logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

17 novembre 2018… Blocages des gilets jaunes

jean-lemaire-8

A Gargenville, nous aussi nous avons des “gilets jaunes”…

Hélas, “ces gilets jaunes de l’Hôtel de ville” ne savent que fonctionner à l’envers. Élus… eux aussi ne respectent rien, ils nous ont vendu un “esprit village”, des paroles, des paroles, des paroles… pour une urbanisation de masse et 15 millions de dettes. Double peine, un trou financier abyssal, et plus de taxes de l’État… Résultat : Plus de ponctions sur le dos du contribuable.

Quelle part de responsabilité ? Fabriquer de la dette sans aucun scrupule pour l’inverse total des bulletins de vote, nous sommes dirigés par une équipe de tortionnaires, alors que nous avons voté pour un changement de cap total…

Démocratiquement, comment peut-on atteindre un tel niveau de déraison ?

 

En France… La barque est trop pleine ? Des déficits énormes ? On coule ?

 

Gilets jaunes

Réduire le train de vie de l’Etat et par voie de conséquence la pression fiscale.

En matière de pression fiscale, nous sommes bien les plus forts. Concrètement, cela signifie que c’est en France que le montant total des impôts et taxes ramené au PIB est le plus important. Malgré ces prélèvements élevés, les budgets gouvernementaux Français sont constamment déficitaires.

Comment un État qui dépense 20% de plus que son budget, peut-il continuer à vivre ?

Révolte fiscale…? L’État ruine le peuple ? En France, il n’y aura pas de diminution des prélèvements obligatoires sans diminution de la dépense publique. Or, rien n’est entrepris dans ce domaine, il ne faut donc pas s’attendre à une amélioration, quitte à taxer indécemment les sources vives.

Des gens sont dans la souffrance ! Attaqués sur leur pouvoir d’achat (ça, plus ça, plus ça), samedi 17 novembre 2018, le peuple de lui-même et par lui-même descend dans la rue contre le matraquage fiscal. 1ère montée des tensions ?

Gilets jaunes 2

Les gilets jaunes : Un mouvement spontané contre un pays qui ne sait que taxer ?

Exemple d’un révolté : Là où il faudrait taxer normalement, là où ce serait justice, là où les gens ne seraient plus oppressés, là où le peuple serait soulagé… ce sont les dividendes de multinationales qui se chiffrent en milliards qui sont placés dans des paradis fiscaux.

Même après avoir passé votre vie à payer des impôts sur le revenu, des taxes foncières et immobilières, la TVA, la TIPP, la CSG, les cotisations de toutes sortes, les redevances… le comble, ils ne nous laissent même pas le droit de transmettre notre patrimoine à nos enfants.

Pour une autre personne en colère : Pauvre France, dont les habitants devraient avoir le meilleur niveau de vie d’Europe et qui plongent peu à peu dans le quart monde… Bilan : Une France d’en bas qui n’en peut plus.

Un autre message d’un gilet jaune : On est sur un ras le bol, toujours plus de taxes pour toujours plus de dépenses publiques, alors que les gouvernements successifs renforcent les dépenses face à la contestation. Où va le pognon ?

Depuis 44 ans, les dépenses de l’État semblent inarrêtables…Tant qu’il ne sera pas inscrit dans la constitution l’interdiction pour tout gouvernement de ne pas dépasser 30 % de prélèvements obligatoires, la France s’enfoncera indéfiniment.

 

revendications gilets jaunes

 

La rue : Une forme de désespérance ?

 

GSV

 

 

 

23 thoughts on “17 novembre 2018… Blocages des gilets jaunes”

  1. Un moment de serenite dit :

    Notre bon Maire en gilet jaune!!!!!!! Vous savez celui qui construit à outrance sur Gargenville et provoque des bouchons de 45’ pour rejoindre la rive gauche. Prévoir ce phénomène eut été plus sage que de vouloir contester aujourd’hui hui.
    La démocratie commence localement, par le respect des engagements. Un élu local respecte pour sa probité peut alors être le messager de ses administrés à l échelon supérieur. Malheureusement c est rarement le cas de nos jours. Jean Lemaire est l exemple type.
    Les gilets jaunes, sur le fond, je ne me prononce pas. Toutefois c est le troisième Président que le « peuple » déteste au bout d un an. La seule resultante a cette question est : souhaitons nous abattre la 5 eme République OUI ou NON.
    Question subsidiaire : un Président élu au suffrage universel doit il être démis de cette fonction quand il fait ce qu il a annoncé? Ou plutôt l inverse ?

  2. Michel dit :

    Ce bon maire de Gargenville a troqué son veston pour un gilet jaune ? Il a retourné veste, chemise, pantalon, chaussettes du côté du peuple ? Il est solidaire d’une majorité de ses concitoyens ? Les Gargenvillois se sentent représentés ? NON ! Il s’en prend à la démocratie. Il s’en prend au vote du peuple. Il s’en prend à l’esprit village ! Quelle légitimité quand un assoiffé du pouvoir trompe tous ses concitoyens et tous ses engagements pour un cumul de retraite confortable ? Une trahison et tous otages des frasques d’un seul individu ? Les habitants de Gargenville sont condamnés à une instabilité durable ? Quel avenir quand une commune ne jouit pas d’une pleine souveraineté ? Est-ce acceptable ? Et toutes ces casseroles qu’il traine derrière lui, il s’est bien gardé d’en parler aux électeurs, résultat, on subit un système pourri complice d’une oppression sur le peuple !

  3. Philippe dit :

    Oh que voilà un gilet jaune qui a fière allure ! Quelqu’un qui a de l’étoffe ? Quelqu’un qui sort du lot ? E n’en pas douter, un vrai sapin de Noël ! Les gilets jaunes ont enfin trouvé un poids lourd pour les représenter ? Il tient la route ? Le mensonge constant, la pirouette facile, la soixantaine bien burinée, ce n’est pas ce genre de « gilet jaune » complètement à l’envers qui peut se mettre dans la peau d’un manifestant en colère. Ce Monsieur n’est pas là pour préserver le pouvoir d’achat de ses concitoyens, il est là pour rajouter de la colère à la colère, de la dette à la dette, un pognon fou de plusieurs millions en tenant ses compatriotes en otages ! Des gens qui pensent mal dès qu’ils sont élus !

  4. Pascal dit :

    Après la voie du Seigneur, que ne ferait-il pas pour avoir les voix du peuple ? Mon Dieu qu’il est photogénique ! Mon Dieu qu’il est bon ! De mieux en mieux ! Voilà qu’il se prend pour le porte parole des gilets jaunes ? Du pain béni pour ses concitoyens ? Quand son devoir était de respecter le vote des électeurs, il les a remercié par un splendide bras d’honneur ! C’est sa nature profonde qui est remontée, faux, fourbe, manipulateur, une faillite de la démocratie, une faillite du peuple, une faillite de Gargenville ! Vivement qu’il dégage !

  5. Yvon dit :

    Faux gilet jaune ce maire de Gargenville, qu’il arrête son cinéma il est grillé ! Je votais à droite depuis 20 ans mais avec cette nullité jamais en panne d’un coup fourré qui enfreint le vote de ses concitoyens, la prochaine fois je vote FN.

  6. Sylvain dit :

    Il ne manquait plus que lui en gilet jaune ! Le canari cui cui de Gargenville s’est mis du côté du peuple ? Les élections approchent, en voilà un à la mémoire très courte qui serait bien avisé de se faire tout petit avant que ça lui éclate en pleine tronche ! Un cas intéressant ce gilet jaune, on sait déjà qu’il mange à tous les râteliers depuis bien longtemps et qu’il n’y a rien à attendre de ce genre d’individu qui ne regarde que son nombril. Bref, à part nous la mettre à l’envers pour enfler tout le monde, il ne sert à rien sinon des millions de dettes pour un val fourré !

  7. SEB dit :

    J’approuve les gilets jaunes et je comprends leur colère. C’est un ras le bol de tous bords, le peuple est baladé, méprisé, regardez ce que fait ce maire de gargenville qui en arrive à trahir tous ses concitoyens en faisant la morale à tout le monde. Quel exemple ! C’est ça la politique en France ? Ils se gavent, ils se goinfrent, ils courent après le poste et dès qu’ils l’ont ils trompent leur électorat pour magouiller dans le dos des gens ! NON ça suffit ! Halte aux menteurs et aux tricheurs !

  8. PAT dit :

    Je crie bravo aux gilets jaunes ! Regardez le résultat des 40 années de bonnes dorures aux frais du peuple ! Voyez ce qu’ils coûtent ! Voyez ce qu’ils font ! Tous des fonctionnaires de la politique ! Pour eux tout va, mais rien pour le pouvoir d’achat des ouvriers. Que l’on vire tous ces politiques qui ont contribué à cette misère Française.

  9. Sophie dit :

    On est dans une société qui marche sur la tête. Tous ces dirigeants autant qu’ils sont, ils n’ont pas vu le fossé de plus en plus grand entre le monde ouvrier et les nantis du système ? Il y a des Français exclus et d’autres qui ramassent et amassent. Tout est vraiment pitoyable ! Ils ne savent qu’augmenter les taxes et impôts tout en diminuant le pourvoir d’achat des plus faibles ! Quelle violence pour celles et ceux qui comptent au jour le jour !

  10. Fabrice dit :

    Qui est-ce ? Qui est ce gros gilet jaune sans loyauté, sans sincérité, sans honnêteté ? Qu’on le taxe autant qu’il a endetté la commune dans le dos des citoyens ! Au démago de service, qu’on lui demande des comptes et vite !

  11. Révolte dit :

    Les gilets jaunes OUI ! Les revendications OUI ! Qu’ils déferlent sur Paris par milliers, par millions ! En France, tous les politiques sont concernés ! Gargenville, avec ce genre d’élu jauni par folie du pouvoir, on ne s’en sort plus ! Ce brave chrétien, que des qualités ? Moralisateur, donneur de leçons, traître, faux, fourbe, et avec tout ça, où est passé notre restons-village ? Dans le domaine de l’hypocrisie, voilà un splendide exemple ! Le bon papy nous a roulé et nous coûte très cher ! Bloquer la démocratie, supprimer Darnaut, virer Laurence, c’est bon pour Gargenville ou c’est bon pour ses affaires ? Elu, il est normal de faire autant de mal à ses concitoyens ? Que des agressions pour des fins de mois difficiles ! Voilà pourquoi le peuple est aujourd’hui dans la rue, les gens subissent, les gens souffrent, les gens sont trompés, la coupe déborde ! Plus personne ne veut subir les outrances de ces menteurs/tricheurs ! Vivement la délivrance !

  12. Le matraquage fiscal dit :

    Extrait : Le Figaro Virginie Pradel. Mis à jour le 09/02/2018 à 12:25 /Publié le 09/02/2018 à 11:22

    Augmentation impôts et taxes

    Bercy a déclaré qu’il n’y aurait «pas de hausse d’impôt» pendant le quinquennat. Soit! Mais cela n’empêche nullement d’augmenter les taxes et cotisations déjà existantes. C’est d’ailleurs ce que s’est attelé à faire le gouvernement dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018, dans laquelle il a augmenté les taux de la Cotisation Sociale Généralisée (CSG) de 1.7 point, ce qui porte celui sur les pensions de retraites à 8,3 %, celui sur les revenus d’activités à 9,2 %, et celui sur les revenus du patrimoine à 9,9 % (cela équivaut à une hausse de 20%).

    Pour rappel, les cibles fiscales de cette hausse sont les retraités et les propriétaires immobiliers dans la mesure où ils ne bénéficient d’aucune compensation.

    Au reste, le gouvernement a nettement renforcé le montant de la taxe carbone (hausse de 46 %) ce qui a corrélativement augmenté les tarifs des taxes intérieures de consommation (TIC) frappant les produits pétroliers (TICPE), le gaz naturel (TICGN) et le charbon (TICC). Ces taxes discrètement camouflées dans les factures sont très coûteuses pour les consommateurs d’énergies (essence, gazole, gaz, etc.) ; rappelons d’ailleurs que la TICPE représente à elle seule la quatrième recette fiscale de l’État (environ 16 Mds € par an). Enfin, le gouvernement a augmenté le taux de la taxe sur les métaux précieux (or, platine, etc.) de 10 % à 11 %, le tarif de la taxe sur les véhicules les plus polluants, ainsi que le montant des droits sur le tabac.

    On précisera que le gouvernement a retenu une analyse similaire à celle du tabac s’agissant des taxes sur l’essence et le gazole puisqu’il est parti du postulat que la hausse des tarifs de ces taxes allait inciter les Français à moins conduire, ou à se reporter vers des véhicules électriques (d’autant moins probable avec la hausse de la taxe carbone à venir et donc du prix de l’électricité) ; et il en est naturellement arrivé à la conclusion que cette hausse n’allait pas obérer le pouvoir d’achat des Français.

    Enfin, le gouvernement actuel a maintenu la décentralisation fiscale mise en œuvre par le précédent gouvernement, laquelle consiste pour l’État à transférer certaines compétences aux collectivités territoriales, sans ressources supplémentaires, mais en leur offrant la possibilité de créer un nouvel impôt local (à leur propre détriment). L’État a ainsi transféré en 2014 aux EPCI à fiscalité propre la compétence sur la Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations (GEMAPI) et la faculté d’instaurer une nouvelle taxe GEMAPI, rebaptisée depuis lors «taxe inondation». Nouvelle taxe qui est loin d’être anodine puisque son montant pourra s’élever en 2018 jusqu’à 40 € par habitant, soit jusqu’à 200 € pour un couple avec trois enfants ; ce qui devrait largement venir compenser la baisse d’un tiers du montant de la taxe d’habitation en 2018.

    On ne cessera de le rappeler: les grandes promesses de baisse d’impôts (ou de taxes) n’engagent que les contribuables qui les écoutent et qui y croient encore.

  13. Misère sociale dit :

    Oh les sales gens qui ne veulent pas payer leurs taxes, et en plus ils manifestent ? Mais dans quel monde on vit ? C’est vrai quoi, qu’ils bossent, qu’ils payent et qu’ils se taisent, sinon c’est l’anarchie !

  14. Un gilet jaune dit :

    Ding Ding ! Il est l’heure de se réveiller et de prendre conscience qu’il serait temps de dire STOP aux rackets abusifs que le peuple subit. On nous surtaxe de partout et ils nous ferment tous les services publics qu’ils peuvent ! Mais où va le pognon ? Qu’est-ce qu’ils font du fric ? A la finale on en voit jamais la couleur ! Par dessus le marché ils nous grattent nos petits sous sans jamais réels justificatifs. Il est temps de s’unir tous ensemble et de bannir toutes ces injustice de notre pays et de redonner un sans équitable au bon déroulement de l’économie de notre pays.

  15. Citoyen avant tout dit :

    A tous les moutons qui reprennent en cœur ce qu’on leur raconte. Le 24 novembre (hier), tout a été déclenché par les forces de l’ordre (jets de gaz lacrymo etc.) bien que je les soutienne habituellement. Cependant certains policiers ont montré de la bienveillance et leur soutien aux gilets jaunes. Tout est donc bien plus complexe qu’il n’y parait. Les journalistes et politiques associés, arrêtez donc votre manichéisme enfantin. Y a quand même des gilets jaunes qui se battent pour leur frigo vide !!!

  16. Fabrice dit :

    Révolution des gilets jaunes = Liberté Egalité Fraternité !!! Quand les gilets jaunes crient Macron démission cela veut dire démission des taxes. Hey, vous, les CRS, pouvez vous arrêter de gazer les enfants et les retraités innocents comme j’ai vu hier, d’avance merci. Qu’ils annulent leurs projets de taxes sur les vélos, les entrée en ville, le fioul, le diesel et la loi 1973 et son pendant européen, et les péages, ou ça va empirer pour vous les amis LREM fachos. La France qui en marre est dans la rue désormais, et c’est pas bon pour vous, ils en ont ras le bol de payer les 10000 euros de vos salaires pour que vous nous matraquiez ! La France avec nous !

  17. Stéphane dit :

    Tout est bâti sur des MENSONGES, des FALSIFICATIONS, des comédies, des CANULARS pour restreindre encore plus les libertés individuelles ! C’est à se demander si la proposition du Président de former une armée européenne ne serait pas un message pour ce genre de révolte des gilets jaunes ! Il faut être complètement aveugle pour ne pas le voir !

  18. Niny dit :

    C’est quand même triste d’être obligé d’en arrivé là pour être entendu. Y’a un moment c’est difficile d’être pacifique quand tu te prends des coups de matraque et que tu te fais gazer, merci les messieurs du gouvernement, le pire est à venir.

  19. THIERRY dit :

    Des émeutes pour le ruissellement ? Je soutiens les gilets jaunes qui veulent changer les choses pour le peuple, je soutiens les forces de l’ordre qui sont là pour contenir les manifestants les plus extrêmes, honte aux casseurs qui sont là pour détruire nos infrastructures ainsi que les biens de personnes innocentes, victimes également des impôts élevés.

  20. Yvon dit :

    À tous ceux qui vivent dans leur tour d’Ivoire, dans un monde imaginaire merveilleux, dans le déni total, prenez-en plein les yeux voilà du réel. Ça fait plaisir de voir enfin la France qui bouge !

  21. Myriam dit :

    Qu’est-ce qui coûte un pognon de dingue ? La violence amène toujours la violence ! Comme par hasard il veulent rétablir l’état d’urgence et faire appel à l’armée. Et après ça sera la loi martiale ? Courage ! Le peuple aura toujours le dernier mot !

  22. chaussalet dit :

    Nous ramons tous; sous les taxes nous plions. UN BON EXEMPLE : l’électricité est un produit énergétique de première nécessité. Donc la TVA appliquée devrait etre au plus bas niveau, comme le pain, regardez votre facture, 5% pour la location compteur mais 20% sur le produit fourni. QUELLES CONCLUSIONS EN TIRER ??? Est-ce que les entreprises ont le meme taux ?

  23. chaussalet dit :

    l’électricité est un bien de première nécessité, comme l’eau, pourquoi est-elle taxée à 20% (la location du compteur est à 5%). Est-ce un produit de LUXE ? les gros clients ont-ils ce taux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion