logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

19 jan.2019 répression policière/répression judiciaire

RIC 23

 

Où en est l’opinion publique ?

La force du mouvement des Gilets Jaunes réside essentiellement dans le soutien de l’opinion publique, et ce, malgré les violences tant décriées depuis le 17 novembre 2018 par des médias en quête de sensationnel (jamais rien sur les réels casseurs, jamais rien sur les réels pillards, jamais rien sur les répressions policières). Les faits : Depuis le 17 novembre 2018, le mouvement peut compter sur un indéfectible soutien des Français. Dans le fond (pensent-ils), les Gilets Jaunes ont raison, et il est impératif de reprendre notre destin en main pour des jours meilleurs. 

 

Répression policière…  

LBD 40 et grenade à effet de souffle GLI-F4, deux armes très contestées en Europe.

La grenade GLI-F4 est la grenade la plus puissante et la plus dangereuse qui reste utilisée par les forces de l’ordre en manifestation. Cette arme peut blesser mortellement. Par ailleurs, la France reste le seul pays d’Europe à utiliser cet équipement pour du maintien de l’ordre. La grenade GLI-F4 est composée d’une substance explosive de 25 grammes de TNT, et de 10 grammes de « 2-Chlorobenzylidène malonitrile », ou « gaz CS », qui est un gaz lacrymogène incolore.

Son explosion provoque un triple effet.

1) Un effet sonore très puissant (165 décibels à 5 mètres, c’est plus qu’un avion au décollage). 2) Un effet lacrymogène à cause du gaz CS. 3) Un « effet de souffle » qui consiste en une onde de choc et en la projection de petits éclats sur des dizaines de mètres qui peuvent provoquer de nombreuses blessures parmi les manifestants.

 

Concernant l’usage du LBD 40 (désormais considérée comme une arme mutilante)…

Il est strictement interdit de viser la tête, néanmoins il est à déplorer de nombreux blessés graves depuis son introduction en 2009. C’est pourquoi le Défenseur des droits avait réclamé dans un  rapport de décembre 2017, de retirer les lanceurs de balles LBD 40 de la dotation des forces chargées de l’ordre public. Pourtant, le ministère de l’Intérieur a lancé le 23 décembre 2018, un appel d’offre pour acquérir un 180 LBD à six coups, 270 LBD à quatre coups et 1.280 LBD mono-coup. Question : Le nombre d’éborgnés et de blessés graves à la tête ces dernières semaines parmi les Gilets Jaunes, arrêtera-t-il l’appel d’offre du ministère de l’intérieur ?

 

RIC 24

Sur de nombreux clichés de photographes professionnels, il est quand même fort surprenant de voir autant de policiers manier des armes de guerre à hauteur des visages pour réprimer avec violence les manifestations des Gilets Jaunes. Ont-ils pris conscience du degré de souffrance et de mécontentement de ces classes moyennes et populaires ? Faut-il en rajouter ?

 

Sous prétexte d’obéir à un ordre… (c’est si facile de désigner le méchant Gilet Jaune)

Plus de 2000 blessés. Près de 100 personnes mutilées à vie. Des mains arrachées, des pieds mutilés (explosion de grenades composées de TNT). Des yeux éclatés par des balles en caoutchouc. Une dame tuée par un tir de lacrymogène. Des mâchoires fracturées, des visages déformés à jamais, des membres abimés, des corps meurtris. En raison d’un soulèvement historique, ces images terrifiantes sont devenues courantes ces dernières semaines.

 

Ni les politiques, ni la police, ni la gendarmerie ne doivent se sentir coupables envers le peuple ?

Le gouvernement mène une terrible guerre contre sa propre population. Le bilan s’alourdit chaque samedi, c’est d’autant plus effrayant que cela résonne contre les revendications plus que légitimes de millions de gens dans la détresse. C’est dire comment ces mutilations rouvrent à chaque fois de vieilles séquelles de l’histoire de France.

Alors que chaque semaine la police frappe de plus en plus intensément, et que l’exécutif durcit et militarise une authentique répression contre le mouvement des Gilets Jaunes, malgré le fait que le LBD 40 est reconnu comme une arme  “exceptionnellement dangereuse”, le conseil d’État maintient l’usage d’une arme de destruction (mutilante) envers de simples citoyens luttant exclusivement contre leurs conditions de vie plus que déplorables. Quelqu’un attend encore désespérément quelque chose des politiques ? S’il reste toujours improbable de faire condamner un policier responsable de violences, il paraît désormais possible de faire condamner sa hiérarchie.

 

Déclaration d’Alexandre Langlois (Secrétaire Général du syndicat de police VIGI ):

Il y a un ras-le-bol général des policiers qui soutiennent les gilets jaunes. Les propositions de l’exécutif sont antidémocratiques et ne règlent rien ! 

 

M. Castaner… Que se passe-t-il chez les forces de l’ordre ? Pourquoi autant d’éborgnés et de blessés à la tête pour uniquement revendiquer des fins de mois plus dignes ? 

 

éborgnés 5
Faut-il faire confiance aux CRS munis de LBD 40 ? Plus de 100 personnes ont été atteintes en pleine tête…

 

 

Répression judiciaire…

Préventivement, il a été arrêté des milliers de personnes à des barrages routiers et des contrôles à des kilomètres en amont des manifestations, puis il a été judiciarisé des centaines de personnes pour leurs intentions supposées, notamment en s’appuyant sur des saisies dans les coffres de véhicules, des objets désignés comme des armes par prédestination (matériel médical, masques à gaz, casques, artifices, boules de pétanque, outils, pots de peinture…)

En matraquant et en incarcérant à outrance des centaines de Gilets Jaunes de manière très expéditive, l’objectif principal de ces manœuvres est bien de briser le mouvement et de terroriser la population et d’inciter les manifestants à rentrer chez eux plutôt que de se révolter chaque samedi pour leur avenir et leur dignité…

Ce que le peuple des Gilets Jaunes doit retenir, c’est que l’État est prêt à tout pour préserver les privilèges d’un monde trépassé au nom de l’ordre établi. La finalité de cette méthode est de produire une atmosphère de peur, de terreur, de criminaliser un mouvement d’ampleur nationale en lui prêtant des intentions séditieuses et une puissance de nuisance phénoménale qu’il n’a pas – puisqu’il s’agit uniquement de justice fiscale, de justice sociale, de progrès pour tous.

 

CONCLUSION : Devant le mouvement des Gilets Jaunes, l’État riposte et veut faire la démonstration qu’un tout nouvel ordre est en place, intraitable, austère, et que les acquis et illusions démocratiques du passé doivent être abolis, oubliés, cédant la place à une gouvernance agressive, violente, digne d’un ancien régime.

Gilets Jaunes, on a jamais vu autant de répression, ne doutons pas un instant que cette mise en scène d’un maintien de l’ordre ultra répressif, sert aussi à ce que la France veut faire survivre les conditions Européennes d’un passé révolu – alors qu’une autre majorité est sur le point de siffler la récréation le 26 mai prochain.

 

GSV

 

 

10 thoughts on “19 jan.2019 répression policière/répression judiciaire”

  1. Denis dit :

    Plus d’ambassadeur à Rome ? Imaginez une seconde que tout ça se passe en Italie…

    Affaire Benalla, voilà qu’on passe de la perquisition de Médiapart à Matignon avec la chargée de sécurité du 1er ministre et son compagnon qui est ami de Benalla sur fond d’une drôle d’affaire Russe du trio… Je crois qu’il est temps pour Macron d’atteler le carrosse pour sa fuite à Varennes ….avec sa Marie-Antoinette… et son cocher Benalla

  2. Sylvie dit :

    Je sais qu’il y a des choses pas saines et des magouilles, mais après tous ces massacres sur les gilets jaunes, nous allons bien voir comment la justice va opérer ou si c’est encore de l’esbroufe et de l’enfumage comme d’habitude !!!! C’est vieux comme le monde, c’est au pied du mur qu’on voit le maçon !

  3. Michel dit :

    Les gilets jaunes c’est pas le peuple ? Ils oublient deux paramètres imparables, le nombre de voitures arborant des gilets jaunes et les sondages continuellement en faveur du mouvement…. Que des personnes ne viennent pas aux ronds points ou aux défilés, ça se comprend… mais c’est déjà une grande victoire d’avoir autant de soutiens ! Aux beaux jours nous serons le double !

  4. Jacky dit :

    Ils sont dans la toute puissance tels des Rois avec leur pouvoir. Tout cela pour aller bosser pour manger mal et pour mal se loger, aller une fois par hasard en vacances……et avec ça la fermer et payer leurs impôts et leurs taxes pour qu’ils se la pètent dans leurs dorures. Cherchez l’erreur !

  5. Fred dit :

    La police est déjà détestée dans les quartiers chauds, les cites, etc… Maintenant s’ils se mettent à dos les « gens normaux » et les gilets jaunes, que va t il leur rester…? Grâce à la macronnie, encore un métier en voie d’extinction ?

  6. Olivier dit :

    On récolte ce que l’on sème !!! De toute manière quand un ministre de l’intérieur s’en prend autant au peuple, nous voyons de suite le haut niveau d’intelligence de ce personnage au moment ou la France peut basculer dans le pire… Donc, il ne cherche nullement l’apaisement mais la confrontation ! Ce genre de décision politique, cela a toujours été la parodie des gens faibles. L’histoire nous l’apprend et l’histoire nous apprend aussi que c’est toujours le peuple qui a le dernier mot.

  7. Roland dit :

    Loi anti casseurs… Le retraité pépère qui met un foulard pour se protéger des lacrymos et autres grenades à gaz au TNT … lui aussi en taule !!! Et une femme qui cache son visage … elle aussi en taule !!! Bon, il va au moins falloir construire 1 million de place en taule !!! Vive la France !!!

  8. logique dit :

    Pour le gouvernement, la seule idéologie qui prévaut est de casser par tous les moyens le mouvement des gilets jaunes ? Il serait temps que la police passe son temps à chercher les causes et les fauteurs de ces troubles, plutôt que de passer son temps à leur faire plaisir en tapant sur des gilets jaunes sans défense. Avec de tels procédés, de toutes les façons c’est la police qui va en pâtir, aussi fidèle soit-elle aux donneurs d’ordres.

  9. José dit :

    Heureusement que les policiers sont là pour sauver leur petit système du pouvoir, leur petit patrimoine, leur petite vie… Ce qui m’hallucine c’est que plus personne n’est capable de réagir à la manipulation des évènements, chacun avalant les intox sans la moindre analyse. Tout le monde est maintenant persuadé que les gilets jaunes sont des violents et que les gentils du pouvoir ont raison de répondre par la répression. En gros, il ne faut pas laisser des voyous faire la loi pour remplir leurs frigos ! On marche sur la tête dans ce pays !!!!

  10. Roger dit :

    Les gilets jaunes ne sont pas là pour ramasser des pâquerettes ! Il est important d’empêcher ces « manifestants » de tout casser en France. De l’ordre ! Il faut éviter le pire ! Punir tous les rassemblements et arrêter tous les fauteurs de troubles et les jeter en prison ! Tout cela évidemment avec l’usage de la force et l’armée si nécessaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion