans mes baskets, je vous remercie de la petite leçon de morale niveau école primaire des années 60 et les qualificatifs qui vont avec + les sous-entendus, mais je garde mon gilet jaune et je le revendique (comme une majorité de Français) !

    On le sait, les révoltes ne naissent pas de nulle part ! Vous avez une idée de la masse populaire que représente le mouvement des gilets jaunes et de l’ampleur de leur détermination ? Le peuple en a marre d’être constamment méprisé ! Le peuple en a marre d’être constamment entrainé vers le bas !

    Quand les gens sont dans la souffrance, quand on a été élu pour la nécessité d’un renouveau total, quand on a le pouvoir de changer les choses…

    On entend le mal-être profond des Français, on comprend leur ras-le-bol, on prend des mesures fortes pour leur améliorer la vie, mais en aucun cas on reste coupé des réalités pour surajouter à un peuple déjà en détresse une écrasante addition de taxes et impôts insupportables.

    Un constat : Depuis l’euro, il n’y a plus aucune tentative au partage des richesses ! Seulement quelques uns décident des conditions des autres en les appauvrissant chaque fois un peu plus. Acculés, les gens n’ont plus assez d’argent pour vivre et aucun geste susceptible d’arranger les choses.

    Au niveau de l’Etat, depuis 18 mois, personne n’a été en capacité de mesurer le scénario noir d’une révolte fiscale ? Il faut croire qu’ils ne sont jamais sortis de leurs dorures ? Toutes ces taxes et privations les unes derrière les autres, ils privent les Français du peu de bonheur qu’ils avaient encore ! C’est ça le redressement de la dérive ?

    Quant à l’Europe (telle qu’elle est constituée), les peuples décideront eux-mêmes/pour eux-mêmes de tout intérêt d’une nouvelle démocratie représentative régulièrement convoquée (si elle a lieu sereinement/démocratiquement)… et totale liberté à la Grande Bretagne de décider de son propre avenir pour ses propres intérêts.

    Populisme, en politique c’est un mot fréquemment employé pour déprécier une personne sur l’ensemble de ses actions. Populisme, en aucun cas c’est une perversion de la démocratie. Populisme, si pour vous véhiculer l’incapacité de tous « nos » prétendus « élites » (tous les gouvernements successifs depuis Giscard), qui ont entrainé le pays dans l’état de rébellion dans lequel nous sommes aujourd’hui (au pied du mur), alors OUI je refuse cette déviance malsaine d’un droit supérieur qui consisterait à ce que le peuple subisse le pire de ces « élites/énarques » sans jamais pouvoir s’y opposer (le peuple) – puisque cette déviance vient altérer la qualité de vie de tout un pays depuis 44 ans.

    Au misérabilisme (idéologie « progressiste »), j’oppose le modèle « triomphant » d’une caste et un peuple contraint de se contenter de quelques miettes comme étant seul responsable de ses propres conditions où tout démontrerait qu’un état de pauvreté serait légitime par rapport à une classe « d’élites supérieurs » qui n’en est pas une (passages en force, désertification de nos industries, instabilités économiques, chômage de masse, recul de la qualité de vie), dans un cadre Européen en fin de vie pour avoir constamment tiré vers le bas sans jamais voir les souffrances surajoutées.

    De la lumière d’un peuple (qui se lève), il ne faut plus se voiler la face, il ne faut plus masquer la violence des déséquilibres et des injustices profondes qui ont été volontairement créées : antidémocratie, disparités, contraintes, absurdités, passages en force, non-respect des mandats, détournements d’élections, disparitions volontaires de tous référendums démocratiques, et autres confrontations de plus en plus indignes à l’aube de 2020.

    L’euro, c’était il y a 16 ans ! Il y a un cahier de doléances, seize années de difficultés de plus en plus importantes, qui a eu les capacités à donner des réponses suffisantes ? L’effet déclencheur : On parle d’une fiscalité abusive, on parle d’un coût économique qui porte atteinte aux fins de mois d’une majorité de nos compatriotes. Qui a perdu le lien avec les réalités ? Le peuple ? Les énarques ? Des élus hors-sol ? Un système abusif ? Une administration aveugle ?

    D’autre part… Quel entrepreneur ? Je ne m’appelle pas Martin Bouygues. Artisan, c’est un ouvrier à son compte. OUI je sais faire un bilan avec le total des charges, des taxes, des impôts, des impayés, des impondérables pour une vie de labeur et une retraite d’un Prince de Monaco où la récompense de la force de travail est totalement absente depuis 40 ans. C’est normal ?

    Parlez-en à tous les artisans, aux commerçants, aux indépendants, aux paysans, aux maraîchers, aux marins pêcheurs et toutes les forces vives du pays qui doivent se confronter à des concurrences déloyales que tous les gouvernants et autres administrations cautionnent les yeux fermés depuis 15 ans. C’est encore normal ? C’est ça le progressisme ?

    Parqués dans un système préalablement calculé/légalisé, ces forces vives sont-elles moins-méritantes ? Combien de suicides ? Combien de vies brisées ? Combien d’injustices ? Qui en parle ? Des gens doivent subir d’énormes souffrances en silence en courbant le dos pour les miettes qu’on veut bien leur jeter… et d’autres investisseurs (par exemple), se ramassent le pactole sans aucun effort ? C’est ça le redressement ? C’est ça le progrès des « progressistes » ?

    Quant aux soins aléatoires (l’espérance de vie est fortement en baisse), parlez-en également à tous les burinés, les miséreux, les sans-dents, les bigleux, les myopes, les bancales, les démolis, les souffreteux, les écrasés, les pollués et etc… auxquels on a soustrait le service public du coin pour 668 milliards d’impôts et taxes supplémentaires depuis 2002.

    Que fait l’Etat ? Que font « nos énarques » ? [Vous savez ce système bien pensé où l’on inculque à « des cerveaux supérieurs » comment diriger le peuple et les multinationales].

    Ce matin je n’ai pas entendu une remise en question, ce matin j’ai entendu de la condescendance, j’ai entendu du vent, j’ai entendu de la poudre de perlimpinpin et RV dans 6 mois, malheureusement ce n’est pas tout… parce que j’ai aussi entendu de la rigueur, j’ai aussi entendu la fermeté d’un gouvernement : de la prison, des peines aggravées, des exemples, et des renforts considérables de CRS pour samedi prochain…

    Au peuple, quel message d’apaisement ? Au peuple, qui jette de l’huile sur le feu ?

    Bref… Par la force et rien que par la force, pourvu que ça dure des siècles pour les avantages d’une petite minorité « progressiste » !

  21. Vincent dit :

    Jamais il n’y a eu autant d’énarques dans les ministères. Ne demandez pas à un énarque de comprendre la France, il en est incapable, convaincu d’être le seul à détenir la vérité. Voilà pourquoi la France est championne du monde des taxes et impôts pour moins de services publics et davantage de misère ! Comment s’étonner des conséquences ? Cette histoire va très mal finir, dans ces conditions il vaut mieux partir du pays et c’est ce que font pas mal de citoyens.

  22. Happy birthday to you ! dit :

    Selon nos infos, le Premier ministre, qui a eu 48 ans mercredi 28/11, a fêté son anniversaire le soir du samedi 1er décembre avec une trentaine de proches, dont plusieurs membres du gouvernement. Mauvais signe pour Edouard Philippe, alors que les carcasses des voitures incendiées par des casseurs fumaient encore dans Paris… il buvait une coupe de champagne avec une trentaine de proches, dont plusieurs membres du gouvernement, parmi lesquels Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu. Une classe en Fête pas si loin des Grands Boulevards où les casseurs sévissaient mais tout de même avec suffisamment de sécurité pour ne pas gâcher le moment avec des bruits d’explosions. On en reste songeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion