logos representant le Blason de Gargenville le parc naturel regional du vexin francais et la qualite villes et villages fleuris

2019… Le peuple pourra-t-il décider de ses propres conditions ?

Démocratie… Elle est tout sauf libre, car elle est en tous points truquée, faussée, abusée, manipulée. Tous les élus ont pour eux le droit, y compris le droit d’imposer contre le peuple. Et lorsque des élus malintentionnés n’arrivent pas à mettre en œuvre “leur monopole d’une contrainte légitime”, il se trouve toujours des juristes, des magistrats ou des conseillers occultes pour réinterpréter le droit dans le sens qui les sert, fut-ce en violation de l’authenticité des urnes, du bon sens et de la logique des suffrages des citoyens.

Les Gilets jaunes… Ils proposent de changer de société, de la rendre plus égalitaire et plus vivable pour tous. Ils dénoncent l’injustice sociale et fiscale et en appellent à une existence digne. Ils défendent les plus pauvres et les plus faibles, celles et ceux qui apparaissent sans cesse comme cible. Ils incarnent la vision d’un monde meilleur dont ils se veulent déterminés face aux forts contre les faibles. Ils veulent changer ce qui fait aujourd’hui l’injustice de notre démocratie (RIC) – et évidemment cela est inacceptable pour celles et ceux qui trouvent que ce monde est un modèle merveilleux et idéal à l’infini.

Gargenville : La démocratie n’est pas un bien détournable ! Élus, des copains et des coquins se sont crus le centre du monde en s’arrangeant entre eux pour ignorer le vote du peuple ! Sous prétexte de servir notre commune sous couleur d’un “Restons Village” (trois campagnes contre l’urbanisme de masse de Nicole Delpeuch [l’inverse du modèle “Samitier”]), élu, Jean Lemaire s’est soudain transformé en un pouvoir autoritariste qui s’est servi de notre démocratie locale pour imposer au peuple l’inverse de son choix [celui là même qui aurait dû être le triomphe absolu d’une démocratie représentative].

Comprendre sa ville, l'imaginer, la réinventer, vous accompagner et recommencer...avec vous tous.

N’ayons pas peur des changements. Ils mènent à un nouveau départ.

Association Gargenville Seine Vexin. Démocratie locale.

  • gargenville-1
  • gargenville-32
  • gargenville-22
Pompier blessé

5 janvier 2019, il est interdit d’interdire !

Presse, deux photographes du Parisien ont été visés par des tirs de Flash-Ball, l’un d’eux, Yann Foreix, a été la cible d’un tir à deux mètres de distance. Même cas pour Boris Kharlamoff, un photographe de l’agence A2PRL, également touché dans le dos par un tir de Flash-Ball. Un photographe du Journal du dimanche, Éric Dessons, a lui été hospitalisé pour une fracture à la main après avoir été frappé par un CRS. Un photographe de Reuters a été atteint par un tir de flash-ball à Bordeaux. Le reporter de l’émission de radio, Là-bas si j’y suis, Gaylord Van Wymeersch, s’est fait agresser par un agent de la BAC.

Jeannot 2

Jean Lemaire vote contre son propre projet Adoma

Cinq ans après les cris victorieux des municipales de mars 2014, un an après la démission fracassante de Laurence Labayle (qui a définitivement mis un terme à l’éclat de “Gargenville en action”), c’est au tour d’une majorité de frondeurs contre ce mal qui affecte la population de Gargenville depuis l’ahurissante pirouette de l’édile une fois élu ? A un an des municipales, en arrière toute ?

Bonne année 2

Bonne année 2019 !

2019… Si aujourd’hui nous n’avons pas la vie que nous avons souhaité, c’est qu’il y a eu une erreur qui nous a empêché de l’obtenir. Et pour l’obtenir, nous n’avons qu’une liberté, la liberté de nous battre pour la conquérir. Vive 2019 ! Que des jours meilleurs arrivent !

Gilets jaunes 83

29 décembre 2018, la souveraineté est au peuple ?

Pour vivre mieux, la démocratie peut-elle exister sans le peuple, au détriment du verdict des urnes ? Dans le différend qui oppose l’exécutif aux attentes d’une majorité de Français, les gilets jaunes sont-ils le changement que nous attendions ? Une nouvelle base pour tout redéfinir ?

FRANCE-SOCIAL-POLITICS-DEMO-FUEL

22 décembre 2018, un changement est inévitable !

Ne pensez pas au passé, il s’est enfui à jamais ! Révolte jaune… Révolte fiscale… Révolte sociale… Quand le peuple ne craint plus le pouvoir, c’est qu’il espère déjà un autre pouvoir ! Finalement, ne craignez pas nos lendemains, car ils n’existent pas encore…

Gilets jaunes 30

15 décembre 2018, l’État tombe en disgrâce ?

Pour être gouverné, il faut que le peuple soit consentant… Le jour où le consentement n’existe plus, l’État tombe en disgrâce ! A tous les niveaux de la nation, lutter contre les inégalités est devenu un sport national, car il y a impunité des élus jamais à la hauteur des choix du peuple. Personne ne peut remettre en cause ceux qui ont le pouvoir d’agir contre le peuple, mais voici le RIC des gilets jaunes ?

chevaux gilets jaunres

8 décembre 2018 : Du jamais vu depuis 50 ans !

La vie au jour le jour… Le malaise est tellement profond que des milliers de gens se sont mobilisés jours et nuits sur des ronds-points, sous la pluie, dans le froid, dans l’humidité… Le peuple est de retour !

Bédier et l'Afrique

Où passe le pognon? Les gilets jaunes ont-ils raison ?

Revenu en politique en 2013 (après une période d’inéligibilité), Pierre Bédier n’a pas hésité à déclarer à la presse qu’il avait « choisi d’appliquer une hausse de 68 % pour le département des Yvelines (record de France), parce que selon lui, « ainsi il ne sera pas nécessaire de procéder à une nouvelle augmentation l’an prochain »

Gilets jaunes 4

1er décembre 2018 : Il fallait s’y attendre !

Où est passée la France de la belle époque ? Avec la révolte des gilets jaunes, on découvre des millions de gens dans un état précaire, dans la souffrance, dans l’écrasement, une population qui va mal, une population qui a faim. A l’exécutif, on n’éteint pas un brasier avec un compte-goutte ! C’est pas comme ça qu’une injustice sera réparée.

heurts à Paris

24 novembre 2018 : Révolte fiscale des gilets jaunes

La pire des situations ? Il faut que ce soit le peuple lui-même qui porte ses revendications jusque sur les Champs-Élysées ? La France unie derrière un gilet jaune ? On n’écoute pas les électeurs mais on les manipule avec mépris, arrogance, pour plus d’injustice sociale ?

Connexion