logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

15 décembre 2018, l’État tombe en disgrâce ?

Gilets jaunes 30

Gilets jaunes 33

25 décembre 2018… la magie de Noël ne sera pas au rendez-vous du soulèvement des gilets jaunes (sinon sur les ronds points). Pour eux, Noël est annulé depuis trop longtemps, mais des étoiles plein les yeux, ces femmes et ces hommes en jaune (sans aucune distinction de classe), ont en eux la plus belle des espérances en ligne de mire, celle d’une vie meilleure.

 

Décidément, on est pas tous nés sous la même étoile… Près de 9 millions de Français sont dans le rouge (4,7 millions de femmes vivent sous le seuil de pauvreté, toutes dans des situations très difficiles).

A force de misère, un peuple oublié se lève, courageux, tout simplement parce que ce même peuple a décidé de ne plus baisser les yeux, ni la tête, il refuse de courber l’échine, de mettre un genou à terre, de continuer d’endurer tant de souffrances sans jamais pouvoir se révolter… et plutôt que de plier… ils ont inventé le gilet jaune.

Tous unis dans la misère, leurs vies, chaque mois c’est la même attente… Fixer le calendrier et patienter jusqu’au 5 pour enfin voir son compte en banque garni de quelques centaines d’euros. Pour les uns, un maigre revenu sans cesse grignoté de taxes et d’impôts les privant de tout. Pour les autres, un RSA pour survivre pendant quatre semaines. Parfois, le sort s’en mêle, l’attente se prolonge si le 5 tombe un vendredi, ils savent qu’ils ne toucheront leur argent que le mardi suivant au bout de multiples sacrifices inhumains… et on leur demande de payer toujours plus de taxes.

 

FRANCE-POLITICS-SOCIAL-DEMO

Quand on en est aux urgences et que les ultra riches ne paient pas, un RIC ! Ce vieux monde qui ne comprend rien des gilets jaunes… Ce vieux monde chez qui tout est éloigné d’un peuple qui souffre au quotidien [les sans nom, les sans grade], mais un peuple debout qui veut se battre à la loyale pour son émancipation. Telles sont les exigences des gilets jaunes, le tout dans un certain désordre qu’ils tiennent à structurer le plus efficacement possible.

 

Assez de manipulations illégitimes, le peuple veut décider de lui-même par lui-même et pour lui-même !

RIC 2

RIC

40 ans d’injustice sociale… 

Il faut arrêter de culpabiliser ceux qui veulent quelque chose dans leur assiette !

A force d’inhumanité, un peuple en révolte a décidé que les choses devaient changer.

Les gilets jaunes sont des gens simples, tous désireux de connaître [eux aussi] le bonheur d’une vie plus agréable et plus juste. En quoi ne mériteraient-ils pas d’avoir une vie à la hauteur de leurs attentes ? Ils ont choisi de parler haut, fort et clair, et de ne jamais baisser la voix devant ceux qui détiennent leur pouvoir d’achat entre leurs mains.

Pour eux, ils ont déjà l’histoire avec eux, de surcroît, ils ont quelque chose de bien plus puissant que la structure des énarques de l’État, le nombre, la force du peuple d’un ordre nouveau impossible à contester. Car le peuple a pour lui le droit naturel de résistance à l’oppression de conditions inacceptables, et ce droit doit être perçu comme le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs aux contraintes combien biaisées d’un temps révolu.

La colère sociale du peuple français, cette colère qui vient d’une peur de ne pas finir sa fin de mois, par pudeur, par gêne peut-être, jamais ce peuple n’a évoqué sa misère de manière aussi fulgurante de ce que signifie se débrouiller seul avec un minimum vital. Ils ont créé une confrérie, ils imposent un nouvel intérêt du peuple, celui du plus fort !

La “France d’en bas” si méprisée des “zélites”… Mais la France des fins de mois difficiles dans la rue ! Les politiques étaient donc à des années-lumière de ce que pouvait ressentir la France des gens “d’en bas” ?

 

GSV

 

 

35 thoughts on “15 décembre 2018, l’État tombe en disgrâce ?”

  1. Philippe dit :

    A une certaine époque on utilisait la répression pour semer la terreur afin de faire obéir le peuple de ses gouvernants. On en serait on arrivé là ? Ce qui veut dire que pendant qu’une caste est confortablement installée dans de superbes dorures, ces provocateurs de gilets jaunes contestent les pontifes des institutions de la république, qui bons princes, leur jettent des miettes pour survivre pendant que des milliards s’envolent dans les poches d’investisseurs ou des paradis fiscaux ? Il est vrai que la France n’est plus une démocratie depuis longtemps, le mieux c’est d’emprisonner tous ces opposants.

  2. Gilet jaune dit :

    Qui est Romain Goupil qui interpelle violemment Eric Drouet à la télé, figure du mouvement des gilets jaunes : « Mais d’où tu sors toi ? D’où tu parles ? Qui c’est qui t’a élu toi ? »

    Le grand écart : Comment peut-on être Jeune Communiste Révolutionnaire en mai 68 et très imbu de lui-même comme de coutume pour soutenir Macron en 2017 ? CRS-SS… Symptôme du triomphe des bourgeois gauchistes de Mai 68, Daniel Cohn-Bendit (73 ans) et Romain Goupil (67 ans) promènent leur arrogance satisfaite sur tous les plateaux de télévisions.

    « Notre rôle, c’est de faire la Révolution en France » : C’est Romain Goupil qui parle au micro de la radio (on est alors en Mai 68). A cette époque, il est membre de la Jeunesse Communiste Révolutionnaire (JCR) et est un des fondateurs du premier Comité d’Action Lycéen (CAL) au lycée Jacques Decour. Le contraste est saisissant, surréaliste même, avec celui qui soutient désormais la contre-révolution néolibérale de Macron et qui signe avec Daniel Cohn Bendit un documentaire sur Mai 68. En réalité, c’est une opération de falsification grossière de l’histoire de Mai 68 qui s’opère, avec Romain Goupil en chef d’orchestre aidé des son copain Daniel Cohn Bendit.

    Romain Goupil, de son vrai nom Romain-Pierre Charpentier, ancien leader en mai 1968 et militant trotskiste, en avril 1968, il crée avec des amis les Comités d’action lycéens qui assureront l’ordre derrière les grands leaders du mouvement de contestation comme Daniel Cohn-Bendit, Alain Geismar, et Jacques Sauvageot. Il devient ainsi un symbole de combat contre l’autoritarisme et la répression. Dans les années 1970, membre de la Ligue communiste, Romain Goupil est l’un des responsables du service d’ordre, il crée avec son ami de jeunesse Michel Recanati le « très musclé » CTS (Commission très spéciale). La direction du service d’ordre de la LC – appelé CTS ou « commission très spéciale » – qui avait l’habitude des actions de commando violentes, mais toutes les limites avaient été dépassées le 21 juin 1973, les combats faisant 76 blessés parmi les forces de l’ordre. Si la LC n’était pas la seule organisation dont les militants affrontèrent la police ce soir-là, elle fut la seule à être dissoute par décision gouvernementale (avec Ordre nouveau).

    Tonton Goupil ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnait ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que les souvenirs de Romain Goupil se sont adaptés à sa nouvelle fonction de chien de garde des classes dominantes. Selon lui, « les avancées [depuis mai 68] sont énormes », sur le « féminisme par exemple ». Sans détailler de quoi il parle. Mais on se doute qu’il ne fait pas référence à ces femmes, travailleuses précaires, qui sont touchées de plein fouet par les réformes de casse du code du travail de Macron. Ou encore de celles qui ont de moins en moins accès aux centres IVG au fur et à mesure que les cures d’austérité les font fermer.

    Ils sont nombreux, ces militants de 68, pris de doute, à avoir déserté le camp des révolutionnaires pour se transformer en chien de garde de Macron, même si tous n’ont pas rejoint le camp des classes dominantes.

    « Je pensais que l’outil révolutionnaire […]allait empêcher les injustices ». « Je me suis trompé » dit-il pour s’expliquer. Mais à l’écouter parler au micro de France Inter, on se rend compte que Romain Goupil a fait bien plus que changer ses méthodes de lutte : il est passé de l’autre côté de la barricade, très loin de l’autre côté même.

    Depuis, Romain Goupil (et des milliers d’autres qui se sont vendus…..), soutient la campagne d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle de 2017 et devient l’un de ses interlocuteurs réguliers après son élection. Oui, beaucoup ont tourné leur veste ( Cohn Bendit en est un exemple parfait ! ) ou se sont installés dans le confort de l’intégration bourgeoise ! Les militants ouvriers eux, n’ont pas eu ce choix pour la plupart, ils ont continué la lutte au sein de leurs lieux de travail, et aujourd’hui retraités, ils ont enfilé un gilet jaune et sont sur tous les ronds points de France !

    Message d’une gilet jaune : HONTE à lui quand on l’entend taper sur les gilets jaunes et les dénigrer. Encore dans l’émission de Pujadas sur LCI , c’était le plus virulent contre les gilets jaunes en faisant des amalgames scandaleux et en les accusant de ne pas respecter les interdits ( manifester sur les Champs Elysées ), de bloquer le pays … etc .. etc .. Comment peut-on l’inviter sur les plateaux pour entendre de telles insanités ? Dommage que personne ne lui ait rappelé son passé de 68 !! Je suis révoltée et je boue à chaque fois qu’il ouvre sa grande gueule !!! Son copain Cohn Bendit n’est guère mieux mais heureusement on le voit un peu moins .. Continuer à inviter de tels personnages et vous allez faire monter encore plus la colère des gilets jaunes !!!

  3. Patrick dit :

    Du jamais vu ! Si le Pouvoir voulait transformer une révolte en Révolution il ne s’y prendrait pas autrement. Éric Drouet a été interpellé très violemment lors de l’acte 6 des Gilets jaunes rue Vignon à Paris dans le 8e, des témoins ont filmé cette violence inadmissible de la police, mais pas de pot cette violence fait le tour des réseaux sociaux. Par contre, silence total des médias…, mais sur les motards de la police pris à partie, ça tourne en boucle sur toutes les chaînes de la télé, encore ces officines du pouvoir qui veulent discréditer le mouvement des gilets jaunes. Et pour Benalla ça avance ?

  4. Océane dit :

    En parlant de manif, Benalla, lui, a tabassé des gens gratuitement en pleine rue, porté des armes illégalement. Est-il importuné pour autant ? Si c’était Éric Drouet qui en avait fait autant, il serait en tôle pour des années ! J’ai lu dans un média ce matin : « Éric Drouet risque gros » ! Bravo l’intimidation ! tandis que Benalla, tranquille, rigole doucement.. De quelque sorte que ce soit, les gens ne sont pas dupes de ces méthodes infâmes qui instrumentalisent la justice aux seules fins de renverser les sondages.

  5. Clément dit :

    Le Père Noël est vraiment une ordure ? Toutes ces infos à la télé, ça frise l’hystérie anti-gilets jaunes avec tous ces médias qui nous inondent d’innombrables peurs des extrêmes, et on a même droit à un Dieudonné baptisé en gilet jaune serviteur de Lucifer pour l’occasion ! Rien sur la réalité et le fond du soulèvement ! D’un côté des personnes qui luttent pour leur survie, de l’autre des banquiers qui font ripaille grâce aux hold-up démocratiques depuis 40 ans. Le résultat d’un aveuglement de plusieurs décennies avec l’aide des journalistes aux niches fiscales plus qu’intéressantes ? Rien aussi sur les suicides à répétition des policiers et gendarmes abandonnés par la Justice et rabaissés par leur hiérarchie ? avec ça… Rien encore sur les suicides des paysans, des commerçants, des artisans et des indépendants, tous ruinés par la dictature fiscale de Bercy championne du monde des prélèvements ? A qui profite le crime ?

  6. Petit Papa Noël dit :

    Pour le bien de l’Europe, la Pologne ne doit pas se soumettre.

    Nombre de dirigeants des partis libéraux accusent la Pologne de tous les maux de l’Europe, mais est-ce le PiS qui est au pouvoir depuis 20 ans? Cette affaire «polonaise» ne serait-elle pas l’illustration de l’évolution de plus en plus inquiétante de l’Europe? Certains, comme le Président de la République française, proposent de refonder l’U.E. Mais pour la remplacer par quoi? Nul ne le sait réellement. Symboliquement ses fondations avaient déjà été ébranlées par le traitement dégradant imposé au peuple grec contre sa volonté. Nous ne parlerons pas de l’acronyme désignant les pays latins contestataires: PIGS (cochons en anglais). S’agit-il désormais de faire de même avec la Pologne, incarnation vivante de ce ciment chrétien? Il ne restera alors plus qu’à transformer l’UE en une chape de plomb remplaçant fondations, murs et toit. In fine quel est l’objectif? Créer un nouvel Européen hors sol, sans attache, sans limite dans ses droits? D’affaiblir les états et nous priver de nos identités ?

    Le Figaro 21/12/2017 Patrick Edery Président directeur général de Partenaire Europe, un cabinet de conseil originaire d’Europe centrale.

    Commentaire : Bruxelles commence a nous les chauffer. Ces messieurs veulent nous imposer leurs idées les plus débiles, la seule chose qui compte pour eux c’est amasser le pognon ! Il est temps que la mascarade s’arrête. L’UE parle de déni de démocratie ??? C’est un gag ??? Qui a élu les membres de la commission ??? Qui s’est assis sur le référendum de 2005 ??? L’ UE c’est simple, si un peuple vote POUR, très bien, s’il vote CONTRE, on magouille et on continue !!!

  7. Pascal dit :

    Allons, allons. La dérive dictatoriale de l’UE n’est pas nouvelle et devient de moins en moins discrète. Bientôt personne ne pourra plus la nier.
    Et nous, nous sommes le pays :
    -du mur des cons…
    -de l’intervention du parquet financier dans une campagne électorale…
    -d’accusations à n’en plus finir contre un président en exercice, toujours sans la moindre condamnation 7 ans plus tard…
    -de la violation systématique du secret de l’instruction [sur critère politique]…
    – où le quart des magistrats est affilié à un syndicat appelant à ne pas suivre la loi (je cite : « la loi dira ce que vous lui ferez dire »).

    – Et nous voudrions donner des leçons aux gilets jaunes sur les conditions d’exercer la démocratie en matière juridique de manifs et de rassemblements sur des ronds points de France?

    C’est une plaisanterie je suppose?

  8. Démocratie locale dit :

    Incroyable. Interdiction, selon le porte-parole du gouvernement, de revenir sur le bilan des 18 mois de pouvoir et les questions qu’il soulève. Pourtant, l’Europe actuelle vit ses derniers soubresauts, 2019 devrait tout changer ! Fini les éternelles fausses promesses et la dictature actuelle de Juncker et compagnie. L’Europe nouvelle sera celle des élections de 2019, un nouveau départ pour une nouvelle Europe fiscale et sociale ! Quoi qu’il en soit, pour une majorité de Français, fini la dictature minoritaire. En France, l’ordre du pouvoir ne repose plus que sur les forces des CRS qui maintiennent le système avec chaque fois un usage plus disproportionné. Quant aux infos, les médias du pouvoir ne parviennent plus à faire la police dans les têtes des gilets jaunes… car pour autant, 70 % des Français soutiennent toujours le mouvement. Le plus grotesque dans la réponse de l’Elysée, il ne s’agit pas d’un coup de pouce au smic comme le réclament les gilets jaunes, il s’agit d’une mesurette qui ne répond pas du tout aux attentes des Gilets Jaunes… c’est la fameuse augmentation du Smic de 100 euros. Ce n’est pas le Smic. Ce n’est pas 100 euros. C’est un bidouillage où plus de 300 000 ménages sont encore perdants-perdants (30% des personnes concernées à cette aide ne la demanderont pas [juste par contrainte administrative, c’est dire tout l’esprit des gouvernants]… Allez-y, faîtes-le, n’oubliez pas de la demander, car dîtes-vous que pour la suppression de l’ISF, celles et ceux qui y étaient soumis n’ont pas eu à la demander. Étonnant non?), Inversement, la Police a menacé de rébellion. Du coup en une nuit ils ont reçu du pouvoir, davantage qu’en dix ans de revendications syndicales. 300 euros de prime et jusqu’à 120 euros d’augmentation en début de carrière. Merci les gilets jaunes ! Mais peine perdue, les « forces de l’ordre » organisent aussitôt leur propre part du désordre. Car dès le lendemain soir de cette soirée de négociations miraculeuses, les CRS devaient réprimer leurs collègues policiers en colère qui tentaient de remonter les Champs-Élysées et qui étaient allés manifester devant le ministère de l’Intérieur pour des locaux insalubres et du matériel brinquebalant ou hors service (équipements divers, informatique, véhicules délabrés et etc…). Rébellion ? Les CRS et autres gendarmes chargés de contenir le mouvement des gilets jaunes et de réprimer sévèrement les manifs, ne veulent plus le faire de bon gré – car aucune mesurette, aucun canon à eau, aucun coup de matraque ni de mise en garde à vue ne produit l’arrêt du mouvement. On est donc devant quelque chose de beaucoup plus puissant que de simples revendications d’injustices sociales et fiscales en France – est-ce à dire une refonte totale de la politique générale en Europe et des politiques ?

  9. Catherine dit :

    La politique, c’est quand même un métier génial ! C’est parce qu’on est trop timide et qu’on ose pas demander… Cent € pour les bastonnés, 300 pour les bastonneurs ! Comme d’habitude, enfumage des pauvres bougres. A vot’ bon cœur, Msieursdames… Des gueux qui osent réclamer ce qui a été promis ? C’est d’un sans-gêne !!! ça cogite dur pour garder la grosse part du gâteau ! Donner une prime financée par les contribuables et faire avaler ça pour du social sans que les ultra-riches ne mettent un kopeck dans le pot, chapeau les artistes ! Au fait, la hausse de la CSG, nous n’avons pas eu à la réclamer, et pourtant ils ont osé ! Et la baisse de l’APL pour celles et ceux qui en bénéficiaient..et la hausse de la taxe sur les carburants… Comme quoi il y a des trucs qu’on ne demande pas et qui nous sont généreusement offerts… Sont trop généreux nos politiques ! C’est qui les assistés au fait ? Les assistés du CICE et du CAC 40 ? Ceux-là mêmes qui doivent faire ruisseler l’argent du CICE ? J’ai ouvert mon parapluie au cas où… Mais quand ça veut pas ça veut pas !

  10. Nadine dit :

    2019, le mouvement va continuer ! Apparemment les gilets jaunes renoncent à renoncer et demain ils renonceront à renoncer sur le renoncement … Y’ a rien pour les taxes ! Y’a rien pour le RIC ! Y’a rien pour le smic ! Y’a rien pour les chômeurs ! Y’a rien pour les petits commerçants ! Y’a rien pour les artisans ! Y’a rien pour les paysans ! Y’a rien pour les indépendants ! Y’a rien pour les invalides qui eux n’ont ni prime d’activité, ni prime de Noël, la CSG comme les retraités et le gel de leurs pensions depuis 3 ans. Idem pour les fonctionnaires, les retraités qui paieront encore de la CSG, etc. et les mutuelles ont encore augmenté leurs cotisations à cause du zéro reste à charge non financé. Y’a rien ! Y’a rien ! Y’a rien ! Sinon de la poudre de perlimpinpin !

  11. Démocratie locale dit :

    Un fait, le pouvoir ne peut plus croire que le pourrissement fasse son effet. D’autant que le mois de janvier se présente chargé de nouvelles tensions. La mise en œuvre du prélèvement de l’impôt à la source fera baisser le salaire net payé. Il est peu probable que dans l’ambiance « gilets jaunes », cela passe sans réaction. Une fois de plus, la fiscalité sera au cœur des tourbillons sociaux. Et quel sujet pour le pays champion du monde des prélèvements ! Il remet dans le débat les raisons les plus profondes de l’organisation et de la légitimité des pouvoirs publics (tel quel). Et quand ce débat est devenu une action essentielle sur le terrain, le monde dirigé peut changer. D’ailleurs, pourquoi les choses ne changent-elles pas ? 1% de la planète possède autant que les 99% restants. Ces informations sont connues depuis des lustres, des études se sont multipliées un peu partout. « Au sein de l’Union européenne, en 15 ans, cent vingt-trois millions de personnes (soit près d’un quart de la population), sombrent dans la pauvreté et l’exclusion sociale ». Joseph Stiglitz (Prix Nobel d’économie), y consacre son dernier ouvrage : La Grande Fracture ! Dans laquelle il reprend une fameuse image lancée par Oxfam au forum de Davos (le rassemblement annuel de l’élite mondiale en 2014). « Si l’on mettait quatre-vingt-cinq multimilliardaires dans un autobus, il contiendrait une fortune équivalente à celle de la moitié la plus pauvre de l’humanité (soit environ trois milliards de personnes) ». Des années passent et… rien ne bouge, sauf les inégalités, qui continuent de s’aggraver ! Dans le même temps, pourtant, les études attestent un consensus massif des Français : 75 à 80% d’entre eux souhaitent une société moins inégale, car les Français sont conscients que la situation se dégrade irrémédiablement, et persuadés qu’elle va encore se dégrader dans les cinq ans à venir. L’EU et la préférence pour l’inégalité… et notre désir « d’égalité à la Française », au moins exiger que soient prises des mesures pour combattre les injustices (sentiment d’inégalité croissant, sentiment d’insécurité sociale, de la crainte de la précarité, de l’injustice fiscale, de l’injustice sociale et etc…). Car aux premiers qui ont fréquenté les bonnes écoles, qui disposent des meilleurs réseaux, ils peuvent faire des choix de vie, construire des projets. Les seconds sont dans la survie immédiate, enfermés dans l’instant. Résultat, la sécurité apparaît comme un bien de plus en plus fragile, rare, concurrentiel. En revanche, en multipliant les informations sur les inégalités, on contribue à augmenter l’angoisse qui pousse à redoubler d’efforts dans la concurrence avec les autres. Au bout du compte, c’est bien une autre histoire qui commence, celle d’une dynamique démocratique des gilets jaunes, qu’il s’agit de remettre en place pour une meilleure qualité de vie pour tous.

  12. Gargenville Seine Vexin dit :

    Toujours faire attention à ceux qui veulent penser pour le peuple…

    La liberté est un choix (Jean Paul Sartre).

    En démocratie, la vie est faite de choix, nous avons le choix du positif ou du négatif, quitter une option décevante pour en décider une autre… la plus forte sera toujours celle que le peuple attend de meilleur à ses conditions de vie, et non pas celle de quelques décideurs en mal de détricoter toute réelle démocratie à des fins sordides.

    [Au peuple, se révolter ou s’adapter, il n’y a guère d’autre choix dans la vie (Gustave Le Bon).]

    A celui qui se découvre soudain la faculté d’être détracteur de GSV, force est de constater que vous avez évidemment le droit d’inventer des histoires qui n’existent pas, sinon dans votre imaginaire dont il est brusquement impossible d’en retirer toute vision significative à la réelle dégradation de vie de millions de gens… mais pour ce faire (et heureusement), vous avez toute liberté républicaine à pouvoir vous enseigner du mouvement des gilets jaunes sur le ou les ronds qu’il vous plaira, et non pas discréditer (en toute complaisance), des gens plongés dans la souffrance par décisions politiques complètement hors sol.

    Par ailleurs, ADIEU ça veut dire ADIEU ! Traduction : ADIEU, c’est il nous semble pour tout un chacun, tourner librement et définitivement la page et regarder ailleurs dans la direction qui vous sied le mieux du monde.

    L’important n’est-il pas de choisir selon sa conscience… Car rien n’est plus précieux que de reprendre son destin en mains, pourvu que ce soit dans le bon sens !

  13. Sylvain dit :

    Encore une grosse pincée de poudre aux yeux pour faire croire qu’on a augmenté le SMIC ? Je croyais qu’on voulait simplifier l’administratif en France ? Pourquoi une grosse usine à gaz ? Bon je connais le système, que ne feraient-ils pas pour éviter de raquer ! En plus, on est tous fichés par le fisc alors qu’on n’a rien demandé, surtout les salariés et retraités ! Par les temps qui courent, en contrepartie, la niche copé est vachement performante, surtout quand on a la chance d’être dans un gouvernement néo-libéral et trop intelligent comme le nôtre… Mais qui est grassement payé par des ânes que l’on assomme d’impôts, de taxes et dont on bloque les salaires, et quand d’aventure ils se réveillent et râlent un peu trop fort, on octroie généreusement aux plus démunis une prime que les « tout juste moins pauvres » financent avec leur propre salaire ? Heureusement qu’il y a le CICE, l’évasion fiscale et plus du tout d’ISF, sinon je me demande comment on ferait pour entretenir nos riches, et ce coup-ci nos nouveaux parvenus sont tellement radins qu’ils se gardent même les miettes pour eux.

  14. Jean Yves dit :

    La dictature de l’Europe, c’est ça que beaucoup ne veulent plus !!! Les États ne sont plus souverains. L’EURSS c’est du dictat à peine déguisé. Anti democratique, voir le référendum sur le traité de lisbonne sur lequel ces démocrates se sont bien assis ! Mais les Français ont une âme, une identité, une foi. Voyez la révolte jaune, les Français ne vont pas se laisser voler leur liberté si facilement, et leur esprit de résistance est encore intact. Regardez ce que dénoncent nos gilets jaunes : Tout va bien ? Le travail est récompensé ? Les charges sont minimes ? Les taxes et les impôts inexistants ? La ripaille abonde ? Les rues sont calmes ? Les policiers courtois (pas de gaz lacrymogène ou de coups de matraques lors des manifs) ? Les jeunes filles sont belles et ne se font pas importuner dans la rue et les transports en commun ? Les critères de Maastricht sont tous respectés ? Les dernières statistiques économiques font état d’une croissance du PIB de l’ordre de 5% pour 2018 et d’au moins 4% pour 2019 ? Les rentrées fiscales sont supérieures aux prévisions ? Cerise sur le gâteau, la réforme du système judiciaire (visant à virer les derniers juges indépendants de leurs postes) est approuvée par l’UE au détriment du peuple… Ah si vous saviez ce que le Français moyen pense de Junker et de son paradis fiscal du Luxembourg et des directives de l’Allemagne… ils le disent dans la rue depuis des semaines… avant de le dire dans les urnes pour qu’enfin tout change !

  15. ROCCO dit :

    Je suis d’accord pour considérer que la personnalité de Macron pose problème, mais il ne faudrait pas sous-estimer qu’il peut ressusciter en rejoignant les revendications des gilets jaunes pour un point de vue plus nuancé sur ce mouvement. OUI il fallait bien que quelqu’un clame cette vérité haut et fort d’une grande pertinence, il était temps, merci aux gilets jaunes de se confronter au confort intellectuel plus qu’inquiétant du logiciel libéral qui nous mène dans l’abîme. Mais j’irais jusqu’à imaginer qu’une ambition de transformation sociale dans le cadre d’une démocratie libérale est à l’ordre du jour chez le Président de la République. C’est à dire qu’il serait assez intéressant qu’il apporte une légitime libération à ceux qui pensent dans l’UE que personne ne peut objecter, mis à part le Président Emmanuel Macron lui-même.

  16. Valérie dit :

    Pour réellement fonctionner, notre démocratie représentative a besoin d’une majorité claire et des promesses tenues. Les gilets jaunes, pour eux il n’y a pas d’autres solutions que le dégagisme par le vote ou de descendre dans la rue. Car derrière les revendications des gilets jaunes, il y a aussi la colère vis-à-vis de politiques trahies, non-tenues, de politiques publiques peu représentatives, peu redistributives, inégalitaires, et contraires aux attentes. Aujourd’hui, les dispositifs d’initiative citoyenne ne vont jamais au bout de la logique réclamée par le peuple. Tout est politiquement bloqué, dirigé, contraint, et les critères administratifs trop stricts. Aux rapports de force, la conclusion dépend souvent des députés mais le dernier mot appartient au préfet dans tous les cas. Pour réellement fonctionner, notre démocratie représentative a besoin d’une majorité claire et des promesses tenues. Donc on a pas le choix, il faut refonder un nouveau contrat social et rénover en profondeur nos institutions pour retrouver toute liberté décisionnaire.

  17. Franck dit :

    Foule haineuse… et pendant ce temps les multinationales continuent à ne pas payer d’impôts ! Belle leçon de justice sociale quand on veut être un héros international !

  18. Cécile dit :

    SUPER ! 800 contrôleurs de plus à Pôle emploi ! C’est en sanctionnant les chômeurs qu’on va les aider à trouver du boulot ! Une astuce : Y’a juste à traverser la rue pour avoir le job de sa vie ! Ça + ça + ça, ça sent le dépôt de bilan avant l’été.

  19. COLOMBO dit :

    Quand on sait que Benalla se balade dans le monde en toute impunité avec deux passeports diplomatiques et qu’Eric Drouet est arrêté dans les rues de Paris pour désordre public, ça fait froid dans le dos ! A vomir !

  20. Billy dit :

    Monsieur Eric Drouet, la prochaine fois que vous organisez une soirée entre amis une bougie à la main, faîtes-le dans le 93, personne ne viendra vous déranger, surtout pas la police ni Castaner !

  21. Picsou dit :

    Les gilets jaunes, il faut rouvrir les bagnes et tous les mettre à casser des cailloux, comme ça on sera tous tranquilles et on s’arrangera entre nous pour profiter à fond du système !

  22. Karim dit :

    Un Président se faisant élire sur le mensonge ça donne ce résultat : Que des champs de Bataille… !!! L’exaspération est aujourd’hui à son comble, d’ailleurs ce n’était pas difficile de le voir venir ! Mais le mouvement des gilets jaunes qu’il faut absolument étouffer par n’importe quel moyen, il menace quels intérêts ? Ceux de Macron, ceux de la finance, ou les deux si Macron est le VRP de la finance de UE ? Nous sommes tous dans une tyrannie et il faut s’en défaire au plus vite !

  23. Ariane dit :

    Benalla a fait des émules ? à 5 sur un mec pas armé, voila la police républicaine ? Une honte, 10 hommes armés qui tabassent un homme à terre, c’est une « interpellation » ? Chez moi on appelle ça un lynchage. Macron et Philippe devraient chercher un pays qui va leur accorder le droit d’asile, car c’est comme ça que ça va se terminer, une fuite dans la nuit tous feux éteints.

  24. Jacky dit :

    Tous ces cow-boys déguisés en robocops, c’est une recette de chez Poutine ? Des armes qui mutilent et qui handicapent à vie devraient être interdites ! Je ne sais pas si Mr Castaner sait ce que c’est que de perdre un œil ou ne plus avoir l’usage de sa mâchoire ou de perdre une main avec une grenade, pour un jeune, c’est une catastrophe inouïe ! Tout ça pour revendiquer des droits légitimes ! Il faut lancer une pétition pour l’interdiction de ces armes, leur dangerosité est aussi grave qu’une arme à feu. OUI handicaper lourdement nos concitoyens ça passe par une volonté de tuer !

  25. Irène dit :

    La presse étrangère est plus courageuse que la presse française !… Eux au moins font voir des CRS charger la foule des Gilets Jaunes sans aucune défense ! Belle propagande pour la France… Belle démocratie… Il faudra voir si le phénomène passera dans toutes les têtes des pays Européens, parce que c’est des méthodes soviétiques ! Y’aurait-il un lien avec les voeux aux français, le Président Macron s’en est violemment pris aux Gilets jaunes, les définissant comme une « foule haineuse » encline à s’en prendre aux élus, aux forces de l’ordre, aux journalistes, aux étrangers, et le pompon, aux juifs et aux homosexuels… Jamais un chef d’état en fonction n’aura autant méprisé son peuple !

  26. Serge dit :

    La honte des français assistés, beaucoup trop assistés, qui cassent leur pays lorsqu’ils veulent encore plus… Les casseurs sont en photos, en vidéos, que la police les cherche, les arrête, et les fasse PAYER !!! Là, déjà, le gouvernement pourrait relever la tête et montrer qu’il ne se laissera plus faire par tous ces voyous.

  27. Suzanne dit :

    Autour de nous, tous les samedis il y a plein de gens qui attendent avec anxiété pour savoir si nous avons été gazés, blessés, ou touchés gravement. Tout ça pour avoir le droit de vivre dignement du travail ou de la retraite pour les plus âgées. Les CRS et la police ne sont pas le rempart pour protéger la démocratie car c’est eux qui declenchent la violence en obéissant aveuglément aux ordres D’INTERDIRE LES RASSEMBLEMENTS du peuple Français.
    J’ai 62 ans. Pour la 1ère fois de ma vie, je suis allée défiler le 15 decembre dernier, de façon on ne peut plus pacifique. Pour la 1ère fois de ma vie, j’ai eu horriblement peur, j’ai connu les lacrymo et esquivé de justesse des flash-ball, après m’être fait confisquer mon sérum phy. Rien que ça, on peut comprendre aisément que monte la haine contre ces Forces du Désordre !

  28. Michelle dit :

    Devant tous ces gens horriblement mutilés, je vois mal comment un policier qui devrait d’abord avoir un minimum de qualité humaine au service de ses concitoyens, peut rester dans ce métier en se regardant tous les matins dans la glace. Il faut être vraiment odieux pour matraquer ses compatriotes qui crient famine !

  29. Jean Luc dit :

    Il faut absolument remettre à plat le millier de salaires des hauts fonctionnaires payés à prix d’or….des sénateurs qui ne foutent pas grand-chose , les retraites des anciens présidents….et non attaquer les petites gens qui font travailler la France ! Ah bon…, en plus ils ont une limousine avec chauffeur ? Que la place est bonne, c’est bien pour ça qu’ils se battent autant pour conserver leurs privilèges ! Du balai !

  30. Nicolas dit :

    Anéantir le Mouvement des Gilets Jaunes avant l’élection Européenne, et par tous les moyens, voilà ce qui les motive. Jamais je n’ai connu un tel acharnement en haut lieu. C’est la terreur qui accompagne les manifestants ! Il ne reste que 3 Pays en Europe où la Police utilise les LBD 40, la Pologne, la Grèce et la France moyenâgeuse. Au Nom de la Liberté d’Expression, je vous demande de ne pas me censurer. Merci

  31. Jean Yves dit :

    Le conseil d’état, oups pardon, la-matrak fan club trouve ça tout à fait normal de massacrer les gens avec des armes de guerre ? Pourquoi descendre du haut de la cordée pour s’apitoyer sur des gilets jaunes qui n’ont plus rien la 15 du mois ? Après tout, rien de plus normal qu’il y ait des très riches et des très pauvres. Pourquoi vous voulez-vous qu’ils s’en expliquent puisqu’ils font tout pour préserver les très riches et tout pour taxer les plus pauvres qui n’ont déjà plus rien à donner !

  32. Annie dit :

    Les Codes, les lois, l’ordre, c’est bon pour les p’tits vieux qui ne veulent rien changer. Ils paieraient le double qu’ils seraient encore contents. Et pendant ce temps les médias s’excitent, et ça cause et ça cause, ils n’ont pas encore compris que leur patron a décidé depuis le début de son mandat de ne jamais rien céder à la pression. Faudrait qu’ils comprennent que les professeurs de la morale ne sont pas à un coup tordu près quand ils sont au pouvoir. Mais cette fois ils vont perdre !

  33. Cathy dit :

    Valence en état de siège ? impossible de rentrer dans la ville, tous les accès étaient bloqués, les routes déviées et sorties d’autoroute fermées. C’est ça la liberté de manifester ?????

  34. TOUS RINTINTIN dit :

    A tout moment, tout peut s’embraser, on a complètement écrasé une partie de nos compatriotes qui veulent renverser les injustices du système. Maintenant il faut que ça change !

  35. Pierre dit :

    Pour sortir du soi-disant débat encore aurait-il fallu qu’on y entre ! Par contre, un référendum stop ou encore pour le monarque, ça c’est intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion