logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

22 décembre 2018, un changement est inévitable !

FRANCE-SOCIAL-POLITICS-DEMO-FUEL

Si j’étais très très très riche, comme les multimilliardaires, je distribuerais mon argent jusqu’à ne plus être que très riche… Très riche, ça me suffit ! (Philippe Geluck)

Gilets jaunes 44

 

Un changement est inévitable… et il va arriver.

Parce que cela bouleverse l’ordre des choses… c’est en quelque sorte un tournant majeur que propose les gilets jaunes… le peuple ne doit-il pas avoir une place plus importante tant au niveau local, régional, national ?

Phénomène populaire de très grande ampleur, vague sans précédent, s’il a bénéficié de la puissance des réseaux sociaux, le mouvement des gilets jaunes fait entendre la désespérance d’une France précarisée, une France oubliée, une France abandonnée élection après élection, et cela fait 45 ans que ça dure.

 

1974… et le premier choc pétrolier.

Voici près d’un demi siècle et six présidents de la république que la politique oscille comme un pendule, de droite à gauche, pour toujours plus de souffrance, toujours plus d’injustice fiscale et sociale. Résultat, partout dans l’hexagone se soulève à sa façon, une France en jaune qui a mis hors jeu tous les partis politiques, de droite, du centre, de gauche, écolos et autres, auxquels elle ne croit plus, jusqu’aux fins fonds des plus petits villages du pays.

 

la révolte des gilets jaunes

Est injuste ce qui n’est pas acceptable socialement.

Dans chaque être humain, il existe une valeur de qualité de vie. En ce sens, les gilets jaunes lèvent le voile sur les injustices fiscales et sociales d’un ordre préétabli au nom d’une prétendue justice qui nous est dite supérieure (l’UE). Mais depuis l’euro (2002), cette “justice supérieure” s’est-elle révélée garantir le bien-être des peuples ?

Tous les politologues et spécialistes d’histoire politique le disent, les revendications des Gilets Jaunes sont légitimes, mais leur application ne pourra se faire sans une remise en cause du fonctionnement de l’Union Européenne.

Suprématie du monde de la finance… Technocrates… Technocratie… En l’état actuel des traités, les 28 États membres ne peuvent plus mener de politiques économiques et commerciales souveraines – alors que la France – à son tour dans la tourmente – crie un ras-le-bol en jaune – à savoir – un peuple touché d’une pauvreté par excessive fiscalité placée au-dessus des individus pour s’imposer à eux… et assouvir les besoins démesurés d’une UE contre la raison même d’une Europe des 28 au service d’un juste progrès social… actuel différend majeur qui oppose les 28.

 

Richesses et justice distributive… le citoyen n’a plus rien à dire sauf payer ?

C’est une grande misère que de n’avoir que la misère comme avenir… On parle ici d’équité qui vise à ce que les ultra-riches et les multinationales contribuent davantage que les plus modestes – ce qui évidemment a comme objectif de réduire les disparités en qualité de vie entre les individus.

Ainsi, la grande injustice ne pourra plus être permise par des mécanismes plutôt naïfs tels que le dit “ruissèlement”, “le 1er de cordée”, pour des fins de mois moins heureuses des plus faibles.

L’inégalité, l’égoïsme, l’hypocrisie, l’accumulation sans limite, l’avidité, la cupidité, la déshumanisation, la mauvaise maîtrise des flux financiers, les gilets jaunes proposent un autre aménagement des règles de vie en société, ils proposent un réajustement de l’ordre public, de l’ordre moral, de l’ordre social…

Aux nantis, est-ce pour autant à prendre comme le symbole du mal absolu ?

 

GSV le 26/12/2018

 

 

 

21 thoughts on “22 décembre 2018, un changement est inévitable !”

  1. Dominique dit :

    Qui n’écoute plus le peuple va au chaos ! Il faut tout écouter ! Ecouter les riches au détriment des pauvres, ce n’est plus une république égalitaire, c’est favoriser un système financier injuste pour plus d’injustice du petit peuple ! Dans ces conditions faut pas s’étonner si les gens se révoltent !

  2. Sophie dit :

    Cette France en jaune, elle porte le drapeau de la France et chante la Marseillaise. Et on voudrait lui interdire d’exprimer son désespoir sur les Champs Elysées…? Pourquoi les maudire ? On les accuse de tout, ces gilets jaunes sont-ils le peuple ? S’ils ne le sont pas, ils y ressemblent beaucoup… Car ce sont toujours les mêmes qui trinquent, qui doivent faire des efforts, deux ans qu’ils sont au pouvoir, qu’attendent nos politiques pour entamer de vraies économies avec 44 milliards de budget supplémentaire ! Tous ces ministres qui ne pensent pas au peuple, ils sont sur une autre planète, au lieu de rouler en grosse voiture avec chauffeur, ils ne pourraient pas montrer l’exemple et utiliser eux-mêmes des voitures électriques par exemple…? Rien que ça c’est révoltant !

  3. Quelle équité ? dit :

    Ultra sévérité ont déclaré les politiques ! Aucune indulgence ! De la fermeté ! A la violence des mots, à la violence politique, la violence de la rue ! Le boxeur professionnel s’est rendu et a été immédiatement placé en garde à vue. Les médias en font leurs choux gras ! Qu’en est-il du boxeur commandant des CRS ? Le boxeur professionnel champion de France va morfler comme l’ont promis les politiques ! Qu’en sera-t-il du boxeur commandant des CRS décoré de la légion d’honneur ? Une deuxième décoration pour avoir tabassé plusieurs manifestants dans la rue ? Qui plus est, des manifestants qui se retrouvent en garde à vue après avoir subi un passage à tabac ? Quelle ultra sévérité ? Pour quelle justice ? Encore deux poids deux mesures ? Par contre, les confrères du commandant dénoncent l’habitude d’un gradé au coup de poing facile, notamment envers ses propres collègues… Décidément, mieux vaut une amère vérité que les palabres de politiques ultra moralistes, toujours à sens unique !

  4. Vincent dit :

    Le mépris des énarques c’est quoi ? Toujours plus taxer les Français alors qu’ils savent qu’ils sont aux taquets ! En même temps, toujours plus favoriser les puissants au détriment des faibles. Avec une mentalité comme celle là, quel avenir dans ce pays ? Et ils croient qu’ils ont été élus pour ça ? Tous ces gens au pouvoir, c’est humiliation, insulte, condescendance et mépris et pourvu que ça dure ! Comment avons-nous pu tomber si bas ? En finir immédiatement avec autant d’injustice et autant de politiques qui détricotent la France pour les ultras riches.

  5. Mathieu dit :

    Les élites qui nous gouvernent ont entendu et compris la détresse et la colère des gilets jaunes ? Le jeu politique est pipé et les français l’ont compris depuis longtemps. Notre peuple n’en peut plus de ces énarques méprisants, des journalistes complices et des artistes subventionnés millionnaires donneurs de leçons. Heureusement le peuple a décidé de se lever et de dire assez à cette gabegie mondaine !

  6. Franck dit :

    Pourquoi le kérosène n’est pas taxé ? Oups, c’est normal, faut bien que nos braves aisés se déplacent, tandis que le pauvre bougre ne peut pas, puisqu’il survit dans sa misère et compte ses petits sous à la pompe ! Alors vous pensez, un voyage en airbus… D’un autre côté, tous ces braves aisés ne vont pas non plus payer des taxes, ce serait totalement idiot… alors qu’il y a les pauvres pour ça ! Quand même, les gueux ça servirait à quoi alors ?

  7. Hubert dit :

    Une cagnotte pour les gendarmes. Cagnotte supprimée pour le boxeur. À Toulon, un officier de police a été filmé en train de frapper plusieurs personnes au visage, des « gilets jaunes » plaqués contre un mur et sur le capot d’un véhicule. Il s’agit d’un commandant divisionnaire récemment décoré de la Légion d’honneur. Pour le procureur de la ville, l’agent a agi proportionnellement à la menace afin de « neutraliser des casseurs » dans un contexte « insurrectionnel ». Ce qui heureusement, n’a pas empêché le préfet du Var de décider de saisir l’IGPN. Actuellement, 53 saisies font actuellement objet d’enquêtes de l’IGPN pour violences policières (la plupart filmées, sinon rien).

  8. Cloé dit :

    Ah ces « modérés »… C’est toujours pareil avec eux. Dès qu’il y a un peu de grabuge menaçant leurs privilèges, ils veulent tirer dans le tas. Ben oui quoi, 800 euros, de quoi ils se plaignent, ils en ont assez !

    Sur radioclassique, le philosophe à deux balles avec une raie sur le milieu, Luc Ferry, exhorte les policiers à tirer sur les manifestants : « Qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois, écoutez, ça suffit ! » il ajoute : « On a la 4ème armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies ! »

    Purée, que du beau monde ! Que du gratin ! Quand on pense qu’il a été ministre de l’éducation ! Moralité, heureusement qu’on a l’arme atomique pour tous ces salauds de pauvres de gilets jaunes !

  9. République dorée ? dit :

    Elle est pas belle la vie ? 14 500 euros pour Chantal Jouanno à la tête de la commission nationale du « très grand coûteux » débat public. Résumons : dans ces conditions, plus personne n’est d’accord sur les sujets du « Débat National », y compris les gilets jaunes, et il n’y a plus personne pour oser animer le Débat National et se montrer à des salaires pareils (il y en a des quantités). Tout cela paraît fort mal engagé. Disparité : 800 euros pour des gilets jaunes et des salaires mirifiques pour tous ces responsables d’agences fantômes que la Cour des comptes réclame de supprimer depuis des années. Des commissions fantômes, des agences inutiles, des comités à l’efficacité contestée, mais des copains des copains à copieusement remercier. La Cour des comptes préconise de faire le ménage dans les agences publiques. Près de 500 commissions ont été supprimées en 2017, près de 600 resteraient à supprimer, mais les attentes ne sont toujours pas à la hauteur des espérances. Copinages d’abord ?

  10. Jean Luc dit :

    La tendance… Plus ça va, plus ça se confirme, 15000 euros par mois et ils seraient un millier à profiter des largesses du pouvoir avec l’argent public dans des commissions qui ne servent à rien ! Des planqués quoi !

    Mon Blaze, mais qu’est-ce que je vais devenir, j’suis ministre, je ne sais rien faire ! Ah mon Blaze ! Mon bon Blaze ! Qu’il est bon ce Blaze ! La collecte des impôts, c’est normal ! Les pauvres c’est fait pour être très pauvre et les riches très riches !!!

  11. Justice sociale dit :

    On sait que proportionnellement les plus riches payent beaucoup moins d’impôts que les plus pauvres, et c’est de pire en pire. La TVA, c’est un impôt qui frappe davantage les plus pauvres, surtout sur les produits de première nécessité, comme l’EDF, le GAZ, l’EAU, le FUEL, l’ESSENCE, le GAS OIL et autres produits de consommation. Est-il acceptable que des multinationales qui font d’énormes profits payent moins de 10% d’impôts alors que l’artisan du coin paye plus de 25% ? Et que des super-riches fassent 100 milliards/an d’évasion fiscale là où le commun des mortels paie le prix fort ?

  12. Gilet jaune dit :

    BUTEZ-LES JUSQUE DANS LES CHIOTTES !

    Lors de son allocution télévisée le soir du dernier jour de l’année 2018, alors que sa fonction consiste idéalement à rassembler les Français, et non à les diviser au nom d’intérêts partidaires, le président de la République a pris un soin malin et pervers à les déchirer comme s’il était un vulgaire chef de parti en quête d’une élection à l’Élysée. Ce chef de parti s’est comporté en chef de bande, ce dont témoigne cette prise de parole avec laquelle il fait de la totalité des gilets-jaunes une « foule haineuse », homophobe, raciste, antisémite, putschiste, néofasciste!

    Comment comprendre que le premier des Français, qui devrait fédérer derrière sa personne, considère les gilets-jaunes de façon monolithique en disant: « Certains prennent pour prétexte de parler au nom du peuple -mais lequel? D’où? Comment?- et n’étant en fait que les porte-voix d’une foule haineuse, s’en prennent aux élus, aux forces de l’ordre, aux journalistes, aux juifs, aux étrangers, aux homosexuels, c’est tout simplement la négation de la France! » Macron jette de l’huile sur le feu en toute inconscience alors que sa fonction lui intime d’éteindre les incendies.

    Autrement dit, les centaines de milliers de gilets-jaunes -deux millions et demi, disaient il y a quelque temps les comptages des réseaux sociaux après croisements- sont tous haineux, tous ennemis des élus, tous ennemis de la police ou de la gendarmerie, des journalistes, des juifs, des étrangers, des homosexuels, et tous… nient la France! Comment, quand on prétend être trop intelligent pour être véritablement compris, peut-on montrer qu’on l’est si peu alors qu’on est très bien compris, trop bien même? C’est une énigme, sauf à regarder de plus près au psychisme de ce jeune homme décidément immature en tout.

    Le voilà qui envoie au front son premier ministre porter sa parole présidentielle: courageux mais pas téméraire, le Jupiter! Édouard Philippe, en bon juppéiste, se montre le meilleur avaleur de couleuvres de sa génération! Voilà qui force le respect… Droit dans des bottes qui ne sont pas les siennes -c’étaient, d’occasion, celles de Juppé-, le voilà qui délivre la substantifique moelle de la pensée complexe du président de la République. Je résume pour les esprits simples: « De la matraque, rien que de la matraque, toute la matraque ». On comprend qu’avec une pensée aussi subtile, Macron ait raté deux fois le concours d’entrée à l’École normale supérieure pourtant pas bien regardante sur la pensée complexe de ses impétrants à qui l’on enseigne ensuite une pensée simpliste!

    Que propose en substance le premier ministre? Abracadabra et voilà un bon vieux fichier de ce qu’il est convenu de nommer en français courant des délinquants politiques: c’est clairement le retour aux bonnes vieilles méthodes de la police politique -flicages, fichages, écoutes, surveillances, arrestations préventives, détentions des opposants politiques. Avec les moyens modernes, ce traitement qui a récemment été infligé à Julien Coupat, suivi, espionné, arrêté, mis en examen sur simple suspicion, va se trouver étendu à tout réfractaire au libéralisme de l’État maastrichtien. Il nous faut lire ou relire Orwell d’urgence…

    Et puis, coup de tonnerre, cette information dont je me demande si, juste après la lecture du titre, elle n’est pas un fake news ou une pochade de l’excellent « Gorafi »: « Luc Ferry appelle à tirer sur les gilets jaunes et veut l’intervention de l’armée »! Très drôle… Je vérifie: pas drôle du tout, c’est une véritable information, elle se trouve sous ce titre dans « France-Soir » du mardi 8 janvier.

    A Radio-Classique, où il est éditorialiste, le philosophe a en effet vraiment dit: « Évidemment qu’on est tous contre les violences, mais ce que je ne comprends pas c’est qu’on ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin à ces violences. » Lui fait-on remarquer qu’il existe des risques qu’il répond: « Et alors? Écoutez franchement, quand on voit des types qui tabassent à coup de pied un malheureux policier qui est par terre. Qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois. Ça suffit ! » Il continue en affirmant: « On a la quatrième armée du monde elle est capable de mettre fin à ces saloperies. » Luc Ferry souhaite donc qu’on tire comme des lapins ceux « qui viennent taper du policier », mais aussi « ces espèces de nervis, ces espèces de salopards d’extrême droite, d’extrême gauche et des quartiers qui viennent taper du policier, ça suffit ». Selon le philosophe, « il y en a eu beaucoup, après les manifestations, il y avait des bandes des quartiers qui venaient se servir ».

    Donc il faut buter les gilets-jaunes et les gamins des banlieues venus piller le magasin de souvenirs de l’Arc de Triomphe sans que la police ait cru bon de les en empêcher -de la même manière qu’avec une longue séance de dépavage, les journalistes ont pu filmer sans grands problèmes des scènes que les forces de l’ordre pouvaient empêcher, mais dont le pouvoir avait besoin afin d’associer les revendications des gilets-jaunes à la violence urbaine…

    Luc Ferry qui, jadis, fut traducteur de Horkheimer et de Kant avant de devenir ministre de Jacques Chirac, va désormais avoir du mal à critiquer Marine Le Pen en la faisant passer pour une ennemie de la République et de la démocratie! Même BHL, qui pense probablement pareillement, n’a pas osé -ni Joffrin, ni Quatremer, etc.

    A son corps et à son âme humaniste défendant, Luc Ferry mérite les félicitations car il dit tout haut ce que pensent tout bas les acteurs de l’État maastrichtien -leurs journalistes et leurs éditorialistes, leurs consultants et leurs intellectuels, leurs artistes et leurs comédiens, leurs économistes et leurs lobbyistes.

    A la faveur de cet aveu très kantien (lire ou relire la « Doctrine du droit »), on découvre enfin à visage découvert la véritable nature de ce pouvoir économiquement libéral et politiquement autoritaire. Les choses sont claires. Grattons un peu et l’on découvre sous la croûte la véritable nature de ce pouvoir: il réunit tout ce monde faisandé qui méprise le petit peuple dans ses dîners parisiens. Emmanuel Macron, Benjamin Griveaux, Édouard Philippe, Luc Ferry, BHL, Joffrin, Quatremer & C°, font bien leur boulot, chacun à sa place: tout est désormais en ordre de marche pour que la suite s’écrive avec du sang.

    Michel Onfray

  13. Nicolas dit :

    Bizarre ! 80 000 policiers et gendarmes mobilisés pour samedi 12/01 après la manif de 50 000 gilets jaunes du samedi 5/01. Dispositif considérable pour les revendications des gilets jaunes ! Sanctions contre les manifestants, durcissement des peines, milliers d’arrestations… ça va finir en authentique dictature du pouvoir ! Pour violences, les gilets jaunes prennent du ferme avec une rapidité effrayante, loi contre les « casseurs », dispositif de sécurité renforcé… Edouard Philippe a annoncé que 5 600 personnes avaient été placées en garde à vue et quelque 1 000 condamnations avaient été prononcées par la justice depuis le début de la mobilisation. Pendant ce temps, les policiers violents ne sont jamais inquiétés. Quant à Benalla, le boxeur des rues de Paris se balade en Afrique avec ses passeports diplomatiques pour affaires personnelles. Sanctions contre les manifestants, durcissement des peines, milliers d’arrestations… C’est toujours la même rengaine, justice à deux vitesses, deux poids deux mesures ! Le peuple n’a qu’un seul droit, le droit au silence !

  14. MIKA dit :

    Les policiers demandent depuis des années l’interdiction de venir à une manifestation cagoulé ? Moi je demande que les flics arrêtent de se cagouler illégalement avec affichage visible du matricule des forces de l’ordre de manière à les identifier systématiquement. Voilà déjà un point légal qui devrait être appliqué.

  15. Bruno dit :

    Je suis inquiet de cette répression. Elle va rendre le mouvement plus dur. L’utilisation de grenades, de flash-balls, le nombre de blessés graves, les arrestations arbitraires, sans compter l’utilisation des moyens de la justice pour influer sur la vie politique, introduisent un nouveau débat en France, celui des libertés publiques et individuelles. Le pouvoir contre le peuple ?

  16. Loïc dit :

    Le boxeur Christophe Dettinger en détention provisoire pour qu’il « ne recommence pas et ne s’enfuie pas » avant son jugement du 13 février disent-ils. Alors qu’il n’avait jamais été arrêté pour violence. Et qu’il s’est rendu volontairement à la justice. Pendant ce temps, le boxeur commandant de CRS se la coule douce malgré le fait de ses antécédents, malgré le fait de vidéos très parlantes, malgré le fait des plaintes de ses collègues. Normal, il porte l’uniforme, ce qui expliquerait tout pour le plus grand plaisir de ce gouvernement ! Et Benalla se balade toujours avec ses passeports diplomatiques… Côté injustice, y’a vraiment un gros boulot pour les gilets jaunes !

  17. Jean Michel dit :

    On dirige un pays par la force contre son peuple ? On dirige un pays en matraquant les plus faibles ? On dirige un pays en incarcérant à outrance ? On dirige un pays en pénalisant une révolte sociale par une répression sans précédent ?

    Y’a plein de gens embourgeoisés à la morale malsaine pour qui ce boxeur ancien champion de France est une « racaille » donc, au final, c’est normal qu’il prenne le maximum. Y’a plein de gens embourgeoisés à la morale malsaine pour qui l’agressif officier de police de Toulon est à juste raison légitimement décoré de la légion d’honneur, pendant que Benalla s’offre des séjours en Afrique en toute quiétude, en toute sérénité. Deux mondes distincts, mais une violence républicaine qui se révèle à deux vitesses, toujours en faveur de biens pensants, toujours contre le petit peuple ! Dans ce sens là, ça marche ! Je rappelle le juste combat des gilets jaunes. Je rappelle que les gilets jaunes se retrouvent tous les samedis, parqués, gazés, matraqués. Jeunes, femmes, retraités, personnes âgées y compris ! Je rappelle que les gilets jaunes ont face à eux des professionnels serviteurs de l’Etat payés par l’argent public, très équipés, un casque, un bouclier, des genouillères et autres protections du corps, une matraque, des grenades, des flashs balls, des blindés, des canons à eau, des hélicoptères et des ordres précis pour charger la foule à des moments précis comme on charge du bétail. Tous les jours des violences policières sont dénoncées avec preuves à l’appui ! Mais jamais rien de véritable ne transparaît nulle part ! Le problème, tout soulèvement populaire dénonçant des conditions de vie insupportables pour des millions de gens est visiblement interdit dans ce pays, mais voilà que ces injustices choquent de plus en plus l’opinion publique mondial et se retrouvent diffusées dans une majorité de pays l’EU ou autres images violentes contre les gilets jaunes jusqu’en Chine !

  18. Véro dit :

    Du pognon ? Quel pognon ? 19,9 milliards. C’est le montant qu’aurait transféré Google des Pays-Bas vers une société écran aux Bermudes pour éviter de payer des milliards d’impôts. On appelle ça de l’optimisation fiscale. Bon, ben, c’est pas tout, maintenant faut se retourner sur les pauvres et les retraités !

  19. TOUT VA BIEN dit :

    Pauvre monde ! Quel océan de boue ! Les « nantis d’en haut » ne se gênent pas pour se « soutenir » entre eux de toutes les façons possibles ! Total, le très gros pollueur, très bon payeur… de ses actionnaires : En tête du CAC 40 pour le reversement de la part de profit en 2018, le pétrolier émet à lui seul l’équivalent de 2/3 des émissions de gaz à effet de serre en France, c’est à dire l’un des principaux pollueur de la planète, c’est à dire l’un des principaux contributeur du changement climatique, c’est à dire l’un des principaux responsable des atteintes à la santé, c’est à dire l’un des principaux comptable des dépenses de la sécurité sociale. Quoi qu’on pense de l’incarcération du boxeur face aux forces de l’ordre et du deux mesures du boxeur commandant des CRS, il est toujours drôle de voir la bonne société moraliste s’étrangler de la solidarité en jaune du bas peuple qu’elle aime tant dénigrer, et se satisfaire en toute complaisance du modèle de redistribution de TOTAL aux frais de la planète et de la santé des hommes. N’est-ce pas d’une violence inadmissible ?

  20. Stop aux violences ! dit :

    « De la matraque, rien que de la matraque, toute la matraque » ! Répression pour celles et ceux qui veulent que tout change !

    Alors que la défiance des Français envers la classe politique atteint un niveau historique, 9% des sondés disent faire confiance aux partis politiques, 27% aux syndicats, 23% aux médias, 70% estiment que le grand débat national est inutile, le premier ministre annonce une loi contre les casseurs et les manifestations non déclarées. Pas un mot sur les violences policières, un mort et 1700 blessés, certains d’entre eux mutilés à vie souffrant de véritables blessures de guerre. Le choix répressif du premier ministre tourne une fois de plus le dos aux exigences démocratiques portées par les Gilets jaunes ! Rien non plus sur le salaire indécent de Chantal Jouanno, qui soulève la question des pantouflages et repantouflages des hauts fonctionnaires de l’Etat. En gros, de la matraque pour les gilets jaunes et rien que de la matraque, c’est un concept.. même si une partie du déficit de l’Etat français provient de ces monstrueux salaires de pantouflages, et ils viennent nous donner des leçons de morale… mais à ce prix là des millions de gilets jaunes prennent la place immédiatement, au lieu souffrir le martyre à payer des impôts pour que des milliers de Mme Jouanno gagne 14 000 € par mois… parce qu’il y a un paquet de fonctionnaires pantouflards qui contribuent à ruiner les finances publiques quand le SMIC reste à un peu plus de 1000 €.

  21. Thomas dit :

    Hé bien BRAVO la justice ! Une invitation à manifester : prison !!! Politique voyou : Légion d’honneur !!!
    Les mesures de Macron pour réprimer le mouvement des Gilets Jaunes sont plus dures que celles utilisées par le régime de Vladimir Poutine ! Six mois de prison ferme pour un message Facebook ! Un gilet jaune a partagé un message Facebook appelant à rejoindre le blocage d’une raffinerie… et s’est retrouvé condamné à six mois de prison ferme pour organisation d’une manifestation non déclarée. Hedi, Gilet jaune de la première heure qui filmait à tours de bras les ronds-points de Narbonne, et qui est à ce jour le premier Gilet jaune condamné à de la prison ferme, pour avoir partagé un message Facebook.

    Justice et police politique… NON vous ne rêvez pas vous êtes en France. Les élites ne lâcheront rien, la soupe est trop bonne. En face il y a les sans dents qui n’ont plus rien à perdre. Ca va mal finir… Sans rire « c’était encore mieux avant ». Gilets jaunes vous êtes le coeur de la France et espérons ses sauveurs. Tenez bon ! En plus, je ne vous trouve pas fainéants, au contraire, rester dehors en plein hiver sur le bord des routes ou encore manifester tous les samedis, ça ressemble plus à du courage que tous ces technos dans leurs bureaux bien au chaud. Gilets Jaunes je vous aime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion