logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

02 mars, la souveraineté appartient au peuple ?

Cortège Gilets Jaunes

 Référendum 1958 Hollande présidentielle

La Vème République, 61 ans et pas une ride ?

Les défis d’aujourd’hui sont-ils les mêmes qu’en 1958 ? Qu’en 1974 ? Qu’en 1981 ? Qu’en 1995 ? Qu’en 2007 ? Qu’en 2012 ? Adaptée à des circonstances exceptionnelles, finalement la Vème République n’aurait fait que le bonheur d’une succession de présidents qui se seraient adaptés aux pouvoirs des institutions qu’elle procure ?

 

La démocratie est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple.

En 4 mois, la révolte des Gilets Jaunes a permis au monde entier de découvrir à quel point la France a perdu de sa superbe légendaire… Plus précisément en faisant le terrible bilan du grand rêve Français, de la grandeur de la France, et de la terrible répression des Gilets Jaunes exprimant leur colère plus que légitime.

Qu’en est-il ? Une dérive inéluctable d’une succession de mandats vers une “douce dictature” (que nous découvrons aujourd’hui effarés à travers les faits et les méfaits infligés aux citoyens) ? Pour quel but ? Où veulent-ils en venir ?

Souvenons-nous, les Français avaient refusé la reconnaissance de la Constitution Européenne en 2005, peine perdue, “ils” ont soumis le peuple Français au silence en bafouant ses droits constitutionnels les plus fondamentaux, détruisant systématiquement les principes dits “démocratiques” de la Vème République Française.

Les Gilets Jaunes, cette immense voix dissidente tellement bien Française que le système veut absolument faire passer pour de la “racaille populiste” face à la raideur d’un pouvoir qui n’a jamais rien accepté des revendications de millions de gens en souffrance intense depuis 40 ans. Aux injustices croissantes, quel autre chemin sinon déferler devant cette caste de privilégiés qui se cramponne à leur pouvoir pour le confort indécent qu’ils en obtiennent au détriment d’un peuple sciemment oublié. D’où la matraque et le LBD 40 pour les faire rentrer dans leurs chaumières ?

 

Réprimer ! Réprimer ! Et encore réprimer !

Toujours pas de réelle réponse politique et 16 millions de Français à découvert ?

Pour se rendre compte de l’extrême violence de la situation, selon les sources indépendantes du journaliste David Dufresne, 1 mort, 2500 blessés, 109 manifestants mutilés, dont 22 ont perdu un œil et cinq ont perdu une main. “Nous pensions la Police bienveillante, mais les choses ont énormément changé”, a déclaré Fiorina Lignier, une étudiante en philosophie de 20 ans qui a perdu un œil lors d’une manifestation des Gilets Jaunes à Paris le 8 décembre. “Ils sont plus répressifs, beaucoup plus déterminés dans leurs actions”, maintenant ils font peur !

La terreur, n’est-ce pas l’objectif à atteindre pour décourager et éteindre le mouvement des Gilets Jaunes ?

 

Acte 14 5

Qui sont ces “vilains” Gilets Jaunes ? Selon les critiques, tous ces gens ne seraient que des “salauds de pauvres” qui ne connaissent rien de leur réel bonheur ? Des “bienheureux” qui parlent d’une confiscation de la démocratie représentative alors “qu’ils se la coulent douce au merveilleux pays des droits de l’homme” ?

40 ans d’insouciances cachées ! Les journalistes diplômés des grandes écoles supérieures, les politiques de Sciences Po, de l’ENA ou de Normale Sup, ne peuvent rien comprendre des revendications des Gilets Jaunes, puisqu’ils sont à des années lumière des réelles préoccupations du peuple dans un monde d’opulence tout à fait à l’écart des réels problèmes de survie de millions de gens. Alors ils s’étranglent. Ils s’étouffent. Ils s’offusquent. Ils se scandalisent.

Aux paillettes. Aux chapeaux à plumes. Ceux qui manifestent ne le font pas par plaisir, ils le font par obligation. Ils sont dans la rue parce qu’ils sont de plus en plus démunis, parce qu’ils comptent au sou près, parce qu’ils ont le frigo vide et le ventre creux. Face à eux, tous ces “grands” penseurs qui détiennent tous les pouvoirs ne savent pas ce que c’est que de rassasier une famille avec quelques euros par jour. Ils sont perpétuellement à côté de la plaque.

40 ans de confiances bafouées. Ils se sont grisés. Ils se sont déconnectés. Les voilà perdus par la distance, ne sachant quelle solution trouver dans l’urgence à part organiser un “grand débat” dans l’espoir d’apaiser toutes les colères.

Par ailleurs, beaucoup trop de médias se sont permis pendant beaucoup trop de semaines de salir ces “salauds de séditieux” qui se battent pour leur survie au quotidien. Demain, l’avenir sera toujours vu par le petit bout de la lorgnette sans aucun consentement du peuple par le peuple et pour le peuple ? Pas d’espoir pour les Gilets Jaunes ?

 

Foule haineuse 11

Quoi qu’il arrive, de quelque manière que ce soit, ça avance, les choses bougent. Parce que c’est dans toutes les têtes, chaque samedi, des mois durant, sans jamais faiblir, le soulèvement a déjà triomphé de la grande injustice sociale.

A celles et ceux qui ouvrent les yeux, l’Histoire retiendra avec un grand “H” l’épopée extraordinaire des Gilets Jaunes. Un cas d’école dont les “progressistes” et les “mondialistes” devront désormais s’imprégner et faire avec, et après eux, tous les gouvernements successifs qui suivront. Un changement de mentalité de la vie courante est en route…

Restera à restaurer l’image pulvérisée de la Police Française…

 

GSV

 

15 thoughts on “02 mars, la souveraineté appartient au peuple ?”

  1. Pascal dit :

    Une manifestante de 74 ans gravement blessée à Nice le 23/03. Après avoir racketté tous nos retraités, maintenant ils les envoient directement sur un brancard à l’Hôpital le crâne fracassé ! C’est plus radical ! Maintenant si cette dame n’avait pas eu sa retraite attaquée, elle serait resté chez elle. Pourtant le Président à lui aussi une mamie à domicile, il devrait donc savoir que l’on doit avant tout respecter les personnes âgées.

  2. Lina dit :

    La terreur s’installe en France avec des milliers de blessés, des mutilés et des handicapés ; cette horreur divise les français car la police frappe les gilets jaunes qui descendent dans la rue pour des injustices sociales. Ce qui détruit l’unité du pays ! Bravo à ceux qui applaudissent la police et en redemandent, car ils applaudissent la terreur.

  3. Loïc dit :

    Une hécatombe ! Y’en a marre de compter tous ces jeunes mutilés ! Faut que la communauté internationale intervienne. Comme elle l’a fait en Irak, en Libye, en Syrie, au Mali…

  4. Fred dit :

    On n’arrête pas le progrès. Des faux gilets jaunes mais de vrais flics depuis le début du mouvement pour provoquer et saccager et jeter le discrédit sur les vrais gilets jaunes. Du coup, les gilets jaunes n’ont qu’à se déguiser en flics, comme ça, ils pourront interpeller des flics casseurs déguisés en gilets jaunes.

  5. Claire dit :

    Eh Freddy, ce n’est pas nouveau que des flics s’infiltrent dans des défilés pour que ça tourne mal. C’est même une pratique courante dans la police. A ce petit jeu, ils sont forts et bien entrainés, ils n’hésitent pas à caillasser leur collègues pour que ça fasse plus vrai et qu’ils rentrent dans le tas pour faire porter le chapeau aux manifestants. Que du théâtre pour modifier l’opinion public et ça marche.

  6. Alex dit :

    A partir du moment où quelques imbéciles heureux ont écrit que les gilets jaunes ne sont que de la racaille, c’est une invitation à la haine et à les frapper comme si c’était une bonne action. Tant que les gens seront aussi simplets dans leur réflexion, nous n’irons pas bien loin pour mettre fin aux injustices sociales.

  7. Emma dit :

    Qui est dans le bon camp ? L’affaire est entendue ? Leurs lois à eux, ils font tout pour qu’ils soient évidemment dans leur « ordre public », mais pour la question des droits des gilets jaunes, nous sommes au niveau du Zimbabwe.

  8. Léa dit :

    Bravo pour la France, la démocratie coule avec la 5ème république ! Manifestations interdites, 135€ d’amende pour des tee shirt, crânes fracassés éborgnés amputés… des ordres pour tirer au niveau de la tête, tabasser des gens à terre… quand est ce que l’on osera requalifier la démocratie française en dictature ?

  9. Elsa dit :

    Etonnant non ? Dans le pays des droits de l’homme, dans un pays en paix, il n’est pas normal de risquer sa vie parce qu’on manifeste pour des frigos vides ! Si je vais avec les gilets jaunes, je risque quoi ? D’être mutilé ? De perdre un œil ? D’être gravement blessé ou pire encore ? Leur acharnement envers les gilets jaunes fait honte à notre histoire et à notre république ! Peuvent-ils continuer longtemps comme ça ?

  10. Lari dit :

    Tous parfaitement crédibles ? Au fait, qui a mis le pied à l’étrier à ce président ? Ben voilà, comme d’ab, on s’est fait avoir comme des bleus ! Quand est-ce que les français vont enfin comprendre ?

  11. Isa dit :

    Vous avez vu ? En gros : Une dangereuse terroriste de 73 ans avec un dangereux drapeau de paix neutralisée par nos courageuses forces de l’ordre. Y’a pas, c’est de pire en pire, dégoût, j’ai la nausée, injustice insoutenable et inexplicable !

  12. Thierry dit :

    4 mois de combat ! Tous les moyens sont bons pour les glorifier et rabaisser les gilets jaunes. Encore et toujours du mépris quand la souffrance de millions de gens est encore plus forte face à une répression historique que le pays n’a jamais connu depuis la seconde guerre. Elle n’est pas belle la vie en Macronnie ?

  13. Manu dit :

    Les crs parlent aux gilets jaunes comme à des chiens, bravo la politesse ! C’est cuit pour la réputation de la police aux ordres d’un pouvoir complètement déconnecté. La rupture de confiance est irréversible, dans les mémoires de tous. Impressionnant de voir comment tous ces accros du pouvoir deviennent une menace pour la démocratie en France ! Quelle violence ! Ils agissent comme s’ils étaient propriétaires du pays et les autres à leur service !

  14. Olivier dit :

    Plaindre un commerçant qui vend des chaussures sur la « plus belle avenue du monde » comme on l’a vu à la télé, et qui se fait 80000 euros par samedi et qui vient chialer devant les caméras parce-qu’il n’a pas fait son chiffre d’affaire du weekend ? On se fout de nous, vous voulez rire ? Et dire qu’ils défendent ce genre de commerces alors que le petit épicier du coin croule sous les charges … Pauvres petits commerçants, artisans, PME …

  15. Maurice dit :

    Attention les bourgeois de notre pognon détourné, les gilets jaunes arrivent ! On va vous traquer, on va vous décortiquer vos bilans, on va vous mettre à jour vos paradis fiscaux ! Fuyez et laissez notre fric !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion